[Blog] 17 mois de réflexion

Par dans Général il y a 2 mois.

Blog Gaëlle Baumann

La dernière fois que j'ai touché des cartes en live, nous étions le 29 février 2020. 29 février... L'add-on de notre calendrier grégorien. Une journée supplémentaire autour des tables sous la forme d'un symbole. À ce moment-là, éliminée du Main Event du WPT Deepstacks de Paris, je prenais la décision de ne pas participer aux plus petits tournois annexes, préférant garder des forces pour le calendrier démentiel à venir : les festivals dans le sud de l'Europe (l'EPT Monte-Carlo notamment), puis le pèlerinage à Las Vegas. Un an et cinq mois plus tard, je vous avoue que je regrette de ne pas avoir joué ce petit 150 € Turbo qui traînait ! Matez plutôt ce qu'il s'est passé durant ces 17 mois sans voir la moindre carte.

10 Expresso à 1 million d'euros sont tombés sur Winamax et deux ont été remportés par le même joueur : Tite-bouille. Moi ? J'attends toujours ma table dorée !
On était tellement mondialement confinés qu'on s'est retrouvé avec un prix du baril de pétrole négatif et des tonneaux à ne plus savoir qu'en faire à travers la planète.
 J'ai fait une émission Winamax TV depuis chez moi durant laquelle j'ai dû manger des piments périmés et où j'ai fini par jeter Harper à l'eau en direct.
 Joe Biden est devenu Président des États-Unis mais les trumpistes se sont dit que ce serait quand même rigolo d'envahir le Pentagone pour chouiner.
 On est très nombreux à avoir rematé une bonne quarantaine d'épisodes de Dans la Tête d'un Pro pour que Netflix ne soit pas seul à squatter la bande passante mondiale.
 J'ai appris que Jean Castex était plus jeune que Brad Pitt.
 L'Argentine a rendu un hommage national pour honorer la mort de Valéry Giscard d'Estaing. Ou était-ce pour celle de Diego Maradona ?

[Blog] Stay focused

Par dans Général il y a 5 mois.

Blog Mustapha Kanit

Salut les gars ! Ça fait un bon moment depuis mon dernier blog, j’espère que vous allez bien.

Pendant les deux derniers mois, je me suis concentré sur les tournois en ligne et sur la révision de mon jeu afin de me présenter au top de ma forme pour le retour du live. C’est ma méthode : de longues périodes de grind en ligne en guise de préparation pour le circuit live.

J’ai toujours pensé que revenir régulièrement au online est fondamental pour bien joueur en live. En effet, le jeu en ligne nous permet d'engranger énormément d'expérience, d’essayer tout un tas de stratégies différentes en relativement peu de temps et, surtout, d’analyser notre jeu de manière objective et de l’améliorer. En tant que joueur de MTT, c'est notamment une excellente façon de se familiariser avec les différentes phases d'un tournoi (premiers niveaux, pré-bulle et bulle, late game et table finale), de s'adapter en fonction de la situation pour, au final, rester maître de son jeu en toutes circonstances. Je pense d'ailleurs que la clé du processus d'apprentissage est l'adaptation. En ce qui me concerne, j'essaie de beaucoup expérimenter en gardant l'esprit ouvert et en regardant ce qui se fait tout autour de moi. Déjà en temps normal mais encore davantage en cette période de pandémie, c'est un véritable marathon dans lequel chaque jour est un petit pas en avant vers son objectif.

Mustapha Kanit Masque

Ma nouvelle poker face

Que vous soyez joueur de poker professionnel ou non, pendant votre carrière, mais également dans votre vie privée, vous devrez faire face à beaucoup de moments difficiles. Pour vous en sortir et retrouver la réussite, l’important est de continuer à se battre et à s’améliorer. Nous sommes le résultat de nos expériences. Si vous continuez à... Lire la suite

[Blog] Tournois : je vous aime... moi non plus

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

Blog Ya 2 Ecoles

Bonjour à tous les amis ! Me voilà de retour pour traiter d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur : ma relation ambiguë avec les tournois. Vous le savez peut-être - si vous avez lu mon premier blog notamment -, j'ai débuté le poker en naviguant entre deux formats bien distincts : le cash game live et les tournois online. Étant étudiant à l’époque, cette situation me convenait parfaitement. Je jouais en tournois de façon occasionnelle, de l’ordre de quelques sessions par semaine.

Suite à des lacunes techniques beaucoup trop importantes, j'ai décidé en 2015 de me former en cash game, aidé par mon colocataire, professionnel émérite de ce format depuis de nombreuses années. Tout cela fut ultra bénéfique sur tous les aspects de mon jeu ; j'en suis sorti grandi. Un énorme travail accompli qui me fait porter encore aujourd'hui un regard admiratif teinté de nostalgie envers ce format. J’y ai tout de même fait mes premières armes et, comme toutes les premières expériences, cela m’a apporté de nombreuses émotions ainsi que des souvenirs impérissables.

Retour aux sources

Fin 2018, alors que je suis solidement installé sur les tables de cash midstakes de Winamax, je décide de revenir à mes premiers amours, plus par plaisir que dans l'optique d’en tirer un quelconque profit. Il m’est par exemple arrivé de lancer l’After Foot (un bon grosTurbo des familles à 2 €) alors que je possédais plus de 20 000 fois le buy-in. Ce choix pourrait vous paraître surprenant au premier abord, mais je tenais à m’exercer sur ces petits buy-ins avant d’envisager de participer à des tournois plus chers. Après quelques mois et plusieurs performances satisfaisantes, j’avais enfin la sensation qu’il était temps pour moi de passer... Lire la suite

[Blog] Live vs life

Par dans GénéralTournois LiveTournois Online il y a plus d'un an.

Blog-Volatile3

Après de longues semaines de confinement, d’incertitude et d’inquiétude face au nombre grandissant de personnes infectées par ce foutu virus, il semble que nous commençons à voir les premiers signes d’un redémarrage progressif de la « vie normale », du moins dans certains pays comme la France.

L’incertitude reste malgré tout bien présente, et cela risque de durer un bon moment. Est-ce que la réouverture progressive de certains magasins, des entreprises et des écoles va provoquer un nouveau boom d’infections et de décès ? Quand pouvons-nous espérer un retour à la normale avec des bars/restaurants ouverts ou des concerts/spectacles/matchs avec un nombre important de personnes dans un même lieu ? Et, plus près du sujet de ce blog, quand pouvons-nous espérer rejouer un tournoi de poker live et dans quelles conditions ?

Je ne crois pas qu’aujourd’hui quelqu’un soit en mesure de pouvoir répondre avec affirmation à ces questions quant au futur proche de notre vie quotidienne.

Le live, c'est pas gagné

Volatar-Blog
Me concernant, je suis très sceptique à propos des tournois de poker live : par nature, ces évènements paraissent être des lieux idéaux de transmission massive du virus (endroits clos, proximité physique, échange de jetons/cartes, etc…), mais aussi un facteur de déplacement important de personnes potentiellement infectées : par conséquent, cela contaminerait un grand nombre de personnes supplémentaires, qui voyagent d’un tournoi à un autre. Bref, les évènements de poker live seront probablement autorisés plus tard que, par exemple, les expositions ou autres events qui rassembleraient autant de gens, mais avec moins de risque de transmission.

On peut aussi imaginer que, si les premiers festivals organisés le sont alors que le... Lire la suite

[Blog] Ces temps de réflexion

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 5 ans.

Pour ceux d’entre vous qui suivent l’actualité des grands circuits de tournois internationaux comme l’European Poker Tour ou le World Poker Tour, vous avez peut-être remarqué que leurs organisateurs expérimentent ces temps-ci sur la mise en place d’une nouveauté de taille : la « shot-clock ».

Une shot-clock, qu’est-ce que c’est ? C’est grosso modo la généralisation du concept de « time » à l’intégralité des coups disputés dans un tournoi, avec un chronomètre imposé à tous les joueurs pour se décider sur chacun des tours de jeu (préflop, flop, turn, rivière), et avec une poignée de jokers utilisables à tout moment, lorsqu’ils jugent que leur décision est un poil plus compliquée. 

Ainsi, sur le Tournoi des Champions du World Poker Tour qui s’est tenu en Floride la semaine dernière, les joueurs avaient trente secondes, pas une de plus, pour se décider sur chaque tour d’enchères, plus cinq réserves de trente secondes supplémentaires. En table finale, les compteurs sont remis à zéro avec quatre réserves données à chaque finaliste. (Cliquez ici pour le règlement complet de la shot-clock en anglais)

Vous l’avez compris : le but de ce système, inspiré de l’horloge aux échecs, est de fluidifier le rythme des tournois, mais aussi d’empêcher les joueurs de faire exprès de réfléchir cinq bonnes minutes au moment de la bulle. Au passage, cela pourrait permettre de rendre les retransmissions TV et webcasts plus attractifs et divertissants, tout en améliorant le confort des participants et l’équité de la partie.

Le débat sur le temps de décision et l’instauration d’une règle en réaction aux joueurs plus lents que la moyenne dure depuis plusieurs années déjà : le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est toujours pas réglé,... Lire la suite

La prise de décision optimale en tournoi live

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 8 ans.

