Et si le bluff était une science exacte ! 1/2


Lancez "poker" dans une discussion avec des néophytes et les premiers mots que vous recevrez en retour seront "chance" et "bluff", c'est bien connu...

Pour ce qui est de la chance, vous n'ignorez pas depuis que vous lisez ce blog que mon opinion est faite: elle est omniprésente et pourtant elle n'a que peu d'importance à long terme! En revanche, je n'ai encore jamais abordé ici la question du bluff...

Vous allez voir que les idées reçues vont en prendre un coup avec la théorie que nous appliquons au poker, mon ami Max Yeterian et moi, à partir des travaux du mathématicien Edward Thorpe sur la théorie des jeux.

Max est ingénieur, issu d'une grande école (je vous dis ça pour la caution scientifique), et il se consacre au poker depuis qu'il a pris sa retraite. Il y joue très bien d'ailleurs et sa curiosité naturelle le pousse à étudier tous les aspects du jeu. C'est un malin, Max, et nos conversations quasi-quotidiennes nous font faire mutuellement des progrès. Voilà pour le contexte de notre "découverte".

Entrons maintenant dans le vif du sujet avec cette THEORIE REVOLUTIONNAIRE qui va vous faire envisager le bluff sous un angle rationnel et plus seulement psychologique!


Pour commencer, je vous propose le nouveau jeu inventé par Max, qui ressemble au poker, a le goût du poker mais qui n'est pas encore du vrai poker. Il se joue en tête à tête avec 4 cartes cachées,


Nous jouons, vous et moi, l'un contre l'autre. A chaque coup, nous mettons par exemple 10€ chacun dans le pot. Nous allons tirer une carte au hasard et nous déterminons à l'avance que vous gagnez avec
ou
et moi avec
ou
Mais, attention, c'est moi qui tire une des 4 cartes au hasard et je ne vous la montre pas! Ensuite, soit je vous dis que j'ai perdu et je vous abandonne le pot, soit je prétends avoir gagné et je mise 20€ (la valeur du pot). A vous maintenant de me croire ou non. Si vous me faites confiance, vous m'abandonnez le pot et vous avez perdu 10€. Si vous pensez que je bluffe, vous payez "pour voir" 20€ supplémentaires.

Je montre alors la carte: c'est une noire, vous avez perdu. C'est une rouge, vous avez gagné. Simple, non?

Que pensez-vous de ce petit jeu? Sur un grand nombre de coups, êtes-vous avantagé, désavantagé ou bien à égalité?...

A première vue, il semble bien que vous ayez une chance sur deux de gagner et donc qu'à la fin de l'année, ni vous ni moi n'aurons gagné ni perdu quoi que ce soit. Eh bien, c'est une illusion d'optique et je vais vous démontrer que VOUS ETES PERDANT A COUP SûR !!!

Supposons que je décide d'utiliser une stratégie fixe et même que vous la connaissiez d'avance:

-Chaque fois que je tire , je dis que j'ai perdu.

-Chaque fois que je tire , je dis que j'ai gagné (je bluffe).

-Et naturellement, chaque fois que je tire un As noir, je dis aussi que j'ai gagné (mais là, je dis la vérité).


Vous n'avez que 2 attitudes possibles: soit me croire tout le temps et ne pas payer les 20€, soit me prendre tout le temps pour un menteur et payer systématiquement les 20€. Tout attitude intermédiaire qui consiste à me dire tantôt que je mens, tantôt que je dis la vérité, ne change rien mathématiquement.

Faisons les comptes dans les deux cas:

1- Vous décidez de me faire tout le temps confiance:
>Vous gagnez un pot de 20€ une fois sur quatre (soit 10€ nets), quand je tire
>Vous perdez le reste du temps, soit parce que j'ai effectivement tiré l'As noir qui me fait gagner, soit parce que j'ai tiré l'As de carreau et que je vous ai bluffé.

Bilan net pour vous: -20€ (+10€ une fois et -10€ trois fois)


2- Vous décidez de "voir" tous les coups:
>Vous gagnez le pot initial de 20€ (soit 10€ nets) quand je tire (puisque je vous l'abandonne sans miser),

>Vous gagnez un pot de 60€ (30€ nets) quand je tire ,

>Vous perdez un pot de 60€ (30€ nets) quand je tire ,

>Vous perdez un pot de 60€ (30€ nets) quand je tire .

Bilan net pour vous: -20€!

Vous constatez que votre résultat est le même quel que soit la stratégie que vous décidez d'adopter et donc que, MATHEMATIQUEMENT, vous ne pouvez pas vous en sortir, quoi que vous fassiez (étant entendu que nous raisonnons statistiquement, sur le long terme). Vous ne pouvez gagner que ponctuellement si vous avez de la chance.

Vous voyez également que la psychologie, qui est censée être une arme contre le bluff, ne joue aucun rôle à ce petit jeu, dans la mesure où la stratégie de votre adversaire est automatique et déclarée...

Je vous vois sceptique, non?...Allez, relisez tout ça en détails et méditez! Quand vous aurez admis cette théorie, je passerai, dans un très prochain article, à l'application au poker réel. C'est là que cela devient vraiment surprenant. Mais c'est une autre histoire, je ne vous en dis pas davantage...