[Blog] Relancer la machine

Par dans Life Style il y a 1 mois.

Borja Gross Blog Facebook

Pour gagner de l'argent au poker, il est primordial de contrôler ses émotions. C'est aussi simple que cela. Vous n'avez pas forcément besoin de solvers, de programmes ou de techniques ultra-sophistiquées. Disons que tout cela aide pour aller plus ou moins vite, mais gagner sur le long terme implique de maîtriser ce qui se passe dans sa tête. Cela veut dire ne pas céder à la colère ou à la frustration, ne pas envoyer valser tout ce qui nous passe sous la main en cas de coup dur et ne pas miser tout ce qu'il nous reste en une fois pour tenter de nous refaire. Croyez-moi, c'est facile : pour gagner au poker, il faut être discipliné. Mais alors, pourquoi est-ce que tout le monde n'y parvient pas ? Parce qu'en fait, ce n'est pas si facile...

Qui n'a jamais connu un de ces jours où il n'y a pas moyen d'être concentré sur ses tables ? Une de ces journées où se succèdent des pensées du type : "Eh m***, pourquoi j'ai fait ça ?" ; "Comment je vais récupérer cet argent ?" ; "Allez, je vais tenter ma chance là-dessus, aujourd'hui c'est le bon jour !" Tout ça, pour ne faire que tomber, perdre, s'enfoncer d'ennui dans sa chaise... Et l'anxiété qui commence à monter. "Il faut que je regagne tout, et je ne bougerai pas d'ici tant que je ne serai pas remonté". Mais en faisant ça, on se sent mal parce qu'au fond, on sait qu'on est devenu irascible, angoissé et très peu patient. Jouer dans de telles conditions ne fait que ressortir et renforcer toutes ces émotions. Et bien sûr, tout ce qui nous arrive en dehors des tables affecte notre comportement à la table.

Ce que je suis venu vous dire aujourd'hui est que, quoi que vous soyez en train de traverser (angoisse, stress, dépression...), vous n'êtes pas seul. Ces dernières semaines, je... Lire la suite

[Blog] Muscle ton jeu, Pierre !

Par dans GénéralLife Style il y a plus d'un an.

Pierre Blog Facebook

Suite à des WSOP de malade, où plusieurs membres du Team Winamax ont triomphé (João, Ivan et Romain notamment), j’ai pu constater pendant ce Vegas le succès de la nouvelle routine mise en place avec Tony Miles. J’ai enfin mis le doigt sur quelque chose qui me permettra d’améliorer mon jeu, tant live qu’online, tout en me permettant de conserver certains plaisirs de la vie comme la bonne bouffe et les sorties : confier ma préparation physique à un professionnel. Rationaliser à l’extrême ce pan de ma préparation me donnera sûrement un edge supplémentaire sur mes autres adversaires, et pas si négligeable que ça. C’est dans les détails que se cache le diable.

Attention à Mousset !

Dans cette optique, j’ai contacté au retour de Vegas Déryc Mousset, un ancien joueur de football américain aux Centaures de Grenoble. J'ai senti très vite que le courant passait et que ce mec maîtrisait parfaitement son domaine. Ni une ni deux, nous avons convenu d’un deal. Le premier était de me permettre de concilier un mois de vacances (et son lot de fiesta) avec une vraie remise en forme physique après un Vegas éreintant. Avec sa compréhension du corps humain et son esprit tordu, il a réussi à cocher toutes les cases du cahier des charges que je lui ai confié.

Nous avons alors attaqué cette période de vacances/préparation. Ce tortionnaire venait me réveiller à 9 heures du matin pour faire des exercices de courses type fractionné/coordinations sur la plage. Avec toujours la même devise : tu veux boire ? Pas de problème, mais le lendemain, à 8h30 on est debout et on envoie.

Cette première partie d’entrainement avait pour but de réveiller mon métabolisme et augmenter mes capacités de coordinations/réflexions. Avez-vous déjà... Lire la suite

[Blog] Casser la routine

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

Leo Margets Blog

Hola todos! On est mi-octobre, donc j’imagine que certains d'entre vous sont déjà retombés dans la routine. Mais si, vous savez, je veux parler de cette transition entre le sentiment de liberté qui flotte dans l'air l’été et la reprise du travail (ou des études), dans toute sa rigidité. Je sais que ce n’est pas toujours facile, alors j’espère que vous vous en sortez.

Cela fait quelques années que je n’ai plus besoin de me confronter à ce "problème" (depuis que j’ai fait du poker mon métier), mais je me souviens des vacances en Galice avec mes parents quand j’étais petite. À partir de la dernière semaine d’août, ma mère commençait à râler parce que "c’était bientôt la rentrée."

Always look on the bright side of life

Leo Margets

Pour moi, la rentrée n’était jamais traumatisante. J’ai toujours eu la faculté de voir le bon côté des choses, donc j’étais contente à l’idée de retrouver mes potes et curieuse de voir les nouveautés au programme de cette nouvelle année scolaire. Aujourd’hui, j’aime à croire que je n’avais pas peur de la routine parce que cela me donnait une impression de contrôle, et je sais maintenant que c’est quelque chose qui est vraiment important pour moi.

Pour autant, tout mon entourage paniquait à l’arrivée imminente de la rentrée. Pour une vaste majorité de gens, le travail quotidien est si répétitif que l’on aimerait en réchapper. Je sais que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir exercer un métier qui le/la passionne. Mais il est possible d’établir une routine stimulante. Car si l’on peut aimer planifier un voyage de rêve longtemps attendu ou se projeter sur un événement exceptionnel, la vérité est que l’on passe quelque chose comme 80 % de notre temps à faire plus ou moins tout le temps les mêmes... Lire la suite