Un tournoi live peut être très long. Chaque journée de compétition dure plus ou moins huit heures et, pour atteindre la table finale, il faut jouer au minimum trois jours. La moindre erreur peut être fatale. La fatigue, un manque de concentration ou encore un problème d'égo peuvent ruiner plusieurs jours d'efforts en un instant. « Mais pourquoi j'ai fait ça ? Qu'est-ce qu'il m'a pris ? » Nous sommes tous passés par là...

« Le succès ne consiste pas à jamais faire d'erreur mais à ne jamais faire la même erreur deux fois. » - Georges Bernard Shaw

Le plus difficile est de reconnaître ses erreurs et d'en tirer des leçons afin de ne pas les reproduire dans des situations similaires. Ma philosophie a toujours été de ne pas avoir peur de faire une erreur et de suivre mon instinct dans des situations compliquées, tout en prenant le risque de me tromper.

« On ne fait jamais d'erreur sans se tromper » - Jacques Prévert

Une erreur au poker, c'est parfois ne pas prendre un spot optimal, comme ne pas bluffer dans une situation favorable ou ne pas défendre sa blinde avec des connecteurs assortis contre un adversaire faible et une profondeur suffisante.

Afin d'éviter la perte de contrôle de nos émotions, il existe des solutions :

- s'entrainer dans des parties amicales à garder une poker face exemplaire, à miser toujours de la même manière et se tenir toujours dans une position confortable 

- apprendre à se connaître, savoir si on est capable de tenir physiquement un gros bluff, déceler ses éventuels tells et les cacher à travers une écharpe, des lunettes de soleil.

- prendre son temps sur chaque décision, une durée identique à chaque fois, même lorsque... Lire la suite

Une rentrée en trombe

Par dans GénéralTournois LiveLife Style il y a plus de 9 ans.

Je viens de boucler ma deuxième année chez Winamax ! Mais à peine cet anniversaire souhaité, l'heure de la rentrée a sonné. Néanmoins, de mon côté, une longue période éloigné des tables de poker aussi bien virtuelles que réelles furent nécessaires. Le tout suite à une légère overdose de poker.

A quelques exceptions près, je n'ai pas touché aux cartes avant mon séjour à Las Vegas. Et même chose après. J'ai senti la lassitude m'envahir pendant le Main Event des WSOP où, malgré un Day 1 réussi, j'ai effectué un Day 2 totalement catastrophique à mon sens. J'ai rarement eu l'occasion d'aussi mal jouer, ce qui est plutôt dommage quand on sait qu'il s'agit du plus beau tournoi du monde...

Mais après quelques semaines sans jouer au poker, la soif de victoires est revenue plus forte que jamais. J'étais ultra motivé à l'idée de rejouer de gros events et je suis bien décidé à faire de grosses perf' cette année. C'est également l'occasion de prendre de nouvelles résolutions.

En période de tournoi, je compte réussir à garder une certaine hygiène de vie adaptée aux horaires de jeu. Cela commence par me lever (idéalement) 3-4 heures avant le départ, à prendre un petit déjeuner, faire une séance de sport, puis douche, petite collation avant de filer pour le casino. Idéalement, faire du sport le plus régulièrement possible et manger équilibré serait génial, mais dans la pratique, c'est assez compliqué...

Il est cette année également question de faire plus attention aux frais extérieurs aux tournois. Eviter les spew inutiles sans pour autant s'empêcher de se faire plaisir, c'est à dire rater moins d'avions, de trains, ou encore de les réserver à l'avance. Ajoutons à cela... Lire la suite

Retour vers la vraie vie

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Après 6 semaines à Vegas et ses 45° à l’ombre, puis une semaine à Londres et ses 5 cm de précipitations quotidiens, j’ai finalement trouvé le bon climat : je prends des vacances dans le sud de la France.

Bien sûr je ne regrette pas d’être allé à Vegas, ni d’habiter à Londres… Vegas cet été a encore été un grand moment. Des sensations, des sorties mémorables, du sport, du soleil et du farniente, du gamble, et beaucoup de poker… malgré pas mal de déceptions pour moi dans les tournois.

