Un belge à la conquête de la France

Par dans Tournois Live il y a plus de 9 ans.

Je suis dans le TGV en direction de Cannes, où je vais jouer le Partouche Poker Tour… Et cinq heures de train, c’est long ! J’aurais pu prendre l’avion me direz-vous, mais disons qu’en ce 11 septembre, j’ai préféré éviter. Ce n’est pas tant une question de superstition. C’est juste que ce jour-là, les probabilités d’attentats sont plus élevées que d’habitude et que les contrôles sont renforcés.

Toute la communauté du poker est présente dans le train… mais on ne peut pas dire que j’ai hérité du compartiment le plus animé ! A ma gauche, il y a une mamie qui dort. C’est d’ailleurs embêtant parce que j’aimerais bien rejoindre le wagon-bar, mais je n’ose pas la réveiller. Devant moi, une famille polonaise. Malgré mes origines, je ne comprends pas le moindre mot de ce qu’ils racontent. Je trip néanmoins bien sur la prononciation des mots, tout en réalisant que cette langue n’est vraiment pas classe. Bref, toutes les conditions sont réunies pour écrire un blog !

Revenons d’abord rapidement sur mes World Series of Poker. Le bilan est positif : j’ai atteint l’argent six fois sur les onze tournois que j’ai joué. Ces résultats m’ont une nouvelle fois prouvé que j’étais très à l’aise face au jeu des américains. J’ai surtout taché de proposer un jeu très solide dans mes tournois de prédilection : le Pot-Limit Hold’em et short-handed, où j’ai fait ITM dans les trois seuls tournois joués.

Certes, j’ai manqué de réussite pour atteindre une table finale. Mais ce n’est pas la seule explication. J’avoue avoir mis de côté ma philosophie d’antan (appelé le play to win par les réguliers de tournois de 2007) qui consiste à prendre... Lire la suite

Victoria Concordia Crescit*

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 10 ans.

La rentrée du Team Winamax


Voilà plus d’un mois que les championnats du monde sont terminés. Une période permettant généralement d'oublier le poker et de se ressourcer après une année riche en évènements... Mais, à vrai dire, le Team Winamax n’a pas réellement chômé ! Tour d’horizon.


La trêve pour Ludo Lacay et Anto Lellouche n’a duré qu’une petite semaine, le temps d’aller profiter de la vie nocturne du Mexique. Car ils ont ensuite rapidement retrouvé les tapis verts. C’était à l’occasion du Partouche Poker Million à Madrid où figurait également un certain Tristan Clémençon. Résultat : seulement 89 joueurs et une table finale manquée d’un rien pour Anto.

Aurélien Guiglini et Michel Abecassis ont ardemment travaillé dans les locaux de Winamax à l'occasion de l'ouverture du marché. Et ce ne fut pas chose facile ! Regardez plutôt comment Mik a du résister à une charge de l’inventeur du Sunday Surprise ! Manuel Bevand et Benjamin Gallen se sont quant à eux envolés pour l’Estonie. L'est, le soleil, les filles... Mais pas que ! C’est dans la charmante ville de Tallin que le coup d’envoi de la saison 7 de l’European Poker Tour a été donné. Et si Benjo s’y est rendu, ce n’est pas pour couvrir le tournoi mais pour… jouer ! Résultat : ManuB l’a éliminé. Ca ne s’invente pas. Au moins, notre pro Winamax a profité de ses jetons pour terminer dans les places payées (46ème - 6,700€).



Manu s’est ensuite essayé aux échecs. Mais il a pris la raclée par une petite fille de dix ans. Ha ha. Et oui, n’est pas Almira Skripchenko qui veut. Notre ChessBaby a obtenu son quatrième titre de championne de France à Belfort il y a quelques jours.... Lire la suite

La rentrée de Winamax

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 11 ans.

Kiev, Macao, Le Louvre, Cannes, Barcelone, X-Series...

Plus de doute possible : les affaires ont repris. L’été n’est plus qu’un lointain souvenir. Je ne l’ai pas vu finir, et pour tout vous dire, je ne rappelle pas l’avoir vu commencer. La rentrée est là : la liste des trucs à faire s’empile sur mon bureau, et je ne sais pas par où commencer. Du coup, je vais tout traiter à la fois, ce sera plus simple. Ou pas. Mais qu’importe. Allons-y.

Bon, déjà, il y a l’EPT de Kiev, que votre serviteur a couvert la semaine dernière. Petit déplacement du Team pour le premier tournoi de la saison 2009/2010 : seuls trois de nos pros avaient fait le déplacement en Ukraine, les autres préférant économiser leurs forces en prévision du très chargé mois de septembre qui s’annonce (on y reviendra). Ce qui ne veut pas dire que l’on s’y est ennuyé. On retiendra notamment les débuts de Tristan Clémençon aux couleurs du Team, l’épatante maitrise de la langue russe par Arnaud Mattern (utile, très utile pour les sorties), et le joli résultat de Nicolas Levi dans l’un des tournois organisés en marge de l’épreuve principale : une quatrième place en Pot-Limit Omaha, pour un gain de 10,000 euros. Juste derrière l’excellent Shaun Deeb, ami américain du Team Winamax. CrocMonsieur s'est découvert une passion récente pour cette variante riche en action : on devrait régulièrement le retrouver au départ d'épreuves de PLO dans les mois qui arrivent. Et puis, ce fut aussi l’occasion d’observer de près l’excellente santé du poker à l’Est, avec la découverte de nombreux jeunes talents russes, ukrainiens, polonais et biélorusses. En particulier l’épatant Maxim Lykov. Le tombeur de Nicolas a bien mérité son premier titre.

Les deux semaines... Lire la suite

Sous le signe du W

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Bien après tous les bétisiers, best-of, Top 100, récapitulatifs qui ont encombré, comme chaque année, les programmes télés pendant les fêtes, mon compte-rendu de l'an de grâce 2008 arrive quelque peu à la bourre, alors que 2009 est déjà commencée depuis quinze jours. C'est que, procrastination de bon aloi mise à part, j'ai été bien occupé par l'EPT des Bahamas la semaine dernière. Et, avec leur année à 2,7 millions de dollars de gains, les bougres du Team Winamax me forcent à écrire un long pavé pour résumer les douze derniers mois. Pas que je cherche à m'en plaindre, bien au contraire !

Loin de rentrer dans le détail de chacun des exploits accomplis par le Team, cet article sert avant tout de pense-bête... Une collection de liens pointant vers les dizaines de reportages qu'en compagnie de Yuestud, Paco, Régis et Junior, j'ai effectué tout au long de l'année, chanceux que je fus de pouvoir assister à tous ces moments mémorables.

Une année avec le Team Winamax, c'est...

C'est sous le soleil des Caraïbes que le Team entame son année 2008 en janvier. Impossible de résister à l'appel de Paradise Island, terre d'accueil du plus gros tournoi de l'année hors-WSOP . Pas de résultat notable pour le Team, mais la fête sera au rendez-vous quand même : c'est un ami des W, Bertrand « ElkY » Grospellier, qui va triompher de plus de 1,100 joueurs et remporter le premier prix de 2 millions de dollars. Un an après, je ne me suis toujours passé de regarder le superbe résumé vidéo de la semaine monté par Régis et Paco :


Quelques déplacements en petit comité vont suivre durant l'hiver, pour les étapes EPT de Dortmund, Copenhague et Varsovie. On retient toujours quelque chose d'intéressant... Lire la suite