Faut-il croire aux "CYCLES DE CHANCE" ?


Un "rush" ou au contraire une série incroyable de "bad beats", tout le monde connaît cela au poker. Et on a tous plus ou moins tendance à accuser les caprices d'un heureux hasard ou d'une malchance qui nous dépasse...En réalité, il ne s'agit pas de croire ou non aux cycles de chance. Ils existent, évidemment ! Mais ce sont des constatations STATISTIQUES avec toutes les variations possibles, séries brisées ou continues, qui s'inversent à tout moment...et qui sont régies par le hasard, donc IMPREVISIBLES puisque tous les coups sont indépendants.


On ne peut donc que les constater A POSTERIORI. En tenir compte A PRIORI est une vue de l'esprit : c'est comme lire l'avenir dans le marc de café ou une boule de cristal !


Ne pas confondre..."lucide" et "extra-lucide" !



En revanche, si nous sommes conditionnés par telle ou telle croyance, NOS RÉACTIONS peuvent influer sur les résultats.


Quand vous êtes en train de jouer, il n' y a rien de pire pour vous faire perdre votre lucidité. Se dire : "De toute façon, ce soir, rien ne peut marcher puisque je suis dans un mauvais cycle..." est une approche qui vous fait dévier de votre meilleure stratégie et qui vous influence psychologiquement. Et là, oui ! la série noire continue souvent mais c'est à cause de VOUS, parce que vous n'êtes pas dans la bonne configuration psychologique, pas à cause d'un "mauvais cycle" inexorable dans lequel vous vous croyez !


A l'inverse, si vous vous pensez dans un "bon cycle", cela vous dynamise, vous donne la pêche, vous influence de manière positive, ce qui -au moins dans une certaine limite - est un facteur de réussite.


Dans le même ordre d'idées, la superstition. Ce n'est pas "cette maudite chemise verte" qui vous porte la poisse et vous empêche de gagner. C'est plus simplement que vous ne sentez pas à l'aise si vous la portez car vous ne la dissociez pas des mauvaises expériences que vous avez eues avec (et qui n'ont en réalité aucune valeur statistique). Mais cela vous influence, et donc vous ne jouerez pas à 100% de vos moyens si vous la portez pour jouer au poker.


On peut penser que cela revient à peu près au même mais, afin de mieux réagir et, en l'occurrence, afin de gagner plus souvent, il est important de ne pas confondre les causes et les conséquences !

De manière générale, au-delà des "cycles" et des superstitions, au-delà même du poker, le vrai problème est de bien situer ce qui tient du hasard pur et ce qui relève de nos propres erreurs.
Deux domaines où il est TRÉS difficile d'être lucide et où il est infiniment plus commode de trouver des explications extérieures : dans le premier cas, on simplifie un phénomène qui nous dépasse ; et dans le second, on se trouve une excuse facile pour ne pas avoir à se remettre en question ni à s'avouer ses propres faiblesses.