Des albums d'exception pour faire du bien à vos oreilles

Par dans

Quitte à remporter des enceintes dernier cri grâce au Sunday Surprise, autant y faire passer les meilleurs sons. Découvrez notre sélection sans prétention pour mélomanes avisés.

Tantôt agence de voyages (Pérou, Thaïlande, Malaise, Brésil...), souvent vendeur de rêves (dîner en montgolfière, safari en Namibie, voyage dans l'Orient-Express), le Sunday Surprise sait aussi se placer à la pointe de la technologie.

Après vous avoir offert une télévision 3D 4K incurvée cet été, le tournoi surprise de ce dimanche met en jeu deux enceintes PHANTOM de Devialet, en plus de la traditionnelle dotation garantie de 40 000 euros. Si cela ne vous évoque absolument rien, sachez simplement qu'il s'agit de l'un des tout meilleurs produits du marché, à même de satisfaire tous vos désirs de mélomane, même les plus inassouvis.

Mais alors, qu'écouter avec un tel dispositif ? Pour vous guider, voici une toute petite sélection complètement subjective de quelques albums sortis cette année qui devraient ravir vos oreilles.

Tame Impala - Currents

Sans aucun doute l'un des albums de 2015. Tout au long de ce troisième opus, Tame Impala creuse le sillon de leur auto-proclamée psychedelic hypno-groove melodic rock music avec une maîtrise folle et Ô combien envoûtante. Dit comme ça, cela sonne un tantinet prétentieux, mais il faut bien avouer que les Australiens se posent aujourd'hui - peut-être avec MGMT - en fer de lance d'un genre qui se fait bien trop rares dans les bacs ces derniers temps. Outre le tube Let it Happen, on vous invite à poser une oreille attentive à The Less I Know the Better, et à jeter un oeil à son clip complètement barré.

Ratatat - Magnifique

Après un quatrième album qui délaissait quelque peu les délicieuses nappes de guitare de leurs débuts pour un son electro un peu cheap, le duo new-yorkais revient plus en forme que jamais. Les cinq ans nécessaires à la conception de Magnifique ont été judicieusement mis à profit pour un résultat au top, entre riffs endiablés et morceaux contemplatifs aux sonorités hawaïennes. On est même prêts à parier que Cream on Chrome vous fera taper du pied encore longtemps après l'avoir écouté.

Ibrahim Maalouf - Red & Black Light

Comptant parmi les meilleurs trompettistes au monde, le Franco-Libanais nous offre avec Red & Black Light un jazz moderne, puissant, mâtiné de synthétiseurs et de guitare électrique. Accessible aux néophytes tout en bouleversant quelques codes du genre, le tout détonne autant qu'il parvient à émouvoir. Tout aussi recommandable quoique plus classique, l'album Kalthoum, toujours signé Maalouf, sorti le même jour cette année.

Sufjan Stevens - Carrie & Lowell

Poétique, mélancolique, triste ; tout simplement beau. Carrie & Lowell est tout cela à la fois. Autant sur la forme (du folk à l'état brut) que sur le fond (des textes magnifiques racontant son enfance souvent difficile dans l'Oregon), Sufjvan Stevens livre son album le plus personnel et le plus touchant. Un vrai bijou.

On aurait bien sûr pu en citer au moins une dizaine d'autres, mais on préfère vous laisser faire votre playlist vous-même, avant de profiter de ce matériel d'exception dans votre salon. Mais avant cela, il faudra dans un premier temps vous acquitter des 10 euros de droit d'entrée du tournoi, et en sortir vainqueur. Bonne chance.


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter