François 'On_The_Road' est le Top Shark 2021

Par dans

Finaliste déçu en 2018, le Nantais de 29 ans n'a pas laissé passer sa deuxième chance d'intégrer le Team Winamax.

François Pirault On_The_Road Top Shark Academy

Ce qu'on a perdu en suspense, on l'a amplement récupéré en panache. Porteur du maillot jaune depuis la première soirée de la finale, c'est largement en tête et les bras levés bien haut que François "On_The_Road" Pirault a fait son entrée jeudi soir sur les Champs-Elysées de la Top Shark Academy, n'ayant pas concédé un pouce de sa large avance sur ses deux concurrents après avoir fracassé à peu près tous les records possibles sur la dernière ligne droite. Constant dans l'excellence lors des six semaines d'épreuves préliminaires organisées en décembre, le Londonien a maintenu le cap lors du traditionnel (et redouté) marathon MTT clôturant le concours. Réalisées lors d'une semaine normale, ses performances en MTT depuis jeudi dernier feraient baver d'envie bien des grinders : dans le cadre ô combien stressant et intense de la finale Top Shark, elles prennent des airs presque surnaturels. On ne sait pas ce qu'accomplira François au sein du Team Winamax, mais on peut déjà affirmer qu'il y a réussi son entrée !

Quelques minutes après la confirmation officielle des résultats, aux alentours de minuit, c'est un visage visiblement marqué mais heureux qui apparaissait sur les écrans de Winamax TV. "Je n'ai aucun doute qu'ils arriveront à rebondir" : le vainqueur a d'abord tenu à féliciter labrik et Chevre.Miel, ses deux adversaires déçus, eux qui avaient jeté leurs dernières forces dans une bataille qu'ils savaient quasiment perdue d'avance (voir plus bas). Entre sa seconde place il y a trois ans face à Adrien Delmas et cette très large victoire aujourd'hui, qu'est-ce qui a changé ? "À l'époque, je n'avais pas assez joué la gagne," estime-t-il. "Il faut faire le Top 3 sur chaque tournoi, il n'y a que ça qui compte : cette année, à chaque fois je n'ai pas hésité à prendre les risques qu'il fallait. J'ai toujours fait en sorte d'avoir le max de jetons." Le coup décisif fut porté dès le premier soir, avec un titre Winamax Series lui ayant apporté un matelas de points et de bankroll, ainsi que la confiance pour poursuivre ses efforts en toute sérénité. Quitte à enfreindre certaines règles qu'il s'était imposé en amont : "C'est vrai qu'au bout de trois ou quatre jours, on m'a dit 'c'est bon, tu es largement en avance', et j'ai regardé les news pour la première fois." Erreur : "C'est là que j'ai commencé à y croire, après j'ai eu plus de mal à dormir !" L'écart de conduite sera vite oublié : jamais aucun joueur n'a remporté la Top Shark Academy avec une telle avance sur ses adversaires, jamais la barre n'avait été placée aussi haut. Mais d'un autre côté, étant donné ce que nous savions déjà à propos de ce pro du poker au tempérament aussi bosseur que jovial, on ne peut pas dire que nous soyons vraiment surpris de ce qui vient de se passer...

Le plan s'est déroulé sans accrocs

Retour sur sept semaines sans faute

François Pirault On_The_Road Top Shark Academy
C'était une première en dix éditions de la Top Shark Academy : les trois derniers prétendants au contrat avaient tous intégré le concours dès la première semaine d'épreuves. François est donc le quatrième Top Shark couronné dans pareil cas, après Mikedou en 2012, Adrien Delmas en 2018 et Léo Lombardozzi l'an passé. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ses prestations furent exemplaires d'entrée de jeu. Une médaille de bronze sur l'épreuve de finales fictives à sept, l'argent pour sa première vidéo commentée en mode Dans la Tête d'un Pro : le premier titre de Major ne pouvait pas lui échapper. Ce ne sera pas le dernier...

En Semaine 2, l'excellence reste la règle. Pour l'épreuve (inédite) de montée de bankroll en Expresso, On_The_Road termine deuxième avec un capital de départ plus que doublé et reçoit cette fois les félicitations du jury sur un nouveau spot bourbax proposé par Adrián Mateos, à base d'ouverture UTG à la bulle avec 5-4 suité. Il n'en fallait pas plus pour conserver son titre de Major et recevoir en cadeau 50 freebets de 20 €. De quoi lancer un petit concours en paris sportifs sur l'année à venir avec l'ami Pierre Calamusa ?

Même au cœur d'une semaine compliquée comme le fut la troisième pour l'ensemble des candidats, chahutés par le Team Winamax en heads-up, François parvient à rester dans le haut du classement, avec neuf matchs remportés sur seize et une nouvelle place sur le podium. Désormais rodé à l'exercice du commentaire DLTDP, le futur champion obtient de nouveau la meilleure note auprès des sages mais doit rendre son costume de Major d'un souffle à labrik. Les prémices d'un long et intense duel.

