[Blog] WSOP 2021 : mon Top 5

Par dans Tournois Live il y a 9 jours.

Créa Blog Guillaume Diaz

Le Volatile a pris son envol, enfin ! Après des mois et des mois confinés, privé de déplacement, privé de tournoi live, j’ai enfin pu revêtir mon plus beau costume de joueur de live pour retoucher des cartes en vrai, du côté de Las Vegas pour les World Series of Poker. Existait-il un meilleur endroit pour reprendre ? Je ne crois pas.

Pour l’occasion, je vous propose de me suivre et de revivre ma courte quinzaine sur place. En effet, contrairement à beaucoup de mes collègues du Team, partis en amont des WSOP durant une quinzaine de jours au Canada ou au Mexique, j’ai décidé de profiter de ma nouvelle vie de papa pour rester aussi longtemps que possible à la maison. Mais louper le Main Event, alors que les frontières ouvraient de nouveau pour le Day 1... impossible !

Les mêmes yeux d’enfant

Cela fait presque une dizaine d’années que je me rends dans le désert du Nevada au moins une fois par an, mais le retrouver après deux ans d’absence, c’est forcément spécial. Les yeux grands ouverts, j’atterris à Sin City avec le même plaisir que la première fois. Tout est pareil ici... sauf le temps ! Il va falloir s’y habituer, mais la chaleur étouffante de l’été n’est plus du tout là. Le soir, je me rends même compte que le petit gilet soigneusement placé dans la valise va m’être bien utile.

Le Rio non plus n’a pas changé, toujours aussi vieillissant… sinon plus qu’avant. L’annonce du déplacement des WSOP l’été prochain au casino Paris sur le Strip n’est peut-être pas une mauvaise chose. Dans les épisodes d’ESPN sur le Main Event, le Rio semblait toujours briller de mille feux, mais dans la réalité, il est loin d’être aussi frais. Qu’importe, j’y suis et je commence à réaliser ! Toutes ces tables, tous ces joueurs à battre,... Lire la suite

[Blog] Usual Jean-Michels

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Créa blog Aladin
Enfin ! Les WSOP ont débuté à Las Vegas, et après de trop longs mois d'attente, j'ai pu me rendre à Sin City. Il était temps : cela faisait un an et demi que j'étais “bloqué” en Asie du sud-est, au Cambodge plus précisément, et je vous avoue que je commençais à trouver le temps long. Même si je vivais bien entouré de mes potes de grind, ne pas voir ma famille devenait un peu pesant. Bien entendu, l'appel des jetons et des cartes, le retour au jeu en brick and mortar, comme ils disent ici, résonnait aussi dans mon esprit. J'espérais juste que cette fois, la grand-messe ne serait pas annulée au dernier moment... Mais maintenant c'est clair, c'est la bonne !

Durant cette période post-WSOP, j'ai pu me concentrer sur le jeu online et en profiter pour progresser un maximum techniquement. Je pense m'être bien amélioré sur beaucoup de compartiments du jeu. Sauf qu'à Las Vegas, surtout sur les tournois les moins chers, il faut un peu oublier la théorie et le jeu GTO. Ouais, on va souvent jouer contre Joe du Michigan ou Jack le Texan avec son chapeau... Vous me direz, ils ont sûrement regardé quelques vidéos de Doug Polk et consorts, et ils ont probablement une meilleure connaissance des aspects théoriques qu'il y a dix ou vingt ans. Mais tentons tout de même de mettre en lumière les différents profils de joueurs amateurs que l'on retrouve en live à Vegas, et les adaptations que l'on peut mettre en place pour les affronter. 

Jean-Michel Ultra-Tight

Tight

Lui, il ne joue que les premiums. Il faut être réaliste : cette espèce un peu en voie de disparition... mais il se peut que l'on retrouve cette tendance chez quelques participants aux tournois à 1 000 ou 1 500 dollars. Même si les généralités sont à proscrire, il s'agit assez... Lire la suite

[Blog] Le poker, c'est la vie !

Par dans Life Style il y a 3 mois.

Blog Davidi Kitai

Life is a game: play it! Vous avez peut-être déjà entendu cette philosophie de vie assez radicale. J’y adhère... en partie. Ne pas prendre la vie avec trop de sérieux offre beaucoup d’avantages, mais le risque de ne faire que jouer est, dans le meilleur des cas, de perdre son naturel ou son authenticité, et dans le pire des cas, de se transformer en manipulateur.

Nous autres joueurs de poker avons la chance d’avoir comme métier un “jeu”, soit une opportunité incroyable de pouvoir, théoriquement, nous amuser toute notre vie. C’est pour cela qu’il faut absolument séparer son métier (même si c’est un jeu) de toutes les autres sphères de notre vie. On ne peut pas constamment bluffer nos parents sur les notes qu’on a eues à l’école, ou réfléchir aux probabilités que notre femme nous trompe quand elle nous dit qu’elle va voir une copine. Il est primordial de pouvoir se reposer sur certaines valeurs : faire confiance à notre entourage, aider les autres sans rien attendre en retour, réfléchir avec notre cœur ou prendre des décisions de manière intuitive. Tout cela nous amène souvent à d’excellents résultats dans la vie.

Être joueur de poker nécessite un esprit très rationnel. On raisonne beaucoup en termes d’espérance de “gains” (dans tous les sens du terme) et de rendement. Les probabilités, c’est notre base de réflexion : nous sommes constamment en train de les calculer dans notre tête pour chacun des choix de notre vie. On le compare ensuite avec le risque estimé pour prendre notre décision. Ce processus de réflexion est très efficace, même s’il peut parfois nous torturer l’esprit.

J’ai donc dressé une liste de qualités dont font preuve les joueurs de poker, et qui s’avèrent utiles dans la vie courante, en les appuyant... Lire la suite

[Blog] Vegas on my mind

Par dans Tournois Live il y a 3 mois.

Lewis-Blog

Après un été assez festif, le moment est venu : le poker est de retour, et ça s’annonce grandiose ! Finis la bronzette à la plage, les Spritz, les mölkky, mariages et autres pétanques, finis les matches de l’Euro et les multiples apéros... La plus grande compétition de poker au monde revient et elle risque de marquer l’histoire : je veux bien sûr parler des WSOP. Pour moi, c’est clairement l'échéance qui me motive le plus à court terme. Dix heures de live par jour pendant plus d’un mois. Ma troisième maison. Welcome to Fabulous Las Vegas !

À moins que les gouvernements nous réservent quelques nouvelles surprises, normalement, ça va le faire. Et je ne manquerai ça pour rien au monde. Après avoir attendu une dizaine d’années entre ma découverte du poker et ma grande première aux WSOP en 2017, il s'est déjà écoulé 24 longs mois depuis les derniers Championnats au monde de poker auxquels j’ai participé. Vous pourriez me dire “Attends Romain, il y a eu tout de même beaucoup de festivals en ligne !", et vous auriez raison. Mais ce n’est pas la même chose, tout le monde le sait. On ne ressent pas cette sentation de légèreté en atterrissant sur le tarmac de l'aéroport McCarran, quand on arrive super-motivé et plein d'espoir. On ne s’installe pas dans une villa pendant 40 jours en plein milieu d’un désert réaménagé pour abriter tous les excès. On ne monte pas les marches du Rio, on ne passe pas des journées entières dans l’unique but de mieux jouer le tournoi du moment, de passer chaque Day, d'avancer un pas après l'autre. Sans penser à rien d'autre.

Romain Lewis
Mon objectif ? Vivre un automne plein de chants au Rio. Avec un peu de chance, cela sera possible. Alors qu'en ligne... Je veux vivre deux mois pleins d'émotions, de joies, de... Lire la suite

[Blog] Papiers en règle(s)

Par dans GénéralLife Style il y a 4 mois.

Borja Blog

Vous le savez si vous avez lu mon précédent blog : il y a quelques mois, je traversais une mauvaise passe sur le plan personnel. L'incertitude, le désespoir, le manque de clarté sur l'avenir, l'anxiété de ne pas être là où je voulais être... Au quotidien, on subit aussi des bad runs. On n'y peut rien, ils sont inévitables. Ils font partie du jeu de la vie. Personnellement, j'en ai enduré un paquet. Mais heureusement, j’en ai aussi surmonté plusieurs. Je crois fermement que la clé du succès réside dans la capacité à se relever après ces mauvaises passes. Comment je fais pour y parvenir ? Voici mon expérience personnelle.

Mon expérience

1/ Savoir dire stop

Je commence à ressentir le burnout en écoutant mes émotions et mes pensées. Ma méthode pour y remédier ? Je pars faire des promenades en pleine nature, et je laisse le temps filer. Pour déconnecter vraiment, je me débranche des réseaux sociaux quelques heures. Le mode avion du portable est d'ailleurs très utile à cet égard. Le but ? Vivre une isolation positive. C’est le moment d’écouter de la musique (j'aime bien la musique classique dans ces moments-là), de jouer avec les animaux, de consigner par écrit le fruit de mes réflexions. Apprenez à ne rien faire. Apprenez à être conscient de ce qui vous entoure.

Borja2/ Clarifier mes pensées

Pour moi cela signifie se demander : qu'est-ce que je veux vraiment ? Pourquoi je joue ? Comment je joue ? Comment le fait de jouer me rapproche-t-il de l'obtention de tout ce que je veux ? Quelles sont mes valeurs et comment puis-je relier mes actions quotidiennes à la personne que je veux être ? Ainsi, s'asseoir pour jouer au poker devient une décision consciente avec un objectif et une vision clairement définis. Cette clarté me... Lire la suite

[Blog] Campioni d’Europa!

Par dans Life Style il y a 4 mois.

Blog Mustapha Kanit

Ragazzi, je ne vois pas d'autre façon de commencer ce blog : quelle grande et belle Italie. Je peux vous le dire d'autant mieux que j'ai vécu cet Euro 2020 aux premières loges : j'étais à l'Allianz Arena de Munich pour le quart de finale face à la Belgique et au stade de Wembley, à Londres, pour la demi-finale contre l’Espagne. Quelle expérience !

Mustapha Kanit Wembley #1

On est ensemble !

Cet Euro nous a appris que la force du groupe dépasse celle de l’individu. Une vérité que l'on peut tout à fait transposer au poker : avoir un groupe d’étude avec lequel dialoguer peut faire vraiment la différence. En ce qui me concerne, par exemple, j’ai toujours eu la chance de pouvoir confronter mes avis et mes stratégies avec d’autres joueurs et d’apprendre ce qu’ils pouvaient me transmettre. Au début, il ne s’agissait que de joueurs italiens, mais j’ai ensuite eu la possibilité et la chance de rencontrer beaucoup de gens vénus des quatre coins du monde. C’est simple : échanger et mettre en opposition ses avis avec ceux de quelqu’un d’autre nous aide toujours à progresser. Et cela se vérifie aussi avec des joueurs que l'on considère comme moins doués que nous, car il peuvent nous aider à mieux comprendre leur point de vue et à mieux joueur nos mains contre les joueurs du même type.

Au Rio comme à Wembley ?

Mustapha Kanit Wembley #2

Le théâtre des rêves.

Cette année, j’ai décidé de me rendre à Vegas dès le début des WSOP. Je serai sur place à partir du 28 septembre, histoire d'avoir acquis un bon rythme quand débutera le Highroller à 25 000 $ le 2 octobre. Il est essentiel de joueur quelques Events moins importants et d'apprendre à gérer le décalage horaire avant de s’asseoir aux tables des grands tournois. Cela fait plusieurs années que je n'ai pas passé deux... Lire la suite

[Blog] Poker: it's coming home, too !

Par dans GénéralTournois Live il y a 4 mois.

Joao Vieira : poker, it's coming home, too
Au moment où je commence à rédiger ces lignes, le Portugal est éliminé de l’Euro depuis exactement 8 jours, 19 heures et 32 minutes. Je suis encore endeuillé. Et le coach Stéphane m’a demandé d’écrire là-dessus, sur le processus de deuil. Alors allons-y.

Les experts l’affirment : faire son deuil exige de passer par cinq étapes successives. Déni. Colère. Marchandage. Dépression. Et enfin : acceptation. Disons-le tout net : je suis encore solidement ancré dans la phase “Colère”.

De toute façon, je n’ai jamais vraiment prêté attention à ce que disent les psys. Là tout de suite, le projet est plutôt de passer par mes propres étapes du deuil, cuisinées à ma façon. Colère. Encore un peu plus de colère. Travail. Travail (acharné). Et enfin : bracelet.

Dans ma tête, le Portugal reste Champion d’Europe. Bon, c’est vrai que cela ne sera peut-être bientôt plus le cas. Mais on ne sait jamais. Qui sait, peut-être que le tournoi va être annulé à la dernière minute ? On a vu des trucs plus dingues se produire. Bon, là j’imagine que je suis en train de faire ma transition vers la phase “Marchandage”... (Note de la rédaction : on imagine que depuis l’écriture de ce blog il y a huit jours, tu as dû entendre quelques cris de joie en provenance d’un de tes coéquipiers, un certain Italien à moustache. Navré, João.)

Peut-être que nous avons perdu le Championnat, mais nous n’avons pas perdu l’état d’esprit du Champion. Le Portugal est plus que jamais en quête d’or cette année. Les World Series of Poker arrivent. Et je connais un mec, il est complètement d’attaque.

Full ring, short-handed, heads-up. Deux cartes, quatre cartes, cinq cartes, voire carrément sept cartes en main. Des jeux où l’on voit des flops, des jeux où l’on tire... Lire la suite

[Blog] Gravir les échelons

Par dans Général il y a 5 mois.

Blog Arrobares Team Winamax
Quatre mois se sont écoulés depuis mon premier article sur ce blog : pas mal de choses ont changé depuis. À l'époque j'étais pessimiste quant à l'éventualité de porter un jour le fameux logo au W rouge lors de mon premier gros tournoi en live. Maintenant, on dirait bien que ce moment se rapproche ! La situation sanitaire semble s'améliorer à bon rythme, avec un taux de vaccination qui augmente un peu partout. D'ici à la fin du mois de juin, l'Espagne va vivre son premier gros tournoi après plus d'un an de pause (le CNP à Madrid, qui sera couvert par les journalistes de Winamax.es), les WSOP semblent déjà une réalité (le programme vient enfin d'être dévoilé) et avec un peu de chance, peut-être que nous pourrons jouer le WPO Dublin à la fin de l'année. Bref, tout cela est prometteur.

Hâte de poker live !

Blog Arrobares Team WinamaxMa spécialité, c'est le poker en ligne. Mais en vérité, je suis super impatient de me déplacer sur de gros évènements live. En premier lieu les WSOP, bien entendu. C'est une étape naturelle pour la plupart des joueurs qui ont débuté en ligne. Et c'est un bon moyen de casser un peu la routine qui s'installe lorsque l'on ne joue que devant un écran.

En attendant Vegas, je vais essayer de me préparer sur les tournois qui auront lieu pas trop loin de chez moi en Espagne. J'ai besoin d'expérience. Et j'ai prévu aussi de passer mon été sur les tables de cash-game live.

Crédit photo : Spanish Poker Festival

Cahier de vacances

Jusqu'ici, j'ai un peu délaissé les MTT cette année. Comme je n'étais pas sûr de participer au moindre festival à moyen terme, je n'ai pas trop bossé le format. À la place, j'ai lancé des Expresso. Mais comme j'ai la chance d'appartenir maintenant à une équipe de classe mondiale, je ne vais pas me... Lire la suite

[Blog] Mes superhero calls

Par dans GénéralAnalyse de mains il y a 5 mois.

Davidi Kitai Blog Hero Call
« On bluffe pas Kitbul ! » Vous m’avez déjà entendu lâcher cette phrase au détour d’une scène de Dans la Tête d’un Pro. Et c’est vrai qu’au fil des années, le hero call est devenu ma marque de fabrique, mon « coup spécial ». Est-ce qu’il existe une meilleure sensation au poker que de gagner un gros pot en payant un bluff avec une main très faible ? Pour ce nouveau blog, je me suis chauffé à faire la rétrospective des hero calls les plus importants de ma carrière. Si vous avez suivi les streamings et coverages de mes grosses TF, vous remarquerez peut-être que certains d’entre eux manquent à l’appel. C’est parce que je me suis limité à ne garder qu’un seul coup majeur pour chaque tournoi. Voici donc, dans l’ordre chronologique, mes superhero calls

2008 : Heads-up pour mon premier bracelet
WSOP Pot-Limit Hold’em 2 000 $ (605 entrées)

Davidi Kitai Blog Hero Calls22 juin 2008. C’est ma première table finale aux World Series of Poker, et avec Chris Bell cela fait déjà deux heures que nous jouons en heads-up. Les blindes augmentent, les tapis se resserrent : j’ai moins de 20 blindes. Le déroulement exact du tout premier gros hero call de ma carrière s’est perdu dans les limbes de l’histoire… Ce qui est certain, c’est que ma main n’était vraiment pas terrible : K6, une hauteur avec laquelle je paie la moitié de mon stack sur la rivière d’un board 7A78A.

Si je me rappelle bien, j’ai défendu ma BB, puis le flop a été checké. Ensuite, j’ai décidé de miser sur le turn - d’un point de vue technique, je ne trouve pas ça génial avec le recul. Sur la rivière, j’ai tank très longtemps avant de payer. Mon call me semble toujours OK aujourd’hui, car beaucoup de tirages ont manqué la rivière. Mais il n’en reste pas moins très difficile, à cause du profil de mon... Lire la suite

[Blog] La plus collective des activités individuelles

Par dans Général il y a 6 mois.

Blog Guillaume Diaz Team Winamax
Aujourd’hui j’ai envie de discuter de l’importance de l’environnement sur la « carrière » de joueur de poker. Plus précisément : le facteur humain. Je pense ne rien vous apprendre en disant que rester tout seul dans son coin n’est pas le meilleur moyen d’accomplir de grandes choses. En même temps, il faut avouer que le poker de haut niveau a longtemps été pratiqué de façon individualiste. C’est même ce qui a séduit des générations d’esprits autodidactes et les a poussé à faire carrière cartes en main : un joueur est par nature son propre patron. Libre et indépendant, il joue où il veut, quand il veut. Il prend ses décisions seul et en assume seul les conséquences. De nos jours cet archétype n’est plus tout à fait vérifié : petit à petit, les pros ont compris les bienfaits du collectif et du travail en groupe. Mais le poker est encore loin d’être arrivé à maturité : encore maintenant, beaucoup de joueurs pros (ou souhaitant le devenir) se retrouvent seuls, sans un groupe soudé pour les entourer. Et j’en suis convaincu : cela aura forcément un impact négatif sur leurs résultats, voire leur état mental.

J’ai eu la chance énorme d’être bien entouré depuis les premiers jours où j’ai décidé d’essayer de faire du poker mon métier. C’était il y a bientôt dix ans, et aujourd’hui je me rends compte à quel point cela fut déterminant. C’est l’une des raisons (si ce n’est LA raison) pour lesquelles j’ai réussi à atteindre une partie de mes objectifs. Mon expérience au travers de différents groupes successifs, et comment ces groupes m’ont enrichi : c’est ce que je vais partager avec vous dans cet article. Peut-être que cela fera germer des idées dans la tête de certains, qui sait ?

Guillaume DiazJ’ai découvert le poker... Lire la suite