[Blog] Ma victoire irlandaise

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 2 ans.

Blog Gaëlle
Avertissement : si vous n’étiez pas à Dublin cette année, vous allez, une fois terminée votre lecture, me prendre au mieux pour une folle, au pire pour une névrosée de la boisson. C’est qu’au-dessus de la salle de poker du Winamax Poker Open, au premier étage du centre de conférences du City West Hotel, l’ambiance est difficile à retranscrire. Vous avez sûrement vu un paquet de vidéos, ou lu les articles et posts sur les réseaux sociaux. Mais croyez-moi : pour assimiler ce qu’il s’est réellement passé là-haut, il fallait être sur place.

« Il », c’est le Winamax Beer Pong Open. Un tournoi pas loin d'être aussi prisé que le Main Event. Vous voyez, vous commencez déjà à me regarder de travers. Pourtant, une fois l'aspect financier écarté, je peux vous assurer que le trophée ramené à l'aide des petites balles de plastique est regardé avec des yeux aussi envieux que celui ramené à l'aide de petites tranches de céramique. En mai dernier, au SISMIX, je me suis retrouvée un long moment aux côtés de Guignol. Il venait de perdre en finale du WBPO de Marrakech. Je peux vous assurer : je ne l’avais jamais vu dans un tel état. Si le voir enchainer quelques liqueurs (ayant malencontreusement oublié de venir avec leurs petits copains les softs) ne m'a pas trop étonnée, c'est son regard noir et vide qui est venu m'interloquer.

- Ça va ?
- C'était mon rêve, putain.


Je vous avoue qu'à ce moment-là, je me suis tout de même dit qu'il en faisait un peu trop. J'avais moi-même terminé en 16e de finale du tournoi, après quelques lancers épiques en compagnie d'Adrien Delmas, mais m'en étais assez vite remise une fois la partie terminée. C'est durant l'été qui a suivi que la fièvre est montée. Avec la table siglée Winamax à la maison et... Lire la suite

Main Event : Ludovic Lacay s'impose !

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 10 ans.

Tous les dimanches soirs sur Winamax, plusieurs centaines de joueurs se retrouvent pour disputer le « Main Event », le tournoi générant le plus important prize-pool du site. Avec un buy-in de 150 euros et une cagnotte garantie de 100 000 euros, Aurélien Guiglini et son équipe de « tournament managers » avaient clairement affiché leurs intentions à la création de l'évènement : lancer un rendez-vous hebdomadaire incontournable, rassemblant à la fois un énorme prize-pool et un field conséquent. Quatre mois plus tard, ils peuvent se satisfaire d'avoir relevé le défi !

Au soir du 6 février, ils étaient 837 à se lancer dans l'aventure, allant chercher la plus importante part possible des 115,506 euros de prize-pool. Et à ce petit jeu, c'est Ludovic Lacay qui s'en est le mieux sorti. « Sir Cuts » est effectivement devenu le premier joueur du Team Winamax à remporter l'épreuve ! « J'ai lancé trois tournois dimanche : le Grand Tournoi (1,000€), le HighRoller (300€) et le Main Event (150€) » confie Ludo. «  Après trois heures de jeu, j'étais encore sur les trois. J'ai préféré me concentrer sur le Grand Tournoi qui était vraiment difficile et j'ai réussi à me hisser dans l'argent avant de finalement sauter en neuvième place. »

Les joueurs du Main Event n'allaient alors pas tarder à entrer dans l'argent... « Je suis tombé à 15 blindes au moment à l'ITM » poursuit Ludovic. « J'ai ensuite payé un petit tapis avec Dame-Valet et j'ai fait face à As-Deux. J'ai perdu la confrontation et suis tombé à 8 blindes ! »

A partir de cet instant, plus rien n'a arrêté le toulousain : « En seulement vingt minutes, j'ai doublé trois fois ! Après, je n'ai plus... Lire la suite