Grand Prix de Hongrie 2020 : tout sur la course

Par dans

Qui pourra arrêter Mercedes cette saison ? Spoiler : personne. Mais ça ne nous empêche pas de parier sur les autres ! Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette 3e manche de la saison 2020 de F1 !

Le circuit

dsffsdsfd

Le Hungaroring est un circuit relativement récent pour une piste européenne. Inauguré en F1 en 1986 (après une courte apparition en 1936 sur un autre circuit), le Grand Prix de Hongrie est finalement devenu un rendez-vous immanquable de la saison puisqu’il a été présent sans faille au calendrier depuis 34 ans. La piste du Hungaroring se distingue par sa quasi-absence de ligne droite. En dehors de la ligne de départ-arrivée, les pilotes ne sont pratiquement jamais à fond sur l’accélérateur. En Hongrie, il est donc difficile de doubler (sans ruiner la voiture de l'adversaire, tout du moins), et les bons châssis prennent souvent le dessus sur les voitures plus axées sur la puissance moteur.

Pariez sur la course

Le palmarès

qdqff

Comme expliqué précédemment, le Hungaroring fait la part belle aux appuis. On retrouve ainsi au palmarès un très grand nombre de victoires McLaren, 11 au total, loin devant Williams et Ferrari (7 victoires). Dans l’histoire récente, le Grand Prix de Hongrie a plutôt bien réussi à Mercedes, avec 3 victoires de Lewis Hamilton sur les 5 dernières éditions. On retrouve également, de façon plus surprenante, deux victoires de Vettel, en 2017 et 2015, avec même un doublé Ferrari il y a trois ans. Pour cette année, on ne devrait pas trop avoir de surprise de ce côté-là : une victoire de l’écurie italienne relèverait du miracle.

Le point historique

dsffdssfd

Le 26 juillet 2015, l’atmosphère est lourde en Hongrie. Jules Bianchi, hospitalisé depuis un an, décède une semaine avant la course. Avant la course, l’intégralité des pilotes se réunit en cercle devant la ligne de départ autour du casque du jeune français. La course qui suit cet hommage restera probablement l’une des plus folles de la F1 de l’ère hybride.

Sur la grille de départ, les deux Mercedes occupent les deux premières places, mais leur départ est catastrophique. Raikkonen et Vettel s’envolent en tête tandis qu’Hamilton part dans les graviers. S’en suit un festival de dépassements, de contacts, de problèmes techniques, de pénalités et même de crevaisons : le Grand Prix de Hongrie 2015 comporte 69 tours de chaos comme on n’en fait plus vraiment. On assiste même à un défilé dans la voie des stands sous la voiture de sécurité, le temps d’évacuer les débris de l’aileron explosé de Nico Hulkenberg sur la ligne de départ-arrivée. Après 1h46 intenses, c’est finalement Sebastian Vettel qui s’impose, devant Daniil Kvyat, qui obtient son premier podium malgré une pénalité de dix secondes. Lewis Hamilton, lui, termine pour la première fois de la saison hors du podium, à la 6e place. Sur la saison entière, l’Anglais ne ratera le podium qu’une seule autre fois, après un abandon à Singapour. C’est dire si ce Grand Prix de Hongrie était chaotique.

Les Essais Libres

dsfsdfd

Un quadruplé Mercedes sans autre forme de procès : voilà comment on pourrait résumer la première séance d’essais libre. Pire encore : c’est avec des pneus durs que Lewis Hamilton a réalisé le meilleur temps, sans forcer. Alors certes, il est souvent difficile de tirer des conclusions définitives lors de la première séances d’essais, mais force est de constater que les certitudes des premiers Grand Prix se confirment : Mercedes est presque intouchables, et les Racing Point-Mercedes 2019 en profitent pour jouer les trouble-fêtes pour la place de dauphin. Derrière, on notera les performances un peu plus dignes des Ferrari, 6e et 7e, mais aussi les temps très décevants des deux Red Bull, avec un Verstappen seulement 8e en pneus tendres, et un Albon très loin à la 13e place, également en pneus tendres. Au fond du classement, la tendance se confirme : le milieu de tableau de la F1 se scinde petit à petit en deux, avec d’un côté Racing Point, Renault, McLaren et de l’autre Alfa Romeo, AlphaTauri et Haas.

Les favoris

ssggf

Bon. Lewis Hamilton à 1,50. Voilà. Que voulez-vous qu’on vous dise de plus ?

Puis si jamais vous êtes joueurs, vous pouvez tenter Bottas. On ne sait jamais. Ca a marché une fois sur un malentendu, pourquoi pas deux. Le Finlandais est à 4,50 pour la gagne.

Et si vous croyez fort à une catastrophada chez Mercedes, alors vous pouvez tenter Sergio Perez pour la gagne. Le Mexicain monte en puissance et a réalisé une belle remontada le week-end dernier avant d’être victime de problèmes mécaniques. A 40, c’est un pari osé mais qui sait ?

Les cotes à tenter

dsdf

Si la méforme Red Bull venait à se confirmer sur le week-end, alors le podium serait très ouvert. Ricciardo, déjà vainqueur en 2014 sur le Hungaroring, a semblé à l’aise vendredi matin. Avec une Renault qui monte en puissance, l’Australien pourrait peut-être venir titiller les Racing Point et les Ferrari pour le podium. A 30, ça se tente !

Du côté de l’autre Renault, Esteban Ocon a les armes pour se hisser dans le Top 6. 4e lors de la première course en Autriche, le Français a été victime d’un abandon lors du deuxième round dimanche dernier. 10e des essais libres en pneus medium, Ocon a encore une marge de progression. Le Top 6 pour Ocon est à 10 !

Enfin, tentons Russell dans le Top 10. A force, ça finira par passer. On y croit à 75 !

Le planning du week-end

  • Vendredi 11h - Essais Libres 1
  • Vendredi 15h - Essais Libres 2
  • Samedi 12h - Essais Libres 3
  • Samedi 15h - Qualifications
  • Dimanche 15h10 - La course

Pariez sur le Grand Prix de Hongrie

Regardez Pole Position sur Winamax TV

sdfsfdfd

Votre rendez-vous F1 continue sur Winamax TV : Pole Position, c’est à 19h samedi soir avec au programme des cotes boostées, le decryptage des qualifs et les pronos de nos consultants pour la course !

Les pages à suivre

ccccc @Winamax Sport


wwww @Winamax.Sport


xxxx Winamax Sport


xwcxwcx Winamax TV


xwccxw Pariez sur le sport


Charly

Kim Källström est mon idole de jeunesse. A part ça, j'ai eu une enfance plutôt heureuse.