[Blog] On the road again

Par dans il y a 2 jours.

Romain Lewis Blog

Dans moins de deux semaines, le 31 mai très exactement, démarrent les World Series of Poker 2022. La longue pause de la pandémie semble déjà loin, presque dans une autre vie. Depuis, tout s’enchaîne, très, très vite. Je vis de nouveau dans une valise depuis la reprise du live et l'adrénaline de la compétition a bel et bien repris le dessus. Ma semaine à Monaco n’était pas à la hauteur de celle de Prague, mais le Team a répondu plus que présent pour notre premier festival post-séminaire. En une semaine, Adrián et Bruno à eux seuls ont gagné pour plus de deux millions d'euros. Ça fait rêver. Mais ce qui fait encore plus rêver, c’est d’imaginer ce qui peut se passer sur les 45 jours lors des WSOP. Vous voyez ? Cette équipe me booste comme jamais ! La décision est prise : je prolonge mon séjour d’une semaine. Pour la première fois de ma vie, j’arriverai la veille du premier tournoi, et je ne partirai qu’après la fin. Je veux me donner des chances de participer aux plus gros tournois du début via une poignée de satellites et je rajoute l'Event #8 à 25 000 $ à mon programme. L’été sera chargé. Je m’en réjouis.

Une petite pression particulière s’installe lorsque je finis mon planning et constate la somme totale mise en jeu. Je sais que le montant est très important, mais il n’affecte pas la confiance que je ressens sur le sol américain. Les opportunités seront nombreuses et je n’ai jamais été aussi prêt. C’est à moi de gérer les efforts sur la durée. J’aime me laisser du temps entre les tournois et je n’ai aucun mal à louper ou sauter quelques tournois d’autres casinos pour me focaliser sur les WSOP. L’objectif global pour moi n’est pas le nombre de tournois, mais plutôt ma lucidité et ma clarté d'esprit lorsque je joue. J’avais... Lire la suite

[Blog] Pression constante !

Par dans Tournois Live il y a 5 mois.

Blog Mustapha Kanit

Ciao ragazzi! Après trois mois d’aventure et de poker, je suis enfin rentré chez moi. Le voyage avait commencé le 15 septembre, avec comme première destination le Mexique. Entre tacos, guacamole, plage et moments entre amis j’ai passé deux semaines de rêve. J'ai commencé par visiter Cancún avec un de mes meilleurs potes, Philipp Gruissem, puis j’ai passé trois jours à Tulum avec Nacho Barbero pour enfin débarquer à Playa del Carmen, où j'ai partagé ma chambre avec Romain. J'en ai profité pour lui filer des cours de plongée. Sur place, il y avait d'ailleurs une bonne partie du Team Winamax et certains de mes amis italiens, comme Dario [Sammartino], Luigi, Savina... et aussi des potes de Romain, comme Arthur Conan.

Ces deux semaines m’ont permis de bien me préparer pour mon premier objectif : le High Roller à 25 000 $. J’avais un bon feeling pour ce tournoi et je ne m'étais pas trompé, puisque j'ai atteint la table finale en compagnie d'Adri. Malheureusement, une fois arrivé là, rien ne s'est passé comme je l’aurais souhaité, et je termine finalement cinquième pour 216 842 $. Mais tout de même : que ça m’avait manqué de jouer de belles compétitions en live !

À Vegas, j'étais en colocation avec le Coach et Kool Shen. Je les adore tous les deux et nous avons passé de super moments. Stéphane est toujours positif et je ne le remercierai jamais assez pour toute son aide. Il connait vraiment bien le poker de haut niveau. Ses conseils et son support nous permettent d'être toujours au maximum de nos capacités et d'obtenir de bons résultats.

/

Après deux semaines avec le Team, Romain et moi nous... Lire la suite

[Blog] WSOP 2021 : mon Top 5

Par dans Tournois Live il y a 5 mois.

