Sur la bonne voie

Par dans Tournois Online il y a plus de 6 ans.

Lors de mes deux précédents billets, je faisais part de mes objectifs, puis de quelques conseils à propos des Winamax Series. Eh bien, nous y voilà, la dixième édition du festival est finie et il est l’heure d’en faire le bilan !

Epreuves jouées 58
Places payées 10
Tables finales 1
Total des droits d’entrée 4 785€
Total des gains 19 751,52€
Profit 14 966,85€

Jouer un gros volume dans autant de formats différents s’est comme d’habitude révélé particulièrement ardu. Les soirées où l’on mélange Heads-up Deglingo, NLHE Fullring, PLO 6-max et 4-max Shootout nécessitent plus d’attention que lors d’une session classique, et donc plus de concentration pour passer instantanément d’un processus de réflexion à un autre. Et encore, conformément á la loi française, nous n’avons que le droit au Hold’em et au PLO ! Si de nouvelles variantes sont autorisées un jour, ce à quoi je suis évidemment favorable, cela nous compliquera encore plus la tâche. Ceci dit, travailler dans un environnement complexe est le meilleur moyen de progresser soi-même.

6e du High Roller

Si je suis bien entendu très satisfait du résultat financier, je dois reconnaître que ces profits proviennent avant tout d’un seul et unique « deep run » effectué dans le plus gros tournoi du festival, le High Roller á 1 000 euros, où je me suis classé sixième.

Sur mes neuf autres places payées, on trouve huit « min-cash » dans des tournois divers et variés. La seule autre performance significative a été mon parcours dans le Million Event, dans lequel j’ai culminé à plus de 30 fois le tapis de départ lors du deuxième jour, avant de progressivement... Lire la suite

Situation, Stratégie, Symétrie

Par dans Général il y a plus de 6 ans.



Ce mois-ci, je voudrais aborder un sujet technique important, qui est selon moi l’elément fondamental qui fait la différence entre un joueur de poker “moyen” et un autre qui vise l’excellence.

Si après un tel effet d’annonce, vous vous attendez sans doute un secret grandiose qui va révolutionner votre jeu, alors la réalité risque de vous décevoir car le “grand secret” des bons joueurs ne réside pas dans un move, ou une technique élaborée dont vous ne connaissez pas encore le fonctionnement.

J’ai moi-même longtemps cru que c’était le cas. J’ai passé les premières années de ma carrière à observer ce que faisaient les meilleurs et à essayer d’émuler leur approche.  Cette facon de progresser fonctionne dans une certaine mesure : à force de tentatives couronnées de succes ou d’échecs, on finit par intégrer peu à peu de nouvelles choses. Mais le plus important n’est pas votre répertoire de moves.

Le plus important est votre compréhension de la véritable nature du poker. Cette nature se résume en trois concepts indissociables que je vais détailler dans la suite de cet article:

- Situation
- Stratégie
- Symétrie

Ces “trois S” du poker, une fois compris et intégrés à votre approche globale du jeu, vous permettront de progresser avec une approche plus réelle et de réfléchir dans un cadre global correct.
 

Situation
 

Le poker est un jeu de situations.

Commençons par une petite révision.

Une des idées fondamentales au poker est de choisir, à tout moment, l’action qui a la meilleure ev (expected value), ou espérance de gain en français. Ce concept d’EV, que vous devez maitriser si vous voulez avoir la moindre chance de percer dans le poker moderne, est loin d’etre... Lire la suite

Les fondations de la pyramide

Par dans GénéralAnalyse de mains il y a plus de 6 ans.

Enghien-les-Bains, World Series Of Poker Europe 2013. Il reste dix joueurs dans le tournoi de Pot Limit Omaha Mixed Max. Nous sommes dans l’argent depuis environ deux heures et j’ai un tapis autour de la moyenne. Je suis en pleine confiance après être miraculeusement remonté de deux blindes à quarante en début de journée. Ma table est difficile mais je me sens capable d’en venir à bout. A celle d’à coté, Ludovic Lacay fait valser les jetons et construit des tours. Moins expérimenté que mon coéquipier dans cette variante, j’ai une approche un peu plus prudente. Il va falloir batailler pour me prendre mon tapis !

J’ouvre [Ad][Ah][Kc][Tc] au bouton et effectue une relance du minimum. Le joueur de grosse blinde, qui me couvre, annonce « pot ». Je fais un rapide calcul et réalise que je peux mettre 50 000 sur les 80 000 de mon tapis avant le flop : un scénario profitable avec cette forte main de départ. Je sur-relance au maximum. Mon adversaire réfléchit un long moment et paie finalement ma mise. Le flop est Valet-9-6 avec un trèfle. Il check. C’est loin d’être idéal pour moi car ce tableau a touché une bonne partie de sa range, lui donnant l’équité nécessaire pour justifier de jouer le reste du coup avec la moindre paire ou le moindre tirage. Avec ma paire d’as, ma ventrale et mon tirage couleur backdoor, je suis néanmoins obligé de mettre le reste. Je pousse mes 30 000 derniers jetons dans le pot de 100 000 et mon adversaire retombe dans un abime de réflexion. Qu’attend-il donc ? Après une longue minute, il finit par avancer la somme en maugréant. Je suis stupéfait en découvrant sa main : [3c][4c][5d][7d], soit une ventrale par le bas et deux tirages couleurs backdoor ! Ma... Lire la suite

Safety procedures

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 7 ans.

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, le vol BA2277 à destination de Las Vegas va bientôt décoller. Veuillez attacher votre ceinture, relever votre tablette et prêter attention à ces quelques consignes de sécurité.

Les sorties, c'est là. Les gilets de sauvetage, ici. En cas de dépressurisation, comme on dit à Vegas, good luck! Mais rassurez-vous, notre appareil répond aux toutes dernières normes de sécurité. Vous ne courrez aucun danger. Du moins, jusqu'à l'atterrissage.

Dès votre arrivée, vous serez reçus à bras ouverts par nos hôtesses et conduit à votre palace à bord d'une limousine avec champagne. Votre sympathique chauffeur (il s'appellera Dave) vous fera la conversation sur le trajet.

"Ah, vous venez pour les World Series ? Et vous allez jouer le Main Event ? Bonne chance mon pote ! Je sens que tu vas gagner... Souviens-toi de moi si c'est le cas !"

Une fois à l'hôtel, une très charmante réceptionniste (elle s'appellera Pamela) s'occupera de tout concernant votre réservation.

"Oh, vous restez longtemps, quelle chance ! Ah, c'est pour le poker ? Je suis sûre que vous allez cartonner !" dira-t-elle avec un regard appuyé qui veut dire... "souviens-toi de moi si c'est le cas !". La porte s'ouvrira alors sur votre Deluxe Imperial Corner Executive Penthouse Suite, 11m² de luxe absolu à la vue imprenable : quatrième étage au-dessus de la chaufferie (idéal car le bruit des machines couvre heureusement celui de la discothèque), grand angle sur le parking du Bellagio et, si on se penche, on voit même le coin nord-est du Cosmopolitan !

Après une bonne insomnie, vous irez récupérer vos tickets de tournoi au Rio Hotel Casino & Spa Deluxe Resort Property of Harrah's... Lire la suite

Never give up

Un des avantages d'habiter à Londres est de pouvoir assister aux exploits des plus grands sportifs contemporains, des Jeux Olympiques à Wimbledon, des matchs de Premier League à d'occasionnelles confrontations UFC ou NBA. Ce que je trouve préférable à l'atmosphère sportive parisienne obnubilée par les gestes d'un footballeur suédois...

Mais l'évènement dont je voudrais parler aujourd'hui nous emmène loin du gigantisme des stades pour nous plonger dans l'atmosphère tendue et feutrée des tournois d'échecs. Fin mars se tenait ce qui est sans doute le plus important tournoi du jeu d'échecs de l'histoire : le tournoi des candidats, un affrontement au sommet entre huit des meilleurs joueurs du monde, dont le vainqueur obtient le droit d'affronter le champion du monde pour le titre.

Cet évènement était exceptionnel pour deux raisons : le niveau moyen des joueurs n'a jamais été aussi relevé au sein du même tournoi avec huit génies de leur discipline au palmarès impressionnant s'affrontant et, surtout, c'est la présence au départ du norvégien Magnus Carlsen qui a passionné les foules échiquéennes.

Carlsen a vingt-deux ans et est déjà numéro un mondial. Il a battu récemment le record de classement ELO de Garry Kasparov et gagne presque tous les tournois auxquels il participe. Son avance au classement sur le numéro 2 mondial est déjà quasiment irrattrapable. C'était sa première participation au tournoi des candidats et tous les observateurs l'érigeaient en grand favori. Carlsen est un cas à part dans le milieu des échecs, un diamant scandinave brut qui scintille au milieu des sept perles de l'ex-union soviétique.

Quand un tel phénomène se produit dans une discipline bien établie, je me pose... Lire la suite

Entrez dans la Zone Grise

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 8 ans.

Mon dernier blog stratégique remonte à longtemps, trop longtemps ! Je mets fin à cette absence aujourd'hui en partageant avec vous un concept fondamental qui m'a personnellement aidé à mieux comprendre la nature du poker, particulièrement en ligne. Il s'agit de l'idée de "zone grise" ("grey area"), abordée dans l'ouvrage de Tommy Angelo "Elements of Poker".

Mais je développerai plus tard. Tout d'abord, effectuons un petit retour en arrière.

