[Blog] Year in Progress

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 5 jours.

Blog Guillaume Diaz

Depuis que j’ai la chance de faire partie du Team et de vivre au rythme du circuit live, la période qui suit les WSOP est toujours synonyme de vacances. C’est le seul moment de l’année où la frénésie du circuit s’arrête durant quelques semaines et où, personnellement, je déconnecte totalement du poker le temps d’une grosse dizaine de jours.

Cette année n’a pas fait exception. À part deux ou trois sessions dominicales online et quelques heures passées sur le transat à regarder les Triton Super High Roller Series, je n’ai absolument pas pensé au poker, et ça fait du bien ! J’ai donc profité de ces vacances pour retourner dans mes montagnes natales, à Grenoble, pour voir famille et amis : piscine, pétanque, vélo de descente, golf, foot et surtout pas mal d’apéros !

Mais les vacances, si reposantes soient-elles, doivent se terminer un jour. Ce matin du 8 août, en voyant, sur mon fil Twitter, le compte @Year_Progress indiquer que nous venons d’atteindre 60% de l’année 2018, je me suis dit qu’il est grand temps de me remettre au travail. Mon côté procrastinateur m’incite à me fixer des deadlines courtes pour être le plus performant possible. Cela m’oblige à un travail soutenu et constant car, si les objectifs sont assez ambitieux, il est impossible de les réaliser sans un acharnement quotidien.

Guillaume Diaz Venetian

Pour donner le meilleur de moi-même chaque jour, mes objectifs doivent également avoir une importance forte à mes yeux. Mon erreur dans le passé fut de ne pas me refixer des objectifs assez élevés en cours d’année. Ce fut notamment le cas l’année dernière : en juillet, je pointais à 85 000 € de bénéfice depuis le début de l’année et j’ai conservé l’objectif de 100 000 € que je m’étais fixé en janvier, au lieu de partir... Lire la suite

[Blog] Préparé pour gagner

Par dans Général il y a 5 mois.

Blog LeVietF0u Facebook

Je sourcille à peine lorsque mon adversaire montre une paire d'As à l'abattage. Bien sûr, perdre des pots de 700 blindes en cash game n'a rien de plaisant, surtout quand on joue en NL 1 000, et d'autant plus lorsqu’on est battu avec une paire de Rois au cut-off, par le régulier hyper aggro au bouton. Il est tard et je vais m'en griller une devant le Cercle Clichy Montmartre. Je ne me sens pas du tout déçu ou en tilt. C'est assez curieux ce sentiment qui vous traverse parfois. À ce moment-là, je sais que je vais me remettre à gagner.

Une alléchante grille online

LeVietF0u WiPT 1

La parenthèse live de la Grande Finale Winamax Poker Tour désormais derrière moi, il est temps de retourner au jeu online. Depuis mon arrivée dans le Team Winamax en août 2015, j'ai beaucoup réduit mon volume sur Internet. Si les déplacements sur des festivals live justifient parfois mon maigre nombre de tournois joués sur la toile, je profite désormais des périodes moins chargées pour envoyer du bois sur Winamax.

La nouvelle grille de tournois est extrêmement excitante, puisque le nombre quotidien de MTT à 100 € et plus a quasiment doublé, avec l'arrivée du Battle Royale (un 200 € K.O.) et de l'XTREM (un 100 € Freezeout) dès 18h, chaque jour. Surtout, les fields de ces deux tournois sont bien plus soft à jouer (et donc EV+) par rapport à ceux d'un HighRoller ou du Monster Stack 100 € de 21h30. Autres bonnes nouvelles à signaler : le Prime Time est passé en 6-Max et l’XTASE est maintenant un tournoi Knockout. Or, la plupart des joueurs, surtout récréatifs, négocient extrêmement mal ce dernier format. Il n'est pas rare d’en voir certains payer des tapis de 30 ou 40 blindes avec des mains très faibles, simplement pour essayer de prendre une... Lire la suite

Je le revendique : je suis un joueur de tournoi !

Par dans Général il y a plus de 9 ans.

Dans un article précédent, je vous faisais part de ma passion pour le jeu « Qui est-ce ? », un jeu qui, loin d’être seulement destiné aux plus jeunes, me fut en réalité essentiel pour m’aider à dresser le profil de mes adversaires, et à discerner leur style de jeu.

Le profil des adversaires auxquels on fait face à la table est un élément nécessaire… Mais je pense qu’il est encore plus important de se connaître soi-même, d’identifier ses propres qualités et défauts.

Le poker comprend un vaste panel de disciplines différentes : l'Omaha, le Texas Hold’em, le Stud, et j’en passe. Chacune de ces disciplines peut être jouée de plusieurs manières différentes : en Limit, en No Limit, en Pot-Limit… Et chacune de ces façons de jouer se décline dans différents formats de jeu : cash-game, tournoi à une table, tournoi multi-tables…

Un bon joueur se doit de connaître l’ensemble des jeux et formats qui composent le poker. Non pas dans le but de devenir un expert à chacun de ces jeux (une tâche sans doute impossible, sauf pour quelques rares génies), mais plus modestement pour être en mesure de déterminer quel jeu, et quel format convient le mieux à votre profil et à votre personnalité.



Apprenez à calculer votre edge

En ce qui me concerne, j’ai progressivement réalisé au cours de ma carrière à quel point mon edge (mon avantage) était supérieur en tournoi. J’ai réalisé que mon esprit faisait d'abord part à la logique, à la stratégie et à la psychologie, plutôt qu’à la rigueur, l’analyse statistique et les mathématiques.

Le cœur à ses raisons que la raison ignore… C’est en suivant l’un de mes adages favoris que j’évalue mon edge.... Lire la suite