Internationaux de France 2020 : le best of

Par dans

Revivez les meilleurs moments des Internationaux de France 2020 avec notre envoyé spécial sur place.

nadal

La victoire de Nadal

On savait l’Espagnol adepte du fond de court. En raison des mesures de distanciation, il se plaça loin de la ligne, très loin même, à savoir directement en tribune. Debout sur sa chaise, il aligna parpaing sur parpaing sans trouver d’opposant à sa mesure. Et pour cause : aucun adversaire ne s’est inscrit pour le défier, non pas à cause du Coronavirus, mais par peur de la branlée. « Grâce au Coronavirus, j’ai pu trouver une raison valable pour me défiler », s’est ainsi félicité Roger Federer. Quant au virus lui-même, il n’a pas souhaité « se frotter au système immunitaire » du champion espagnol. 

Le Grand Chelem de Benoit Paire

Le Floréal. La Timbale. Le Mojito Habana. L’Absinthe café. Quatre bars, quatre surfaces différentes : le 10e, le 18e, le 16e, le 3e. La journée du 2 juin, Benoit Paire fut omniprésent sur les terrasses parisiennes. Ces longues semaines d’interruption ont fait du bien à notre chouchou français, opposé à son ami Stan Wawrinka.  « Il n’a loupé aucun service. Du matin jusqu’au soir. Il renvoyait tous les verres, je n’ai jamais vu ça » témoigne Dédé, l’arbitre de chaise. Vraiment pas le genre à subir la pression des demis. Une présence physique impressionnante, seize heures et vingt-quatre minutes sans interruption. Le record de Nicolas Mahut est battu. Devant, derrière le comptoir, service à la cuillère à cocktail. Jeu, anisette et match.

La surprise Klachnikov

625e à l’ATP, le Serbo-Croate Igor Klachnikov a remporté le double avec son frère Grichka, classé 15/3. Une victoire inattendue, comme il l’expliqua en oubliant d’enlever son masque : « Ngnne ngnen mmmm mmm ngmmm gnem gnem ngm mmhmm hgmm mhhn mnn mmmnnn gneu ngneu gnmem. ngnne ngnen mmmm mmm ngmmm gnem gnem ngm mmomelettehmm hgmm mhhn mnn mmmnnn gneu ngneu gnmem. » Voilà qui change de la traditionnelle langue de bois.

Sacré Boulier 

En s’alignant sur le tableau féminin en l’absence de toutes les participantes, le ramasseur de balles Enzo Boulier, 14 ans, est devenu le premier homme vainqueur des Internationaux de France dames. Une victoire polémique, Enzo ayant bénéficié d’un passe-droit à titre exceptionnel pour s’inscrire. Fils de Jean-Marc Bouclier, directeur du tournoi, l’intéressé a d'abord botté en touche : « Chaque homme ne possède-t-il pas une part de féminité en lui ? » D’abord critiqué, le jeune Enzo est depuis devenu un héros national après avoir partagé la moitié de ses gains avec Claude, finaliste malheureux de Koh-Lanta.

La déception Gasquet

« Cette année, je la sens bien. J’espère franchir un tour ou deux ». Richard Gasquet débordait d’ambition avant le tournoi parisien. Malgré l’épidémie, il a bravé le danger pour s’aligner sur le court Anna Kournikova face au Suédois Personn. Eliminé par Personn 6/3 6/4 7/5 au cinquième set après onze balles de match perdues, il s’avouait « déçu mais pas abattu », prêt à prendre sa revanche en double face à la paire Indienne Exempt-Forfay. Nouveau revers et déception légitime pour le Français qui donne rendez-vous à ses fans en septembre.

Pariez sur les Internationaux de France

Les pages à suivre

twitter @WinamaxSport
 

facebook Winamax Sport 
 

insta Winamax Sport
 

winamax v Winamax TV
 

winamax  Pariez sur le sport


Maxime

Né en 1984 le jour d'une victoire 5-0 de l'équipe de France contre la Belgique, je prends depuis les années les unes après les autres sans me poser de question. Aime l'ASSE mais aussi le football.