FPT Montpellier, Budapest, Vacances!

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Grind

Le rythme a été infernal pour moi ces derniers temps. Après avoir joué des milliers de mains sur Winamax en moyenne limite, et ce afin travailler un peu mes automatisme, je suis allé jouer les grosses parties Londoniennes. Et la je dois dire que j'ai runné good sur ces cash games en dur! Je réalise même mon meilleur mois cette année sur le plan financier. Ça tombe a pic, car question tournoi, c'est le bide complet depuis les WSOP a Las Vegas!

Les médias sont venus nombreux pour couvrir le FPT

France Poker Tour

J'abordais donc le FPT de Montpellier en pleine confiance et bien décidé a donner du fil a retordre aux centaines d'amateurs venu pour l'événement. Celui ci fut un franc succès, déroulé dans une super ambiance, avec des joueurs sérieux mais qui ne se prennent pas au sérieux. Certains pros devraient en prendre de la graine!

Autre curiosité sympa, ma table comporte 5 filles! On leur a dit que je venais ou quoi? :) Ceci dit des la deuxième main, j'ai paire de trois sur un board K63, T, K mais mon full est battu par la paire de TT de mon adversaire! Battu par une fille on dirait... Heureusement j'évite de sauter sur ce coup... sinon j'aurais été le premier dehors! Ça aurait fait un peu tache quand même sur plus de 300 participants!

Après ce coup j'ai joué serré avec mon tapis restant, volant quelques blindes et me maintenant grosso modo au tapis de départ. Finalement je saute aux alentours de la 200e place, alors que ma première grosse main, JJ, tombe sur AQs de mon adversaire qui touche une couleur. Un coin flip des plus classiques! Lot de consolation, je sors après Julien Brécard (Yuestud le manager de la team) qui du coup me doit le restaurant! On est refait!

Monsieur paye les steaks, mais boit gratuit. nh sir!

Du coup un peu sur ma faim j'ai participé a des sit-n-go... Lire la suite

LES JOURS SANS ...

Par dans Général il y a plus de 12 ans.

Alexia Portal à l'EPT de BudapestOn ne sait pas vraiment pourquoi mais il y a des jours où l’on marche à côté de son ombre, on sent comme un écho quand on parle et surtout on prend de mauvaises décisions en jouant au poker …

Non, Budapest ne restera pas dans mes tournois favoris de cette année. Il faut dire aussi que contrairement à la majorité des membres de cette honorable équipe, je ne suis que peu portée sur les blondes hongroises … allez savoir pourquoi … Mais revenons au poker, me direz vous !

La veille du tournoi, je dîne avec Davidi et je lui raconte que je préfère jouer de bons et grands joueurs qui, peut être se font une idée fausse de moi et que je pense pouvoir induire en erreur plus facilement, que des joueurs plus amateurs … voir des fish en Hummer …

Début du tournoi, deux joueurs absents à table, des hongrois en veux tu en voilà … et moi. Mon voisin de gauche monte rapidement des jetons. Il faut avouer qu’il retourne en 2 heures AA, KK, QQ, fait deux couleurs au K et à l’A et décapite les autres avec 4 brelan floppé … du direct, de l’efficace quoi !

Et moi ? Je paye des bluffs avec hauteur A ! Et ça marche. Je les vois, les malins qui pensent que jamais je vais les payer …

Et puis arrive KK enfin une main que je raise 500 aux blinds 50/100. Le coup, vous l'avez sûrement lu. Disons que sur un board assez idéal pour moi 2/6/Q, je peux espérer posséder la main gagnante. Je bet, il raise, je call.

Par contre, quand l'As sort à la turn … je dois revoir l’idée que je me fais de sa main parce qu’il démontre de la force là encore et que s’il ne possède qu’une Q, quel est son kicker ? Un As ? donc double paire ! Un K ? j’en possède deux, ça me parait peu probable. Un J ou un... Lire la suite