Vegas... demain peut-être ?

Par dans

Les beaux jours arrivent. Il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil dehors : le soleil rayonne, les shorts et les jupes sont de sorties, les barbecues tournent à plein régime... Et les bières aussi !

Oui, mes amis, l'été est proche ! Et c'est en pleine période estivale que toute la planète poker se concentre sur une seule région géographique à l'occasion des World Series of Poker : LAS VEGAS !

Tous mes amis, qu'ils soient joueurs ou reporters, y seront cet été. Tous... Sauf un. N'ayant pas l'âge légal pour me rendre dans les casinos outre-Atlantique, je resterai coincé en Europe. Mais essayons de rester positif.

Argument #1 : A Vegas, il fait une chaleur insoutenable (mais les poker rooms sont parait-il très bien climatisées ; n'est-ce pas une bonne raison pour piquer une tête dans la piscine ?)

Argument #2 : Las Vegas, c'est le meilleur moyen de se broke (ou, c'est vrai, de gagner le jackopot... car qui ne tente rien n'a rien).

Argument #3 : A Vegas, à part le poker, il n'y a rien à faire (hum...).

Argument #4 : Ne pas aller à Vegas, c'est le meilleur moyen de faire une réelle coupure avec le poker durant l'année (Je crois qu'on tient enfin un argument valable !)

Résumons : Vegas, ce n'est pas bien ! (Voilà, grâce à ces arguments, c'est fait, j'en suis persuadé : je n'ai plus envie d'y aller. Allez Tristan, il faut t'en persuader !)

C'est d'ailleurs en prenant en considération l'ensemble de ces arguments aussi convaincants les uns que les autres (sic) que j'irai probablement faire un tour dans Sin City en octobre, dès que mes 21 ans seront fêtés. Je m'y rendrai avec quelques amis (pour qui le poker n'est pas un gagne pain mais juste une passion). Je ne manquerai pas de poster quelques articles sur le blog du Team concernant le déroulement de ce Trip in Vegas, en mettant l'accent sur le côté insolite de cette cité du jeu.

Mais en attendant, c'est de loin et en spectateur que je vais suivre les progrès de mes équipiers cet été !