Il avait déjà séduit tout le monde lors de la saison 2017-2018. Pour sa deuxième vidéo de présentation au sein de la Top Shark Academy, François n'a pas déçu, rendant de nouveau une copie conforme à sa personnalité, avec quelques effets de montage bien pensés mais surtout beaucoup d'humour et d'auto-dérision. Seulement devancé au classement officiel par le tout aussi sympathique labrik, il s'est toutefois imposé sur ce qui ressemblait à un échauffement en vue du marathon final : une montée de bankroll en MTT à partir de 100 €. Une somme qu'il convertit en un montant jamais vu dans l'histoire de l'Académie : 1 203 €. Il faut encore un Louis des grands jours (1 072 € engrangés de son côté) pour l'empêcher de mettre la main sur une troisième couronne de Major. Mais ce n'est que partie remise.

Car la Semaine 5 est celle d'un autre record : celui du nombre de casquettes de Major de Promo obtenues en une seule édition, en l'occurrence trois. Après avoir de nouveau triomphé sur le format Battle Royale face à ses cinq derniers camarades, il a maintenu la barre très haut lors du dernier commentaire Dans la Tête d'un Pro, seulement privé du doublé par un Cap Haddock particulièrement à l'aise. Et hop, une nouvelle chaise de bureau gaming en cadeau, parfaite pour disputer ses prochaines sessions, en plus d'un Joker qui lui assure déjà quasiment sa place en finale.

La Semaine 6 est finalement celle où On_The_Road est passé le plus près de la nomination, mais toujours sans quitter le podium. Comme Hugo 'GoD NaTT' Larachiche, il n'obtient pas la moyenne lors des confrontations en heads-up entre candidats (7 victoires sur 16) mais passe devant le vainqueur du SISMIX 2017 à l'ancienneté dans l'Académie. Une très légère déconvenue vite mise de côté au moment de passer sur Winamax TV pour la toute première épreuve streamée de la compétition. Désigné comme premier de cordée par le tirage en sort, il fait de nouveau mouche avec une prestation enjouée, des explications claires quant à ses plays et un naturel désarmant pour faire face aux questions de l'ami PonceP. Pour la dernière fois, seul labrik parvient à lui passer devant, pour décrocher à son tour son troisième titre de Major.

Une égalité numérique qui n'a persisté que le temps de mettre les compteurs à zéro en vue du marathon MTT. Dès la première soirée, François remporte le 6-Max Turbo Championship, améliorant en un soir son score obtenu à l'issue de toute la finale. Poursuivant sur sa lancée, il ne lui faut ainsi que quatre jours pour battre le record de l'épreuve auparavant détenu par Ya 2 ecoles, enfonçant le clou avec notamment deux nouveaux podiums estampillés WSeries et une victoire sur le Crunch. Qualifié pour les Day 2 des cinq maxi-flights, il n'ira pas plus loin mais scellera (quasi) définitivement son sacre avec notamment une 104e place à 10 000 points sur le 4 Million Event. Ne relâchant aucunement la pression sur la dernière soirée (à 21h15, il s'inscrivait encore au Big Bang à 5 € l'entrée !), il parviendra à améliorer un peu plus un score qui était pourtant déjà largement intouchable, avec une victoire en Monster Stack et un ultime deep run sur les Series. Une constance dans l'excellence du début à la fin.

On_The_Road : sa victoire en chiffres

"J'avais une alarme qui sonnait sur mon téléphone toutes les quinze minutes pour me rappeler de faire attention aux périodes de re-entry !" Tout le souci du détail du vainqueur est contenu dans cette phrase lâchée peu après sa victoire, signe que François a voulu laisser le moins de choses possibles au hasard sur une épreuve finale où la variance joue un rôle non-négligeable. Le résultat, c'est une prestation qui appartient déjà à l'histoire de la Top Shark Academy : tous les records ont été battus !

Les statistiques de François sur l'épreuve finale :

424 tournois MTT disputés entre le jeudi 7 janvier (20h) et le jeudi 14 janvier (23h59, l'heure limite imposée par le règlement), où il a re-entry (ou rebuy) à 258 reprises (et utilisé 9 fois l'add-on dans les quelques tournois où l'option était proposée). Total avec les re-entries/recaves : 682 inscriptions.
93 places payées (soit un pourcentage d'ITM de 13,63 %), dont 3 victoires.
Ces 682 inscriptions ont coûté 24 157 € à François*...
... et lui ont rapporté 73 292,77 €** (dont 11 025,83 € en bounties),
ce qui correspond à un profit de 49 135,77 €, soit 72,05 € par inscription (ou 115,89 € par tournoi).
Son retour sur investissement (ROI) final est de 203 %. En d'autres termes, pour chaque euro dépensé depuis jeudi soir, notre vainqueur en a récupéré un peu plus de trois...

