2018 : la rétro Winamax [Octobre]

Par dans

Le Team met Davidi à l'épreuve, Romain Lewis atteint son quatrième podium WSOP, MIK22 nous raconte de belles histoires, Aznavour fait ses adieux... On poursuit notre grand rembobinage de l'année 2018.

Rétro Octobre 2018
1er : Dernier des géants de la chanson française avec Jul, Charles Aznavour fait ses adieux. Pour de bon cette fois. Deux joueurs bien connus de nos services, Quentin Lecomte et François Tosques, se consolent en remportant deux tournois très éloignés : le DSO Cannes pour l'un, et le WPT Deepstacks Marrakech pour l'autre.
 


2 : Le journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi est assassiné à Istanbul, directement depuis l'intérieur du consulat d'Arabie Saoudite, provoquant la crise diplomatique la plus retentissant de 2018. On se demande avec un frisson ce que nous réserve 2019 de ce côté-là.

5 : Le Team Winamax fête à sa manière une journée très spéciale :
 


6 : L'opération "Golden Barre" continue de faire les beaux jours des clubs de L1 partenaires de Winamax. Témoin Stéphane, qui a foulé la pelouse d'un Stade Pierre Mauroy à la mi-temps pour exécuter avec brio un tir à 20 mètres sacrément coton devant le kop du LOSC, et ainsi remporter un chèque de 3 000 € :
 


10 : Que celui à qui cela n'est jamais arrivé nous jette la première pierre :
 


11 : Le Sunday Surprise succombe à une mode en train de ravager les trottoirs de nos métropoles chéries :
 


12 : Le Français de l'année ne s'arrête plus :
 


13 : Même si l'on est parfois très jaloux, c'est toujours agréable de recevoir des cartes postales de votre part - continuez !
 


14 : C'est désormais un fait connu : la réputation de Davidi Kitai s'est forgée grâce à sa capacité à détecter les bluffs les plus fous. Vraiment ? Sur Winamax TV, le Team Winamax entreprend de vérifier les talents divinatoires du Génie, avec une suite d'anecdotes à la véracité difficile à admettre. Le résultat ? Surprenant !

Le même jour, Anthony alias '-Aria-' signe un joli doublé sur Winamax :


16 : Adrien Delmas publie sur le blog l'un des articles les plus techniques de l'année, mais aussi l'un des plus indispensables :
 


Le même jour, les bureaux de Jean-Luc Mélenchon sont perquisitionnés avec moult éclats de voix. Les trolls fusent sur les réseaux, on ne peut pas s'empêcher d'ajouter notre pierre à l'édifice :
 


18 : Le direct Winamax TV le plus surréaliste de l'année : alors que la quatrième finale WSOP de Romain Lewis (ça se passe à Rozvadov, pendant les WSOP Europe) est diffusée avec trente minutes de décalage sur la chaîne Twitch du King's Casino, Romain débarque dans la chambre de Guillaume Diaz pour lui annoncer son élimination en troisième place... Ceci alors que Volatile38 est au beau milieu d'une conversation avec PonceP, en duplex sur Winamax TV ! Un spoil de première catégorie et un beau moment de what the fuck :
 


22 : Alors que se terminent à Budapest les Championnats du monde de lutte, on prédit sur Twitter un grand avenir à Ivan "ValueMerguez" Deyra :
 


23 : Le plus long pont maritime du monde est inauguré en Chine. Long de 55 kilomètres (!), il relie Hong-Kong, Macao et la ville Zhuhai. Sa construction aura nécessité neuf années de labeur et un budget de 20 milliards de dollars. Coincidence, cela correspond exactement aux sommes qu'auraient accumulées Rui Cao depuis 2009 autour des tables de cash-game de Macaco.

24 : Benjo passe une matinée entière sur Photoshop afin de réaliser ce qu'il annonce comme étant "la meilleure vanne de toute [sa] carrière". Résultat des courses : 9 likes.
 


Le même jour, notre reporter Martin arrive à Rozvadov pour entamer le reportage des WSOP Europe. La bourgade tchèque est toujours aussi reculée, le titre d'intro est tout trouvé : "Les championnats du bout du monde".

25 : On bégaie devant le maxi jackpot Expresso qui tombe ce matin-là :
 


Commentaire du vainqueur, joint par téléphone peu après s'être enrichi de 200 000 € en quatre minutes et quinze mains : "Oui, j'ai été un peu fou sur celle-là. Il a fait tapis et j'ai payé sans réfléchir, c'est tout."

28 : Journée de merde. Les Brésiliens élisent à la présidence le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro (une déclaration parmi tant d'atures : "L'erreur de la dictature a été de torturer sans tuer"). Philippe Gildas ne tient pas le choc et s'en va rejoindre au paradis Les Guignols de l'Info. Pas formidab'.
 

Mais tout de même : Michel Abécassis lance ce jour-là une nouvelle rubrique sur Winamax TV, qui va rapidement s'imposer comme indispensable au Multiplex Poker. Avec "Le jour où...", l'archiviste du Team Winamax revisite avec les talents de conteur qu'on lui connaît les petites et grandes journées de l'histoire du poker. Telle celle-ci, où un célèbre joueur Américain s'est écroulé au beau milieu des WSOP, foudroyé par une attaque... avant de se relever pour continuer à jouer la finale ! On en redemande.

30 : Shaun Deeb quitte Rovzadov enrichi de 4 ITM supplémentaires, portant son total de l'année sur les WSOP à 20, dont 2 bracelets. Forcément, l'Américain rentre à la maison couronné du titre de WSOP Player of the Year (en 10e place de ce classement, on retrouve un certain Romain Lewis) :
 


Benjo
Tous nos bilans 2018


Benjo DiMeo

Reporter poker. Racontait déjà des coin-flips avant l'invention du Valet de pique.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter