Grand Prix du Brésil : l'avant-course en chiffres

Par dans

Direction le Sud pour la F1 ! Avant de s'envoler pour Abu Dhabi pour clore la saison, direction le Brésil, à Interlagos. Toutes les infos, stats et cotes : voici tout ce qu'il faut savoir sur l'avant-dernier Grand Prix de l'année !

Le circuit

cir

Aaaah, Interlagos ! Le Grand Prix du Brésil est probablement l'un des plus mythiques dans l'histoire de la F1. Interlagos est, à l'image de Spa-Francorchamps, l'un des circuits préférés des pilotes de Formule 1. Sa topographie, avec une élévation assez haute (43m de denivelé sur un tour), ses courbes exigeantes avec des enchainements de virages difficiles et ses courbes en dévers, et sa dernière partie tout à fond, en font un circuit où le pilotage compte davantage que sur les circuits plus modernes et plus plats. Souvent placé en fin de saison, le Grand Prix du Brésil a été le théatre de luttes mythiques, comme en 2012 avec la remontada fantastique de Sebastian Vettel qui lui permit de décrocher son troisième titre de champion du monde.

Dans l'histoire récente, les voitures aux appuis solides ont souvent prédominé. Sur les dix dernières années, Red-Bull et Mercedes ont glané 4 victoires chacun, ne laissant que des miettes à McLaren en 2012 et Ferrari en 2017. Il ne serait donc pas surprenant de voir encore cette année Lewis Hamilton s'imposer comme l'an dernier.

Pariez sur la course

Le(s) point(s) historique(s)

1991 : Ayrton Senna 

se

En 1991, Ayrton Senna est double champion du monde et globalement le roi de la Formule 1 à l'époque, mais il lui manque le graal ultime : gagner à Interlagos, chez lui, devant son public. Depuis son premier Grand Prix du Brésil en 1984, Senna est maudit : de 1984 à 1990, il signe 3 fois la pole position mais ne termine que deux fois la course. En 1990, les astres sont alignés et le Brésilien semble parti tout droit pour gagner la course, mais il percute le Japonais Nakajima et échoue à la 3e place après un arrêt au stand. En 1991, Senna s'élance une nouvelle fois en pôle position et prend le large, mais le sort s'acharne. Au 50e tour, sa boite de vitesse le lâche, avant que la pluie ne fasse son apparition pour empirer les choses. Derrière lui, Riccardo Patrese se rapproche, mais Senna tient bon en poussant toutes ses limites physiques. La légende brésilienne parvient à conserver la tête et à s'imposer chez lui, mais finit la course dans un état physique lamentable. Épuisé, Senna aura toutes les peines du monde à sortir de sa voiture et à soulever le trophée sur le podium pour ce qui fut probablement la plus grande de ses victoires.

2008 : Lewis Hamilton

ha

Le Grand Prix du Brésil 2008 est probablement l'un des plus épiques de toute l'histoire de la F1. Enjeu, météo, scénario : tout y était. À l'époque, Interlagos est le dernier Grand Prix de la saison. Lewis Hamilton, alors tout jeune (23 ans), devance Massa au classement de 7 points. L'Anglais doit simplement conserver son avance, et donc finir au pire 5e si Massa venait à remporter le Grand Prix. Le suspense est intense après les qualifications : Massa prend la pôle, et Hamilton n'est que 4e sur la grille. Comme si cela ne suffisait pas, la météo s'en mêle : à quelques minutes du départ à peine, un déluge s'abat sur Interlagos, obligeant toutes les équipes à chambouler leurs stratégies à la dernière minute. Entre averses de grand soleil, les arrêts au stand s'enchaînent, et Hamilton végète aux alentours de la 6e place, une place qui donnerait le titre à Massa. Au moment où Massa franchit la ligne et remporte le Grand Prix, Hamilton est toujours 6e, et le titre tombe alors dans l'escarcelle de la Scuderia Ferrari. Mais dans le dernier virage, Lewis Hamilton réussit l'impensable et dépasse la Toyota de Timo Glock, resté en pneus secs sur une piste encore humide. Le Britannique finit la course à la 5e place et devient le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1, un record seulement battu par Sebastian Vettel depuis.

Les favoris

vssv

Vainqueur l'an dernier, deux fois vainqueur et quatre fois sur le podium sur les quatre dernières courses : Lewis Hamilton est le favori logique de ce Grand Prix, encore davantage lorsque l'on sait qu'Interlagos est le royaume de Mercedes depuis plusieurs années. La victoire de Lewis Hamilton, c'est à 2,25 !

Même si elle n'a plus connu le succès au Brésil depuis 2013, l'écurie Red Bull fait figure d'outsider crédible. Sur un circuit qui fait la part belle aux chassis bien construits et aux pilotes aguérris, il ne serait pas surprenant de voir Max Verstappen tirer son épingle du jeu. La victoire de Néerlandais est cotée à 3,50 !

Avec un bilan similaire à Hamilton sur les 4 dernières courses (2 victoires, 4 podiums), il serait peu judicieux d'enterrer Valtteri Bottas, qui finit très bien la saison ! Attention cependant : Interlagos ne réussit pas vraiment au Finlandais, qui n'a terminé qu'une seule fois au-dessus de la 5e place (2e, en 2014). La victoire de Bottas, ça se prend à 3,50 !

Les cotes à tenter

brrrr

Et les Ferrari alors ? Entre problèmes de fiabilité et choix stratégiques douteux, l'écurie italienne a un peu disparu de la circulation après son bel été ponctué de 3 victoires. Les Ferrari referont-elles le coup de Singapour, en s'imposant sur un circuit où personne ne les avait vues venir ? "Un pilote Ferrari remporte la course" à 3,20 peut valoir le coup !

5e à Suzuka et 8e à Austin, Carlos Sainz semble être l'outsider principal pour le Top 6. Sur un circuit où le chassis et le pilotage priment sur la vitesse pure, l'Espagnol pourra peut-être rivaliser avec Alex Albon pour la 6e place. En Hongrie, sur un circuit aux caractéristiques similaires, l'Espagnol avait terminé 6e devant le Red Bull de Pierre Gasly. Bis repetita à São Paulo ? Le Top 6 pour Sainz, c'est à 2,35 !

Plutôt en forme avec trois Top 10 sur les 5 dernières courses et sur un circuit qui réussit à la filière Red Bull, Pierre Gasly aura surement à coeur de faire oublier sa fin de course décevante il y a deux semaine. Le Français dans le Top 10, c'est coté à 2,40 !

Le planning du week-end

  • Vendredi 15h00 - Essais libres 1
  • Vendredi 19h00 - Essais libres 2
  • Samedi 16h00 - Essais libres 3
  • Samedi 19h00 - Les qualifications
  • Dimanche 18h10 - La course

Pariez sur le Grand Prix du Brésil

Les pages à suivre

t @Winamax Sport


in @Winamax.Sport


f Winamax Sport


wtv Winamax TV


w Pariez sur le sport


Charly

Kim Källström est mon idole de jeunesse. A part ça, j'ai eu une enfance plutôt heureuse.