[Blog] Le temps n'attend personne

Par dans Général il y a plus d'un an.

João Vieira Blog

Un nouveau jour. Une nouvelle semaine. Un nouveau mois. Une nouvelle année. Une nouvelle décennie.

2019 est derrière nous. Place à 2020 ! Le temps file. J’ai maintenant 30 ans. Nous avons vécu vingt années entières depuis la crainte du bug de l’an 2000. Cette époque est tellement loin qu’elle me semble appartenir à une autre vie.

J’ai vécu une année 2019 exceptionnelle… et le reste de la décennie fut tout aussi chouette. Plein de belles choses me sont arrivées. Beaucoup de choses moins réjouissantes, aussi, mais à chaque fois cela fut l’occasion d’apprendre. Profiter au maximum des bons moments, et être capable de sortir grandi des mauvaises périodes : je dirais que c’est la leçon la plus importante que j’ai apprise au cours des dix dernières années.

Il y a 10 ans… je découvrais à peine cette chose appelée "poker". Je rêvais en me disant que ce jeu pourrait se transformer en job, et qu’un jour, peut-être, je jouerais pour de belles sommes, pourquoi pas aux World Series of Poker. 10 ans plus tard je peux toucher mes rêves du doigt. Le bracelet de Champion du Monde repose devant mes yeux tandis que j’écris ces lignes. Tous mes objectifs initiaux ont été réalisés.

Il y a 10 ans j’observais Ivey et Negreanu avec une ferveur quasi-religieuse sur un obscur site de streaming. De nos jours je les affronte régulièrement. Il y a quelques mois je me même suis retrouvé sur une épreuve de 8-game à 25 000 $ avec l’un assis à ma gauche... et l’autre à ma droite.

Joao Vieira
Il y a 10 ans le rail criait "Vamooooo Akkari!!" lors des finales du Brésilien, et c’était aussi mon cri lorsque je me retrouvais à tapis. Une décennie plus tard, Andre est un ami proche, et je suis reconnaissant de pouvoir apprendre de lui jour après... Lire la suite

[Blog] La Máquina est relancée

Par dans Tournois Live il y a plus d'un an.

Blog Adrian
Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Comment se passe cette fin d'année pour vous ? La mienne se déroule plutôt bien, comme vous le savez probablement, et c'est précisément le sujet que je veux aborder dans mon dernier blog de 2019 !

L'ultime grand festival de l'année, l'European Poker Tour de Prague, vient de se terminer pour moi, et je repars avec un goût sucré dans la bouche : non seulement parce que les résultats ont été au rendez-vous, mais aussi parce qu'au cours des deux derniers mois, j'ai réussi à renverser une situation compliquée pour moi, inconfortable pour n’importe quel joueur mais particulièrement pour quelqu'un d'aussi compétitif que moi.

Comme vous l'avez vu, j'ai réussi deux excellentes perfs’ aux Bahamas en novembre, en remportant le Super Highroller à 25 000 $ et le Main Event Caribbean Poker Party. À d’autres moments de ma vie, ces résultats auraient été suffisamment conséquents pour que je sois très heureux et satisfait, mais lorsqu’ils sont survenus, ils constituaient deux succès particulièrement importants pour moi.

Adri4
Je l'ai déjà dit dans une autre interview, et je ne voulais pas manquer l'occasion de le répéter ici également ; je ne vais pas cacher la réalité ou essayer de prétendre que c'est quelque chose qui ne m'affecte pas, au-delà de la réalité économique que tout le monde peut comprendre et imaginer : en 2019, les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais. Les résultats n’arrivaient pas et c'était quelque chose qui commençait à affecter mon humeur. Heureusement, j’ai obtenu de bons résultats en ligne en parallèle, et j'ai encaissé plusieurs gains importants qui ont maintenu mon humeur à un niveau "normal". Mais quand vous vous rendez sur des festivals, que vous voyagez à... Lire la suite