[Blog] Les affaires ont (bien) repris

Par dans Tournois Live il y a plus de 3 ans.

Blog VietF0u

Ma saison 2017-2018 n'avait pas vraiment démarré sous le signe de la confiance. Les arrivées de Romain, Ivan, Adrián et Muss’ l’an passé et celle, toute récente, de notre nouveau Top Shark Adrien, ont mis la barre très haut en terme de niveau. Après mon break forcé loin des tables d’août à novembre, j'étais légitimement inquiet quant à mon niveau technique. Surtout, pour la première fois depuis ma période à Málaga, j'ai ressenti beaucoup d'anxiété et d'appréhension. Cette saison allait se jouer sur un laps de temps et un nombre de tournois réduits : non pas un marathon, mais bel et bien un sprint. Alors forcément, au début on doute. La variance aura une importance majeure, encore plus que d’habitude. Mais ce léger doute a vite laissé sa place à une grande excitation.

J'ai eu la chance de connaitre un super run entre novembre 2017 et aujourd'hui. Voilà ce que ça donne :

WSOP-Circuit Paris
Heads-up Challenge
- 1 000 € : élimination au deuxième tour, pas d’ITM (GG Ivan !).
High Roller - 2 500 € : 9e, 13 000 €
Main Event - 1 500 € : 28e, 4 600 €

PSC Prague
Main Event - 5 300 € : 15e, 38 400 €

WSOP-Circuit Marrakech
High Roller - 1 800 € : 7e, 11 327 €
Main Event - 1 300 € : deux bullets, pas d’ITM

Quant au online, je suis positif d'environ 10 000 € sur la période.

Il est toujours difficile de faire la part entre le run et la façon dont on a joué. Il est néanmoins essentiel pour tout joueur de poker de faire ce travail de la manière la plus objective qui soit. Ce blog est donc l'occasion parfaite de dresser un état des lieux pour tenter de comprendre ce que j'ai bien exécuté et quels ont été mes points faibles.

Un gros travail de fond

Huet - VietF0u

J'ai passé... Lire la suite

La rentrée de Winamax

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Kiev, Macao, Le Louvre, Cannes, Barcelone, X-Series...

Plus de doute possible : les affaires ont repris. L’été n’est plus qu’un lointain souvenir. Je ne l’ai pas vu finir, et pour tout vous dire, je ne rappelle pas l’avoir vu commencer. La rentrée est là : la liste des trucs à faire s’empile sur mon bureau, et je ne sais pas par où commencer. Du coup, je vais tout traiter à la fois, ce sera plus simple. Ou pas. Mais qu’importe. Allons-y.

Bon, déjà, il y a l’EPT de Kiev, que votre serviteur a couvert la semaine dernière. Petit déplacement du Team pour le premier tournoi de la saison 2009/2010 : seuls trois de nos pros avaient fait le déplacement en Ukraine, les autres préférant économiser leurs forces en prévision du très chargé mois de septembre qui s’annonce (on y reviendra). Ce qui ne veut pas dire que l’on s’y est ennuyé. On retiendra notamment les débuts de Tristan Clémençon aux couleurs du Team, l’épatante maitrise de la langue russe par Arnaud Mattern (utile, très utile pour les sorties), et le joli résultat de Nicolas Levi dans l’un des tournois organisés en marge de l’épreuve principale : une quatrième place en Pot-Limit Omaha, pour un gain de 10,000 euros. Juste derrière l’excellent Shaun Deeb, ami américain du Team Winamax. CrocMonsieur s'est découvert une passion récente pour cette variante riche en action : on devrait régulièrement le retrouver au départ d'épreuves de PLO dans les mois qui arrivent. Et puis, ce fut aussi l’occasion d’observer de près l’excellente santé du poker à l’Est, avec la découverte de nombreux jeunes talents russes, ukrainiens, polonais et biélorusses. En particulier l’épatant Maxim Lykov. Le tombeur de Nicolas a bien mérité son premier titre.

Les deux semaines... Lire la suite

Mon Grand Prix de Paris. Partie 1/2

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Salut la compagnie,

Je viens de rentrer à Londres après un GP de Paris très satisfaisant. Je repars frustré par deux mauvais coup qui m’éliminent, mais fier de ma performance, avec une table finale de plus à ma collection, et 65000 euros en guise de lot de consolation !

Ce fut un tournoi difficile au niveau de l’endurance. Deux journées de 15h, laissant à peine 7h de sommeil entre elles, une table finale sous la chaleur des projecteurs et entrecoupées de pauses technique. Un défi pour le corps comme pour le mental.

Tout a commencé doucement le premier jour. J’ai monté mon tapis tranquillement a une table hétéroclite composée de joueurs live et online. J’ai évité ElkY mais sa copine a fini par venir sur ma gauche. Elle a bien joué son jeu TAG et si elle n’a pas du tout démérité sur ce que j’ai pu voir, elle était moins oppressante que son chéri qui m’avait busté l’année dernière…

Bref je finis la journée a 42,000 alors que la moyenne est plus proche de 60,000. Pas de panique cependant, l’excellente structure comporte des niveaux de 1h30 (et avec les machines et les croupiers irréprochables de l’ACF, cela fait un sacré nombre de mains !). Les ante sont gros des le départ ce qui favorise un jeu LAG small ball dans lequel je me sens le plus a l’aise. Bref j’aborde la journée 2 avec confiance.

