[Blog] Winamax Series : mes meilleurs souvenirs

Par dans Tournois Online il y a 17 jours.

Blog Guillaume Diaz

Salut à tous ! Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit de blog et, je vous l’avoue, ça m’avait un peu manqué. J’ai pour habitude de partager avec vous par ce biais mes expériences durant mes différents voyages sur le circuit live avec le Team. Mais, en cette année particulière, je n’ai pas grand-chose de croustillant à vous raconter à part ma vie quotidienne à Londres, qui ne mérite probablement pas d’être un sujet à part entière.

Alors que les Winamax Series débutent au moment où j’écris ces lignes, j’ai décidé de vous parler de mes souvenirs les plus marquants liés à ce festival que l'on ne manquerait pour rien au monde. Histoire de me remémorer de bons souvenirs mais aussi, pourquoi pas, vous donner des idées pour aller chercher le logo WS durant les jours à venir. Je ne vais pas forcément parler que de mes grosses perfs (même si certaines seront évidemment de la partie), mais aussi des moments qui ont eu le plus d’impact pour moi sur le moment.

C’est donc parti pour un bon vieux Top 5 des familles de mes meilleurs souvenirs liés aux Winamax Series !

5/ First good vibrations

8 septembre 2013

Winamax Series 2013

Un programme qui ferait presque sourir aujourd'hui !

Après une année sabbatique à voyager en Australie et en Asie du sud-est, je reviens en France à l’été 2013, complètement broke mais enrichi de souvenirs incroyables. Le temps est venu pour moi de reprendre mes études, ce que je fais début septembre en m’inscrivant en licence éco-gestion, sans vraie conviction. Cela faisait deux ans que j’essayais de passer pro à plein temps, mais une gestion de bankroll catastrophique (comme faire des satellites à 1 000 € pour des gros tournois live avec 15 000 € de roll !) et des dépenses... Lire la suite

[Blog] La main d'une vie

Par dans Life Style il y a 6 mois.

FBK

J’aime penser que la vie, c’est comme une partie de poker. À tout moment, on reçoit de nouvelles mains, et c’est à nous de décider de la façon dont on va les jouer. Jusqu’à la river, tout peut se passer. Une seule carte peut tout changer : c’est pour cela que l’on doit apprendre à réévaluer notre main et à s’adapter.

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous la main que j’ai jouée dans le dernier chapitre de ma vie.

Cela a commencé il y a quelques mois. J'étais dans une période de bad run, et la vie m’avait fait subir un très gros bad beat. Par contre, il y avait un projet qui avait l’air de bien se goupiller, un peu comme une main de poker qui ranime la flamme en soi. Je voulais commencer un projet personnel avec deux très bons amis, et je voulais tout donner pour pouvoir vivre ma vie comme je l’entendais. Je suis donc parti en Indonésie, un endroit où je pourrai vivre une vie sans stress, avec un climat qui me permettrait de passer mes journées pieds nus en maillot de bain. Mon idée était de réduire mes dépenses et d’avoir en même temps une meilleure qualité de vie, tout en lançant mon projet avec mes amis et associés et en jouant au poker online. Un très bon plan.

Indonésie-Borja

On ne savait pas comment cela pouvait se finir, car il y avait une infinité de possibilités, mais, sans aucun doute c'était une main assez "jouable" : on pourrait dire qu’il s’agissait d’un A10.

J’étais confiant, et prêt à jouer gros.

Mais comme souvent, le flop n’était pas celui que l'on attendait, et les choses se sont compliquées. Il ne comportait pas le tirage quinte flush dont on rêvait. Ça n’allait pas être aussi facile qu’on le pensait, et il nous faudrait faire des calculs et des adaptations en cours de route. Il y... Lire la suite

[Blog] Dans la Tête d'un Top Shark

Par dans Tournois OnlineLife StyleTOP SHARK il y a 6 mois.

Léo Lombardozzi Blog

Salut à tous les amis, ici Ya 2 écoles ! Quoi ? ce nom ne vous dit rien ? Mais si, ouvrez vos manuels d’histoire à la page 267 au chapitre Top Shark et vous verrez que je suis l’heureux vainqueur de l’édition 2020.

Je sais, cela fait déjà plusieurs semaines que j’ai rejoint la meilleure équipe au monde de Texas Hold’em sans limite de pot. Mais le temps faisant son œuvre, l’actualité brûlante du poker a déjà balayé ma prestation et tous les regards se portent maintenant sur le KING5 (alors, qualifiés pour le Stade 2 ou pas ?) ou encore sur les rocambolesques K.O. Battles qui viennent de démarrer. Mais laissez-moi vous raconter une dernière fois mon histoire : installez-vous confortablement, préparez-vous une petite verveine ou tout autre plaisir gustatif. Il était une fois…

Les études avant tout (ou pas)

Leo Lombardozzi

J’ai toujours vu la Top Shark comme le concours inaccessible par excellence. La raison ? Une compétition trop relevée ? Un marathon trop éprouvant ? Rien de tout ça. Jusqu’alors, la muraille infranchissable qui me séparait de l’académie se résumait en deux mots : examens scolaires. Avant cette année, en ma qualité d’étudiant, les deux mois d’épreuves s’entrechoquant avec les partiels d’hiver : difficile de concilier les deux.

Je n’ai jamais été un élève très assidu. Je n’ai d’ailleurs jamais vraiment su pourquoi. Peut-être du fait que j’ai très rapidement compris que les connaissances inculquées au lycée ou à l’université sont disponibles gratuitement sur Internet ou dans les manuels pour tous ceux qui veulent se donner la peine de chercher. Une autre raison, plus pragmatique, tient sûrement plus à ce doux jeu qu’est le No-Limit Hold’em, pour lequel j’étais beaucoup plus enclin à... Lire la suite

[Blog] Alad'2, le retour

Par dans Général il y a plus d'un an.

