Découvrez les trésors culinaires de la Nouvelle Orléans

Par dans

La cuisine n'est pas le premier mot qui vient à l'esprit lorsque l'on évoque New Orleans. Et pourtant la ville à énormément à offrir dans ce domaine. Suivez le chef.

Ce dimanche, le Sunday Surprise vous emmène dans le bayou, au pays du jazz, du rhythm & blues, des maisons coloniales et des poupées vaudou, au coeur de la Louisiane authentique, à la Nouvelle Orléans. Mais ce que l'on sait moins, c'est que la ville qui a vu naître Louis Armstrong, Lee Harvey Oswald ou encore Reese Witherspoon est également réputée dans tous les États-Unis, et même au-delà, pour sa gastronomie.

Alors, en plus d'un séjour d'une semaine avec la personne de son choix, nous nous sommes dit qu'il s'agirait d'une bonne idée d'offrir au gagnant trois dîners gastronomiques, pour mettre la légende à l'épreuve de la réalité. Mais au fait, qu'y a-t-il de si bon à manger au pays du Tabasco et des Pelicans ? On vous présente le menu, en guise d'amuse-bouche.

Gumbo

Sans doute LE plat typique de New Orleans, résumant à lui tout seul les trois cents ans d'histoire de la ville et des diverses influences culturelles qui s'y sont succédées. Le gumbo est une soupe épaisse qui mélange allègrement okras (plante tropicale originaire d'Afrique), épices et légumes des Caraïbes, une sauce dite "roux" à forte base française, des fruits de mer (crabe, crevette, langoustine) en provenance directe du Golfe du Mexique, du riz et des tomates, pour le petit côté espagnol. Il fait faim tout d'un coup, vous ne trouvez pas ?

Crédit photo : cookscountry.com

Jambalaya

Bien plus connu sous nos latitudes, le jambalaya n'en reste pas moins un incontournable de la cuisine louisianaise. Plat familial par excellence, cette "paella créole" se différencie de sa cousine ibérique - composée selon la tradition uniquement de poulet et de lapin - par une forte teneur en jambon, saucisses, boeuf et / ou crevettes.

Crédit photo : mccormick.com

Des huîtres revisitées

Si dans ce domaine-là, notre côte Atlantique n'est pas en reste, difficile de comparer les huîtres que l'on peut trouver sur nos étals à celles qui fourmillent sur les marchés de NOLA. Bien plus grosses, elles sont surtout préparées bien différemment, selon des recettes à même de faire s'étrangler un ostréiculteur oléronnais. Parmi celles-ci, les plus connus sont la Bienville (cuisson au four, avec champignons, ail et oignon) et à la Rockfeller (photo), du nom du célèbre et fortuné entrepreneur américain pour, dit-on, la richesse de ses ingrédients : épinards, mélange d'herbes et de légumes verts, diverses épices. Avis aux amateurs.

Crédit photo : iga.net

Des desserts à foison !

Après tout cela, vous aurez bien de la place pour le dessert ? Là encore, les spécialités ne manquent pas. Entre les fameux beignets louisianais, ressemblant à s'y méprendre à nos bugnes (ou bottereaux, tourtisseaux, merveilles ou encore oreillettes suivant dans quel coin de France vous habitez), délicatement frits et saupoudrés sans aucune modération de sucre glace et les pralines, noix de pécan enrobées de sirop de sucre, notre choix s'est finalement porté sur les Banana's Fosters. Parce que des bananes flambées au rhum et à la cannelle, avec une boule de glace maison et la petite sauce caramel qui va bien, ça ne se refuse pas.

Crédit photo : mccormick.com

Si vos papilles gustatives frétillent déjà, ne soyez pas en retard au dressage de la table du Sunday Surprise, ce dimanche à 20h30 avec votre billet d'entrée de 10 euros en poche.


Flegmatic

Adorateur de Cheick Diabaté. Goûteur semi-professionnel de reblochon. Enchaîne les tapis. Finit souvent carpette.

Suivez Flegmatic sur FacebookSuivez Flegmatic sur Twitter