[Blog] Une année pour tout donner

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 22 jours.

Pierre Calamusa Blog

Pour la plupart des gens, le mois de septembre rime avec rentrée des classes, et le joueur de poker que je suis ne déroge pas à la règle cette année. Que ce soit sur la toile ou in real life, l'arrivée imminente des Winamax Series puis des World Series of Poker seront autant d'occasions de frapper un grand coup. Je me suis donc fixé des objectifs extrêmement élevés cette année, les voici.

Objectifs physiques

Courir au moins trois fois par semaine : 45 minutes de footing le dimanche en endurance fondamentale, une séance de fractionné le mercredi et une sortie longue de 75 minutes le vendredi.
Musculation deux fois par semaine, le mardi et le samedi.

Quels moyens pour les réaliser ?
Je dispose d'un entraîneur personnel à l'année, qui me prépare des programmes personnalisés et m'aide à mettre plus d'intensité dans mes séances lorsque je suis chez moi. À Vegas, je serai en colocation avec Tony Miles qui pourra à son tour m'accompagner et me soutenir.

Objectifs poker

Live : Jouer pour au moins 200 000 € de buy-in sur l'année avec un rendement minimum de 40%, soit un profit espéré de 80 000 €.
Online : Jouer au moins 1 000 tournois sur Winamax avec un buy-in moyen de 150 € et un ROI minimum de 35%, soit un profit espéré de 52 500 €.
Profit total espéré : 132 500 €.

TableauQuels moyens pour les réaliser ?
Je me suis inspiré des sportifs de haut niveau, en permanence entourés d'un staff qui les aide à performer. J'ai décidé cette année de faire de même en reversant 5% de mes gains annuels pendant deux ans à une personne (une sommité dans le domaine des solvers dont je tairai évidemment le nom) qui m'aidera à développer mes compétences techniques.

C'est la seule solution qui puisse me permettre de... Lire la suite

[Blog] La cabane dans les bois

Par dans Life Style il y a plus d'un an.

Adrien Delmas Blog

Bonjour à tous et bonne année 2020, en espérant que tout se passe bien pour vous en cette nouvelle décennie. Une fois n’est pas coutume, partons sur un blog un peu plus léger que d’habitude, pour parler objectifs, contrat Winamax (rempilera ? rempilera pas ?), et de cabane dans les bois !

Après l’EPT Prague, je suis rentré dans le Périgord passer les fêtes en famille. L’occasion était évidemment parfaite pour passer du temps avec des personnes que j’apprécie, autour d’une MONTAGNE de mets plus succulents les uns que les autres. J’en ai profité pour me reposer un peu, même si, avec beaucoup de gens à voir, mon emploi du temps était bien chargé. C’est ce qui se passe quand on n’a pas souvent l’opportunité de rentrer au pays !

Un premier de l’an plein d’enseignements

J’ai passé le nouvel an en très bonne compagnie, avec un groupe composé principalement d’artistes. Nous avons échangé sur des sujets étonnamment proches du poker, surtout concernant les difficultés rencontrés dans leur boulot, pas si éloignées des miennes. Pour simplifier, les similitudes sont nombreuses, notamment au niveau du style de vie : on travaille principalement chez soi, de nuit, ce qui implique une obligation d'autonomie, bien gérer sa motivation, ses priorités, etc.

Adrien Delmas PCA

Un sujet m’a particulièrement interpellé, dans lequel je me retrouve un peu ces temps-ci : le moment où tu acquiers énormément de connaissance dans ton domaine, mais que tu ne sais pas si tu dois les appliquer à la lettre ou te concentrer sur ton style personnel. Ce dessinateur de mangas me parlait de ses projets et m’expliquait ses difficultés à retrouver sa "patte". Il se conformait à ce qu’on attendait de lui, à ce qui est "correct" et "théorique". Les... Lire la suite

[Blog] Le Vegas de tous les frissons

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Adrien Delmas - Blog
Dans mon dernier article, je réfléchissais à comment j’allais me préparer afin d’affronter les échéances à venir : EPT Monaco, SISMIX en Espagne, et surtout les WSOP, 50e édition. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces mois-là furent riches en frissons.

J’évoquais notamment trois points : planifier les jours de repos et le temps « off »; planifier les tournois que j’allais jouer pour mieux y être préparé; et bien travailler mes objectifs (les « plans d’action »), afin de pouvoir performer au maximum.

Il est bien beau de se fixer des objectifs, mais encore faut-il les analyser a posteriori afin de pouvoir rebondir et s’améliorer pour les prochaines échéances. Les objectifs, beaucoup de joueurs s’en fixent pour, mettons, un festival, mais ne reviennent jamais dessus ensuite pour essayer d’en tirer des leçons claires, et créer des lignes de conduite efficaces pour les tournois futurs. C’est que je me propose de faire ci, avant de revenir sur les moments les plus marquants de mon été (et il y en a eu un joli tas !)

