Dans la Tête d'un Pro : les grands débuts d'Adrián Mateos

Par dans

La máquina espagnole dévoile toute l'étendue de son talent dans le tout premier épisode en VO sous-titrée de l'histoire de DLTDP.

DLTDP Mateos Bandeau
Lorsque l’on se replonge dans les débuts d’Adrián Mateos Diaz au sein du Team Winamax, on peut réagir de plusieurs façons. En se mettant par exemple en état d’hyperventilation. Comment ne pas se pâmer d’amidration devant la fiche de résultats constituée par l’Espagnol depuis le 14 octobre 2017, date de son intégration dans l’équipe ? Faisons les comptes : 14 tables finales en live, 2 victoires, et plus de 2 millions de dollars de gains engrangés un peu partout dans le monde, de Macao à Punta Cana, de Las Vegas à Prague, des Bahamas à Rozvadov. En cinq mois frénétiques, Adrián a collecté des performances que bien des pros mettraient deux, trois ou dix ans à aller chercher.

Mais face à la démonstration de force du globe-trotter ibérique, dont le surnom au sein du Team - la máquina - n’a guère mis de temps à s’imposer, d’aucuns pourraient tout autant jouer les blasés, sans que l’on puisse leur donner tout à fait tort. Adrián Mateos Diaz est une machine à gagner au poker, et alors ? On le savait déjà, après tout. Au moment d’intégrer le Team, le Madrilène cumulait déjà dix millions de dollars de gains en live (dont un titre EPT et trois bracelets WSOP collectés avant l’âge de 22 ans), plus un paquet d’autres millions engrangés en ligne. Au sein du Team, il n’a fait que poursuivre sur sa lancée : pourquoi s’étonner, donc, de sa boulimie de performances ?

Quelle que soit votre position sur le phénomène Mateos Diaz, vous vous êtes forcément déjà demandés quel était son secret. Le lancement de la nouvelle saison de Dans la Tête d’un Pro (deux mois à peine après la diffusion des derniers épisodes consacrés aux WSOP 2017 !) constitue donc un évènement de taille : c’est vers Adrián que nous avons braqué nos caméras en décembre, à l’occasion du PokerStars Championship de Prague, le plus gros tournoi européen de l’hiver.

Si vous ne vous êtes pas encore précipités pour cliquer sur le bouton « Play » de la vidéo ci-dessous, que vous dire pour vous mettre l’eau à la bouche ? Sans surprise, ce nouvel épisode – le tout premier de l’histoire de DLTDP ayant nécessité un sous-titrage, car Adrián s’y exprime bien entendu dans sa langue maternelle – est un véritable régal, avec une profondeur stratégique et des rebondissements le plaçant d’emblée dans le haut du panier des meilleures épisodes de la série.

Au moment de s’inscrire tardivement au Main Event de ce PSC Prague à l'hôtel Hilton, six heures après le coup d’envoi de l’épreuve, Adrián a déjà deux tournois dans les jambes depuis son réveil, ayant terminé en troisième place sur un Highroller à 50 000 € l’entrée avant d’aller faire un petit tour (infructueux) vers un casino voisin, histoire d’y disputer une autre épreuve à gros buy-in. Ceci alors que trois jours plutôt, il était encore à Las Vegas, où il avait disputé trois finales en une semaine !

Qu’on ne s’y trompe pas : malgré la fatigue, malgré le jetlag, malgré l’enchaînement des tournois, c’est un Adrián Mateos Diaz au top de sa motivation que l’on retrouve devant nos caméras. À sa prestation de haut niveau à table s’ajoute une voix off en tous points impeccable : au sein d’un studio d’enregistrement parisien, c’est avec application que l’Espagnol s’est prêté pour la première fois à cet exercice difficile de commentaire a posteriori il y a quelques semaines. Quelques minutes d’explications de la part du staff lui auront suffi pour trouver le ton juste. Très peu de prises ont dû être refaites, et vous le constaterez très vite : Adrián a mis à nu ses raisonnements, ses questionnements, et ses tiraillements parfois, sans rien dissimuler de ce qui se trame dans sa tête au moment de tenter un gros bluff, de procéder à un hero fold compliqué, ou de choisir la mise optimale pour rentabiliser au maximum ses mains gagnantes. Un véritable régal pour les amateurs de stratégie et de dramaturgie poker, à découvrir dès maintenant, en ouverture d’une saison qui sera – spoiler ! – la plus longue de l’histoire du programme !
 

Réalisé par Junior, Régis Léon et Paco avec l'assistance d'Angélique Thillays, Gabriel Kaluszynski et Thomas Paulin au cadrage
Voix off : Michel 'MIK.22' Abécassis
Montage : Junior, Régis Léon & Paco
Sous-titrage : Guillermo, Benjo & Régis Léon
Idée originale et mixage son : Régis Léon
Moyens techniques : R2D2 Productions


Retrouvez l'intégrale de la série Dans la Tête d'un Pro dans notre section vidéo


Benjo DiMeo

Reporter poker. Racontait déjà des coin-flips avant l'invention du Valet de pique.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter