[Blog] La discipline, source de liberté

Par dans Général il y a plus d'un an.

Sylvain Loosli Blog
Dans ce nouveau billet de blog, je vais vous parler d’autodiscipline, et pourquoi j’estime que travailler votre discipline vous aidera fondamentalement à atteindre vos objectifs et être plus heureux au quotidien !

Avant d’évoquer la discipline dans votre routine journalière, parlons de son utilité dans le poker. Pour devenir joueur accompli (et donc gagnant !), il est évident que vous devez être méthodique dans vos prise de décision. On parle-là de la sélection des mains préflop, de ces tirages qu'il ne faut pas payer si on n'a pas la cote, des grosses mains qu'il faut savoir abandonner dans les situations où vos adversaires ne bluffent jamais ou presque… Évidemment, cette rigueur se construit fur et à mesure que vos connaissances et votre expérience du jeu se développent, mais cela fait partie des fondations pour devenir un joueur de poker gagnant.

A quoi ressemble l’autodiscipline dans mon quotidien ? En quoi m’est-elle utile ? Mon cas est bien entendu spécifique à mon activité de joueur pro, mais je pense qu’il peut être adapté à n'importe quelle activité. Personnellement, je pense que m’astreindre à ma routine journalière est très important pour « gagner » mes journées. Cette routine se décompose généralement comme ceci : 15 minutes de méditation dès le réveil pour démarrer la journée avec les idées claires, puis idéalement une session de sport peu de temps après. Ainsi, quel que soit mon programme et quoi qu’il arrive ensuite au cours de la journée, j’ai le sentiment d’avoir fait au moins quelque chose d’utile pour moi-même, mon développement personnel et mon bien-être. Observer une routine matinale de ce type vous aidera à vous imposer une certaine autodiscipline, que vous pourrez ensuite transposer à... Lire la suite

[Blog] Boostez vos performances

Par dans Life Style il y a plus de 2 ans.

Sylvain Loosli
Si vous me lisez depuis quelque temps, vous connaissez l'un de mes thèmes préférés, déjà traité à plusieurs reprises ici : la recherche de la performance (lire “Plus loin, plus haut, plus fort”, et “Mieux manger c’est mieux jouer”). Comme dans n’importe quelle discipline sportive, améliorer ses performances au poker passe par deux axes principaux :

Le travail technique - cela va de soi. Un travail à effectuer en utilisant tous les outils disponibles pour améliorer ses stratégies et ensuite prendre les meilleures décisions possibles.
Le travail de préparation. Ce travail se fait principalement sur le plan mental, mais il ne faudra pas négliger l’aspect physique.

C’est donc ce deuxième axe que j’ai décidé d’explorer de nouveau aujourd’hui. Il me semble que le travail de préparation a longtemps été négligé par la majorité des joueurs, et reste encore négligé aujourd’hui par une partie importante de mes "collègues". Pourtant, imagine-t-on un sportif de haut niveau ne pas s’échauffer avant un match ? Un joueur ne se préparant pas mentalement avant une longue session de poker peut-il vraiment espérer être performant, et être capable d’endurer toutes les situations complexes qui vont se présenter à lui tout au long de la journée, aussi bien dans le jeu qu’au niveau émotionnel ? Un pro qui ne se prépare pas avant de jouer doit s'attendre à obtenir des résultats d’amateur.

Selon moi, il est indispensable de suivre une routine de préparation avant chaque session. Chacun trouvera celle qui lui correspond le mieux : en ce qui me concerne, j'aime être discipliné. Cela démarre par un workout ou une activité sportive, idéalement le matin, histoire de m’éclaircir les idées. Derrière, ma capacité à me... Lire la suite

[Blog] Mental & Variance

Par dans Général il y a plus de 2 ans.

Sylvain Loosli
La variance est quelque chose que beaucoup de joueurs ont du mal à réellement apréhender. En ligne, nombre de joueurs peuvent aisément lancer 8, 16 ou même 24 tournois dans la même soirée et enchaîner les éliminations sans pour autant en être affecté : ils vont continuer à jouer normalement leur meilleur poker sur les tournois restants.

En live, les choses sont différentes : toute votre attention, votre concentration et votre énergie sont dévoués à un seul et unique tournoi, au buy-in généralement beaucoup plus élevé que votre buy-in moyen online. Souvent, vous avez parcouru pas mal de kilomètres pour vous rendre sur place et disputer le tournoi en question. Etre éliminé d'un tournoi live est donc par définition plus "coûteux", à la fois pour votre bankroll et votre mental.

