[Blog] Dans la Tête d'un Top Shark

Par dans Tournois OnlineLife StyleTOP SHARK il y a 9 mois.

Léo Lombardozzi Blog

Salut à tous les amis, ici Ya 2 écoles ! Quoi ? ce nom ne vous dit rien ? Mais si, ouvrez vos manuels d’histoire à la page 267 au chapitre Top Shark et vous verrez que je suis l’heureux vainqueur de l’édition 2020.

Je sais, cela fait déjà plusieurs semaines que j’ai rejoint la meilleure équipe au monde de Texas Hold’em sans limite de pot. Mais le temps faisant son œuvre, l’actualité brûlante du poker a déjà balayé ma prestation et tous les regards se portent maintenant sur le KING5 (alors, qualifiés pour le Stade 2 ou pas ?) ou encore sur les rocambolesques K.O. Battles qui viennent de démarrer. Mais laissez-moi vous raconter une dernière fois mon histoire : installez-vous confortablement, préparez-vous une petite verveine ou tout autre plaisir gustatif. Il était une fois…

Les études avant tout (ou pas)

Leo Lombardozzi

J’ai toujours vu la Top Shark comme le concours inaccessible par excellence. La raison ? Une compétition trop relevée ? Un marathon trop éprouvant ? Rien de tout ça. Jusqu’alors, la muraille infranchissable qui me séparait de l’académie se résumait en deux mots : examens scolaires. Avant cette année, en ma qualité d’étudiant, les deux mois d’épreuves s’entrechoquant avec les partiels d’hiver : difficile de concilier les deux.

Je n’ai jamais été un élève très assidu. Je n’ai d’ailleurs jamais vraiment su pourquoi. Peut-être du fait que j’ai très rapidement compris que les connaissances inculquées au lycée ou à l’université sont disponibles gratuitement sur Internet ou dans les manuels pour tous ceux qui veulent se donner la peine de chercher. Une autre raison, plus pragmatique, tient sûrement plus à ce doux jeu qu’est le No-Limit Hold’em, pour lequel j’étais beaucoup plus enclin à... Lire la suite

[Blog] Alad'2, le retour

Par dans Général il y a plus d'un an.

Alad'2 Blog

Janvier 2018. Mon contrat Top Shark arrive à sa fin et j'apprends qu'il ne va pas être renouvelé. Je ne me faisais que peu d'illusions à ce sujet, puisque l’on m'avait bien spécifié dès le début que, avec l’ouverture sur le marché européen et la volonté de sponsoriser des joueurs espagnols, italiens et portugais, cela s’annonçait compliqué pour moi. Je gardais quand même au fond de moi un petit espoir. J'avais vraiment envie de continuer à faire partie de cette équipe, de parcourir le circuit et d'être au contact de tous ces excellents joueurs. D'autant qu'Adrián et Mustapha avaient fait leur entrée dans le Team quelques mois seulement avant mon départ, redonnant en même temps un nouveau coup de fouet à nos conversations techniques.

La déception était palpable. Les jours suivants, et même si je m’y attendais, le vide commença à installer : j’accusais un petit coup de moins bien. Moins de déplacements live, moins de soirées, terminées les sessions Twitch, envolées les sollicitations sur les réseaux sociaux… La sentence était tombée : j'allais me retrouver seul devant mon ordinateur à grind des tournois à 20 balles alors que, il n'y avait de cela pas si longtemps, je jouais le Main Event des WSOP et les festivals EPT.

Comme lorsque j'ai bust de La Maison du Bluff aux portes de la table finale - même si la déception d’alors était loin d’être aussi importante -, je décidai de ne pas me laisser abattre et de me servir de cet échec pour revenir encore plus fort et plus déterminé. D’où l’idée de mettre en place de nouvelles résolutions.

Aladin Reskallah

Résolution n°1 : une attitude irréprochable

Je repensais à cette année passée au sein du Team et j'essayais de trouver la constante chez tous les bons joueurs que cette... Lire la suite

[Blog] Les mois d'avant

Par dans Général il y a plus de 3 ans.

2015. Montréal, Canada

J'ai une vie « rangée ». Je suis marié, je travaille comme cadre dans une institution financière, j'ai un salaire correct, de bonnes conditions et j'ai même pu m'acheter la voiture de mes rêves, une Mercedes Classe C240 4Matic (quatre roues motrices, c'est un must pour se sortir de la neige). Mais le poker prend de plus en plus de place. J'y passe la plupart de mon temps libre. Vu que je travaille à plein temps, cela ne me laisse plus beaucoup de temps à consacrer à autre chose, ce qui a le don d'exaspérer ma femme. L'ultimatum finit par tomber : « C'est le poker ou moi ! » Ce fut donc un choix cornélien.

Allais-je jouer en cash-game ou en tournoi ?

Septembre 2015

L'hiver commence à approcher, autant vous dire que je commence à paniquer... Attends, t'es marrant toi, tu sais ce que c'est de se taper six mois de Pôle Nord à moins 20 degrés ? C'est décidé : je me casse avant l'hiver, je n'ai pas envie de finir cryogénisé. Je rédige ma lettre de démission et je prends sur le champ un aller simple Montréal-Lyon. Je retourne chez maman ! J'ai quelques économies, histoire de tenir quelques mois. Je veux en profiter pour voyager un peu et essayer de faire marcher le poker pour de bon. Au pire, j'aurais pris une année sabbatique, je peux toujours retourner bosser derrière. Je vends tous mes meubles et je confie la voiture à mon pote Yassine. Après tout, je ne risque rien, il est très prudent sur la route. En plus, il m'a déjà donné une voiture dans le passé, et m'a rendu d'innombrables services, ça me fait plaisir de lui renvoyer l'ascenseur…

Un peu plus tard, il me fera parvenir les deux photos ci-dessous, sans explication…

Voiture

RIP Merco Benz Benz Benz, aurait dit Kool Shen. Bah tant pis, c'est... Lire la suite

[Blog] Dents de requin et dents de scie

Par dans Général il y a plus de 3 ans.

Que cette année fut riche en expériences ! Au moment de gagner cette fameuse Top Shark Academy en janvier 2016, j’étais loin de m’imaginer tout ce que j’allais vivre. Ça me parait tellement loin maintenant !

Florian Decamps

De voyages en rencontres

D'abord, cette victoire m’a permis de voyager un peu partout dans le monde. De Dublin à Vegas, en passant par Barcelone et Prague, sans oublier Paris et Marrakech. En temps normal, jamais je n’aurais pu jouer d'aussi beaux tournois. Qui plus est, que ce soit lors d’événements aussi prestigieux que le Main Event des WSOP à Las Vegas, la finale EPT à Monte Carlo, ou encore le SISMIX de Marrakech et le WPO Dublin, chaque voyage a eu son lot de surprises.

J’ai eu la chance de parler avec des gens que je n’avais jamais côtoyé auparavant, notamment au sein du Team où de vrais liens se sont créés. Je pense également aux nombreuses personnes rencontrées au fil des étapes. Cela m’a permis de beaucoup progresser, à la fois techniquement, grâce aux multiples échanges entre nous, mentalement, et sur tout l’aspect préparation en amont de ces très longs tournois.

Je pense par exemple au Main Event des World Series, sur lequel j’ai eu la chance d’arriver jusqu'à la bulle, ce qui représente environ dix heures de poker par jour, trois jours durant. On m’avait prévenu que le tournoi était lent, qu’il y avait le temps de voir venir, mais je ne m’imaginais absolument pas à quel point. C’est une des rares épreuves où l’on peut arriver jusqu’aux places payées sans avoir à jouer le moindre coup à tapis préflop ! Malheureusement pour moi, le coup à tapis préflop en question est arrivé au pire des moments, à la quasi-bulle, m’empêchant de rentrer dans l’argent sur le plus beau tournoi du monde.... Lire la suite

[Blog] Dans la Tête d'un Top Shark

Par dans Tournois OnlineTOP SHARK il y a plus de 4 ans.

Mon entrée dans la Top Shark Academy s'est faite un peu par hasard, lorsque, un beau jour, mon frère me suggère de tenter l’aventure. Je n’y avais jamais vraiment pensé jusque-là mais je remarque que, grâce à mes résultats MTT, j’ai déjà des tickets pour jouer directement le Stade 2 des qualifications. Je décide donc de tenter ma chance et me qualifie pour les Stades 3 et 4. Au final, à ma grande surprise, je réussis à intégrer l’Académie, grâce notamment à une victoire sur un tournoi en Pot-Limit Omaha, variante dont je ne connais pourtant que les bases. Et dire que cela n'était que le début.

Semaine 3 : le roi du MTT

Je fais mes débuts dans la compétition la semaine même de mon anniversaire. Ces quelques jours s’annoncent donc très chargés, que ce soit niveau fêtes, famille et bien sûr poker.

 Épreuve pratique : L’objectif est de monter la plus grosse bankroll possible en partant de 100 euros. Je décide de jouer de nombreux tournois satellites les premiers jours afin de pouvoir jouer les plus gros tournois le dernier jour. Je suis un peu à la traîne jusqu’au sprint final, où je parviens à gagner un Deep Run à 20 euros qui me propulse en tête du classement avec 1 760 euros de bankroll. Une stratégie risquée mais payante.

 Épreuve théorique : Le jury nous demande d’analyser une main jouée lors de l’épreuve pratique. Je passe cette étape, non sans difficulté, me classant finalement 8e, juste suffisant pour ne pas être nominé. Je peux m’en vouloir car il est clair que mon travail n’était pas suffisamment approfondi. Ma paresse m’a sans doute coûté d’être le major de promo, et m’a donc privé d’un joker d’immunité et d’un iPad Pro de 128 Go !

Semaine 4 : sortie de route en Go Fast

 Épreuve... Lire la suite

Un premier rendez-vous idyllique

Par dans Tournois Live il y a plus de 5 ans.

Une paire de chaussettes par-ci, un caleçon par-là, la valise est en train de se remplir et pendant  ce temps-là, je rêvasse… J’imagine tous les scénarios possibles pour ce premier voyage à Deauville et donc les premiers tournois joués sous les couleurs de Winamax. Je me sens bien, je suis prêt en fait, et j’ai vraiment hâte d’entendre le bruit des jetons sur les magnifiques tables bleues de l’EPT.

La valise est maintenant bouclée. Il est temps d’embrasser ma femme et de serrer très fort ma fille dans mes bras, puis de vite monter en voiture. D’ici cinq bonnes heures de route, j’entrerai dans la danse ! Pendant le trajet, je pense forcément à la semaine de tournois qui arrive, à la façon dont je vais gérer tout ça. Mais je n’ai pas le temps de trop gamberger, car le GPS m’annonce tout à coup qu’il ne reste que quelques mètres avant l’arrivée à mon hôtel situé en plein centre de Deauville. Je jette les valises dans ma chambre et hop, direction le casino. Au loin, les tables de roulette me font les yeux doux, mais je ne suis pas là pour flamber et je fonce donc m’inscrire à un beau tournoi turbo à 1100€ qui devrait vite me mettre dans le bain !