Les jours off sont aussi importants que les jours de boulot

C’était mon troisième Vegas, donc je commençais à avoir pas mal d’expérience vis-à-vis de pas mal de quelques données personnelles. A savoir mon temps de sommeil, le jetlag, le pull qu’il faut toujours apporter au RIO (merci la clim à 18 degrés), mais surtout ce qui est pour moi le plus important : les plages de repos.

En effet, l’an passé je n’avais pas particulièrement organisé de journées off, ou même de breaks au milieu d’un séjour long de 45 jours. Résultat : j’étais souvent fatigué, sans énergie, sans envie et par conséquent je ne performais pas au maximum.

Cette fois, j’ai changé mon fusil d’épaule en... Lire la suite

[Blog] La vie rêvée de Volatile38

Par dans Life Style il y a plus de 2 ans.

Guillaume DiazSi vous lisez régulièrement le blog du Team, cela n’a pas pu vous échapper : pour nous autres joueurs pro, le début de chaque année est l’occasion de dresser notre liste d’objectifs pour les douze mois à venir. C'est un exercice important ! Définir des objectifs permet de se donner une ligne de conduite afin de maximiser nos chances d’atteindre nos buts qui, souvent, seront plus ambitieux que ceux de l'année période précédente. Mais pour se forger la motivation et avoir l’implication suffisantes pour réaliser toutes les tâches nécessaires à ces objectifs, il y a quelque chose qui motive toutes nos décisions et nos actions. Ce quelque chose sera le thème de cet article : il s'agit du rêve.

Je parle ici du rêve au sens littéraire, celui d’un enfant de six ans qui vous dit : « Quand je serai grand, je serai astronaute/pompier/médecin ! » Peu importe le domaine : si l'on se fixe des objectifs ambitieux, si l'on envisage d'y consacrer une grande partie de son temps et de son énergie, on doit être motivé par un rêve. Quelque chose qui nous donnera envie de nous lever chaque jour pour donner le meilleur de soi-même, même dans les moments où l'on sera fatigué, malade ou distrait. Plus ce rêve et ses retombées représentent quelque chose d’important à nos yeux, plus on sera motivé pour tout donner à court, moyen et long terme. C’est ainsi que l'on mettra toutes les chances de notre côté.

L'espace, le golf : mes premiers rêves

Comme sûrement à peu près tout le monde, j’ai eu des rêves très différents au cours de ma courte vie. Cela n’a rien d’original, mais je me souviens qu'à l'âge de huit ans, je me serais bien vu... astronaute ! Néanmoins, mon envie de voir la Terre depuis l’ISS n’était pas assez forte pour me donner... Lire la suite

[Blog] Vegas calling

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 4 ans.

SylvainL
Moins de quatre semaines me séparent désormais de mon départ pour Vegas et les World Series Of Poker 2017. Comme à l'accoutumée, mon excitation est palpable à l'idée de pouvoir rejouer des énormes fields au niveau bien inférieur à celui des tournois européens. Comme chaque année, je me sens très bien et plus prêt que jamais pour décrocher le Graal, ce fameux bracelet doré WSOP que je ne porterai jamais autour du poignet mais qui sera le bienvenu sur mon étagère de trophées...

Après un début d'année sans gros résultat sur le circuit, Vegas est résolument mon principal objectif de 2017. Si mon séjour au PSC Monaco a été très satisfaisant avec une troisième place sur le High-Roller Pot-Limit Omaha à 10 000 euros et une seizième place sur le 25 000 euros, il me manque toujours un titre cette année.

SylvainAladin
C'est donc l'occasion de faire un point sur les objectifs que je me suis fixés en début d'année pour vérifier que je mets en oeuvre le maximum pour les atteindre :

  • J'ai la volonté de travailler mon jeu sur les variantes "exotiques". A moins d'un mois des WSOP, force est de constater que je n'ai pas eu assez de temps, notamment pour travailler les jeux de Stud. Je vais donc m'y atteler ces prochaines semaines et essayer de profiter des séries online du .com pour engranger de l'expérience.
  • Mes résultats online sont très satisfaisants depuis le début de l'année, en cash-game ainsi qu'en tournois où j'ai atteint plusieurs tables finales, surtout grâce à une belle régularité sur les tournois de PLO (confirmée à Monaco !).
  • J'ai recommencé à travailler avec un coach pour ma préparation physique ce qui a logiquement boosté ma progression ces derniers mois. J'ai également changé d'appartement, et j'ai désormais accès à une salle de... Lire la suite

[Blog] Retour sur une année compliquée

Par dans Général il y a plus de 4 ans.

