Forfait MTT illimités : RVBTZ fait le bilan

Par dans Tournois Online il y a plus de 9 ans.

Pendant une semaine, il a réalisé le rêve de bien des grinders : avoir carte blanche sur tous les tournois multi-tables de Winamax. Hold'em, Omaha, deepstack, turbo, freezeout, rebuys, High-Roller, Main Event, XTASE, XTREM, et j'en passe : après sa victoire lors de la Sunday Surprise organisée le 19 décembre dernier, Hervé alias « RVBTZ » s'était vu offrir sept jours durant une bankroll illimitée pour disputer autant de tournois qu'il voulait sur Winamax, aux frais de la princesse. Quelques jours après la conclusion du défi, l'heure est venue de tirer le bilan avec notre Stakhanoviste des MTT.

En sept journées marathon (depuis le 3 janvier à minuit jusqu'au 9 janvier à 23h59), Hervé s'est donc inscrit à 226 tournois sur Winamax, à des buy-ins compris entre 5 et 300 euros. Soit une moyenne de 32 tournois par jour. Un chiffre somme toute raisonnable pour quelqu'un ayant la possibilité de jouer un nombre infini de tournois. « C'est sur, j'aurais pu m'inscrire à toutes les épreuves pour collecter un maximum de miles, commente Hervé, mais j'ai préféré jouer le jeu à la régulière. Et je ne disposais que d'un seul écran (un 22 pouces), je ne pouvais donc avoir trop de tables ouvertes simultanément. En général, j'en avais 6 ou 8. »

En 226 tournois, Hervé aura atteint les places payées 42 fois. Soit un taux d'ITM tout à fait respectable de 18,5%. Jouant clairement « pour la gagne », Hervé s'est hissé en table finale presque une fois sur deux lorsqu'il a atteint l'argent (18 finales au total). Et, par deux fois, il s'est adjugé la victoire. D'abord lors d'un tournoi de No Limit à 50 euros (138 joueurs et 1,738 euros de gains), puis à l'occasion d'une des épreuves... Lire la suite

Tournois du dimanche : suivez le guide

Par dans Tournois Online il y a plus de 10 ans.

Tous les experts s'accordent à le dire : le dimanche soir est la période la plus incommensurablement déprimante de la semaine. Une affirmation qui concerne une grande majorité de la population, obligée de se farcir chaque semaine les blagues moisies d'après-repas de Tonton René,  une programmation télévisuelle plus soporifique qu'un camion entier de Xanax et, en filigrane, l'angoisse de la reprise du boulot le lendemain qui monte, monte, pour en devenir rapidement insoutenable.

Triste tableau que je vous dépeins, et auquel échappent pourtant un certain groupe de veinards. Oui, il existe en ce monde tout un tas de gens attendant avec impatience le dimanche soir, pouvant à peine contenir leur excitation tandis que le soleil se couche petit à petit et que Drucker termine péniblement son l'interview de son 46ème invité de l'après-midi.

Qui sont ces privilégiés ? Les joueurs de poker, bien sur, que rien ne pourrait déloger de leur écran le dernier soir de la semaine. C'est en effet une tradition bien établie, qui remonte plus ou moins à l'invention du poker en ligne : c'est à ce moment que l'on retrouve la plupart des grosses épreuves du Net, celle où les « garantis » sont les plus importants, celles où l'on retrouve le plus de joueurs.

Au fil des mois passés depuis son lancement, Winamax a consolidé une programmation dominicale de plus en plus étoffée, accessible à tous types de joueurs, qui ne cesse de s'enrichir et d'évoluer au gré des coups d'éclat de mon collègue Guignol, membre du Team Winamax et responsable (entre autres) de la programmation des tournois du site.

Faisons le point, donc, si vous le voulez bien, sur toutes les joyeuseries qui nous attendent chaque... Lire la suite

Sunday Surprise : Envolez vous dans l'espace !

Par dans GénéralTournois Online il y a plus de 10 ans.

Un de mes petits plaisirs hebdomadaires est de découvrir la nouvelle « Sunday Surprise » du dimanche, concoctée par mes amis du marketing Winamax. Chaque semaine depuis le mois de juillet, mes collègues du bureau d'à côté se creusent le ciboulot pour trouver un nouveau cadeau original, extravagant, hors du commun à offrir au vainqueur de ce tournoi organisé chaque dimanche à 20 heures 30.

En trois mois, les surprises ont défilé, toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Certaines somme toute assez sages : un voyage à New York pour assister à l'US Open à Flushing Meadows, un autre à Miami, histoire de soutenir les basketteurs des Heats...

Plus originales furent les surprises ayant offert au vainqueur un an de loyer (charges comprises !), un stage de surf à Hawai, un an de services VIP à domicile (ménages, coaching sportif, repas gastronomiques...) où encore ma préférée de toutes : trente ans d'histoire de jeux vidéos sous la forme d'un package contenant toutes les consoles de jeu mythiques accompagnées de leurs meilleurs jeux, depuis l'Atari 2600 à la PS3. Le « nostalgeek » qui est en moi aurait bien aimé pouvoir décrocher le gros lot, mais ma qualité de salarié chez Winamax m'empêche malheureusement de m'assoir autour des tables du site.

Là où l'on en rentre en territoire complètement barjot (et où je commence à m'interroger sur la santé mentale du département marketing de Winamax) c'est lorsque apparaissent des lots du genre « gagnez votre poids en pièces de un euro ! » ou « partez sur une île déserte durant une semaine ! » Heureusement pour le vainqueur, il pouvait emporter avec lui jusqu'à cinq personnes, le recours à un ballon de volley... Lire la suite