Nouveau blog d'O RLY : J'ai escaladé un volcan

Par dans Life Style il y a plus de 6 ans.

« - J'ai préparé le programme de nos vacances !
- Laisse-moi regarder. Croisière en bateau, snorkeling, visites de temples, rizières, dragons de Komodo, plages, dauphins, cascades, danse balinaise, volcans... Ça a l'air top !
- Oui, il y a un trek à faire absolument sur le deuxième volcan le plus haut d'Indonésie, ça doit être magnifique !
- Ah ?
- Bon, ça dure trois jours et ça a l'air assez dur physiquement.
- Depuis quand ça nous fait peur ? Ça me tente bien !
- Ok c'est parti !
 »

Un mois plus tard, nous y voilà.

Notre voyage débute par une croisière au confort sommaire. Durant quatre jours, nous naviguons depuis l'île de Florès jusqu'à Lombok. Malgré trois courtes nuits bercés par le roulis du bateau, le bruit des machines et l'odeur de  l'essence qui s'infiltre dans nos couchages de fortune improvisés sur le pont, nous avons décidé d'attaquer le trek du Rinjani le lendemain de notre arrivée sur l'île de Lombok. Nous arrivons en fin d'après-midi au point de départ de notre randonnée, le petit village de Senaru, à 601 mètres d'altitude. Une bonne nuit de sommeil avant d'entamer l'ascension nous fera le plus grand bien ! La chambre est spartiate, toilettes à la turque avec un grand réservoir d'eau et une petite bassine en guise de chasse d'eau, mais cela sera suffisant pour nous reposer quelques heures.

Jour 1 : quinze heures de marche

La randonnée s'apparente à monter un escalier géant de marches naturelles inégales formées par des racines. On en prend plein les cuisses. Nous finissons par sortir de la jungle. Le paysage est époustouflant, la brume s'accroche entre des sillons de verdure. On se croirait tout droit sorti de La Comté du Seigneur des Anneaux. La dernière heure devient plus... Lire la suite