Le poker live nécessite donc une approche et une préparation différente du poker sur Internet. Enchaîner 15 ou 20 tournois online sans ITM online, c'est certes une mauvaise série, mais ce sont des choses qui arrivent et vous pouvez généralement l’encaisser sans trop de soucis. Le même bad run en live prend une toute autre dimension. On joue rarement 15 tournois différents au cours d’un même festival live (hors Vegas) : une mauvaise série de ce type sera donc étalée sur une durée beaucoup plus longue qu'une soirée de grind online.

Le poker étant par nature un jeu où vous prenez des décisions basées sur des informations incomplètes, il n'est jamais évident a posteriori de savoir si vos mauvais résultats sont uniquement dûs à la variance, ou à autre chose (mauvaises décisions, tilt, manque de motivation et/ou de concentration, etc). C'est pourquoi il est important de faire des "reviews" de vos tournois, en revenant sur les mains clé... Lire la suite

Londres contre Paris : le match !

Par dans GénéralLife Style il y a plus de 6 ans.

J’ai récemment découvert au détour d’un article de presse que Londres avait dépassé Paris en termes de visiteurs annuels, et que la capitale anglaise avait également détrôné son homologue française pour le titre de « Best city in the world » à la suite d’un sondage. Sur ce constat, et suite à mon séjour un peu plus long que d’habitude à Paris lié à la dernière Finale du Winamax Poker Tour, je me suis dit qu’il serait intéressant et amusant de faire quelques recherches historiques afin de comparer un peu plus en détails mes deux villes de cœur.

Alors laquelle des deux villes est la plus attractive ? J’ai bien mon avis mais je vais vous laisser vous faire votre propre idée !

Commençons par un peu d’histoire : la plus ancienne trace de sédentarisation à Londres date approximativement de 4500 avant J.-C. Et pour Paris, c’est à peu près la même chose ! Les deux capitales seraient donc aussi « vieilles » l’une que l’autre…

Niveau géographie et démographie, Londres couvre une superficie totale de 1572 kilomètres et comptait déjà plus de 8 millions d’habitants en 2009. Quant à Paris, la ville couvre seulement une superficie de 105,4 kilomètres et recense un peu plus de 2,2 millions d’habitants. Difficile évidemment de faire une comparaison équitable en ne prenant que Paris intra-muros en considération… Et puis les espaces verts londoniens sont un point fort de la ville avec une superficie totale de plus de 2 000 hectares.

Passons aux attractions des deux villes et parlons tout d’abord gastronomie ! Même s’il est évident que les anglais ont un retard certain sur nous à ce niveau-là, la scène culinaire londonienne ne cesse d’évoluer et gagne petit à petit ses lettres de noblesse, en atteste le nombre de chefs français qui... Lire la suite

On the road again : 2014 sous les tropiques

Par dans Tournois LiveLife StyleCash Game Live il y a plus de 6 ans.

Nous nous sommes récemment quittés sur le bilan de mon année 2013. J’ai ensuite attaqué cette nouvelle année sous le soleil des Caraïbes. Je vais donc en profiter pour vous raconter mes derniers périples en date, entre Saint-Martin, Miami et les Bahamas.

- Mardi 28 décembre 2013, 10 heures, départ de l’aéroport Paris-CDG direction Miami. La nuit a été courte, comme toutes les veilles de départ. J’ai l’impression qu’il y a toujours une soirée qui s’organise au dernier moment ou une bonne raison de faire la fête la veille de mes vols… Mais heureusement, je sais que je vais pouvoir dormir correctement dans l’avion, puisque j’ai « craqué » et pris un billet en business. Ma destination finale est Saint-Martin, mais je compte passer quelques jours à Miami avant de rentrer en France. Après le bonheur des correspondances et les joies des douanes américaines, me voilà enfin arrivé à destination. Je rejoins des amis déjà sur place pour environ dix jours. Au programme : un peu de farniente bien sûr, mais pas mal de grind aussi, en cash-game live. Ce ne sont pas les casinos qui manquent sur l’île côté hollandais (la moitié de l’île est hollandaise, l’autre française). Malheureusement, assez peu de grosses parties tournent. J’ai tout de même pu trouver une partie correcte, remplie principalement de joueurs russes et italiens, avec dans le lot quelques réguliers assez compétents.  Malgré de longues heures passées aux tables, mon run n’est pas sensationnel, mais je parviens quand même à être gagnant sur l’ensemble du séjour.

Bref, parlons plutôt de Saint-Martin ! L’île est découpée en deux parties, chacune ayant le luxe d’avoir son propre aéroport. Côté Hollandais, les autochtones sont moyennement accueillants et  peu... Lire la suite