Voici venue l’heure où chacun fait son bilan, et formule ses bonnes résolutions pour la nouvelle année. Pas de raison que j'échappe à l'exercice ! Avant de passer à 2017, penchons-nous donc une dernière fois sur 2016, mes objectifs initiaux formulés en début d’année, et leur réussite (ou non !). Tout en gardant à l’esprit que, dans un domaine soumis à beaucoup de variance comme le poker, l’accomplissement de ces objectifs n’est en soi pas aussi important que les moyens qui ont été mis en place pour y parvenir, et leur difficulté.

Une moitié de bonne année online

Une semi bonne nouvelle, déjà : en ligne, mon objectif sur l’année 2016 était d’atteindre 60 000€ de bénéfice en MTT sur Winamax. Validé ! Je termine à 65 926€ de gains net (précisément !) au terme de 825 tournois joués. Je termine l’année dans le vert, donc, mais ce n’est qu’une moitié de bonne nouvelle pour moi car dès le mois de mai, j’étais déjà à près de 70 000€ après avoir remporté le Main Event pour 25 000€ en direct du SISMIX de Marrakech ! Durant la seconde moitié de l’année, j’ai beaucoup joué en live, ce qui a impacté mon volume online (325MTT seulement entre juin et décembre) mais soyons honnêtes : ma motivation à jouer en ligne a un peu décliné en fin d’année. J’étais concentré sur des points spécifiques à travailler en live et sur moi-même… Et j’ai aussi pris un peu de vacances de temps à autre ! Aussi, je crois que le fait d’avoir atteint cet objectif « trop » tôt dans l’année, et de ne pas m’être remobilisé assez vite avec un autre objectif précis et motivant, explique mon faible volume en fin d’année. Pour résumer : j’ai encore du travail du côté de mes capacités à me fixer des objectifs suffisamment ambitieux, afin de pouvoir donner le... Lire la suite

[Blog] 2015 : régularité et mental

Par dans Tournois Online il y a plus de 5 ans.

Bilan chiffré

Mon année 2015 en live, c’est 16 places payées, 6 finales, 1 victoire, et 913,000 dollars de gains. Je termine l’année en 8ème position au classement Global Poker Index, en 28ème position sur le Player of the Year, et second du classement Live Poker des joueurs Francophones.

Une belle année, malgré un ROI (retour sur investissement) moins élevé que lors des deux années précédentes, car en 2015 j’ai joué plus de tournois mais mon taux de finales et victoires a baissé, tandis que mon record de places payées est battu – j’ai réalisé un ITM lors de chacun des déplacements que j’ai effectués, à l’exception du BPC à Namur où je n’ai joué que deux tournois.

Remise en question, expérience et mental 

Cela fait plus de huit ans que je saute d’étape en étape, de festival en festival : petit à petit, je deviens un ancien sur le circuit des tournois. Pour rester au niveau, il est primordial de constamment remettre en question sa stratégie et de trouver comment s’adapter. Face aux jeunes joueurs issus d’Internet, très rigoureux sur les maths et toujours en train d’innover, on peut être très vite dépassé si l’on ne fait pas ce travail.

J’ai vu passer beaucoup de joueurs, considérés comme très bons à une époque, se retrouver complètement perdus face aux nouvelles modes et tendances, pour petit à petit disparaître. A l’inverse, des mecs beaucoup plus « vieux » que moi comme Eric Seidel, John Juanda ou Daniel Negreanu me rassurent sur le fait que l’on puisse rester compétitif avec le temps.

Pour garder un edge sur les jeunes requins, qui sont souvent plus précis en termes de technique pure, il est essentiel de savoir profiter de son expérience en live. Un autre aspect crucial est le mental. Notre coach... Lire la suite

[Blog] La croisée des chemins

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 6 ans.

[NOTE : Voici le tout premier article de Pierre Calamusa sur le blog du Team Winamax ! Il a été rédigé AVANT sa magnifique victoire au Winamax Poker Open - nul doute qu'un compte-rendu de ce moment ô combien mémorable ne tardera pas à être publié dans ces colonnes.]

Mon entrée dans le Team Winamax est un tournant dans ma vie de jeune adulte et je vais être amené à prendre des décisions majeures quant à la conduite que je souhaite donner à mon existence. Malheureusement, ce n'est jamais facile car choisir suppose de renoncer.

D'un côté, ma vie dissolue me plaît tout à fait. J'aime sortir, dépenser sans compter, mener la vie de château comme si demain n'existait pas. Ce sont des moments que je chéris : les conversations philosophiques avec mes potes à six heures du matin, me réveiller avec une fille inconnue à mes côtés, sortir dans différentes villes et nouer des liens, alcool aidant, avec de parfaits inconnus... Je trouve ces moments agréables, je les recherche sans cesse. Ils me font oublier mes peines quand tout va mal, m'enthousiasment et me grisent quand tout va bien.

D'un autre côté, je me maudis lors de ces matins où je peine à me lever, l'esprit encore embrumé par l'alcool. Je sens le temps et mes espoirs de succès majeurs me filer entre les doigts. Pourtant, j'ai eu cette chance d'intégrer le Team et j'ai toujours voulu être parmi les tous meilleurs. Sans rigueur, le talent n'est rien : mes objectifs sont incompatibles avec mon style de vie actuel. Il est clair que je suis à la croisée des chemins et qu'il est l'heure de faire des choix. 

"Les vices de l'Homme sont la preuve de son goût pour l'infini. Seulement c'est un goût qui se trompe souvent de route"
- Baudelaire 

État des lieux

Mon... Lire la suite

2015, me voilà !

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Comme l’an dernier, je profite de mon retour de Deauville pour dresser un bilan de l’année écoulée et établir par la même occasion mes objectifs pour 2015, avant d’attaquer plusieurs semaines sur le circuit qui s’annoncent intenses.

Un bon cru

J'ai disputé 34 tournois en live pour environ 82 000€ de droits d’entrée et  121 000€ de gains, soit un bénéfice de 39 000€ et un ROI de 47%. J'ai effectué 9 places payées, avec notamment une victoire dans un tournoi à 600$ au Venitian devant 169 joueurs.

Il est dangereux de tirer des conclusions sur les seuls chiffres d'un échantillon de 34 tournois : il faut donc essayer d'analyser ce qui se cache derrière ces chiffres.

Tout d'abord, je réalise une année positive avec un ROI très satisfaisant. J'ai un taux de places payées plutôt élevé, preuve d'une certaine régularité, avec en prime une victoire. Même si cette victoire a eu lieu sur un tournoi au prix d’entrée moyen, c'est toujours bon à prendre. Il n'est pas si fréquent d'aller jusqu’au bout d'un tournoi live !

J'ai par ailleurs effectué 3 places payées d'affilée sur des étapes de l’EPT, ce qui contraste fortement avec les années précédentes où je n’avais accompli aucune performance sur ce circuit. En revanche, je n’ai pas réalisé l'objectif que je m'étais fixé, à savoir remporter un titre majeur. Si l'année 2014 a donc été globalement bonne, je ne peux néanmoins m'en satisfaire. Il est important de bien disséquer les douze mois écoulés afin de me donner les moyens de remplir cet objectif en 2015.

J'ai le sentiment d'avoir mis du temps à trouver le bon rythme en live. Notamment au cours des tournois du circuit européen où il est difficile de s'adapter aux structures lentes, surtout lorsque vous avez l'habitude de... Lire la suite

Finir l'année en beauté

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a plus de 6 ans.

Il y a deux mois, j'exposais mes objectifs live et online pour cette fin d’année : il est temps de faire un point sur l’avancée de ces objectifs et de redéfinir certains d’entre eux.

Tout d’abord, en qui concerne le online, le bilan est pour l’instant plutôt positif : je m’étais fixé comme objectif de terminer l’année à plus de 60 000€ de profit avec un ROI (Retour sur investissement) supérieur à 55%. Grâce à un très bon mois d’octobre, je pointe à 56 800€ de profit avec un ROI à 68% pour le volet MTT. Je suis donc très bien parti pour atteindre cet objectif, et comme je ne compte pas m’arrêter, j’ai décidé de le revoir à la hausse et de fixer la barre à 70 000€ de profit avant la fin de l’année.

Autre point positif, je me rapproche petit à petit de l’objectif de finir dans le Top 20 du classement annuel Sharkscope des profits sur Winamax, puisque je suis actuellement à la 23e place, à 2.300€ seulement du 20e.
 
La coupe est cependant à moitié pleine, car il y a un objectif que je n’ai pas réussi à atteindre : gagner un tournoi des Winamax Series. J’avais évidemment conscience que cet objectif était très dépendant de la variance puisque le nombre d’épreuves n’était pas très élevé. Mais je m’étais fixé cet objectif pour mettre toutes les chances de mon côté et me motiver un maximum pour cette dixième édition des Winamax Series qui s’est déroulée en septembre.

Malheureusement, je n’ai même pas eu l’occasion de toucher du bout du doigt cet objectif puisque ma meilleure performance durant le festival a été une 17e place sur le High Roller à 1 000€ l’entrée. Cela m’a toutefois permis de finir positif de quelques centaines d’euros sur cette semaine de grind intensif.

Autre objectif que je m’étais fixé : atteindre les 2... Lire la suite