A peine avais-je appris les règles du Texas Hold'em que mon cerveau s'est mis en quête de trouver des réponses aux problèmes généraux que le jeu me posait. Les premières étaient, vous vous en doutez, assez naïves. Faut-il payer ou relancer avec un tirage ? Comment jouer une paire d'As ? Ça vaut quoi, exactement, quand on a deux paires ? Peu à peu, au fur et à mesure que ma connaissance technique se développait, mes recherches de réponses se sont faites plus complexes et exigeantes. Après six ans de poker intensif, j'aborde un problème de poker très différemment aujourd'hui, en utilisant tous les anglicismes barbares que vous entendez dans les vidéos de pro et dans les conversations sur les forums. Ma range est-elle bien équilibrée dans ce spot ? Ai-je pris la ligne optimale ? Comment équilibrer survie et accumulation des jetons en tournoi ?

Néanmoins, si la teneur de mon questionnement a changé, sa nature est restée identique. Portez en ce moment un regard sur votre propre progression comme joueur, où que vous soyez aujourd'hui, et il est probable que vous constatiez la même chose. Nous cherchons tous des certitudes ! Des réponses toutes faites, immuables,... Lire la suite

Les dés sont jetés

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 10 ans.


Vous avez peut-être suivi mon petit défi du mois d'octobre. Partant de 50 euros sur winamax.fr, ma mission était de monter le plus haut possible en un mois, en respectant une gestion scrupuleuse pour diminuer au maximum mes chances de perdre mon capital de départ. Trente jours épuisants plus tard, après un combat qui m'a amené des sit and go à 50 centimes jusqu'aux portes de la NL100, mon compte affiche 1410€. Ce résultat plutôt honorable doit être replacé dans son contexte. Deux semaines après la fin, je vais essayer d'en tirer quelques conclusions.

Tout d'abord, il y a bien entendu Madame Variance. Avec le recul, en employant cette approche, j'estime que ma fourchette pour un tel volume se situe quelque part entre 500 et 3000 euros, selon la bonne volonté des cartes, avec environ 1  à 2% de chances de finir "broke". J'ai donc terminé plutôt dans la moyenne basse de mon potentiel - si je n'avais pas connu un bad run important sur les derniers jours, j'aurais pu terminer le défi en NL100 et crever le plafond. D'un autre côté, si j'avais connu ce bad run au début, j'aurais été broke, ou au minimum considérablement ralenti dans ma progression.

Peut-on faire mieux? Evidemment. Tout d'abord, je ne suis pas le meilleur joueur de poker du monde, loin s'en faut. Un joueur plus talentueux aurait d'excellentes chances d'exploser mon résultat. J'ai joué environ 100,000 mains, un volume important mais que j'aurais peut-être pu doubler en mettant le paquet mais aussi en tirant un trait sur toute vie sociale, un exemple que je ne veux montrer à personne. A l'inverse, j'aurais pu aussi jouer un peu moins de volume et me concentrer sur la qualité de mes décisions pour augmenter mon avantage. Voilà une route que je... Lire la suite

Paris Open of Poker, La rentrée des classes

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 11 ans.

Oui, je sais, je n’ai pas encore posté la fin de mon cash game. Non, je ne suis pas sadique. .. Je fignole en ce moment l'écriture du dernier épisode, et tenter de bien rédiger me prends du temps... Désolé! Entre temps nous voici à une autre échéance: ma rentrée des classes ! En effet depuis le début de l’année je n’avais pour l’instant participé qu’a deux tournois en 2009. Le PCA au caraïbes, et l’EPT de Deauville . Dans un cas comme dans l’autre je n’avais participé qu’au Main Event, me laissant un peu de temps pour bronzer et faire du cash game. Ce calme sur le circuit n’est que relatif.

Parallèlement j’ai joué beaucoup d’heures de cash game live, fait une belle (mais frustrante) 9e place au Grand Tournament sur Winamax, pour un gain à 5 chiffres (10,000 donc, vous avez bien deviné ). D'ailleurs ce tournoi sera entièrement analysé en vidéos accélérées. La première est déjà en ligne.

Je me suis aussi permis deux semaines de coupures complète a la montagne, afin de pratiquer mon autre passion. Non non, pas le vin chaud (quoique), mais le snowboard ! Bref c’est à la fois reposé et affamé que je reprends la compétition, et je n’ai pas raté mon premier rendez vous, ou POP a l’Aviation Club de France, ou j’ai remporté 24.000 euros en terminant 4e du Main Event...

Le Paris Open of Poker

Je ne passe pas souvent à Paris mais probablement que je devrais.Mon ROI la bas est assez magique ! Bravo à Manub qui termine 6e après un tournoi riche en émotion. Il n’en finit plus de faire des places payés ! J’ai pu également découvrir Tristan Clemencon dont on m’avait dit tant de bien, et je n’ai pas été décu. J‘en veux pour exemple... Lire la suite