A-A: relancer ou s'embusquer ?


Voici une situation technique...qu'on aimerait rencontrer plus souvent:

  • Tournoi de No Limit Hold'em.
  • Cave de départ : 1000
  • Blinds:15-30 (2ème niveau)
  • Vous avez 1100 devant vous et tous les tapis de la table sont entre 800 et 1300.
  • Le niveau et les styles des joueurs sont "standard", avec 3 joueurs très conservateurs et deux qui vous semblent plutôt agressifs.
  • Vous êtes placé en première position après les blinds, "under the gun" comme disent les Américains, et vous découvrez...

Quelle doit-être votre enchère et votre plan pour la suite du coup ?

Evidemment, il n'y a pas de solution parfaite, d'arme absolue, de recette universelle pour gagner à coup sûr avec

Comme je vous le disais dans un précédent article :le risque zéro n'existe pas ! Reste à savoir quelle est la meilleure approche pour maximiser son espérance de gain tout en évitant d'y laisser trop de plumes si l'affaire tourne mal au flop...

Qaund j'ai posé ce problème sur mon blog www.pokerfull.com sous forme de sondage, les avis étaient tous intéressants et, mis bout à bout, ils faisaient assez bien le tour de la situation. On pouvait y voir le style de chacun, et je dirai même plus, sa personnalité profonde : les risque-tout et les ultra-prudents , les indécis qui naviguent à vue, les esprits analytiques, instinctifs ou rusés...

Vous pouvez vous faire une idée par vous-même en consultant le forum lié à cet article sur mon blog, mais je vous livre de mon côté mon opinion, basée sur mes lectures, ma réflexion et mon expérience à la table (bien qu'il ne m'arrive qu'assez rarement de voir 2 AS !...)

Je rappelle la situation en deux mots : AA, blinds 15-30 assez tôt dans un tournoi de No Limit. Que faut-il faire en 1ère position (UTG) ?...

L' élément essentiel à considérer est...votre niveau de poker et votre réputation ! Ne voyez là aucun mépris de ma part, au poker il faut avant tout bien se connaître et connaître ses limites. Si vous êtes fan d'escalade, vous n'allez pas tenter la face nord de l'Everest sans oxygène alors que votre meilleure performance jusque là n'a été que le mur d'entraînement de la forêt de Fontainebleau ; et si vous avez barboté avec un tuba pendant les vacances, ce n'est pas une raison pour tenter tout de suite le record d'apnée en plongée sous-marine. Nous sommes d'accord.

Voilà pourquoi je vous donne deux niveaux d'action, deux stratégies générales que rien ne vous empêche d'adapter à votre style :

  • Si vous êtes un joueur débutant ou même moyen :
    Faites toujours une relance standard de 2,5 à 3,5 fois la grosse blind.
    Je vous accorde que cela n'est pas très imaginatif mais c'est le meilleur moyen de parvenir à vos deux objectifs principaux :

    1) réduire le champ de manière à ne pas vous retrouver contre 5 ou 6 joueurs qui peuvent avoir n'importe quoi et trouver n'importe quoi sur le flop.

    2) Enflammer les enchères et recevoir une sur-relance de la part de quiconque a une grosse main du type DD, RR, AR ou simplement de la part d'un joueur agressif qui veut faire croire à un gros jeu ! Ce sont les cas les plus favorables, où il ne faudra pas avoir peur d'engager tout votre tapis, avant ou après le flop, car avec AA contre une paire, vous avez plus de 8 chances sur 10 de gagner. Et ne me dites pas que vous avez peur d'être éliminé si votre adversaire fait un brelan, parce que ça, ce sont les risques du métier et il faut absolument les accepter !

    Revenons donc à votre relance de départ. Même si elle n'est pas énorme, elle amorce un effet de levier, crée un palier supplémentaire pour faire grossir le pot.

    N'oubliez pas que personne ne voit dans vos cartes et qu'une relance, fût-elle en première position, ne signe pas AA. Vous pouvez très bien avoir fait la même relance avec des mains très différentes, surtout à ce stade du tournoi où vous n'engagez pas un gros pourcentage de votre tapis.

    Voyons maintenant ce qui pourrait se produire si vous ne faisiez que "caller" le big blind. Dans ce cas, vous espérez que quelqu'un va relancer et alors vous allez lui montrer de quel bois vous vous chauffez en lui balançant une grosse sur-relance...Non, non et non ! Car, de nos jours, tout le monde reconnaît ce schéma criard : vous affichez AA ou RR quand vous procédez ainsi. Et l'oiseau va s'envoler alors que le but était tout de même de le garder sous la main.

    Autre possibilité si vous ne faites que "caller" : personne ne relance et vous vous retrouvez dans un "family pot" à 4, voire 5 ou 6 joueurs. Et là, danger ! Le coup devient des plus hasardeux, difficile à manier. Et, pour peu que vous vous reprochiez de ne pas avoir relancé, vous risquez de vous énerver, de perdre toute lucidité et par la même occasion votre tapis...

  • Si vous êtes un très bon joueur :
    Vous pouvez envisager un simple "call" dans cette situation, mais seulement dans 20% des cas environ. Le reste du temps, appliquez la stratégie standard.
    Le "call" vise à offrir une image brouillée de votre style aux adversaires. Mais attention ! Il nécessite une grande habileté, une réputation solide vis-à-vis des autres joueurs de la table et des nerfs d'acier pour la suite des opérations :

    1) De l'habileté car vous devez être capable, si le coup n'est pas relancé et qu'il se joue à plusieurs, de "lire" correctement ce qui se passe après le flop, d'analyser les joueurs et d'apporter les réponses appropriées à leurs actions. Ce qui est loin d'être évident : le type qui sur-relance sur un flop

    a-t-il un tirage couleur, un brelan ou tout juste une paires de Rois avec un bon kicker ?...Affaire d'expérience et de jugement sur le vif !

    2) Une réputation de bon joueur. Si un autre joueur relance avant le flop et que vous le sur-relancez, il peut alors croire, si c'est lui-même un fin joueur, que vous lui faites un "move". Il sait que vous connaissez ce schéma et il sait que vous savez qu'il le connaît ( !!!...) Il est alors possible qu'il tombe dans le panneau en pensant que vous voulez lui faire croire que vous avez AA ! Vous me suivez ?....

    3) Des nerfs d'acier. Oui car, après avoir simplement callé la blind, vous pouvez aussi vous contenter de caller la relance sans vous démasquer... Pour piéger après le flop. Mais attention, ce n'est jouable qu'en tête à tête ; à 3 joueurs ou plus cela reviendrait à conduire un bobsleigh - lancé à vive allure- avec un bandeau sur les yeux...


Pour résumer, je conseille à tous et la plupart du temps une relance standard qui...

  • ...Est la meilleure façon de masquer la main,
  • ...Vous permet de gagner un gros pot à moindre risque si vous tombez contre une paire inférieure,
  • ...Est moins dangereuse qu'un "call",
  • ...Rend le coup plus facile à jouer par la suite.

Essayez, vous verrez que ça marche.

Et si ça ne marche pas ?.. Alors, allez chez Darty, on vous remboursera sûrement la différence car moi, je ne peux plus rien pour vous !