KING5 : déjà au Stade 4

Par dans

Pendant que le pays entier reste coincé en plein Stade 3, vingt équipes ont d'ores et déjà composté leur ticket pour la suite de la compétition. Célébrons ceux qui pourront se reposer la semaine prochaine.

KING5 Bandeau

On trouve toutes sortes de choses sur Internet. Des histoires tellement loufoques et tirées par les cheveux que l'on a envie d'y croire. Comme celle d'Otto Witte, nobody notoire qui, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe, gagna sa vie tour à tour en tant que forain, illusionniste, artiste peintre, ouvrier en bâtiment, équarisseur, hôtelier ou encore scaphandrier avant de devenir en 1913... roi d'Albanie ! Tout juste indépendant, le jeune royaume veut se choisir un roi musulman, en guise de pied-de-nez à toutes les puissances chrétiennes du Vieux Continent qui cherchent à décider à sa place. Le pays jette finalement son dévolu sur Halim Eddine, neveu du sultan de l'Empire Ottoman voisin.

Otto Witte

Avec son complice Max Schlepsig, Otto se rend alors compte qu'il ressemble à s'y méprendre à Eddine, à condition de se teindre les cheveux et de revêtir fausse moustache et tenue d'apparat. Le 8 août 1913, les deux hommes se rendent à Tirana et, dès le lendemain, Otto accède au trône tout en ajoutant deux nouveaux méfaits à sa longue collection : il déclare la guerre au Monténégro et se constitue un harem. Il est couronné le 13 août sous le nom d'Otto 1er mais, deux jours plus tard, le véritable prince fait parvenir un télégramme au général Essad Pacha, s'étonnant d'avoir appris son propre couronnement. Alors que le général se précipite pour arrêter Otto, ce dernier crie au coup d'état et fait enfermer Pacha. Aidés par les femmes de son harem qui les déguisent en musulmanes, Otto et Max fuient en Italie le 16, le trésor royal sous le bras. Une histoire dont la véracité reste encore aujourd'hui débattue, basée en grande partie sur l'auto-biographie d'Otto, qui est allé jusqu'à faire inscrire sur sa tombe (ci-dessus) la mention "ancien roi d'Albanie".

On trouve toutes sortes de choses sur Internet. Et si certaines peuvent aisément être requalifiées en tant que fake news, ce ne sont pas le cas des résultats du Stade 3-1 du KING5 2020. Jugez par vous-mêmes.

Passing gagnant

Coup Lifté Adrian Mateos

La clé d'un bon coup droit lifté ? Bien casser son poignet, comme Adrián Mateos.

300 équipes au départ, 20 places directement qualificatives cette semaine, 50 au total : la sélection est de plus en stricte à mesure que la compétition avance. La marge d'erreur se réduit et faire preuve de sang-froid devient primordial. Un peu comme si vous deviez tirer un passing gagnant pour sauver une balle de set. Une mission parfaitement remplie par les Saxe Super Tenn's dont la description, laconique, cache sans nul doute leur point fort, le "coup droit lifté".

À l'image de l'équipe de France de Coupe Davis victorieuse en 2017 grâce à huit joueurs différents, les SST ont su transformer une discipline indivuelle en sport d'équipe : à la médaille d'argent de Blue_Ribbon se sont ajoutées deux 17es places, signées Orchid et Tsuru Sennin, pour un total de 24 kills à trois, dont 15 pour le premier. Comme au temps des mousquetaires, ce fut un pour tous et tous pour un !

Paillassons

À distance respectable derrière, Les Imprevisibles ont surpris leur monde et devancent la Team Paillasson qui a fait mentir son pseudo mais pas son slogan : "A tenter de nous marcher dessus, vous vous prendrez les pieds dans le tapis."

Vahid Halilhodzic

Soutenus depuis le banc par leur capitaine coachvahiddd, qui a pris un rouge dès les premières minutes, quittant le terrain en 296e position, les 4THEROAD ont gagné leur place dans le Top 50, en bonne partie grâce à leur buteur en série BRAVOENZO, 5e de son tournoi en plus d'avoir renvoyé 11 adversaires au vestiaire.

Mais le véritable serial killer de la soirée répond au pseudo de MerciRegfish, troisième avec vingt kills au compteur, pour largement contribuer à la septième place des Si tu fais tapis, tu peux pas fold !.

Enfin, coup de chapeau aux Cash of Clan, qui se sont faufilés de justesse jusqu'en vingtième position, en bonne partie grâce au duo Ssyrk / Pierrevg98, respectivement 5e et 15e avec un total de douze scalps à leur tableau de chasse.

Les vingt équipes qualifiées sur le Stade 3-1

Mardi prochain ou jamais !

Ce soir ou jamais

Vous l'avez compris si votre niveau en maths dépasse celui d'un CP : il ne reste plus que trente places à pourvoir pour le Stade 4 du KING5, avec leurs récompenses associées : un assortiment de tickets dont la valeur passe de 50 à 100 €. Un simple préambule avant de toucher du doigt les premiers packages live, promis aux huit premiers. Même si en ces temps troublés, on se demande encore quand auront lieu les prochains festivals "en dur"... Toujours est-il que, pour espérer y parvenir, il faudra accrocher l'une des vingt premières places le mardi 14 avril prochain ou, dans le pire des cas, figurer au sein des dix équipes repêchées. Bonne chance à tous !

Toutes les infos sur le KING5
Le fonctionnement du championnat en détail

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter