4 Million Event : tout a commencé par un freeroll

Par dans

Comment Yojimbooo a transformé un ticket gratos en un jackpot de 300 000 €.

Winamax Series Avril 2021Par définition, n'importe quel tournoi de poker où figure le mot "Million" est exceptionnel. Plus un tournoi affiche de zéros dans sa dotation, plus il est excitant, cela est évident. Mais sept ans après la première apparition sur Winamax d'un tournoi à sept chiffres, il est parfois difficile d'éviter le piège de la lassitude. Il revient désormais assez souvent, ce mot "Million", n'est-ce pas ? On le croise quelque chose comme tous les deux mois sur la grille ! Alors bien sûr, ces "Millions" n'en finissent pas d'enfler : on ne se rappelle même plus quand exactement on a collé un "2" devant, ni quand le "4" est venu remplacer le "3". On ne s'en plaindra pas. Mais justement : ces gros chiffres, ils ne nous impressionnent plus autant qu'avant. On a pris l'habitude ! Pour attirer notre attention, nous tenir en haleine, nous garder éveillés, il nous faut plus. Comme une bonne histoire, par exemple. Un scénar' qui sorte de l'ordinaire. Des rebondissements, un peu de rigolade, un poil de tension. Cela tombe bien : on a envie de croire que ceux d'entre vous qui sont restés branchés sur Winamax TV jeudi soir jusque tard, ils ne l'oublieront pas, l'histoire qui leur a été racontée.

Elle est presque trop belle pour être vraie, la story du vainqueur du 4 Million Event. Yojimbooo, vous connaissez ? Nous non plus... jusqu'à hier. On avait fait quelques recherches en amont du Day 3 : avec ses multiples participations à des tournois à 50 centimes et un high score de carrière de quelques centaines d'euros suite à une victoire sur un Kill the Fish à 2 €, on avait tout l'air d'avoir affaire à un joueur récréatif qui avait chatté un ticket sur un quelconque satellite. Et effectivement : c'est grâce à trois tickets offerts suite à un dépôt à l'aide du fameux code bonus WSERIES30 que l'Espagnol a validé sa qualification, décrochant l'un des 80 tickets sur un freeroll où l'on recensait 100 fois plus de participants. Un sacré entraînement à ce qui l'attendait ensuite sur l'épreuve proprement dite au milieu de 40 000 autres inscrits : un long Day 1 (dont il terminera chip-leader sur le flight de lundi) suivi d'un Day 2 chamboule-tout (il s'y classera 31e sur 54) et enfin le Day 3, moment où l'on a commencé à vraiment faire attention à lui... sans toutefois discerner l'etoffe d'un mec capable de remporter 300 000 euros en une soirée. Oh ça, une fois la table finale entamée, sur le coup de 23 heures, on n'avait d'yeux que pour lui, c'est vrai : le gars Yojimbooo s'y était installé avec un gros stack, après pas mal de setups favorables (AA contre AK, quinte contre quinte, vous voyez le genre). Et il était visiblement très content d'être là : des messages en caps lock dans le tchat ("FOR THE GLORY !"), des relances à tout va, des remerciements pour les spectateurs, des invectives adressées aux animateurs de Winamax TV... Vous vous en doutez : on continuait de ne pas y croire. Les petits joueurs contents d'être là au milieu des pros, on les connaît : ils ne sont que rarement les héros de l'histoire. Ils finissent toujours pas se déconcentrer, et se faire coincer par plus expérimenté. On les applaudit après un move pourri à cinq joueurs restants, alors qu'ils étaient chip-leaders deux tours plus tôt.

Comme s'il pouvait lire dans nos pensées, Yojimbooo a entamé la finale directement par un hero call qui a fait hurler de concert animateurs et spectateurs, contre l'un des joueurs les plus dangeureux de la table, Sheev P. Faites-vous plaisir et retrouvez-le dans le replayer, l'intégrale YouTube ou le thread Twitter ci-dessous : c'est précisément là que nous avons commencé à changer d'avis. Un mec capable de faire ça en finale de notre plus gros tournoi de l'année était forcément quelqu'un qu'il fallait prendre au sérieux. Le reste allait être à l'avenant : toujours déchaîné dans le chat mais maître de lui-même au moment de prendre ses décisions, Yojimbooo ne sera jamais vraiment pris en défaut jusqu'à sa victoire finale. Avec le recul, elle apparaîtra comme logique, préméditée, presque écrite d'avance.

LabrikForcément, cette victoire colorée et bordélique fait de l'ombre à un autre grand animateur de la soirée : Louis Linard alias labrik (labrik est mort, vive labrik !) alias Paslui, son nouveau pseudo tout frais. Après l'élimination en cinquième place du Nordiste, on s'est demandé avec une pointe de tristesse s'il n'avait fini par s'y habituer, à ce second rôle perpétuel. Deux fois finaliste Top Shark, runner-up de la première Million Week, 4e du WPO Dublin... Ha ça, il n'en a pas manqué, d'occasions manquées ! Mais on s'est rappelé aussitôt que labrik a signé trois podiums Series en même pas deux semaines, validé une victoire, une vraie une grosse, sur une épreuve à 250 euros l'entrée, et cumulé plus de 160 000 euros de gains depuis le début du mois. Alors oui, labrik a été chip-leader en finale, Labrik a failli éliminer le futur vainqueur avec deux Valets contre Roi-Valet, labrik a tenté (et raté) un hero call contre ce même vainqueur, bref labrik aurait bien pu gagner le plus gros tournoi de l'année mais non, et pourtant : on a vraiment du mal à l'imaginer refermer ces Series avec autre chose qu'une immense satisfaction.
 

On retiendra aussi...

Choupeaux C'est peut-être la raison principale pour laquelle vous avez ouvert cet article : savoir ce qu'il est advenu de Victor "Crokou" Choupeaux, grand favori du Day 3 avec son énorme stack. Hélas, malgré un départ prometteur avec quelques éliminations d'entrée de jeu, celui qui était avec labrik le joueur le plus connu ayant deep run a rangé ses affaires bien avant la table finale, éliminé en 20e place après un flip perdu contre le futur vainqueur. Auparavant, son tapis s'était fait grignoter petit à petit, notamment suite à une démonstration de force de labrik...
De manière générale, ce fut une très mauvaise soirée pour les gros stacks. Un seul des joueurs dans le Top 10 du Day 3 a atteint la finale (Sheev. P), tandis qu'aucun des trois plus gros stacks (papafuchs, L-Keeper et DUSAN SILNI) n'a tenu jusqu'à la deuxième pause de la soirée ! Il faut dire que certains se sont pris de vilaines claques dans la gueule, comme le chip-leader du Day 3 papafuchs : ses deux Rois se font craquer par As-Dame de trèfle au bout de trente minutes de jeu.
A l'inverse, on salue la ténacité de KHaMiKHaZZe : ses 11 BB à la reprise du Day 3 ne le prédestinaient pas à un finish en 6e place et un gain de 65 000 euros !
L'excellent Sheev P. ("pastillé" sur l'édition de janvier) fut le premier joueur à passer la barre des 100 millions, éliminant deux joueurs d'un coup grâce à un As-Valet suité après une heure de jeu. Il fera bon usage de cette manne jusqu'à la toute dernière main du tournoi.
la Gravière a fait beaucoup de mal à Pierre Calamusa sur le Day 2 et s'est montré très actif le lendemain, mais il n'a pas su jeter les As sur la rivière à dix restants contre M98P : ce dernier, toujours solide, a retourné une couleur.
En finale, la structure a pris cher, la faute à une phase de jeu à sept qui a duré 90 minutes (un record !) avant l'élimination de Redshrewd. Conséquence de cette famine de busts, le tapis moyen est tombé sous la barre des 20 BB... atteignant même le seuil critique de 13 BB alors qu'il restait encore six joueurs. Pour en avoir la preuve, activez le mode "BB" sur le replayer !
Logiquement, cette période constipée a fait place à une phase "plein gaz" : les éliminations de KHaMiKHaZZe, labrik/Paslui et PNM_ONE se sont produites en l'espace de trois petites mains !

Le Zapping de la finale

Twitter, c'est vachement pratique pour résumer en quelques posts plus de cinq heures d'émission. Déroulez-moi donc ce thread :

4 Million Event KO 125 €
40 004 inscriptions - Dotation 4 560 456 €

Pos. Pseudo Gains Bounty
1 Yojimboo 229 940 € 69 719 €
2 Sheev P. 229 933 € 25 203 €
3 M98P 164 238 € 13 383 €
4 PNM_ONE 117 313 € 10 355 €
5 Paslui 83 795 € 6 676 €
6 KHaMiKHaZZe 59 853 € 4 446 €
7 Redshrewd 42 752 € 1 986 €

3 Million Event KO : classement complet du Day 3

Million Event KO : Zumbacafew09 dernier sur la piste de danse

Victoire d'un joueur venant semble-t-il de débarquer sur Winamax (ou alors qui a changé son pseudo il y a très peu de temps) : avant cette victoire à 84 027 €, Zumbacafew09 n'avait joué que quelques dizaines d'Expresso à 10 ou 25 € l'entrée. Une perf d'autant plus méritante car bien qu'ayant débuté la finale avec le deuxième tapis, il est tombé à 8 blindes au bout d'une soixantaine de mains, avant d'entamer une belle remontée, et de renverser la vapeur en heads-up contre Inauspicious (runner-up pour 70 068 € + 5 683 €). 

Le chipleader au départ du Day 3 et de la finale Jaidesfrais, qui s'était pourtant mis sur orbite en début de TF, a fini par redescendre sur terre et termine finalement à une 3e place qui lui permettra de régler ses factures (50 049 € + 3 006 €), deux rangs devant l'ancien Team Pro Florian "DaytonFlyers" Decamps. Les autres noms connus du casting n'ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu, comme le vainqueur du 3 Million Event de janvier 2020 Scarmak33r (18e), A. Khangah (22e), notre Team Pro François "On_The_Road" (31e pour 1 235 € + 559 €), notre streamer angelus03198 (39e) ou encore JB101 (53e).

Million Event KO 15 € - 102 077 inscriptions (re-entries inclus) - Prizepool 1 378 039 €
Vainqueur : Zumbacafew09 - 70 077 € + 13 950 €

Colossus : un géant aux mains d'argent

Il était l'un des rares veinards ayant réussi à se qualifier pour plusieurs Day 3 : si Johnny Deeps est sorti déçu du Giant (26e), celui qui avait déjà gagné un After Work Road to 4 Million en mars n'est pas passé à côté de son destin sur le Colossus. Il encaisse en effet le plus gros cachet du casting (120 816 €) après un deal avec konvlo (runner-up pour 80 205 €) et jaienviedete (3e pour 83 723 €), une fois le dangereux sliPanthere sorti en 4e place (46 648 €). Une victoire loin d'être gagnée d'avance puisque Johnny avait entamé la finale en position de shortstack avec 8 blindes seulement ! Et alors que personne n'avait encore été éliminé, il tombait même à 4 BB au bout de 75 mains... puis décollait lors d'une main #106 charnière pour s'envoler vers le titre, même s'il a dû lutter jusqu'au bout pour gagner le magnum de champ'. Le chipleader du Day 3 Hotel Cecil a lui bullé la table finale (8e pour 12 271 €) alors que les regs Triq lx-Xatt (13e), luxusreisen (40e) et KEVIN PSG 93 (41e) n'ont pu batailler pour la pastille.

Colossus 30 € - 35 647 inscriptions (dont re-entries) - Prizepool 962 469 €
Vainqueur : Johnny Deeps - 120 816 € (après deal à 3)

High Five : les regs secouent la finale



Fier représentant des gagnants du KING5 2019, .Freeman. obtient un score final matchant à la quasi-perfection sa position à l'entame du Day 3 : 7e pour 8 558 €, alors qu'il pointait en 6e sur 109 restants à 20 heures. Le freerolleur du Sunday Surprise Kinexite a conclu 12 jours et 12 nuits à bouffer des Series à tous les repas en décrochant une sympathique 25e place (1 312 €). Habitué à se régaler sur les tournois les plus chers de la grille, RealJ0hnD0e est venu faire les poches des joueurs low stakes (runner-up pour 46 030 €), s'inclinant en fin de partie contre un autre connaisseur du milieu high-stakes, Tsunagaru7. Ce dernier restait sur deux secondes places au cours des deux dernières éditions des Series sur des tournois à 50 et 250 € : un coin-flip gagnant lui permet de démentir le proverbe (idiot) "Jamais deux sans trois" et de multiplier son investissement de 5 € par... (je sors la calculatrice)... 12 891. Hé bé.

High Five 5 € - 102 950 inscriptions (dont re-entries) - Prizepool 463 275 €
Vainqueur : Tsunagaru7 - 64 459 €

Giant KO : un gros bretzel pour Toda-Lael

Sur le flight labellisé "petit, mais costaud" (2 € l'entrée, près de 150 000 inscrits), nos favoris ont dû se contenter des places d'honneur : le chip-leader readthis s'est échoué en 67e place, et les déjà "logotisés" JossTheBoss9 et GilouAA58300 n'ont pas ajouté de pastille à leur collection (38e et 129e, respectivement). C'est un joueur que l'on croise d'ordinaire en Expresso qui est parvenu à tirer son épingle du jeu : Toda-Lael. Entamée avec un équilibre quasi-parfait entre chacun des six protagonistes, la finale a duré 45 mains avant de produire sa première élimination.

Giant KO 2 € - 148 249 inscriptions (dont re-entries) - Prizepool 266 848 €
Vainqueur : Toda-Lael - 13 320 € + 2 128 €

Antoine Goutard sur la photo finish

Luxureisen
Il avait enchaîné 12 soirées de grind aussi intensives (plus de 240 inscriptions !) que frustrantes (treize fois classé dans le Top 100 d'épreuves de toutes sortes, zéro finale !) mais en fait, Antoine Goutard se réservait le meilleur pour la fin. En plus d'une brève apparition en TF du Super Turbo Championship (5e), luxureisen s'offre in extremis un nouveau magnum de champagne (le troisième sous ce pseudo) sur le Monster Stack à 20 €. Une ultime soirée à 20K euros qui efface d'un coup de baguette magique ce qu'on imagine être une belle brochette de déceptions depuis le début du festoche.

Parmi les 15 derniers vainqueurs, on repère aussi puruvuru, de retour aux affaires deux ans après une victoire Main Event il y a deux ans, Supernatural (qui bat en heads-up le semi-retraité NLegend sur le Super Turbo), et surtout deux doublés supplémentaires (qui portent le total à quatre) : carrataghju, vainqueur sur le PLO 6-max KO 100 € arès avoir ship un Deglingos de minuit huit jours plus tôt, et 1Money Trees, sacré sur le 6-max KO 50 € quatre jours après sa victoire en 4-max. Pour ceux qui se posent la question : il n'y aura de place que pour une seule pastille sous leur pseudo... mais ils se consoleront avec un joli paquet de pognon.
 

Tournoi Prizepool Vainqueur
EVENT 185 - NLHE Monster Stack - 10 €
REPLAY
47 772 € FRlLUFTSLlV - 7 134 €
EVENT 186 - NLHE 4-max - 50 €
REPLAY
39 690 € PicorNasal - 7 981 €
EVENT 187 - NLHE 6-max KO - 10 €
REPLAY
103 347 € Road2Andorra - 8 814 €
EVENT 188 - NLHE Monster Stack 6-max - 20 €
REPLAY
86 544 € luxusreisen - 14 497 €
EVENT 189 - NLHE 6-max KO - 50 €
REPLAY
229 680 € 1Money Trees - 22 464 €
EVENT 190 - NLHE Show One - 100 €
REPLAY
103 230 € HugoChetcuti - 19 309 €
EVENT 191 - PLO 6-Max KO - 100 €
REPLAY
40 860 € carrataghju - 6 334 €
EVENT 192 - NLHE 6-max KO Championship - 250 €
REPLAY
345 912 € Valaris - 45 670 €
EVENT 193 - NLHE 6-max Rebuys - 5 €
REPLAY
35 932 € TrinityhlpME - 6 164 €
EVENT 194 - NLHE - 20 €
REPLAY
30 330 € ZaramayBABY - 5 574 €
EVENT 195 - NLHE 6-max Win the Button - 10 €
REPLAY
34 560 € Flac0.DAMMIT - 5 828 €
EVENT 196 - NLHE 6-max KO - 20 €
REPLAY
91 206 € Dechmaister - 8 881 €
EVENT 197 - NLHE 6-max - 50 €
REPLAY
56 025 € Supernatural - 10 761 €
EVENT 198 - NLHE 6-max Super Turbo Championship - 250 €
REPLAY
103 008 € puruvuru - 22 634 €
EVENT 199 - NLHE Heads-up Deglingos - 30 €
REPLAY
33 318 € 123RDC - 4 228 €

Tous les gagnants des Winamax Series

Leaderboard : labrik au sommet

Labrik

L'écart entre lui et la concurrence est finalement plus petit que ce à quoi on s'attendait, mais cela ne change pas le résultat final : labrik (enfin, Paslui - il va falloir qu'on s'y habitue) est bel et bien sacré MVP du festival. À ce stade, vous le savez probablement déjà : la cinquième place du Nordiste sur le 4M Event n'est que le point culminant d'un run absolument légendaire depuis le dimanche 4 avril : une victoire sur le 8-max Championship, une seconde place sur l'Event 167, et une 3e place sur le 6-max Championship, avec au total pas moins de 16 (seize !) finishes dans les cent premières places des tournois des Series. On a fait les calculs à la louche : cette boulimie de perfs représente au bas mot près de 160 000 € de gains en douze jours ! "J'ai changé de pseudo car j'étais en bad run, je voulais partir sur une nouvelle dynamique", expliquait celui qui échouait une seconde fois en finale de la Top Shark Academy il y a tout juste trois mois. On pourrait affirmer bêtement que l'astuce a fonctionné, mais la vérité est bien entendu toute autre : c'est avant tout grâce à un travail de dingue et une motivation surnaturelle que Louis Linard est allé chercher cette collection de résultats. Et on a hâte de voir ce qu'il nous réserve au cours des mois à venir.

Non loin derrière, c'est un autre animateur de la finale du 4 Million Event qui récupère une deuxième place qui lui colle décidément à la peau : runner-up de notre tournoi phare, ce qui représente sa seule finale de la quinzaine (accompagnée tout de même de neuf Top 40) Sheev P. termine donc à quelques encablures de Paslui mais loin au-dessus de ses poursuivants. Présent dans le Top 10 du classement quasiment depuis le début, PumpedGabor récupère la médaille de bronze après être passé deux fois à un souffle du titre, devançant de peu le Top Shark 2016 Florian 'DaytonFlyers' Decamps, triple finaliste mais pas sacré non plus. Constats similaires pour M98P et Sigmaalgebra qui rentrent dans le Top 10 in extremis à la faveur de leurs deep runs sur le 4ME (3e et 40e respectivement). Vainqueur de l'Event 104, sliPanthere termine lui aussi en trombe avec une quatrième place sur le Colossus, pour se caler devant un jibinho10 auteur de quatre Top 4 (!) et les réguliers KEVIN PSG 93 et C.Kaepernick. Sachez enfin qu'on trouve aussi du beau monde aux dix places suivantes, à commencer par le double lauréat GilouAA58300 (12e), le vainqueur du Sunday Surprise Kinexite (13e), notre cher Guillaume Diaz (14e), Nicolas 'Cap Haddock' (15e) ou encore les habitués de ces colonnes JASONDU52 (17e) et -OURS BRUN- (19e).
 

# Pseudo Points #Tournois
1

Paslui

185 787 170
2 Sheev P. 182 736 165
3 PumpedGabor 155 988 198
4 DaytonFlyers 153 572 224
5 M98P 144 218 154
6 Sigmaalgebra 140 488 211
7 sliPanthere 140 463 168
8 jibinho10 139 666 156
9 KEVIN PSG 93 132 120 194
10 C.Kaepernick 130 521 208

Le leaderboard complet des Winamax Series

Après 199 tournois et plus de 28 millions distribués au cours de douze jours et douze nuits aussi chargées que frénétiques, un nouveau chapitre de l'histoire des Winamax Series se referme. Que vous ayez inscrit ou non votre pseudo au Livre d'Or, vous méritez tous des félicitations : après tout, c'est en premier lieu grâce à vous et votre enthousiasme que cette édition a battu ses propres records. Vous êtes probablement un peu fatigués : nous aussi ! N'hésitez pas à prendre un peu de repos loin des tables. La routine va reprendre sur Winamax, mais une routine plutôt vitaminée : ce week-end, on ressort des cartons le Sunday Funday, une sélection de six tournois soldés à moins 50%, avec des garantis pesant deux fois plus lourds. Et bien sûr, on se prépare déjà pour les prochaines échéances : vous n'aurez pas longtemps à patienter avant quelques belles surprises. On vous salue, petits et grands joueurs.

Les pages à suivre : 

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter