[Blog] La main d'une vie

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

FBK

J’aime penser que la vie, c’est comme une partie de poker. À tout moment, on reçoit de nouvelles mains, et c’est à nous de décider de la façon dont on va les jouer. Jusqu’à la river, tout peut se passer. Une seule carte peut tout changer : c’est pour cela que l’on doit apprendre à réévaluer notre main et à s’adapter.

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous la main que j’ai jouée dans le dernier chapitre de ma vie.

Cela a commencé il y a quelques mois. J'étais dans une période de bad run, et la vie m’avait fait subir un très gros bad beat. Par contre, il y avait un projet qui avait l’air de bien se goupiller, un peu comme une main de poker qui ranime la flamme en soi. Je voulais commencer un projet personnel avec deux très bons amis, et je voulais tout donner pour pouvoir vivre ma vie comme je l’entendais. Je suis donc parti en Indonésie, un endroit où je pourrai vivre une vie sans stress, avec un climat qui me permettrait de passer mes journées pieds nus en maillot de bain. Mon idée était de réduire mes dépenses et d’avoir en même temps une meilleure qualité de vie, tout en lançant mon projet avec mes amis et associés et en jouant au poker online. Un très bon plan.

Indonésie-Borja

On ne savait pas comment cela pouvait se finir, car il y avait une infinité de possibilités, mais, sans aucun doute c'était une main assez "jouable" : on pourrait dire qu’il s’agissait d’un A10.

J’étais confiant, et prêt à jouer gros.

Mais comme souvent, le flop n’était pas celui que l'on attendait, et les choses se sont compliquées. Il ne comportait pas le tirage quinte flush dont on rêvait. Ça n’allait pas être aussi facile qu’on le pensait, et il nous faudrait faire des calculs et des adaptations en cours de route. Il y... Lire la suite

[Blog] Year in Progress

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 3 ans.

Blog Guillaume Diaz

Depuis que j’ai la chance de faire partie du Team et de vivre au rythme du circuit live, la période qui suit les WSOP est toujours synonyme de vacances. C’est le seul moment de l’année où la frénésie du circuit s’arrête durant quelques semaines et où, personnellement, je déconnecte totalement du poker le temps d’une grosse dizaine de jours.

Cette année n’a pas fait exception. À part deux ou trois sessions dominicales online et quelques heures passées sur le transat à regarder les Triton Super High Roller Series, je n’ai absolument pas pensé au poker, et ça fait du bien ! J’ai donc profité de ces vacances pour retourner dans mes montagnes natales, à Grenoble, pour voir famille et amis : piscine, pétanque, vélo de descente, golf, foot et surtout pas mal d’apéros !

Mais les vacances, si reposantes soient-elles, doivent se terminer un jour. Ce matin du 8 août, en voyant, sur mon fil Twitter, le compte @Year_Progress indiquer que nous venons d’atteindre 60% de l’année 2018, je me suis dit qu’il est grand temps de me remettre au travail. Mon côté procrastinateur m’incite à me fixer des deadlines courtes pour être le plus performant possible. Cela m’oblige à un travail soutenu et constant car, si les objectifs sont assez ambitieux, il est impossible de les réaliser sans un acharnement quotidien.

Guillaume Diaz Venetian

Pour donner le meilleur de moi-même chaque jour, mes objectifs doivent également avoir une importance forte à mes yeux. Mon erreur dans le passé fut de ne pas me refixer des objectifs assez élevés en cours d’année. Ce fut notamment le cas l’année dernière : en juillet, je pointais à 85 000 € de bénéfice depuis le début de l’année et j’ai conservé l’objectif de 100 000 € que je m’étais fixé en janvier, au lieu de partir... Lire la suite

[Blog] J’ai choisi Winamax

Par dans Général il y a plus de 3 ans.

Un jour, alors qu’il prononçait un discours devant un parterre de jeune diplômés, Steve Jobs a lancé cette phrase : « Si vous n'avez pas encore trouvé ce que vous aimez, continuez de chercher. Comme c’est le cas avec tout ce qui concerne le cœur, vous le saurez quand vous le trouverez. » Que le nom de Steve Jobs ne nécessite aucune présentation n’est bien entendu pas sans raison.

Il en va de même pour l’histoire que je vais vous raconter... même si, au début, tu n'as pas immédiatement attiré mon attention. C’est d’abord via des amis que j’ai entendu parler de toi. Tu étais en train de conquérir la France. Les gens parlaient de toi avec enthousiasme, et ils étaient de plus en plus nombreux à parler de toi. Mais Paris l’enchanteresse semblait loin de la belle mais humble Madeira.

