[Blog] Contrôle des biais ! (Partie 2)

Par dans Tournois OnlineLife Style il y a plus de 2 ans.

Adrien Delmas Blog

Note de l'auteur : avant de vous lancer dans cette deuxième partie, je vous invite à aller lire la première, où je reviens sur les définitions de quelques-uns des biais cognitifs les plus fréquents. Je tiens également à préciser que, dans ce blog, je ne cherche pas à analyser les situations de jeu rencontrées mais plutôt d’essayer de comprendre pourquoi notre raisonnement est orienté d’une certaine manière. C’est bon, tout est clair ? Alors allons-y !

Partons à nouveau d'une phrase que l'on entend à tout bout de champ : "Je me fais toujours craquer les As." Si vous avez bien tout suivi, j'imagine que vous comprenez où est le problème. Dans ce contexte, on voit tout de suite le biais de confirmation en action. Si on pense qu’on se fait systématiquement craquer les As, que se passera-t-il les fois où cela se produira ? Cela renforcera notre croyance, et on se souviendra beaucoup moins vivement des fois où on gagne.

Pourquoi ? Parce que nous avons naturellement tendance à nous souvenir des choses négatives (biais de négativité) car elles nous impactent beaucoup plus que les événements neutres ou positifs. Si l’on réfléchit en termes d’évolution, c'est d'ailleurs une bonne chose puisque ces pensées sont les plus utiles pour la préservation de notre espèce.

Mais revenons à nos moutons. Vous vous faites "craquer" les As autant de fois que les autres, c’est un fait mathématique. Si vous allez voir dans votre base de données tous les 80/20 joués avec AA, spoiler : vous en aurez surement gagnés entre 79% et 81%. Plus vous aurez d’occurrences, plus ce chiffre va converger vers 80%. Bien sûr, je ne parle ici que des cas de tapis préflop.

À l'assaut des idées reçues

Adrien Delmas Casque

Passons maintenant à un autre grand... Lire la suite

[Blog] Contrôle des biais ! (Partie 1)

Par dans Tournois Online il y a plus de 2 ans.

Adrien Delmas Blog

Note de l’auteur : avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à rappeler que je ne suis pas un expert, ni chercheur en psychologie ou cognition. Mon objectif est de vous présenter, en vulgarisant, différents concepts de base, en évitant d’omettre les détails les plus importants. N’hésitez pas à me faire remonter vos remarques si des erreurs ont été commises dans ce blog. Je ne prétends pas détenir le savoir absolu quant aux analyses faites vis-à-vis du poker, ce sont des observations et déductions personnelles, qui sont sujettes à discussion. Merci et bonne lecture.

Ah, si on m’avait donné un ticket à 1 € à chaque fois que j’ai entendu cette fameuse phrase, je serais sûrement en train de me prélasser dans le jacuzzi de mon énorme manoir périgordin avec encore quelques tickets à dépenser. Cette phrase, vous l’avez forcément déjà entendu, voire même prononcé, plus d’une fois : « De toute façon, [insérer ici votre site de poker préféré] c’est rigged ! Je ne prends que des bad beats ! » Notez que cela fonctionne aussi avec la variante : « Le poker en ligne c’est truqué, en live ça ne m’arrive jamais ça ! »

Si pour vous, le poker en ligne est truqué, que vous êtes en bad run depuis 18 ans et que vous vous faites tout le temps craquer les As, désolé de vous le dire, mais vous vous êtes bien fait biaiser !

Lors de mes courtes - mais intenses - études en psychologie, j’ai eu la chance de découvrir plus en profondeur un sujet qui me fascinait déjà auparavant : les biais cognitifs. Dans ce blog, je vais vous présenter deux biais cognitifs parmi des dizaines, les définir et illustrer comment ils peuvent altérer votre vision de la vie et, plus spécifiquement, votre progression dans le poker.

Le sujet étant... Lire la suite

[Blog] Quiz : quel joueur du Team Winamax êtes vous ?

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Blog Gaëlle
Qu’est-ce qu’un bon moment passé au soleil sans un test psychologique ? Je vous en propose un petit pour savoir quel joueur du Team Winamax vous êtes !

1/ Hors de position avec un tirage couleur hauteur Valet au flop, que faites-vous ?

♠ Impassible, vous optez pour un check-call avant de prendre l'initiative sur le turn pour déstabiliser votre adversaire.
▲Vous check-raisez votre adversaire à tapis et le menacez de lui asséner un coup de tête sur le parking s'il paie.
♣ Vous sortez votre ordinateur pour établir ses ranges dans PioSolver, déterminez sa fréquence de pourcentage de c-bet au flop et le nombre de bluffs que vous devez avoir dans ce spot. 37% ? Yallah, c'est un check-raise.
■ Vous observez sa carotide pendant 4 minutes avant de call, persuadé que votre hauteur est devant.
♦ Vous interrogez votre adversaire et vous apercevez que vous êtes déjà passé par sa bourgade de naissance lors d’un été universitaire langoureux. Vous divaguez durant de longues minutes, lui racontez l'histoire cette période torride et votre main est brûlée.
● Vous n'êtes pas dans cette situation car vous avez déjà fait tapis préflop.

2/ Le manager du Team Stéphane Matheu vient d'envoyer le calendrier des étapes du Winamax Poker Tour : vous ne disposez que de quelques minutes pour choisir la ville où vous rendre ! Où partez-vous ?

♣ Bordeaux
■ Nice
▲Saint-Denis
♦ Lyon
● Grenoble
♠ Montélimar

Pause dîner
3/ C'est l'heure de la pause diner ! Que commandez-vous ?

♣ Des pâtes. Simplicité, efficacité.
▲C'est protéiné, c'est mangé.
■ Un jambon cru raffiné.
● Un burger. Avec des frites. Puis des pâtes. Puis un bagel. Puis ce morceau de pizza qui traine sur l’assiette de votre voisin. Et vous... Lire la suite

[Blog] L'ego, un ami qui nous veut du mal

Par dans Général il y a plus de 3 ans.

AladinReskallah
J’ai toujours trouvé étonnant qu’il soit si difficile pour beaucoup de joueurs de poker de reconnaître qu’un adversaire puisse être meilleur qu’eux. Que celui qui ne s'est jamais fait traiter de fish à une table de poker me jette la première pierre ! Pourtant, dans d’autres disciplines comme les échecs ou l’athlétisme, par exemple, ce genre d'aveu semble poser moins de soucis. C’est peut-être parce qu’avec de l’argent impliqué, il est plus délicat d’avouer son infériorité par peur de passer pour le pigeon de la table ? Peut-être aussi que la part de hasard inhérente au poker empêche de distinguer le niveau réel des joueurs ? Ou est-ce tout simplement un refus inconscient de se sentir moins bon que l’autre ?

Déjà, que signifie exactement être le meilleur ? Parle-t-on de tournois ou de cash-game ? S’agit-il de celui qui maîtrise le mieux le jeu GTO ou au contraire de celui qui exploite le mieux ses adversaires ? À moins peut-être qu’on se place simplement du côté des gains purs, ou du plus gros one-time ? De mon point de vue, toutes ces nuances rendent la question floue et prouvent qu’elle n’est pas forcément pertinente, car pas si cruciale dans le fond. C’est sur cette idée que je voudrais m'attarder.

J’ai plongé de plain-pied dans le poker principalement à cause de son aspect compétitif. Lorsque j’ai mis un terme à ma carrière sportive (qui fût, soit dit en passant, largement moins brillante que celle dont je rêvais en regardant les Jeux Olympiques de Barcelone à la télévision), je me suis retrouvé orphelin de l’adrénaline que procure une compétition importante et l’entraînement qui l’entoure.

En effet, je suis véritablement habité par l’envie de gagner, et j’exècre donc la défaite. Je fais partie de cette... Lire la suite

Intuition et prise de décision

Par dans Général il y a plus de 6 ans.

Intuition et prise de décision. Voilà deux notions qui doivent avoir une certaine résonance pour tout joueur de poker. Jouer au poker peut en effet se résumer à une succession de prises de décisions : bet, check, raise, call… En quoi votre intuition peut-elle influencer vos prises de décisions et donc votre jeu? Comment reconnaître une décision rationnelle d’une décision intuitive ? Doit-on écouter son intuition ou au contraire s’en méfier ?

Ce billet va s'atteler à démystifier ces concepts et apporter des éléments de réponse aux questions précédentes. Mon travail de coaching mental avec Pier Gauthier effectué au cours de ces derniers mois m’a permis de mieux cerner les mécanismes qui guident notre intuition : je vais donc essayer de vous faire profiter de mon expérience.

Définitions

Nous devons à Albert Einstein la maxime suivante : « Un esprit rationnel est un fidèle serviteur, et un esprit intuitif est un don sacré. Nous avons créé une société qui honore le serviteur, mais qui a oublié le don. »

L'origine de cette citation réside dans la complexité de la notion d'intuition. Cette complexité se traduit dans l'interprétation des sens accordés à l'intuition, ce qui conduit à ne pas lui accorder de statut scientifique et donc à s'en méfier.

Mais comment donc définir l’intuition ? Jetons un œil à la définition du Larousse :
 

  •  Intuition, nom féminin : connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l'expérience. Sentiment irraisonné, non vérifiable qu'un événement va se produire, que quelque chose existe.

Revenons au poker. Nous avons tous un jour vécu une situation de ce style :  vous vous retrouvez confronté à une décision difficile, avec une main faible, mais... Lire la suite