[Blog] Grande Finale WiPT : on va s'éclater !

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

FBK

La Grande Finale du premier Winamax Poker Tour Espagne se tiendra à Madrid du 19 au 29 mars. C'est un événement qui me touche particulièrement... Le Casino Gran Madrid de Torrelodones est très important pour moi : c'est là que j'ai commencé à jouer au poker, dès 18 ans. Et c'est là que j'ai remporté en 2012 le tout premier tournoi live auquel j'ai participé : le Circuito Nacional de Poker. Trois mois plus tard, c'est encore à Torrelodones que j'ai gagné l’Estrellas Poker Tour. On peut donc dire que ma carrière a décollé ici. Je me souviens encore parfaitement du moment : immédiatement après l'Estrellas, je décidais de partir à Deauville pour jouer mon premier EPT.
 

Adrian Mateos 2012
Octobre 2012 : Adrian joue son premier tournoi live à côté de chez lui. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas foiré son entrée...

Au delà des titres, rappelons que c'est à Madrid que je suis né. Forcément, je suis ravi que la marque que je représente organise chez moi ce qui me semble être son festival le plus important de l'année en Espagne, dans un endroit aussi symbolique pour moi.

Au cours des derniers jours passés à Prague en décembre pour l'EPT, j'ai eu l'occasion de rencontrer Matthieu Duran. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Matthieu est en charge de tous les évènements live de Winamax depuis 2011. Il est le papa de festivals tels que le WiPT et le SISMIX.. Nous avons eu une brève conversation durant laquelle il m’a lâché quelques infos sur le calendrier de la Grande Finale du Winamax Poker Tour. Et à vrai dire, plus il m'en parlait, plus ça m’intéressait...

Adrian Mateos et Matthieu Duran
Adrián lance le Day 2 du Main Event Sismix 2018, aux côtés Matthieu Duran. À peine 36 heures plus tard, c'est Matthieu qui prendra le micro pour saluer la... Lire la suite

Paint it Black

Par dans GénéralTournois Live il y a plus de 11 ans.

Si, dans quelques années, on me demande si je suis déjà allé à Madrid - et que je n'y suis pas retourné depuis l'étape European Poker Tour qui s'est jouée là-bas - je répondrai assurément oui, tout en étant incapable de raconter une main jouée, ou une anecdote à la table. Et ce pour des raisons évidentes : je me suis fait éliminer en moins de trois heures sans remporter la moindre main et sans jouer le moindre coup intéressant. S'il était écrit que Madrid serait un échec cuisant sur le tapis vert, cette ville marquera à coup sur un tournant dans ma carrière de joueur de poker professionnel.

Si l'on considère le poker comme un être vivant dont les joueurs, les sites en ligne, les casinos, membres du staff et journalistes sont les organes, alors c'est à Madrid que sa maladie récemment contractée s'est finalement révélée à l'œil nu. Le Poker est malade et les médecins ne sont pas optimistes.

Soyons plus clairs : c'est le Poker professionnel tel qu'on le connaît qui est malade. Le poker en tant que jeu, le milieu amateur, les parties en ligne (sur Winamax du moins) vont très bien, eux.

La finale de l'European Poker Tour, jadis grand-messe du poker européen, se déroulait historiquement à Monte Carlo, au « Bay », dans la salle dite « des étoiles ». Une salle impressionnante au toit coulissant, dans laquelle plus de cent tables étaient disposées face à une scène où quelques stars du poker attendaient de faire leur entrée triomphale.

Peu avant le coup d'envoi, le toit s'ouvrait, permettant au soleil monégasque réchauffer nos visages et les immenses rideaux s'écartaient, laissant se dévoiler une vue en cinémascope sur la Principauté entière alors que, tiré à quatre épingles dans... Lire la suite