Le tournoi a déjà  débuté quand je prends connaissance de ma table : je vois que Laurent Polito, récent vainqueur du WPT National Paris et runner-up du Main Event des Winamax Series XI, est assis quelques sièges à ma gauche.  Je ne risque pas de m’ennuyer.  Et cela ne loupe pas : j’attends une poignée de mains et je vois Laurent s’embarquer dans un coup où il squeeze puis se fait cold 4-bet à tapis. « Ah mince madame, je suis désolé, je suis trop engagé, c’est donc payé ». Et le voilà qui abat 52 assortis. Le bougre joue contre As-Dame et touche deux paires au flop ! Cette... Lire la suite

L'aventure continue

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 5 ans.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Poitevin Adrien Guyon a fait son entrée dans le Team Winamax après avoir remporté avec brio la quatrième édition de Top Shark. Le vainqueur de l'an passé, Guillaume Diaz, a lui vu son aventure au sein de l'équipe se poursuivre, son contrat ayant été renouvelé. Avant d'attaquer pleinement 2015 avec l'EPT Deauville, Volatile38 nous offre un rapide bilan de cette première année passée sous les couleurs du Team Winamax.

Mon année en tant que Top Shark touche à sa fin. Ce fut une année très enrichissante, que ce soit d'un point de vue humain ou poker.

Commençons par le principal élément de satisfaction : le poker online.

Dans mes objectifs de fin d'année, je m'étais fixé d'atteindre les 70 000 euros de gains sur 2014, alors que je pointais à 56 800 euros de profit à ce moment-là. Deux mois plus tard, j'ai terminé très loin de cet objectif, avec « seulement » 53 600 euros de bénéfice en MTT online sur l'année.

J'explique ces mauvais résultats par un volume de tournois joués trop faible. En effet, j'ai uniquement disputé 190 tournois sur ces deux derniers mois, principalement car j'ai beaucoup joué en live en fin d'année, et je n'ai donc pas eu le temps de faire autant de sessions online que d'habitude. Parallèlement, je ne suis pas parvenu à atteindre mon objectif concernant Sharkscope, puisque je termine 26e du classement annuel des profits sur Winamax alors que mon objectif était de finir dans le top 20.

Malgré cela, le bilan reste très positif : c'est tout simplement ma meilleure année online ! J'achève 2014 avec un ROI (retour sur investissement) de 52% et un taux de places payées de 14% en 1800 tournois. J'ai également l'impression d'être de plus en plus confiant dans mon jeu et... Lire la suite

Finir l'année en beauté

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Il y a deux mois, j'exposais mes objectifs live et online pour cette fin d’année : il est temps de faire un point sur l’avancée de ces objectifs et de redéfinir certains d’entre eux.

Tout d’abord, en qui concerne le online, le bilan est pour l’instant plutôt positif : je m’étais fixé comme objectif de terminer l’année à plus de 60 000€ de profit avec un ROI (Retour sur investissement) supérieur à 55%. Grâce à un très bon mois d’octobre, je pointe à 56 800€ de profit avec un ROI à 68% pour le volet MTT. Je suis donc très bien parti pour atteindre cet objectif, et comme je ne compte pas m’arrêter, j’ai décidé de le revoir à la hausse et de fixer la barre à 70 000€ de profit avant la fin de l’année.

Autre point positif, je me rapproche petit à petit de l’objectif de finir dans le Top 20 du classement annuel Sharkscope des profits sur Winamax, puisque je suis actuellement à la 23e place, à 2.300€ seulement du 20e.
 
La coupe est cependant à moitié pleine, car il y a un objectif que je n’ai pas réussi à atteindre : gagner un tournoi des Winamax Series. J’avais évidemment conscience que cet objectif était très dépendant de la variance puisque le nombre d’épreuves n’était pas très élevé. Mais je m’étais fixé cet objectif pour mettre toutes les chances de mon côté et me motiver un maximum pour cette dixième édition des Winamax Series qui s’est déroulée en septembre.

Malheureusement, je n’ai même pas eu l’occasion de toucher du bout du doigt cet objectif puisque ma meilleure performance durant le festival a été une 17e place sur le High Roller à 1 000€ l’entrée. Cela m’a toutefois permis de finir positif de quelques centaines d’euros sur cette semaine de grind intensif.