Avec le temps, ta réputation a débordé au-delà des frontières de ton pays d’origine. Ton nom revenait de plus en plus souvent dans les conversations. Sans crier gare, tu étais devenu un mastodonte européen. Ton prestigieux casting de superstars françaises (avec au milieu un Génie belge) s’est vu agrémenté du meilleur joueur italo-marocain jamais connu, et par-dessus le marché du numéro 1 mondial. Autrement dit : deux joueurs que personne n’avait réussi à séduire jusque-là ! Ainsi, les plus respectés de mes pairs se rapprochaient de toi. Ma curiosité a pris le dessus. Il fallait que je découvre par moi-même de quoi il en retournait. Cela ne m’a pas pris longtemps pour comprendre.

Ton approche et tes idées étaient différentes. Ton attitude était la bonne, et ta générosité allait dans la bonne direction. Tes propositions étaient variées et ambitieuses. Tout chez toi semblait avoir été créé avec le but de plaire à ceux qui s’étaient rapprochés de toi.... Lire la suite

[Blog] Un Volatile à Paris

Par dans Tournois LiveWinamax Poker Tour il y a plus de 3 ans.

Guillaume Diaz Blog Facebook

Comme chaque année, le début du mois de mars sonne l’heure de la Grande Finale du Winamax Poker Tour au Cercle Clichy Montmartre. Se retrouvent à Paris plus d’une centaine de joueurs qualifiés sur les étapes freeroll live organisées partout en France, de nombreux habitués du cercle, des WIP et des réguliers du circuit, tous là pour participer à cette grande fête du poker. Cette diversité de profil donne à ce tournoi une ambiance particulière, beaucoup plus chaleureuse et détendue que sur les tournois que l’on a l’habitude de jouer tout au long de l’année.

C’est dans cette bonne humeur ambiante que j’ai pris part au tournoi, débutant lors du Day 1C, juste après le traditionnel petit-déjeuner en compagnie de journalistes et de quelques WIP. Vous l’avez compris, dans ce blog, j’ai choisi de vous raconter mon Winamax Poker Tour 2018, de partager avec vous quelques moments de ma semaine qui font de cette épreuve un tournoi à part. Attention, ce résumé est garanti 100% sans hand histories !

Un début de tournoi idéal

Guillaume Diaz Finale WiPT 1

Commençons par le début du Main Event. Après un réveil à 8h45 des plus difficiles vendredi pour me rendre à ce fameux petit déjeuner, je retourne à l’appartement que nous avons loué près du cercle avec Romain (Lewis), histoire de faire une petite sieste avant de commencer le Day 1C. C’est aussi la particularité de cette Finale que de commencer si tôt les journées, afin de jouer quatre Day 1 différents en deux jours. Mon cerveau n’ayant pas du tout l’habitude de fonctionner à cette heure-ci, je pense que le fait de ne pas aller jouer directement ne peut être que bénéfique. Un petit somme de deux heures et c’est reparti direction le CCM.

Hasard du tirage, je récupère la place de ma toute... Lire la suite

Top 10 des phrases du chat de Winamax

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 7 ans.

Tous les ans durant les fêtes de fin d'année, c'est la même rengaine sur les chaînes de télévision : TF1 nous balance La Grande Vadrouille, M6 nous rappelle qu'il y a plus d'épisodes d'Asterix que de joueurs d'Omaha sur Winamax, et les chaînes de la TNT diffusent de sempiternels bêtisiers où des pères-noël chutent en traîneau et des skateurs se ramassent sur des balustrades - et parfois l'inverse. Pourtant, il faut bien l'admettre, on les adore ces programmes, les regardant emmitouflés sous le plaid délicatement posé par Maman sur le canapé près du feu. Ils nous replongent en enfance et bercent ces ultimes journées de l'année où notre plus grande occupation est de planifier la soirée du 31 qui se terminera - comme chaque année - par un apéro improvisé chez notre meilleur pote.

Sur Internet, il y a une autre grande mode, les classements. On a le droit à tout : le top des phrases qu'on entend à coup sûr au réveillon (« hum, t'es sûr ? J'ai 23h57 moi »), le top des joueuses de poker les plus sexy (comment ça je n'y suis pas ?) ou encore le top des destinations de rêve où tu n'iras jamais (très frustrant après avoir reçu une Smartbox pour un weekend en Charente-Maritime à Noël). Du coup, j'ai voulu moi aussi y aller de mon Top 10, et c'est un peu le vôtre aussi. Celui des phrases les plus lues par les joueurs du Team Winamax sur le chat. Excellente année à vous.

10/ « Je le répéterai pas, promis, mais… Vous avez bien un logiciel pour voir les cartes des autres ?!? »

Aussi fou que cela puisse paraître, nous ne voyons pas vos cartes, et nous ne sommes malheureusement pas médiums. Avec tout le temps qu'on y passe, on a bien le droit de faire de belles lectures de... Lire la suite

Les fondations de la pyramide

Par dans GénéralAnalyse de mains il y a plus de 7 ans.

Enghien-les-Bains, World Series Of Poker Europe 2013. Il reste dix joueurs dans le tournoi de Pot Limit Omaha Mixed Max. Nous sommes dans l’argent depuis environ deux heures et j’ai un tapis autour de la moyenne. Je suis en pleine confiance après être miraculeusement remonté de deux blindes à quarante en début de journée. Ma table est difficile mais je me sens capable d’en venir à bout. A celle d’à coté, Ludovic Lacay fait valser les jetons et construit des tours. Moins expérimenté que mon coéquipier dans cette variante, j’ai une approche un peu plus prudente. Il va falloir batailler pour me prendre mon tapis !

J’ouvre [Ad][Ah][Kc][Tc] au bouton et effectue une relance du minimum. Le joueur de grosse blinde, qui me couvre, annonce « pot ». Je fais un rapide calcul et réalise que je peux mettre 50 000 sur les 80 000 de mon tapis avant le flop : un scénario profitable avec cette forte main de départ. Je sur-relance au maximum. Mon adversaire réfléchit un long moment et paie finalement ma mise. Le flop est Valet-9-6 avec un trèfle. Il check. C’est loin d’être idéal pour moi car ce tableau a touché une bonne partie de sa range, lui donnant l’équité nécessaire pour justifier de jouer le reste du coup avec la moindre paire ou le moindre tirage. Avec ma paire d’as, ma ventrale et mon tirage couleur backdoor, je suis néanmoins obligé de mettre le reste. Je pousse mes 30 000 derniers jetons dans le pot de 100 000 et mon adversaire retombe dans un abime de réflexion. Qu’attend-il donc ? Après une longue minute, il finit par avancer la somme en maugréant. Je suis stupéfait en découvrant sa main : [3c][4c][5d][7d], soit une ventrale par le bas et deux tirages couleurs backdoor ! Ma... Lire la suite

Cash-Game, tournois MTT, Sit & Go : Que choisir ?

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 7 ans.

Ludovic RiehlQue ce soit en live ou sur les réseaux sociaux, des gens me demandent régulièrement s'il vaut mieux faire du Cash-Game, des tournois MTT ou des Sit & Go, live ou online. Je vais essayer à travers ce blog de donner quelques pistes de réflexion.

1) Quels sont vos objectifs ?

Cela peut sembler évident, mais il est bon, et même essentiel, de se demander exactement pourquoi vous jouez au poker.

Par rapport à notre sujet, passons rapidement sur le cas des joueurs professionnels qui sont supposés s'être posé cette question depuis un moment et s'orienter logiquement vers la variante dans laquelle ils se sentent le plus à l'aise et la plus rentable d'un point de vue financier. Ce propos est cependant à nuancer quelque peu comme nous allons le voir un peu plus loin.

L'essentiel des joueurs se demandant que choisir sont en général des amateurs jouant depuis quelques temps et ayant déjà un minimum de bases techniques. Pour ces derniers, je pense qu'il est important de se demander pourquoi ils jouent et quels sont leurs objectifs.  Jouez-vous avant tout pour l'argent, pour le défi intellectuel et la compétition ou par pur plaisir ? Bien entendu, les trois vont de pair : plus vous prenez de plaisir à jouer, plus vous progresserez, plus vous gagnerez et plus vous serez satisfait et aurez envie de continuer à travailler.

Mais un des objectifs prend en général le dessus sur l'autre. Si vous jouez avant tout pour le plaisir, la réponse est simple : faîtes ce qui vous amuse le plus,  mais n'oubliez pas que comme dans beaucoup de disciplines, on s'amuse tellement plus lorsqu'on a le sentiment de progresser tout en jouant.

Si vous jouez pour l'argent et êtes par exemple un étudiant désirant arrondir... Lire la suite

La session du dimanche

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 8 ans.

J'ai décidé de revenir sur ma façon d'organiser mes sessions du dimanche sur Winamax. Suite à mon challenge Ultimate Grinder, j'ai développé une nouvelle approche du jeu qui a suscité des débats enflammés sur les réseaux sociaux. Voici mon programme typique d'une session dominicale :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Un fait est certain, je joue beaucoup de tournois. Je démarre habituellement entre 14h et 15h avec un enregistrement tardif de tous les tournois au prix d'entrée de 5€ et plus, ce qui correspond à sept/huit tables comme première base de multitabling.

Durant la première partie de la journée, je joue tous les tournois réguliers à 10€ (et plus) ainsi que ceux à 5€ si la dotation me paraît intéressante. J'ajoute à ces tables de nombreux satellites pour les tournois du soir, et parfois quelques satellites pour la finale de Révolution.

