Interview de la bouteille lancée sur Dimitri Payet

Par dans

Elle a beaucoup fait parler d'elle ces dernières 48 heures. Depuis dimanche soir, c’est la star de sa discipline. En exclusivité mondiale pour Winamax, la bouteille lancée sur Dimitri Payet a accepté de s’exprimer.

coca

Pouvez-vous vous présenter en détails ?

Bien sûr. Je suis une bouteille de coca-cola en plastique. Je suis composée d’eau gazéifiée, de sucre, de colorante, d’acide phosphorique et d’arômes naturels, dont de la caféine. Malgré ma petite taille, je comporte 50 CL, de quoi désaltérer n’importe qui. Attention tout de même à me consommer avec modération : mon nutriscore est noté E, et je pèse tout de même 210 kcal.

Êtes-vous fait en plastique recyclable ?

Tout à fait ! N’hésitez pas à me jeter dans une poubelle jaune après consommation. Pour mon bien, et pour celui de la planète.

Comment êtes-vous arrivée jusqu’à l’Allianz Riviera ?

J’ai été fabriquée au début de l’année 2020. À partir de là, j’ai été entreposée, avec de nombreuses bouteilles identiques, dans une usine des Pennes-Mirabeau dans les Bouches-du-Rhône. Ensuite, il a fallu attendre qu’une commande arrive. À l’aube de la saison 2020-2021, la buvette de l’Allianz Riviera préparait le retour progressif des supporters. Mais elle a été stoppée dans son élan par la deuxième vague du Covid, qui a empêché le retour des supporters. Nous sommes donc restées plus d’un an dans les hangars du stade. Cela a été une période compliquée. J’ai cru que nous allions atteindre notre date de péremption sans être vendues…

Et survient donc ce 22 août 2021…

Nous avons été placées dans les réfrigérateurs de la buvette samedi soir. Cela a été un grand moment pour nous. On attendait ça depuis si longtemps. Connaitre enfin la fraicheur d’un frigo, l’excitation d’être bientôt dans les mains d’une personne… Je peux vous dire qu’on pétillait.

Vous souvenez-vous à qui vous avez été vendue ?

C’est un peu flou. Il y avait beaucoup de monde. Je sais juste qu’il portait un maillot de Nice et qu’il m’a acheté avec un sandwich poulet crudité. C’était à la mi-temps du match. La vendeuse m’a enlevé mon bouchon, et à partir de là, c’était parti.

Que s’est-il passé ensuite ?

Tout s’est passé très vite. Je n’ai rien vu venir. Au début, il a commencé à boire une gorgée, puis deux. Je pensais que je finirais ma vie tranquillement, comme si de rien était. Et là… je le sens prendre son élan, et me jeter avec toute sa force. Je n’ai pas pu contrôler ma trajectoire.  Quand j’ai aperçu le tatouage dans le dos de Payet, je n’ai eu d’autres choix que de le percuter. Je savais qu’il était trop tard.

On peut dire qu’il y a eu de l’eau dans le gaz…

Pardon ?

Les supporters ont… poussé le bouchon un peu trop loin…

Je ne vois pas où vous voulez en venir.

C’est… la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Bon, je crois qu’on a fait le tour du sujet.

… Et là, Payet vous renvoie dans la tribune. Qu’avez-vous ressenti ?

Déjà, j’ai pris un énorme choc au moment de rebondir sur Payet. En atterrissant au sol, j’avais déjà perdu la moitié de mon contenu. Quand Payet m’a récupérée, je pensais que tout était terminé, qu’il allait me reposer ou me boire. J’étais loin de penser que j’allais être de nouveau jetée en tribunes. Je me suis totalement vidée.

Pour les supporters, ça a été la douche froide ?

Non, au contraire. Pour eux, ils ont gagné. Je dirais plutôt qu’ils ont arrosé ça.

Et maintenant, qu’est-ce qui vous attend ?

J’espère être recyclée très bientôt. Ensuite, de nombreuses options s’offrent à moi. J’ai entendu dire que je pourrais peut-être être transformée en pull en laine. Pourquoi pas.

Les pages à suivre

twitter

fb

insta

tiktok

wtv

twitch