Autre objectif que je m’étais fixé : atteindre les 2... Lire la suite

Six mois de rêve

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Après six mois passés au sein du Team Winamax suite à ma victoire dans la Top Shark Academy, il est temps de faire un bilan de cette première moitié d’année qui a été incroyable et intense, autant du point de vue poker qu’humain. Avant de dresser un bilan comptable de mes premières expériences live en tant que joueur professionnel,  j’ai envie de revenir sur tout ce qui s’est passé autour des tables depuis mon arrivée dans l’équipe.

Les premiers mois ont été ceux de l’intégration et de la découverte de joueurs qui m’ont tant inspiré depuis mes débuts. J’étais évidemment très impressionné de pouvoir rencontrer des joueurs aussi expérimentés et talentueux, mais également intimidé par toute l’ambiance et l’encadrement qui entourent le Team. Mon acclimatation s’est parfaitement déroulée puisque j’ai été accueilli chaleureusement par l’ensemble de l’équipe ainsi que par tout le staff, que ce soit les journalistes, le coach Stéphane ou encore toutes les personnes travaillant pour Winamax que j’ai pu rencontrer en février lors de la finale du Winamax Poker Tour au Cercle Clichy-Montmartre où Gaëlle s’est illustrée en terminant deuxième.

A la suite de cela, l’ensemble du Team s’est retrouvée en mai à Marrakech pour le séminaire annuel. J’ai pu à ce moment-là réellement prendre conscience de la cohésion qui existe au sein du groupe, chose très rare dans la plupart des sports individuels, et sûrement plus encore dans le poker. Entourés du coach mental Pier Gauthier ainsi que de Stéphane Matheu, nous avons passé quatre jours de vie commune dans un Riad paradisiaque à travailler différents aspects primordiaux dans la progression d’un joueur, dont certains sont totalement nouveaux pour moi.

 Au programme du séjour : activités sportives... Lire la suite

En plein dans le mille !

Par dans Tournois Live il y a plus de 6 ans.

(Deuxième partie du blog Deux semaines de folie !)

Samedi 25 Janvier 2014, 18 heures.

Je suis dans le train pour Deauville, en route pour aller disputer l’EPT. Je ressens ce mélange d’attente, d’angoisse mais surtout d’excitation qu’on a avant chaque première, que ce soit dans un nouveau job ou avant un premier rendez-vous galant. Sauf que là, j’ai attendu ce moment depuis le début de la Top Shark, voire plus longtemps encore. Et forcément, l’excitation et l’envie d’y être prennent le dessus. Je ne débarque pas dans un milieu inconnu : j’ai déjà fréquenté le circuit live et je sais donc à quoi m’attendre. En revanche, je ne connais personnellement aucun joueur du Team et c’est surement ce qui m’effraie le plus ! Ces craintes sont d'ailleurs vite dissipées : tout le monde essaye de me mettre à l’aise, avant qu’on m’annonce que je le serai beaucoup moins le lendemain. Une histoire de bizutage apparemment...

Lundi 27 Janvier 2014, midi. Début du tournoi.

Cela aurait pu être plus ridicule, mais le costume de requin avec lequel on m’a affublé - très réaliste il faut l’avouer - l’est tout de même assez pour donner un gros fou rire à un joueur russe. Avec une image quelque peu détériorée par ce déguisement, j’entame donc le Main Event sur une table où je repère assez vite quatre joueurs dont le profil est loose-passif. Mon plan est de jouer un maximum de coups contre ces joueurs, de préférence en position, et de trouver des situations pouvant s’avérer extrêmement profitables.

Les deux premières heures se passent plutôt bien ! Mais la reprise au troisième niveau est cauchemardesque. Je décide d’élargir un peu plus mon jeu. Sans succès. Mes timings sont mauvais, je concède pas mal de petits pots et mon tapis fond à vue... Lire la suite