* Dont 2 000 € offerts par Winamax à chaque candidat au début de la finale
* Somme à laquelle il faut ajouter 9 tickets à 125 € remportés lors des finales qu'il a jouées.

Les 10 meilleures performances de François au cours de la finale Top Shark

Tournoi Buy-in (€) # Joueurs Pos. Points Gains (€)
Wina Series - 6-max KO Championship 250 1 798 3 15 728 22 208
Wina Series - 6-max Turbo Championship 250 396 Vainqueur 12 848 20 188
Wina Series - 4 Million Event 125 42 390 104 10 214 3 540
Wina Series - Event 99 20 3 423 3 9 075 5 295
Monster Stack 10 1 131 Vainqueur 7 139 1 875
Ninja 10 1 978 2 6 664 1 191
Crunch 20 521 Vainqueur 6 142 1 513
Wina Series - 6-max Championship 250 768 12 5 081 1 716
Wina Series - Colossus 30 36 414 196 4 210 239
Wina Series - Event 102 20 2 381 12 3 770 392

Les records battus par François

Nombre de tournois joués par le vainqueur
Record de points marqués au cours de la finale
Nombre de places payées
Écart de points
Profits : c'est la première fois que le Top Shark remporte l'équivalent du contrat en euros bruts avant même de l'avoir signé !

Le classement final

François On_The_RoadOn_The_Road avec 80 876 points

Louis labrikRunner-up : labrik avec 32 716,95 points
Avant même le début de la dernière épreuve, on savait que cette Top Shark Academy aurait un Poulidor. Entre les deux candidats déjà traumatisés par une seconde place lors des éditions précédentes, le destin a choisi d'effacer la déception d'On_The_Road. Ne reste donc plus à labrik qu'a ruminer une fois de plus la sienne, sept ans après avoir dû laisser le contrat à Guillaume Diaz. Revenu plus fort et plus populaire que jamais cette année, toujours au coude à coude avec François lors des six semaines d'épreuves théoriques et pratiques (trois places de Major chacun !), le nordiste est passé très près de plusieurs jackpots de points lors du contest final : 9e de l'Event 69, 4e du Battle Royale, runner-up sur un Monster Stack... Cependant, malgré tous ses efforts sur la dernière ligne droite, labrik n'a jamais vraiment représenté une menace sérieuse pour le vainqueur. Cela ne sera qu'une maigre consolation mais tu peux nous croire, Louis : à la fin d'un concours où il ne peut avoir qu'un seul gagnant, ta déception est aussi la nôtre !

Nicolas Chevre.MielTroisième : Chevre.Miel avec 31 069,63 points
Prometteuse, très prometteuse. C'est ce qu'on souhaitera retenir de la première tentative de Nicolas sur la Top Shark Academy. Celui que "personne ne connaissait il y a un an" (c'est lui qui le dit) est parvenu à se glisser sans trop de difficultés jusqu'à l'épreuve finale, sur la foi de solides bases théoriques et de belles prestations sur les épreuves pratiques. En dernière semaine, si on l'a vu plusieurs fois en finale (et parfois même gagnant, comme sur le Shooter à 50 €), c'était sur des épreuves à l'envergure trop modeste pour pouvoir rivaliser avec les incroyables jackpots signés par On_The_Road sur les Series. Cette année, Chevre.Miel va tenter l'aventure du poker pro à Malte : on a envie de parier que nous n'avons pas fini d'entendre parler de lui sur la Top Shark...

Le classement final

Un habitué arrivé à maturité

François Pirault SISMIX

Une chose est sûre, ce n'est pas un inconnu qui vient de gagner sa place dans la grande famille Winamax. On pourrait même presque dire qu'il en faisait déjà partie. Ayant déménagé à Marrakech tôt dans sa carrière, nous faisons la connaissance de François lors de la Finale du Winamax Poker Tour 2016, qu'il boucle en 18e place, avant de renouveler l'opération un an plus tard sur le SISMIX. Il manque même d'un cheveu en 2018 au Cercle Clichy-Montmartre ce qui aurait été son premier titre live, sur un side event 6-max à 800 €. Une médaille d'argent reçue quelques semaines après une autre deuxième place, pour son premier essai dans la Top Shark Academy cette fois, défait en finale par un Adrien Delmas en état de grâce.

