Texas Holdem Poker : la boîte à questions


Q : Que se passe-t-il si quelqu'un mise plus que mon tapis ?
R : Je peux toujours suivre mais je ne gagnerai qu' à hauteur de mon tapis. Imaginons que deux joueurs sont à tapis avec 10 euros chacun, et que je décide de suivre avec mon tapis de 5euros, si je gagne le coup, je triple et je remporte un pot de 15 euros. Eux se disputent le pot de 10 euros restants.

Q : Est-ce que je peux racheter des jetons PENDANT un coup ?
R : Jamais au milieu d'une main ! Mais entre chaque coup vous avez la possibilité de vus "recaver". Tout cela est valable en partie libre (ou "cash game").


Q : Quelle est la différence entre un tournoi et une partie libre ?
R : En partie libre, je peux racheter autant de jetons que je le souhaite entre deux coups -tant que mes moyens me le permettent!-
En tournoi, c'est différent. La formule le plus souvent adoptée est celle du "freezout", c'est-à-dire que tous les joueurs partent chacun avec le même nombre de jetons et que personne n'a ensuite la possibilité d'en racheter. Si vous perdez tous vos jetons, vous êtes purement et simplement éliminé.
Il existe aussi, plus rarement, des tournois "avec recaves" (ou "rebuys"). Les joueurs ont alors la possibilité de se recaver durant les premières phases.

Q : Qu'est devenu le poker à 5 cartes en main, le"fermé" d'autrefois?
R : Le poker fermé a quasiment disparu. Actuellement, on préfère le poker ouvert "à l'américaine" qui comporte de nombreuses variantes, dont la plus universelle, celle qu'on voit dans les tournois "à la télé", est le Texas Hold'em No Limit.

Q : Existe-t-il actuellement d'autres variantes de poker ?
R : Il existe beaucoup d'autres variantes de poker ouvert ! Certaines utilisent 4 cartes, d'autres 5 ou même 7 ! Les grandes familles sont le Hold'em, le Stud et l'Omaha.

Q : Existe-t-il d'autres formes de mise que le No Limit ?
R : Oui il existe en fait 3 formes de mises : la plus spectaculaire, la plus subtile -et aussi la plus dangereuse quand on joue de l'argent est le No Limit. Un jeu où des fortunes peuvent passer de main en main à chaque coup puisque vous pouvez TOUT miser....Il ya aussi le Pot Limit qui ne permet de relancer au maximum qu'à hauteur du POT; et le Limit, beaucoup joué en Amérique (et sur internet), où les mises et relances sont fixes.

Q : A l'abattage des cartes, qui doit montrer ses cartes le premier ?
R : Habituellement, quand vous pensez avoir la meilleure main, vous montrez votre jeu en premier. Sinon, les règles imposent que c'est celui qui a fait la dernière relance sur la river qui montre son jeu en premier. Dans le cas où personne n'a relancé, c'est celui qui parlait le premier, juste après le donneur, qui doit montrer. En tournoi, dès que deux joueurs sont à tapis, ils doivent tous les deux ouvrir leurs cartes et la question ne se pose plus !

Q: A la télévision, on voit souvent les joueurs mettre leurs cartes sur la table avant la fin du coup. Pourquoi?
R:En tournoi, télévisé ou pas, dès que TOUS les joueurs sont à "tapis" à un moment donné du coup, par exemple avant même que les 3 premières cartes du flop soient retournées, ils ouvrent leurs cartes sur la table. Ce n'es pa seulement pour le spectacle mais aussi pour éviter toute collusion, par exemple de la part d'un joueur qui aurait la main gagnante mais voudrait laisser gagner son adversaire pour ne pas l'éliminer du tournoi...

Q : Peut-on rester dans un coup sans miser ?
R : Avant le flop, vous ne pouvez pas checker car il y a déjà une mise à égaliser pour voir le flop, à l'exception du joueur à la grosse blind qui a la possibilité de checker du fait qu'il a déjà misé (de force !). Après le flop, vous avez toujours la possibilité de checker si vous êtes le premier à parler ou si personne n'a misé avant vous. Dans le cas où tous les joueurs checkent, la carte suivante est gratuite.

Q: Qu'est-ce qu'un "check-raise"?
R: Sur le flop, dans un premier temps, si personne n'a misé avant vous, vous avez la possibilité de dire: "Check", c'est-à-dire que vous ne misez pas non plus. Dans ce cas, vous restez dans le coup gratuirement, en tout cas pour pas plus cher qu'au tour de mises précédent. Si tout le monde en fait autant, on passe au stade suivant, le Turn. mais si un joueur mise, vous pouvez décider de le relancer ("raise", en anglais). Cette tactique en 2 temps s'appelle un "Check-Raise" et elle s'utilise généralement avec un gros jeu, pour esssayer de piéger davantage de jetons à l'adversaire. En effet, supposez que vous ayez misé d'entrée, par exemple 50: votre adversaire aurait probablement suivi vos 50. Mais si vous checkez et que c'est votre adversaire qui mise 50, vous le relancez, par exemple à 150 et là, vous l'obligez soit à vous laisser gagner le coup (abandonnant ses 50) soit à investir davantage de jetons, ce qui est votre intérêt si vous avez un très gros jeu .

Q: Mon adversaire mise 100 et je veux le relancer. Est-ce que je peux miser 120 ou 150 par exemple?
R: NON. Votre relance doit être au moins égale au double de la mise qui vous précède. Donc ici 200 minimum. Mais vous pouvez très bien faire 3 ou 4 fois plus, ou relancer d'un compte de votre choix, comme 375 ou 625. Vous pouvez aussi faire tapis. Si vous dites "tapis", vous mettez tous vos jetons. Dans ce cas, ce n'est pas nécessairement le double de la mise précédente si par exemple vous n'avez plus que 130 devant vous!

Q: Si je paye une mise et qu'un autre joueur relance, quels sont mes choix?
R: Vous pouvez passer et alors vous jetez vos cartes en abandonnant les jetons que vous avez misé; vous pouvez suivre et compléter la relance demandée pour rester dans le coup; vous pouvez également sur-relancer ou même dire tapis, quel qu'en soit le montant devant vous. Prenons un exemple:
La petite blind est de 10 et la grosse blind de 20. Vous décidez de suivre, vous payez donc 20. Un joueur relance à 80. Si c'est trop cher pour vous compte tenu de l'évaluation de vos cartes, vous passez. Vous avez perdu vos 20 et vous attendez le coup suivant. Si vous choisissez de payer, vous rajoutez 60. Et enfin, si vous voulez relancer à votre tour, vous devez faire 160 ( au moins le double de la relance précédente) ou davantage, jusqu'à concurrence de votre tapis.

Q: A quoi correspondent les pourcentages qu'on voit s'afficher à la télévision durant un coup? Les joueurs les connaissent-ils?
R: Dans une confrontation de 2 mains (ou plus) de Texas Hold'em, tous les calculs de probabilités sont connus par ordinateur. C'est le cas avant le flop et à tout moment du coup puisque ces probabilités évoluent à mesure que les cartes commune s'ouvrent sur le tapis. Mais ces probabilités ne peuvent être détrminées qu' a posteriori, lorsque l'on VOIT les cartes cachées des joueurs. Ainsi, si nous assistons à une rencontre de AA contre RR, l'ordinateur nous dit que AA ont 81% de chances de gagner avant le flop, et RR un peu moins des 19% restants (compte tenu des possibilités de partage du pot, si par exemple les 5 cartes communes forment une quinte 3-4-5-6-7)...
Les champions connaissent aussi ces probabilités et ils s'en servent a priori pour évaluer leurs 2 cartes en fonction des mises des autres joueurs. Quelles que soient leur main de départ, ils savent quelles sont leurs chances de gagner le coup contre les différentes mains possibles auxquelles il peuvent être confrontés. C'est très important pour essayer de ne s'engager, en fonction des enchères, que si l'on pense être le favori du coup. En effet, on peut avoir de la chance une fois, deux fois si on joue au hasard ou à l'inspiration... Mais à la fin de l'année, ce sont bel et bien les statistiques qui parlent et les joueurs gagnants seront ceux qui ont mis les probabilités au maximum de leur côté.

Q: Faut-il s'inspirer de la stratégie des champions qu'on voit à la télé?
R: Oui et non! Et pour 3 raisons: d'abord, les joueurs qu'on voit à la télé ne sont pas tous des champions. Mais les meilleurs joueurs du monde sont des artistes, ils connaissent tous les schémas, toutes les situations possibles. Aidés par leur puissance d'analyse, par leur lecture psychologique et la connaissance de leurs adversaires, ils sont capables d'inspirations diaboliques. Les coups qu'ils réussissent "on-se-demande-comment", il ne faut pas les tenter quand on est débutant ou même un joueur moyen.
Deuxième argument: en tournoi, la stratégie est différente de la partie libre, et cette stratégie varie en plus selon le moment du tournoi. A la télévision, on ne voit que la table finale, un stade où il faut être très agressif et où, surtout lorsque l'on a un petit tapis par rapport aux autres joueurs, on est obligé de prendre un maximum de risques "sans filet".
Enfin, troisième raison: la télé ne nous montre qu'une sélection des coups les plus spectaculaires. Dans un tournoi, il y a un très grand nombre de mains qui sont laissés de côté lors du montage de l'émission. Des coups qui sont le tout-venant du poker et où les meilleurs savent prendre l'ascendant...
La télé donne donc une image incomplète de la stratégie des champions. Ce ne serait pas une bonne idée de se fier à ça. En tout cas pas seulement. Il faut être humble, tenir compte de sa propre personnalité et de son niveau de poker.