[Blog] Campioni d’Europa!

Par dans Life Style il y a 2 mois.

Blog Mustapha Kanit

Ragazzi, je ne vois pas d'autre façon de commencer ce blog : quelle grande et belle Italie. Je peux vous le dire d'autant mieux que j'ai vécu cet Euro 2020 aux premières loges : j'étais à l'Allianz Arena de Munich pour le quart de finale face à la Belgique et au stade de Wembley, à Londres, pour la demi-finale contre l’Espagne. Quelle expérience !

Mustapha Kanit Wembley #1

On est ensemble !

Cet Euro nous a appris que la force du groupe dépasse celle de l’individu. Une vérité que l'on peut tout à fait transposer au poker : avoir un groupe d’étude avec lequel dialoguer peut faire vraiment la différence. En ce qui me concerne, par exemple, j’ai toujours eu la chance de pouvoir confronter mes avis et mes stratégies avec d’autres joueurs et d’apprendre ce qu’ils pouvaient me transmettre. Au début, il ne s’agissait que de joueurs italiens, mais j’ai ensuite eu la possibilité et la chance de rencontrer beaucoup de gens vénus des quatre coins du monde. C’est simple : échanger et mettre en opposition ses avis avec ceux de quelqu’un d’autre nous aide toujours à progresser. Et cela se vérifie aussi avec des joueurs que l'on considère comme moins doués que nous, car il peuvent nous aider à mieux comprendre leur point de vue et à mieux joueur nos mains contre les joueurs du même type.

Au Rio comme à Wembley ?

Mustapha Kanit Wembley #2

Le théâtre des rêves.

Cette année, j’ai décidé de me rendre à Vegas dès le début des WSOP. Je serai sur place à partir du 28 septembre, histoire d'avoir acquis un bon rythme quand débutera le Highroller à 25 000 $ le 2 octobre. Il est essentiel de joueur quelques Events moins importants et d'apprendre à gérer le décalage horaire avant de s’asseoir aux tables des grands tournois. Cela fait plusieurs années que je n'ai pas passé deux... Lire la suite

[Blog] Poker: it's coming home, too !

Par dans GénéralTournois Live il y a 2 mois.

Joao Vieira : poker, it's coming home, too
Au moment où je commence à rédiger ces lignes, le Portugal est éliminé de l’Euro depuis exactement 8 jours, 19 heures et 32 minutes. Je suis encore endeuillé. Et le coach Stéphane m’a demandé d’écrire là-dessus, sur le processus de deuil. Alors allons-y.

Les experts l’affirment : faire son deuil exige de passer par cinq étapes successives. Déni. Colère. Marchandage. Dépression. Et enfin : acceptation. Disons-le tout net : je suis encore solidement ancré dans la phase “Colère”.

De toute façon, je n’ai jamais vraiment prêté attention à ce que disent les psys. Là tout de suite, le projet est plutôt de passer par mes propres étapes du deuil, cuisinées à ma façon. Colère. Encore un peu plus de colère. Travail. Travail (acharné). Et enfin : bracelet.

Dans ma tête, le Portugal reste Champion d’Europe. Bon, c’est vrai que cela ne sera peut-être bientôt plus le cas. Mais on ne sait jamais. Qui sait, peut-être que le tournoi va être annulé à la dernière minute ? On a vu des trucs plus dingues se produire. Bon, là j’imagine que je suis en train de faire ma transition vers la phase “Marchandage”... (Note de la rédaction : on imagine que depuis l’écriture de ce blog il y a huit jours, tu as dû entendre quelques cris de joie en provenance d’un de tes coéquipiers, un certain Italien à moustache. Navré, João.)

Peut-être que nous avons perdu le Championnat, mais nous n’avons pas perdu l’état d’esprit du Champion. Le Portugal est plus que jamais en quête d’or cette année. Les World Series of Poker arrivent. Et je connais un mec, il est complètement d’attaque.

Full ring, short-handed, heads-up. Deux cartes, quatre cartes, cinq cartes, voire carrément sept cartes en main. Des jeux où l’on voit des flops, des jeux où l’on tire... Lire la suite