Basé depuis quelques années à Londres dans une maison de grinders plutôt balla qu'il partage notamment avec Jérémy 'Alexandra G' Saderne, François n'a pas encore complètement effectué sa transition vers les tables live, contrairement à son Champion du monde de coloc'. Ce qui ne l'a pas empêché d'énormément progresser, comme l'a prouvé son parcours sans faute cette année. Entouré de quelques-uns des tout meilleurs joueurs de la communauté francophone, inspiré par bon nombre de top regs online étrangers, rencontrés au gré de ses passages sur des plateformes de coaching/staking, François donne le sentiment d'être un joueur constamment en mission.

Passionné d'escalade, visiblement pas avare en smoothies ni en séances de musculation, il semble avoir adopté l'hygiène de vie et le sérieux des plus grands, sans pour autant se départir de son auto-dérision ni de son sourire ultra bright immortalisé plus d'une fois au fil de nos festivals. Aujourd'hui, il donne l'impression d'un joueur arrivé à maturité, avec de l'énergie et de la motivation à revendre, sûr de son jeu et de ses forces, en tout cas online. On ne peut maintenant que lui souhaiter que cette saloperie de virus lui laisse l'opportunité de démontrer ses talents en dur. Parce qu'après ce qu'il vient d'accomplir, nous avons de notre côté particulièrement hâte de le voir en action !

Nous ne manquerons pas de nous entretenir plus longuement avec notre vainqueur dans les prochains jours pour vous proposer sur notre site sa fiche de présentation détaillée. Elle trouvera parfaitement sa place à côté de celle de ses seize petits camarades (et même bientôt 17 en comptant le nouveau Top Shark espagnol). En attendant, pour compléter cette ébauche de profil, vous pouvez aussi retourner jeter un œil à ses réponses à notre traditionnel questionnaire d'entrée.

Bienvenue chez toi !

Team WinamaxDifficile de savoir à quoi va ressembler l'année 2021 de François. Alors que la France renforce son couvre-feu et qu'une bonne partie de l'Europe s'est reconfinée, la réouverture des casinos et le retour des principaux festivals live semblent toujours aussi lointains. Mais pandémie ou non, il y une chose qui ne change pas : la valeur et la durée du contrat qu'il va signer, toujours fixés à 50 000 € pour un an.

Et sachez-le : l'esprit Team Winamax a survécu à l'avènement du distanciel et des conf calls par webcam ! C'est promis : François sera un membre à part entière de l'escouade, intégré à toutes les discussions stratégiques, débats pointus et échanges quotidiens en tout genre qui rythment la vie du Team (je vous rassure : nos pros se trollent pas mal aussi, et racontent beaucoup de conneries). C'est donc entouré de quelques-uns des meilleurs joueurs d'Europe qu'il va désormais poursuivre sa progression. Et entre les blogs, sessions en direct et autres contenus stratégiques, vous aussi allez profiter de la nouvelle recrue !

Soyons optimistes, et parions que nous retrouverons rapidement François en chair et en os pour fêter la victoire de cet habitué de nos festivals live, dont on n'a pas oublié les appuis sûrs et le bras délié dès qu'il s'agit de faire la balle dans un gobelet de beer pong. Benvenue chez toi, François !

Alex "arrobares" Hernandez remporte la TSA espagnole

Arrobares Alex
La version ibérique de la Top Shark Academy n'aurait pu se terminer plus différement de son pendant français. Tandis qu'On_The_Road flottait tranquillement jusqu'à la victoire, trois des quatre finalistes espagnols se sont tenus dans un mouchoir de poche de quelques centaines de points jusqu'aux toutes dernières heures du concours. De quoi faire bugger la calculatrice d'Alex, notre journaliste en charge du site .es ! Déjà finaliste de la première édition l'an passé, L1m1tless semblait favori pour terminer en tête aux points. Sa table finale sur le dernier XTREM au programme aurait bien pu être son sésame pour le contrat... Mais non : sa troisième place ne lui aura pas permis de rattraper un arrobares gérant bien son avance en fin de course.

Autre espoir déçu : celui de The_soprano, qui aurait pu faire la différence grâce à ce deep-run parmi 5 000 joueurs sur l'Event 187. Las, son parcours héroïque s'est arrêté net en neuvième place, là où une seconde place au moins était nécessaire pour reprendre espoir. Si près mais si loin... Il était deux heures du matin passées de 15 minutes : Alex "arrobares" Hernandez pouvait officiellement célébrer sa victoire, tout en ajoutant une dernière rasade de points à son score sur la finale du Show One à 100 € des Winamax Series ! Une belle entrée en matière. Basé à Andorre, le pro de 29 ans est spécialisé dans les Expresso (tiens tiens, tout comme son prédécesseur Borja Gross !) et dispense son savoir sur un site de coaching ibérique, EducaPoker. Un joueur doué qui ne rechigne pas à partager ses tuyaux : n'est-ce pas exactement ce qu'on recherche au sein du Team ?

Benjo & Flegmatic

Tous nos articles sur l'édition 2021
Top Shark : le Hall of Fame 2011-2020

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter