[Blog] Cher MIK...

Par dans Général il y a 2 mois.

Gaëlle Baumann Blog

Quand tes larmes sont montées sur le plateau du Multiplex Poker, je dois t’avouer avoir eu bien du mal, devant mon écran, à contenir les miennes. Ce n'est évidemment pas à ce moment-là que j'ai appris ton départ, tu es bien trop classe pour ne pas nous avoir réservé un petit mot en amont. Avec comme toujours de la concision, de la justesse mais tant d'émotion.

Ma rencontre avec toi a été unilatérale... C'était en 2009, sur une étape du France Poker Tour. Moi, petite amatrice, récemment inscrite sur WAM-Poker et toute émoustillée de participer à un tournoi live. Toi, le parrain, l'homme à l'origine du Team Winamax, Ray-Ban sur le nez et une aura à faire rougir Georges Abitbol. J'avais tellement envie de te parler... Mais je me disais, "non, quand même, il y a tellement de gens, ne va pas l’ennuyer avec tes histoires," jusqu'au moment de rentrer, où on s'est retrouvé assis en face à face dans le métro. Et là... eh ben rien en fait, puisque je me suis contentée de te regarder en me demandant comment je pourrais t'aborder sans jamais oser t'adresser la parole.

Gaelle et Michel

Au cas où vous vous poseriez la question, non, cette image n'était jamais sortie de nos archives.

Il aura fallu attendre 2012 pour qu'on ait nos premiers vrais échanges. À mon entrée dans le Team, tu as été bienveillant et m'a tout de suite permis de me sentir à ma place. Cet esprit de famille chez les W rouges, nul doute que tu y as grandement contribué et quand je lis que ce ne sera plus jamais pareil après ton départ, je ne suis pas d'accord : la trace que tu vas laisser est indélébile (et je ne parle pas de ton incontinence, je sais que ça doit rester entre nous.) Tu as incarné cet esprit de famille, depuis les premières vidéos dont je me délectais en... Lire la suite

MIK22 : Ciao, Padrino !

Par dans Général il y a 2 mois.

Michel Abécassis
Dans les films de gangsters qu'affectionne tant Michel Abécassis, ces chefs-d'oeuvres qui ont monopolisé bien des conversations au cours de bien des pauses-dîner des grands tournois de poker à travers le monde entier, les personnages n'ont que peu de contrôle sur leur destinée. La plupart du temps, leur dernière scène arrive sans crier gare, prenant de court le héros comme le spectateur, dans une effusion de violence jaillissant à travers l'écran, provoquée par une balle de pistolet, le tranchant d'un couteau ou la pression d'une corde à piano. Au moment de jouer son ultime scène au sein du Team Winamax, et de conclure une saga entamée il y a presque treize ans, MIK22 a tenu à rester maître de son destin : c'est lui-même qui a annoncé la nouvelle hier soir, en direct sur Winamax TV, dès les premières minutes du Multiplex Poker. Un dernier rebondissement qui en a surpris plus d'un dans le tchat ! Mais heureusement, la vie n'est pas un film de Scorcese ou un épisode des Sopranos : c'est dans la bonne humeur, avec une foule d'anecdotes et de rires, et le concours de ses coéquipiers, que nous avons célébré le départ du Padrino.
 


Résumer treize années et un personnage aux milles facettes en seulement une heure et demie d'émission relevait de la gageure. 90 minutes à peine pour raconter dans le détail le rôle crucial qu'a joué Michel dans le développement de Winamax, du Team et du poker français dans sa globalité : impossible ! Alors avec Harper, nous avons fait ce que nous savons faire de mieux : une émission bordélique, partant dans tous les sens, à l'image de celui qui a été un mentor pour nous deux. Depuis le lancement chaotique de Winamax en 2006, avec trois bouts de ficelle (et Patrick Bruel !) jusqu'à... Lire la suite