Insomnies à Macao

Par dans Tournois LiveLife StyleCash Game Live il y a plus de 5 ans.

Dimanche 26 octobre. La grande étape du Winamax Poker Tour à la Grande Halle de la Villette prend fin. Après un week-end passé à jouer au poker, prendre des photos avec des fans, et disputer des parties de FIFA, mon premier WiPT à Paris se termine. Il est temps de souffler… ou pas. Je viens enfin de me décider à prendre mes billets pour aller jouer les ACOP (Asian Championship of Poker) à Macao.

Davidi a réussi à m’avoir à l’usure pour me convaincre de l’accompagner. Soyons honnêtes, l’idée d’y aller trottait déjà dans ma tête depuis quelques temps. Mais vu le calendrier chargé et donc les nombreux déplacements qui m’attendaient pour le mois de novembre, avec deux étapes du WiPT et un WPT à Nottingham, je ne m’étais toujours pas décidé, craignant le burn-out.  Seulement, comment résister à l’idée de pouvoir manquer ces tournois avec un field intéressant et des droits d’entrée élevés, et donc des dotations affriolantes ?

A l'assaut de Macao

Je pars donc le jeudi 30 octobre sur un coup de tête. Destination Macao, en passant par Hong-Kong, pour aller jouer le Main Event et le High-Roller des ACOP, ainsi que les juteuses parties de cash game locales. Car oui, Macao est surtout connu dans le monde du poker pour ses parties de cash game super high stakes aux enjeux délirants, où les protagonistes jouent régulièrement des pots à plusieurs centaines de milliers d’euros. Plusieurs stars du poker comme Tom Dwan, Patrick Antonius ou Sam Trickett, faisaient figure d’explorateurs de ce nouvel eldorado, et certains s’y sont même installés durablement. A ce petit jeu, si vous suivez l’actualité du poker, certains de mes amis y sont régulièrement pour jouer ces grosses parties. C’est donc par ailleurs l’occasion de les... Lire la suite