A partir de 18h, j'essaie de ne plus lancer les tournois au faible prix d'entrée et me concentre sur les gros : Main Event, High-Roller et Grand Tournoi (le cas échéant). Je clos en général les inscriptions avec le Payback ou le Rush Hour si je me sens en forme.

Au total, je joue entre 70 et 80 tournois le dimanche et ma session se finit en général entre deux et trois heures du matin, parfois un peu plus tard en cas de deep runs tardifs (ce qui est souvent bon signe !).

Mes résultats en MTT sur Winamax n'ont jamais été aussi bons avant l'utilisation de cette approche. Ce qui n'a pas empêché un débat sur l'utilité de :

- jouer autant de tables, ce qui affecte en théorie la concentration 

- jouer beaucoup de tournois aux faibles prix d'entrée "parasitaires" des tournois plus importants.

Je crois néanmoins en mon approche et vais utiliser... Lire la suite

Nuits blanches à Vegas

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 8 ans.

« Ce sont mes troisièmes WSOP consécutifs et à chaque fois, j’ai les mêmes sensations au moment où l’avion touche le sol : de l’excitation et de l’enthousiasme à l’idée de passer plusieurs semaines consécutives dans une ville aussi particulière que Vegas pour disputer les championnats du monde de poker . Cette année, je suis persuadé que je vais faire un résultat ».  C’était le début de mon blog sur Vegas l’an dernier.

Cette année, je débarque à Vegas fin mai 2013, dès le début des World Series Of Poker, mais cette fois, je ne ressens pas d’émotion particulière. Volontairement ou non, j’ai décidé d’économiser mon énergie et de ne pas me projeter sur un éventuel résultat. Plus d’un mois et demi à passer ici, je considère ça comme une épreuve d’endurance. J’aurai suffisamment l’occasion de vibrer, m’enthousiasmer, stresser, rêver ou tomber de haut, lorsque je serai en train de jouer. J’aurai également assez de temps pour discuter des mains jouées et de mon approche générale des tournois avec le Team. En dehors de ça, je vais tenter de déconnecter au maximum du poker pour rester frais mentalement et physiquement le plus longtemps possible. Pour cela, j'envisage de faire régulièrement du sport, passer du temps à la piscine, bouquiner, visiter Vegas et ses environs, et surtout, ne pas faire la fête durant les premières semaines.

Il est 17 heures quand nous arrivons à l'hôtel. Quatre heures plus tard, quand le reste du Team va se reposer, je décide d’aller jouer un peu en cash-game à l’Ariah, en cavant 1,000 dollars sur une table aux blindes à 2 et 5 dollars, et en me fixant comme objectif de rester quelques heures, deux ou trois tout au plus. Quand... Lire la suite

Kool Shen rejoint le Team Winamax

Par dans Général il y a plus de 8 ans.

Kool Shen intègre le Team Winamax

Au micro du Multiplex Poker ce dimanche, Bruno « Kool Shen » Lopes a gratifié les auditeurs d’un freestyle en direct d’une dizaine de minutes, épaulé par son compère DJ James, un exercice auquel il ne s’était pas livré depuis au moins deux ans. Mais l’occasion était idéale pour le légendaire rappeur français qui fêtait là son intégration au sein du Team Winamax !

Le nouveau pro du Team Winamax fera ses premiers pas avec l’équipe la plus titrée d’Europe dès demain, à l’occasion du WPT Mazagan qui se dispute du 27 novembre au 1er décembre. Vous pourrez d’ailleurs suivre les exploits de Bruno et de ses coéquipiers grâce au reportage en direct réalisé par notre envoyé spécial Harper.

Découvrez la fiche officielle de Bruno « Kool Shen » Lopes

Rejoignez « Kool Shen » dans le Team Winamax grâce à Top Shark !

Cliquez sur « lire le reste de cet article » pour consulter le communiqué de presse sur l’intronisation de Bruno « Kool Shen » Lopes dans le Team Winamax.

Freestyle de Kool Shen et DJ James en direct du Multiplex Poker

Bruno « Kool Shen » Lopes est la nouvelle recrue du Team Winamax. L’icône du rap français, devenu en l’espace de quelques années un joueur de poker redoutable, fera ses débuts cette semaine au sein de l’équipe de poker la plus titrée d’Europe lors de l’étape World Poker Tour de Mazagan.

Depuis 2007, Winamax a su s’entourer des plus grands joueurs français. De véritables virtuoses, aux parcours singuliers et aux personnalités différentes et complémentaires. Ensemble, ils ont accumulé les performances, faisant jeu égal avec les grosses pointures européennes et américaines, atteignant plusieurs tables finales WPT, EPT et WSOP.

Aujourd’hui, moins d’un an après les arrivées de... Lire la suite