Interview de Gaël Monfils

Par dans

Onzième joueur au classement ATP et meilleur français, Gaël Monfils s'est confié au micro de Winamax TV. Son année 2020, la saison à venir, la situation sanitaire, Twitch, la relève du tennis mondial... Tout y passe !

Monfils

Déçu par ses performances en 2020, Gaël Monfils ne se cache pas et affiche ses ambitions pour 2021. Invité de l'émission Sans Filet, le joueur français a abordé tout un tas de sujets, notamment concernant sa vie en parallèle du tennis.

Voici quelques extraits dans l'entretien vidéo :

• Son année 2020

« J'aurais dû arrêter plus tôt cette saison, je ne me sentais pas bien. Je n'ai pas envie de me trouver des excuses, j'ai été mauvais. Avec cette situation sanitaire, on voit les choses différemment, ça a été une bonne gifle pour tout le monde. Ça a bouleversé nos vies. Je n'ai pas pu trop voir ma famille, j'ai beaucoup de regrets sur certaines choses... Ça m'a fait du mal en tant que personne, je n'ai pas du tout réussi à m'adapter. D'autres y sont parvenus donc je mets plus la faute sur moi que sur la situation. »

• La saison à venir

« Je suis à Tenerife, il fait beau. J'essaie différentes choses, différents coachs. Il y a un bon groupe de joueurs, on s'entraîne bien. On se prépare pour être en forme lors de l'Open d'Australie en février. Je me sens mieux que sur ma fin de saison. Je sais désormais à quoi m'attendre. Cette année, il y a eu d'énormes changements, avec beaucoup d'adaptation, mentale plus que tennistique d'ailleurs. Je me prépare avec de gros changements, en espérant revenir dans le Top 10 et pouvoir encore afficher un bon niveau, avec de la constance. Les ATP 250 ou 500 c'est bien, mais je veux aller chercher plus ; des finales dans les 1000 ou même plus loin qu'une 1/2 en Grand Chelem par exemple ! » 

• L'absence de public

« On fait un peu de langue de bois sur le circuit mais en vérité c'est horrible sans public. C'est hyper dur. J'aime l'énergie des fans. Je n'ai pas bien géré ça, je l'ai mal vécu. C'est pour ça que je me prépare en fonction de cette situation désormais. Il n'y a plus d'excuses. J'espère toutefois que très vite il y aura de nouveau du public car en tant que passionné, le sport sans eux, ça fait bizarre. »

• L'endurance des champions

« On voit dans tous les sports que les sportifs sont plus endurants, qu'ils parviennent à rester performants même avec l'âge. Jouer encore 4 ou 5 ans à très haut niveau, ça me paraît vraiment plausible. Roger, Rafa, Novak, je ne les vois pas s'arrêter demain ni même dans 2 ans ! »

• La relève du tennis mondial 

« Thiem m'impressionne dans l'intensité qu'il met sur chaque balle et dans la densité physique qu'il impose à ses adversaires. Dans le style, ça rappelle Nadal.

Tsitsipas, je suis fan. Zverev n'a pas tant de trous d'air que ça. Medvedev fait plus que taper à la porte, tout doucement. Shapovalov a un jeu tellement explosif qu'il peut faire beaucoup de dégâts sur deux semaines. Auger-Aliassime, progressivement, commence à gagner plein de matchs... Donc tous les petits jeunes, je les vois bien avoir de plus en plus de chances de remporter un Grand Chelem dès l'année prochaine. »

• La relève du tennis français

« Ugo Humbert, j'adore ! Depuis le premier jour, je suis fan de la personne. C'est quelqu'un de super gentil, de bosseur, très réservé mais très talentueux. Il en veut énormément et c'est beau à voir. Il a énormément progressé au service, il va très vite du fond et il est bien à la volée ; c'est un joueur hyper complet.

Si j'ai envie de rester n°1 français, je ne vais pas pouvoir me contenter de rester dans le Top 10 ATP car je pense qu'Ugo va taper à la porte très rapidement. »

• Ses inspirations

« Mon idole c'était Arthur Ashe, plus par rapport à tout ce qu'il a fait en dehors du tennis.

En tant que joueur, je suis admiratif de ce que Roger, Novak et Rafa produisent. C'est tellement monstrueux. »

• Twitch et gaming

« J'adore le gaming, je joue beaucoup aux jeux vidéos. Je me suis mis sur Twitch pendant le premier confinement car la situation s'y prêtait. Avant, j'avais un peu peur de me lancer. Ça m'a bien plu, j'ai trouvé ça vraiment sympa. Tu peux échanger avec ta communauté, être plus proche de tes fans... Le partage est super cool. Je me plais à faire ça. Je vais continuer, ça me tient à coeur. Ça prend du temps mais sur mon temps personnel. Quoiqu'il arrive je fais mes 6-7 heures d'entraînement donc si je fais 3-4 heures de stream derrière, il n'y a pas de problème. J'ai d'ailleurs pris une personne avec moi pour m'accompagner et me permettre de streamer régulièrement au fil de la saison. »

Retrouvez d'autres entretiens exclusifs très vite sur Winamax TV !

La grille des programmes

Les pages à suivre

twitter @WinamaxSport
 

facebook Winamax Sport
 

instagram Winamax.Sport
 

winatv Winamax TV
 

winamax Pariez sur le sport


Giggs

Ils comprendront dans cent ans.

Suivez Giggs sur Twitter