Arnaud aussi. Avec un stack de 86k il peut voir venir, a l’autre bout de ma table. Hélas pour lui je devais l’éliminer des la deuxième heure. Après avoir doublé mon stack très vite avec deux coups faciles, je me retrouve avec un tapis équivalent au sien. Les blindes sont 800/1600 lorsque je trouve JJ sur sa grosse blinde. Comme toujours avec Winamax il n’y a pas... Lire la suite

Paris Open of Poker, La rentrée des classes

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 12 ans.

Oui, je sais, je n’ai pas encore posté la fin de mon cash game. Non, je ne suis pas sadique. .. Je fignole en ce moment l'écriture du dernier épisode, et tenter de bien rédiger me prends du temps... Désolé! Entre temps nous voici à une autre échéance: ma rentrée des classes ! En effet depuis le début de l’année je n’avais pour l’instant participé qu’a deux tournois en 2009. Le PCA au caraïbes, et l’EPT de Deauville . Dans un cas comme dans l’autre je n’avais participé qu’au Main Event, me laissant un peu de temps pour bronzer et faire du cash game. Ce calme sur le circuit n’est que relatif.

Parallèlement j’ai joué beaucoup d’heures de cash game live, fait une belle (mais frustrante) 9e place au Grand Tournament sur Winamax, pour un gain à 5 chiffres (10,000 donc, vous avez bien deviné ). D'ailleurs ce tournoi sera entièrement analysé en vidéos accélérées. La première est déjà en ligne.

Je me suis aussi permis deux semaines de coupures complète a la montagne, afin de pratiquer mon autre passion. Non non, pas le vin chaud (quoique), mais le snowboard ! Bref c’est à la fois reposé et affamé que je reprends la compétition, et je n’ai pas raté mon premier rendez vous, ou POP a l’Aviation Club de France, ou j’ai remporté 24.000 euros en terminant 4e du Main Event...

Le Paris Open of Poker

Je ne passe pas souvent à Paris mais probablement que je devrais.Mon ROI la bas est assez magique ! Bravo à Manub qui termine 6e après un tournoi riche en émotion. Il n’en finit plus de faire des places payés ! J’ai pu également découvrir Tristan Clemencon dont on m’avait dit tant de bien, et je n’ai pas été décu. J‘en veux pour exemple... Lire la suite

Arrested Development (fin)

Par dans GénéralCash Game Live il y a plus de 12 ans.

Avertissement : par respect pour la vie privée des protagonistes de cette histoire, leurs noms ou surnoms ont parfois du être modifiés.

Jeudi 12 février. 10 heures 30. Un des officiers haut gradés en charge de l'affaire entre dans la salle de garde à vue et ouvre ma cellule. Il se tourne vers moi.
 
« Tu vas nous suivre, s'il te plaît. »
 
Dans son bureau, l'officier m'offre généreusement trois cigarettes. Un signe qui ne trompe pas : l'interrogatoire va être long. Je demande à passer un coup de fil. Jusque là, on m'a interdit le téléphone et je n'ai toujours pas pu prévenir ma famille.
 
« Les questions d'abord, le téléphone après. »
 
Ils étaient deux flics dans le bureau, des flics intelligents capables de comprendre assez vite comment tourne une partie de poker. En revanche, mes arguments se devaient d'être d'une clarté sans faille.

J'aperçois l'audition de Monsieur Patel sur le bureau. J'essaie de la déchiffrer, mais elle est à l'envers. L'officier me tend les feuillets, et me demande de les lire.
 
La déposition de Patel fait remonter l'histoire au mois de novembre de l'année dernière, époque où il disputait ses premières parties au cercle. Il raconte que les parties étaient jouées aux blindes 5€/10€, et qu'il gagnait tout le temps. Ensuite, c'est quand les enchères sont devenues plus importantes qu'il a commencer à se faire raser.
 
J'explique aux flics que je ne jouais pas chez Bibi en ce temps là, justement parce que les parties n'étaient pas très intéressantes pour moi.
 
A propos des parties plus grosses qui ont suivi, Patel explique qu'il sentait dès le début que « quelque chose clochait », à cause de la dynamique très agressive de la partie.... Lire la suite

Arrested Development (S01E02)

Par dans GénéralCash Game Live il y a plus de 12 ans.

Avertissement : par respect pour la vie privée des protagonistes de cette histoire, leurs noms ou surnoms ont parfois du être modifiés.

Mercredi 11 février. 15 heures. Nous devons tous passer tour à tour devant un officier de la police judiciaire. Le premier interpellé a été entendu à dix heures. J'ai été arrêté à minuit et je n'ai toujours pas eu droit à mon tour. Des plats chauds nous ont été servis à midi, des pâtes. Il était temps. J'ai cru que j'allais mourir, moi et mon appétit d'ogre. C'était pas du Ducasse mais au point ou j'en étais, cela suffisait largement.

J'essaie tant bien que mal de capter les conversations de mes amis revenant vers leurs cellules après leurs auditions respectives. Le nom de Monsieur Patel revient plusieurs fois. Serait-ce lui qui a fait part au autorités de l'existence du cercle clandestin ?

16 heures. J'assiste à une nouvelle rotation des gardiens. L'équipe de l'après-midi prend la relève. Surement les flics les plus cools que j'ai eu l'occasion de côtoyer, bien qu'ils savaient être durs quand il le fallait. On commence à perdre patience. Cela fait maintenant seize heures que nous sommes détenus. Quelque chose cloche dans cette histoire. Quel est mon délit, après tout ? Avoir joué aux cartes dans un cercle illégal. Je ne pense pas que ce méfait mérite seize heures de détention.

On nous prévient que si le juge décide de reconduire la garde à vue de 24 heures ou plus, nous irons passer la nuit au dépôt. Je ne me pose même pas la question de savoir ce qu'est le dépôt, vu que dans ma tête, je sais que je serai dehors avant vingt heures.

18 heures. Les premières libérations surviennent. Jean-François, le restaurateur était présent au cercle... Lire la suite

Arrested Development

Par dans GénéralCash Game Live il y a plus de 12 ans.

Avertissement : par respect pour la vie privée des protagonistes de cette histoire, leurs noms ou surnoms ont parfois du être modifiés.

Mardi 10 février. 21 heures. J’hésite à aller jouer le tournoi de Pot-Limit Omaha du Gaillon, programmé à 21 heures 30.

22 heures. J’ai traîné au lit. Il est trop tard pour le tournoi. Il faut que j’émerge. J’ai perdu pas mal d’argent la semaine dernière. Je coupe le sifflet aux Gossip Girls sur mon ordinateur, et j’allume mon téléphone. Je me renseigne auprès des différents cercles, pour savoir ce qu’il se passe ce soir.

Au menu, une partie chez « Bibi ». Bibi s’occupe d’un cercle de jeu. Un cercle de jeu un peu particulier puisqu’il ne possède pas de licence officielle pour opérer. Je ne sais donc pas si on peut appeler cela un cercle de jeu.

Le vrai/faux cercle est composé de trois étages. Au sous-sol, la cuisine. Au rez-de chaussée, le hall d’entrée. C’est à l’étage que l’on croise le fer. Je ne me suis rendu qu’une quinzaine de fois dans ce cercle, et jusqu’à présent les résultats n’ont pas été très probants. Une douzaine de défaites pour seulement trois victoires.

Malgré ces statistiques peu reluisantes, je n’étais down que de seulement six caves sur l’ensemble de mes parties… L’une de mes rares victoires m’ayant rapporté une somme à six chiffres. Bibi, le tenancier, avait perdu 70,000 euros, tandis que Monsieur Patel, l’homme d’affaires, s’était retrouvé débiteur de 100,000 euros. Brice Cournut, quant à lui, était gagnant d’une quinzaine de milliers, et les autres joueurs avaient eux aussi gagné.

Monsieur Patel est annoncé au cercle ce soir… C’est un joueur très faible, ce qui devrait... Lire la suite

High Stakes Paname

Par dans Général il y a plus de 13 ans.

J’avais pensé écrire un article détaillant la préparation physique et mentale qui précède les tournois et cash-games à enchères élevées… Mais le truc, c’est qu’à part m’abstenir de faire la fête la veille, et manger léger le Jour J, je n’observe aucun rituel ni règle particulière.

Le sport ? Mis à part quelques sets de tennis où je me fais laminer, aussi bien techniquement que financièrement (35,000 dollars rien que pour 2008), rien à signaler. J’ai ce petit problème de toujours tout repousser au lendemain…

Un seul truc me semble essentiel : prendre une douche glaciale avant chaque grosse partie de cash-game, pour être sûr d’être bien réveillé dès le début.

Laissons donc tomber ce brouillon d’article technique, et plongeons nous plutôt dans le monde relativement inexploré du poker « high-stakes » à la sauce parisienne...

Je n’avais que rarement eu l’occasion de dévoiler en public le parcours qui m’a mené là où j’en suis aujourd’hui : voilà qui sera désormais chose faite. Cependant, pour respecter la vie privée de certaines personnes que j’ai croisées et croise encore autour des tables aujourd’hui, vous comprendrez bien que je resterai discret sur certains chiffres et détails.

24 février 1999. Ca y est, j’ai dix-huit ans !

Arrivés à la majorité, beaucoup de jeunes gens vont prendre une cuite, ou faire la fête en famille. Pas moi. J’ai foncé directement au cercle, où l’on allait enfin me laisser rentrer. J’étais surexcité.  J’ai commencé par jouer aux plus petites tables du CIC (désormais fermé, snif) et de l’Aviation Club de France. Cave : 200 francs de l’époque. J’y allais tous les jours. Enfin, quand j’avais assez... Lire la suite