La position

La position est votre place sur la table par rapport au "bouton", par rapport au donneur, qui varie d'un coup à l'autre. Et la position change la valeur-même de vos cartes! On a un très net avantage ou au contraire un gros désavantage selon les cas. La position la meilleure est d'être "au bouton" c'est-à-dire d'être le donneur. Au fur et à mesure que le bouton s'éloigne sur la gauche, la situation tactique se dégrade. Elle est encore bonne si on est à un ou deux crans du bouton, elle devient vulnérable ensuite pour être franchement exposée à tous les vents quand on est de petite et de grosse blind.

Lorsqu'on est au bouton ou près du bouton, on a l'avantage de parler dans les derniers à tous les tours de mise. Ce sont les autres qui vont devoir se dévoiler, afficher leurs ambitions et miser les premiers. On bénéficie ainsi de précieuses informations, aussi bien au premier tour pour décider on va jouer le coup ou non, que par la suite pour apprécier l'évolution de la situation et la force des autres.

A l'inverse, être juste après les blinds oblige à prendre vos décisions en premier, avec aucune idée de la force des cartes des adversaires! Et ce, avant le flop, sur le flop, sur le Turn et sur la River...

C'est un élément CAPITAL dont il faut tenir compte sur chaque coup de poker. Si on est dans les premiers à parler, on ne joue qu'avec des mains très fortes. Si en revanche, on est au bouton et que les autres joueurs ont passé ou n'ont donné aucun signe de force, on peut se montrer plus entreprenant, plus agressif, voire téméraire. On peut jouer avec des mains qu'on ne regarderait même pas dans les premières positions...Et cela permet de prendre l'ascendant, même de bluffer les adversaires comme par miracle. Certains experts considèrent que la position du bouton équivaut à avoir une troisième carte dans la manche....

Un exemple de la manière dont l'évaluation de la main change: A-7.

Avec cette main, il ne faut pas commettre l'erreur de s'engager dans le coup en première position. Mais à l'inverse, ce serait une erreur de jeter ses cartes en position de donneur quand tous les autres joueurs ont Passé. Il faut même relancer! C'est la position idéale pour "voler les blinds". Ces deux malheureux qui ont été obligés de miser avant de voir leurs cartes peuvent, bien sûr, avoir un jeu plus fort que A-7. Mais STATISTIQUEMENT ce ne sera pas le cas. La plupart du temps, les blinds Passeront et le pot sera à nous. Et si on est payé et donc obligé de jouer le coup sur le flop, on aura encore cet avantage énorme de s'exprimer après l'adversaire. Et la possibilité, soit de trouver un bon flop, soit, si on n'améliore pas la main, de gagner le coup quand même en bluffant, partant du principe que l'adversaire n'a sûrement pas amélioré lui non plus. C'est d'ailleurs un principe à retenir: la plupart des mains ne s'améliorent pas sur le flop!...

Quand miser, quand relancer, et combien?...

Au poker, et surtout au No Limit Texas Hold'em, la gestion des jetons est un élément très important. A tout moment, vos mises influencent le déroulement du coup et conditionnent votre score à la fin de la partie. Et puis surtout les mises de vos adversaires, les enchères en général, sont une mine d'informations pour vous. Sachez vous en servir!


  • Si vous misez alors que vous devriez passer, c'est une perte sèche à la longue.
  • Si vous passez alors que vous devriez miser, c'est un peu la même chose puisque vous manquez STATISTIQUEMENT une opportunité de gain.
  • Si vous misez trop ou au contraire trop peu, vous vous désavantagez aussi...
    par exemple, inutile de miser votre tapis s'il n'y a qu'un pot misérable à remporter. A l'inverse, ne misez pas trop faiblement dans un gros pot. Surtout quand vous avez un bon jeu mais que vous ne seriez pas sûr de l'emporter au final si l'adversaire réussissait un tirage improbable. Si vous pensez avoir le meilleur jeu pour l'instant, allez-y franchement. Faites payer cher celui qui veut aller chercher une carte miracle!
  • Ce qui va aussi faire une grande différence, ce sont les RELANCES. Une relance est une surenchère: votre adversaire mise et vous, vous décidez de miser plus cher ou même beaucoup plus cher! C'est une arme redoutable mais...à double tranchant puisque vous risquez davantage de jetons. Il faut donc l'utiliser dans des situations précises.