Mon main event a été à l’image de ces WSOP : beaucoup de patience, peu de jeu et pas de réussite dans les confrontations à tapis. J'ai sauté assez vite, au milieu du day 2. Sans avoir eu le temps de voir une grosse paire preflop ou de toucher un gros jeu au flop. Bizarrement, malgré le fait que j'ai joué relativement serré, les 3 seuls gros coups que j’ai gagné l’ont été avec hauteur Roi, 5e paire et 3e paire. Le fait que j'ai joué plus serré a d'ailleurs probablement donné encore plus envie à mes adversaires de me bluffer. Déjà qu'en général ils sont assez tentés... en live ma "tête de nit" donne souvent une mauvaise idée de mon style de jeu à mes adversaires... Le premier coup, je paie une relance en position avec KJ, paie le CB sur Q94, et mise 1,500 sur le turn 6. Quand il me check raise à 4,100 je suis persuadé qu'il a JT ou 78. Avec 30k de tapis je préfère payer sec. On check la river lorsqu’une Q tombe, et je gagne face à JT. Le 2e coup je relance A3o au bouton, et la SB défend. Sur un flop Q53 mon adversaire mise au flop, turn et à la river sur Q5347. Je paie et il montre KT. Le dernier coup je paie une relance au bouton avec 66 preflop. On check tous les 2 sur le flop... Lire la suite

Mon Main Event

Par dans Tournois Live il y a plus de 12 ans.

Apres une belle table finale a Paris, je suis allé aux WSOP pleins d’espoirs. Les side events furent finalement une catastrophe pour moi. Zero cash, deux dinner break a peine, jamais monté de tapis. La faute a pas de chance certes mais aussi a un niveau de jeu moyen au fur et a mesure que ma confiance se faisait grignoter. Un cercle vicieux car se rendre compte qu’on a pas tres bien joué diminue encore le mental. Je me suis bien repris sur les quelques derniers side event, mais sans réussite.

Apres un break de quelques jours a flaner, j’attendais le main event avec impatience, et une énorme envie de bien faire. J’ai tout donné, et j’ai pris un départ canon ! Au premier dinner break j’etais passé de 30k a 115k et figurait parmis les tout premiers tapis. TAO poker m’annonce chip leader même s’il est dur de compter tout les stacks au jour 1. Trop tot pour que cela veuille dire grand-chose, mais suffisamment sympa pour me mettre en confiance et me redonner le sourire...

J’ai eu une bonne part de réussite lorsque mes adversaires ne protégaient pas assez leur main. La structure profonde permet de beaucoup partir à la pêche même avec un gutshot si vous pensez que l’adversaire peut vous payer une tonne lorsque vous touchez… et ce type d’adversaire est fréquent au début du Main Event.

J’ai aussi fait des mauvais read qui n’ont pas été punis voire récompensés: je vous raconte un coup par exemple, ou je relance avec QQ et trouve deux payeurs dont un dans les blindes. Le flop viens 486 avec un tirage couleur. Je mise, l’adversaire en position me relance, la blinde passe et je paye avec mon overpaire. La turn est une doublette du 8. Je check et il mise a nouveau. Je ne vois pas pourquoi il aurait un... Lire la suite

WSOP 2009: Comme on a dit ?

Par dans Tournois Live il y a plus de 12 ans.



"Comme on a dit", cette expression inventée par un certain Yoni Kissous au début des années 2000 et utilisée entre amis depuis des années, a fait fureur à Las vegas !

Elle est devenue la réplique phare du team et de tous ceux qui l’entourent : autres joueurs, journalistes, strip teaseuses… Je remercie les wameurs d’avoir largement diffusé cette expression dont ils ont immédiatement reconnu la qualité… :

A cause d’une élimination prématurée au niveau 1 du main event du day 1A, les WSOP, c'est malheureusement fini pour moi !

Etre parmi les 10 premiers éliminés sur un field de près de 7000 joueurs est un véritable exploit, sans doute bien plus difficile à réaliser que d'atteindre une table finale!

Et pourtant… j’avais toutes les clés en main pour réaliser un bon main event : une structure de blind de rêve me permettant de jouer au vrai poker, de voir des flops et ainsi de profiter de mon edge pour raser ces nombreux amateurs qui, impressionnés par la cagnotte en jeu cette année, tentent presque aveuglément leur chance !

Cette structure de rêve m'a donné l’envie de craquer la paire d'as de mon adversaire que j'avais relevée avec certitude préflop lorsqu'il squeeze hors position sur 3 joueurs la mise de 500 à 1500 seulement!

Je paie avec 10Q'cc pour trouver un flop 9 10 Q, j'attends tout de même le turn (un inoffensif « 2 ») pour relancer, il me paie avec sa paire d'as. A la River vient la doublante du 9 qui m'envoie hors du ring !

Retour en arrière : j’arrive à Vegas encore plus motivé que l’année dernière

J’étais résolument prêt à retrouver cette année les belles sensations vécues l'année dernière à Vegas  (bracelet, tables finales,…).

J’ y ai... Lire la suite