Alad'2 Blog

Janvier 2018. Mon contrat Top Shark arrive à sa fin et j'apprends qu'il ne va pas être renouvelé. Je ne me faisais que peu d'illusions à ce sujet, puisque l’on m'avait bien spécifié dès le début que, avec l’ouverture sur le marché européen et la volonté de sponsoriser des joueurs espagnols, italiens et portugais, cela s’annonçait compliqué pour moi. Je gardais quand même au fond de moi un petit espoir. J'avais vraiment envie de continuer à faire partie de cette équipe, de parcourir le circuit et d'être au contact de tous ces excellents joueurs. D'autant qu'Adrián et Mustapha avaient fait leur entrée dans le Team quelques mois seulement avant mon départ, redonnant en même temps un nouveau coup de fouet à nos conversations techniques.

La déception était palpable. Les jours suivants, et même si je m’y attendais, le vide commença à installer : j’accusais un petit coup de moins bien. Moins de déplacements live, moins de soirées, terminées les sessions Twitch, envolées les sollicitations sur les réseaux sociaux… La sentence était tombée : j'allais me retrouver seul devant mon ordinateur à grind des tournois à 20 balles alors que, il n'y avait de cela pas si longtemps, je jouais le Main Event des WSOP et les festivals EPT.

Comme lorsque j'ai bust de La Maison du Bluff aux portes de la table finale - même si la déception d’alors était loin d’être aussi importante -, je décidai de ne pas me laisser abattre et de me servir de cet échec pour revenir encore plus fort et plus déterminé. D’où l’idée de mettre en place de nouvelles résolutions.

Aladin Reskallah

Résolution n°1 : une attitude irréprochable

Je repensais à cette année passée au sein du Team et j'essayais de trouver la constante chez tous les bons joueurs que cette... Lire la suite

[Blog] Même joueur joue encore

Par dans Général il y a plus d'un an.

Adrien DelmasDepuis un an, j’ai pris l’habitude d’écrire des blogs réflectifs, axés sur le développement personnel, mais pour cette fois, j’ai choisi de me lancer dans l’exercice un peu plus égoïste de l’introspection. Après douze mois passés au sein du Team Winamax, voici venu le temps d’une rétrospective chargée en émotions et diverses péripéties.

Cette année a évidemment débuté en trombe, avec ce rêve devenu réalité : remporter la Top Shark Academy et entrer dans le prestigieux Team Winamax. Même si je côtoyais déjà beaucoup ces hurluberlus depuis quelques temps, cela m’a fait extrêmement plaisir d'intégrer officiellement la famille. À peine le contrat dans la poche que je m’envolais vers ce qui reste le meilleur voyage de ma vie : la Nouvelle-Zélande. En trombe je vous dis !

D’une manière générale, 2018 fut le témoin de beaucoup de choses pour moi, autant niveau professionnel que personnel. Pour commencer avec le boulot, il s’agit clairement de l’année où j’ai le plus progressé. Je me suis donné corps et âme dans le développement de mes compétences pokéristiques, travaillant beaucoup sur des solvers, pour étudier aussi bien les phases préflop que postflop, l’ICM, le format Knockout sans oublier une grosse partie sur le mental avec Pier Gauthier et la formation Poker Management System. En plus de mes compères du Team, j’ai la chance d’avoir pu rencontrer certains des meilleurs joueurs du monde, se cachant derrière les pseudos pads, €urop€an et bencb (selon moi, trois des dix meilleurs joueurs du monde en tournoi à l’heure actuelle), avec qui j’ai pu améliorer mon jeu et continue régulièrement de collaborer.

C'est une bonne situation ça, membre du Team Winamax ?

Team Winamax
Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais... Lire la suite

[Blog] Dans la Tête d'un Top Shark

Par dans Tournois OnlineTOP SHARK il y a plus de 4 ans.

Mon entrée dans la Top Shark Academy s'est faite un peu par hasard, lorsque, un beau jour, mon frère me suggère de tenter l’aventure. Je n’y avais jamais vraiment pensé jusque-là mais je remarque que, grâce à mes résultats MTT, j’ai déjà des tickets pour jouer directement le Stade 2 des qualifications. Je décide donc de tenter ma chance et me qualifie pour les Stades 3 et 4. Au final, à ma grande surprise, je réussis à intégrer l’Académie, grâce notamment à une victoire sur un tournoi en Pot-Limit Omaha, variante dont je ne connais pourtant que les bases. Et dire que cela n'était que le début.

Semaine 3 : le roi du MTT

Je fais mes débuts dans la compétition la semaine même de mon anniversaire. Ces quelques jours s’annoncent donc très chargés, que ce soit niveau fêtes, famille et bien sûr poker.

 Épreuve pratique : L’objectif est de monter la plus grosse bankroll possible en partant de 100 euros. Je décide de jouer de nombreux tournois satellites les premiers jours afin de pouvoir jouer les plus gros tournois le dernier jour. Je suis un peu à la traîne jusqu’au sprint final, où je parviens à gagner un Deep Run à 20 euros qui me propulse en tête du classement avec 1 760 euros de bankroll. Une stratégie risquée mais payante.

 Épreuve théorique : Le jury nous demande d’analyser une main jouée lors de l’épreuve pratique. Je passe cette étape, non sans difficulté, me classant finalement 8e, juste suffisant pour ne pas être nominé. Je peux m’en vouloir car il est clair que mon travail n’était pas suffisamment approfondi. Ma paresse m’a sans doute coûté d’être le major de promo, et m’a donc privé d’un joker d’immunité et d’un iPad Pro de 128 Go !

Semaine 4 : sortie de route en Go Fast

 Épreuve... Lire la suite