Créa Blog Guillaume Diaz

Le Volatile a pris son envol, enfin ! Après des mois et des mois confinés, privé de déplacement, privé de tournoi live, j’ai enfin pu revêtir mon plus beau costume de joueur de live pour retoucher des cartes en vrai, du côté de Las Vegas pour les World Series of Poker. Existait-il un meilleur endroit pour reprendre ? Je ne crois pas.

Pour l’occasion, je vous propose de me suivre et de revivre ma courte quinzaine sur place. En effet, contrairement à beaucoup de mes collègues du Team, partis en amont des WSOP durant une quinzaine de jours au Canada ou au Mexique, j’ai décidé de profiter de ma nouvelle vie de papa pour rester aussi longtemps que possible à la maison. Mais louper le Main Event, alors que les frontières ouvraient de nouveau pour le Day 1... impossible !

Les mêmes yeux d’enfant

Cela fait presque une dizaine d’années que je me rends dans le désert du Nevada au moins une fois par an, mais le retrouver après deux ans d’absence, c’est forcément spécial. Les yeux grands ouverts, j’atterris à Sin City avec le même plaisir que la première fois. Tout est pareil ici... sauf le temps ! Il va falloir s’y habituer, mais la chaleur étouffante de l’été n’est plus du tout là. Le soir, je me rends même compte que le petit gilet soigneusement placé dans la valise va m’être bien utile.

Le Rio non plus n’a pas changé, toujours aussi vieillissant… sinon plus qu’avant. L’annonce du déplacement des WSOP l’été prochain au casino Paris sur le Strip n’est peut-être pas une mauvaise chose. Dans les épisodes d’ESPN sur le Main Event, le Rio semblait toujours briller de mille feux, mais dans la réalité, il est loin d’être aussi frais. Qu’importe, j’y suis et je commence à réaliser ! Toutes ces tables, tous ces joueurs à battre,... Lire la suite

[Blog] Prêt comme jamais

Par dans Tournois Live il y a 6 mois.

Blog Romain Lewis Facebook

Un mois entier sur les terres américaines. 61 000 $ de buy-in pour 61 000 $ de gains. 25 tournois, 8 places payées, de beaux deep runs, des potes en finale, des débats poker qui envahissent les journées, parfois les nuits, des coup de cartes qui peuvent nous marquer longtemps... Cette sensation indescriptible de quatre longues semaines de WSOP à Vegas est bien là, et le plus excitant ne fait que commencer ! Je vous ai déjà parlé en long, en large et en travers de ma dernière traversée du Main Event en 2019, et cette année je le sens, les voyants sont au vert pour un nouveau gros run sur le Big One. Mon envie de jouer est palpable, j'ai hâte ! Les jours s'enchaînent et même si cette fois je n’ai pas bougé de Vegas pour ne pas manquer trop de tournois, j’ai géré mon quotidien pour ne pas être épuisé avant cet événement capital.

Avant d'attaquer le Main en 2019, je ne comptais que trois petites places payées pour 6 000 $ de gains sur mes 60 000 ou 70 000 $ de buy-in. Beaucoup moins rassurant ! En fait, je pourrais même dire que je me prépare pour ce moment sans m'en rendre compte depuis peut-être plus de la moitié de ma vie. Cette fois-ci, je me sens vraiment prêt. Prêt à repartir avec des millions de dollars. Prêt pour être le seul joueur moitié Anglais, moitié Français à remporter le plus beau tournoi du monde. Prêt pour l’inconnu et les coups de massue. Prêt pour ressentir des émotions internes intenses. Prêt à les canaliser. I’m ready.

À nul autre pareil

Cependant, je n’ai pas toujours été prêt. Il est bien plus facile de s’en rendre compte après coup. Il y a deux ans, arrivé au Day 6, et même si je me sentais au top mentalement, je ressentais une fatigue peu visible à table de l'extérieur, mais qui résonnait dans... Lire la suite

[Blog] Des nouvelles du front

Par dans Tournois Live il y a 6 mois.

Blog Aladin Reskallah Facebook

Le live est revenu ! Après quasiment deux ans confiné, je peux enfin vous refaire un petit carnet de voyage, ça faisait longtemps. En exclusivité mondiale rien que pour vous, voici donc quelques nouvelles fraîches depuis Las Vegas.

J'ai enfin pu goûter de nouveau aux joies des aéroports et de l'excitation au moment de préparer sa valise la veille du départ. Après quelques semaines en France pour passer par la case vaccin, j'ai comme beaucoup de joueurs français décidé de passer quinze jours au Mexique pour, en quelque sorte, contourner l'interdiction de rejoindre le pays de l'Oncle Sam en provenance de l'espace Schengen. Ce fut l'occasion de revoir le coach Stéphane Matheu mais aussi plusieurs membres du Team comme Pierre Calamusa, Romain Lewis ou Mustapha Kanit, ainsi que quelques anciens comme Sylvain Loosli.

J'en ai profité pour prendre quelques jours de vacances bien mérités mais aussi de commencer la préparation pour les World Series of Poker, que l'on attendait depuis si longtemps. Je me suis notamment entretenu avec le coach à propos de la gestion de mes émotions et la définition de mes objectifs. Pour cette année, ce sera dix places payées et une finale.

Tout s'est enchaîné très vite et, ni une ni deux, me voici en direction de Sin City le 1er octobre et assis autour d’une table dès le lendemain. J’ai à peine le temps d’investir la (grande) villa que je partage avec Sylvain Loosli, Romain Nussmann, Victor Choupeaux, Boris Bethomet (dit le Bordelais), Clément ‘Kortex’ Van Driesche, Antoine ‘luxusreisen’ Goutard et Rosalie Petit - tous deux grands gagnants du KING5 et qui joueront le Main Event aux frais de la princesse. Vous vous en doutez : c'est un peu la colonie de vacances et pas une soirée... Lire la suite

[Blog] WSOP : Dans la Tête d'un Qualifié

Par dans Tournois Live il y a 7 mois.

Blog François Pirault Facebook

Dimanche 20 mai 2012, tard dans la nuit, onze joueurs décrochent sur Winamax un package pour aller à Las Vegas jouer les WSOP... et j’en fait partie ! Organisé par Davidi Kitai et Tristan Clémençon, la promo Trip to Vegas promettait d'envoyer au minimum sept joueurs à Sin City. Face au succès de l’offre, ce chiffre a donc grimpé à onze et heureusement pour moi car ce fut exactement ma place finale. Encore étudiant et joueur amateur à l'époque, j'ai franchi les différentes étapes qualificatives à 10 et 50 € pour accéder à la phase finale à 300 €.

Une fois le package en poche, impossible pour moi de trouver le sommeil. Je passe par tout un tas d’émotions, ému dans un premier temps de cet accomplissement puis surexcité à l’idée d’aller à l’autre bout de la Terre pour jouer au poker. Un flot continu d'images envahit mon esprit : ma tête est déjà de l'autre côté de l'Atlantique, marchant dans l'enceinte du Rio avant de brandir un bracelet de Champion du Monde ! Aller à Las Vegas est un rêve pour n’importe quel joueur amateur et je n’ai plus que quelques semaines à attendre avant de le voir se réaliser. Après avoir repris mes esprits, je partage la nouvelle aux autres joueurs de mon association de poker, presque aussi contents que moi. J'ai tellement hâte d’y être.

Papers, please

VoitureAprès être redescendu de mon nuage 24 heures plus tard, la réalité me rattrape. Une petite formalité est de mise pour ce pèlerinage : le passeport. Le timing est serré et un joueur de mon association, Denis, soumet l'idée de préciser que j’en ai besoin pour les Championnats du Monde de poker afin d'accélérer le processus. Peu convaincu que l'argument fasse mouche auprès de la mairie, pour qui l'intérêt pour le poker doit... Lire la suite

[Blog] C'est quand début novembre ?

Par dans Tournois Live il y a 7 mois.

Blog Gaëlle Baumann Facebook

Le 20 septembre dernier, j'ai tapé un sprint jusqu'au garage pour vérifier si j'avais encore une valise en état d'accueillir mes tenues floquées d'un logo W. Car après un an et demi sans toucher de cartes en live, une lueur d'espoir venait de poindre à l'horizon, sous la forme d'une conférence de presse retentissante de la Maison-Blanche, annonçant la réouverture des frontières états-uniennes aux ressortissants européens. Je vous avoue que mon petit cœur s'est emballé quand j'ai vu la date annoncée : début novembre, soit pile poil de quoi aller jouer le Main Event des World Series of Poker, qui se tiendra à Las Vegas entre les 4 et 17 novembre prochains.

Mais voilà : depuis, c'est l'incertitude. Comme bon nombre de Français, je suis dans le flou le plus total. C'est quand exactement, début novembre ? Certains médias, des moins tatillons comme BFMTV jusqu'à la très sérieuse Agence France-Presse, ont repris la nouvelle en indiquant le 1er novembre comme date de réouverture. Problème : aucune information officielle n'a jamais mentionné noir sur blanc cette date. Se basant sur cette simple prédiction, je connais plusieurs joueurs ayant pris leur billet d'avion pour le Nevada sans attendre d'en savoir plus. Sauf qu'en l'absence de décret officiel entérinant la décision, ce « début novembre » reste tout ce qu'on a pour le moment... en plus de quelques modalités : il faudra être en possession du fameux pass sanitaire (pas de précisions sur les vaccins acceptés ou le nombre de doses) et d'un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le départ.

J'avoue avoir du mal à comprendre comment une annonce aussi importante puisse être autant bâclée. De mon côté, il n'y a rien d'urgent. Si je souhaite m'en aller, c'est... Lire la suite

[Blog] WSOP : comme on se retrouve !

Par dans Tournois Live il y a 7 mois.

Mustapha Kanit Blog Facebook

Ciao ragazzi!

On y est ! Ou presque. Je vous écris ces lignes depuis le Mexique, où avec Romain, Pierre, Aladin, Adrián et le Coach, nous sommes en train de nous préparer pour les WSOP 2021.

Pourquoi au Mexique ? Parce que pour avoir le droit de mettre un pied aux États-Unis, nous devions séjourner dans un pays hors de l’Union Européenne pendant deux semaines. Heureusement (et enfin), à partir de début novembre, cette obligation n’existera plus.

Je vous le dis les amis : je suis très chaud pour ces deux mois de tournois !  J’ai prévu de commencer très fort avec, dès le 2 octobre, le High Roller à 25 000 $, et ensuite je pense jouer presque tout ce qui me tombera sous la main. Après deux ans sans live, j’ai tellement hâte de pouvoir à nouveau m’asseoir autour d’une table.

Évidemment, il faut bien se préparer pour un évènement pareil, tant au niveau physique que psychologique. Ce n’est pas rien de jouer pendant quasiment deux mois sans interruption. Sans une préparation adéquate, on risque le burnout, surtout à Las Vegas où tout prend de plus grandes proportions. Il faut être bien conscient de ses propres forces et limites afin de pouvoir se donner à fond jusqu’à la fin car c’est justement là que se joue le tournoi le plus important du séjour : le Main Event.

Si l’on ne se sent pas pleinement concentré, ou en cas de baisse de forme physique, mieux vaut alors prendre une pause, en profiter pour se reposer quelque temps. Ce ne sont pas les activités qui manquent, à Vegas comme en dehors. Quelle que soit la solution préconisée, il faut savoir s’écouter : un bon joueur doit être capable de bien gérer sa forme pour être toujours au top aux tables. Chaque Event WSOP peut se transformer en... Lire la suite

[Blog] J'y vais ou j'y vais pas ?

Par dans Tournois Live il y a 8 mois.

Leo Margets Blog

Le 30 septembre débuteront les World Series of Poker. Je ne sais pas si vous l'avez ressenti avec cette simple phrase, mais je ne suis pas vraiment au top de l'enthousiasme. Je m'explique.

En temps normal, j'adore préparer mon séjour à Las Vegas pour jouer les WSOP. Je suis aussi impatiente qu'une petite fille qui s'apprête à aller à DisneyLand, je rêve éveillée en pensant aux tournois que je vais jouer - surtout le Main Event - et ma valise est prête presque un mois avant mon départ ! J'aime aussi passer du temps à choisir soigneusement mon logement. Les dernières années, j'ai opté pour des appartements au Palms Place, parce qu'ils sont pratiques et tranquilles, que leur salle de sport est bien équipée et que l'endroit est situé tout près du Rio. J'y suis allé plusieurs fois à pied : cela me prenait exactement 17 minutes de la porte de ma chambre à l'entrée de l'Amazon Room, dont 10 en intérieur et donc seulement 7 à essayer de ne pas fondre sous le soleil de Vegas. Supportable. C'est même une "promenade" que j'appréciais, qui m'aidait mentalement à me mettre dans le bon état d'esprit avant d'aller jouer.

En 2020, comme vous n'êtes pas sans le savoir, les WSOP ont été annulés à cause de la pandémie et, cette année, ils ont été décalés à l'automne pour éviter toute précipitation liée au contexte de la pandémie. Pour nous joueurs, la décision est toujours plus facile à prendre quand il n'y a qu'une seule option possible. L'an dernier, le Covid-19 s'est chargé de tuer dans l'œuf tout débat. Mais cette année : j'y vais ou j'y vais pas ?

Jusqu'ici tout va bien

Leo Margets ChatL'organisation des WSOP a imposé comme prérequis la vaccination pour les joueurs souhaitant participer. Tout débat moral mis à part (pour ça, je vous... Lire la suite

[Blog] Un si mauvais Vegas ?

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

Blog Gaëlle Baumann

12 tournois, 0 place payée... Le bilan de mes WSOP est sans appel. Mon pire résultat depuis 2014. Quoi qu’on en dise, cela n’a cependant rien d'exceptionnel non plus : douze tournois, c'est un volume extrêmement faible. Pas de quoi en faire un plat. À Monaco, c'était l'inverse : place payée sur place payée. Un simple petit retour de bâton. Mais alors, qu'est-ce qu'on fait quand le poker se résume à sauter d'un tournoi, re-entry et sauter à nouveau dans l'heure qui suit ? Vous me connaissez, je ne suis pas du genre à m'apitoyer sur mon sort mais plutôt à profiter des à-côtés pour passer un bel été malgré tout ! Si jamais vous vous retrouvez un jour dans la même situation à Vegas, voici quelques tuyaux pour occuper vos journées.

Team Pro Escape Game

Escapology

Arrivée le 19 juin à Las Vegas, je retrouve ce bon vieux Rio le lendemain. Mon premier tournoi ? Le Ladies Event que j'affectionne tant. Après un re-entry, je m'incline finalement à dix places de l'argent. C'est déjà la fin d'après-midi, que faire pour se détendre et oublier cette issue malencontreuse ? Bingo, le Lockdown se situe à quelques pâtés de maisons de mon hôtel, au 3271 Highland Drive. C'est un escape game où je me rends en compagnie d'Harper, toujours dans les bons coups. D'ailleurs, si vous vous ennuyez lors d'un dinner break (ou que vous n’avez pas faim), il y a un Lockdown sur Flamingo à seulement six minutes du Rio, testé et approuvé. On y va, c'est parti pour essayer de sauver notre meilleur ami qui a été kidnappé. Enfermés dans une pièce, nous disposons d'une heure pour virer la rançon d'un million de dollars exigée par le ravisseur. Après avoir résolu toutes les énigmes, nous parvenons à sortir au bout de 52 minutes de jeu. Pas si mal pour des... Lire la suite