[Blog] Tournois : je vous aime... moi non plus

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 7 mois.

Blog Ya 2 Ecoles

Bonjour à tous les amis ! Me voilà de retour pour traiter d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur : ma relation ambiguë avec les tournois. Vous le savez peut-être - si vous avez lu mon premier blog notamment -, j'ai débuté le poker en naviguant entre deux formats bien distincts : le cash game live et les tournois online. Étant étudiant à l’époque, cette situation me convenait parfaitement. Je jouais en tournois de façon occasionnelle, de l’ordre de quelques sessions par semaine.

Suite à des lacunes techniques beaucoup trop importantes, j'ai décidé en 2015 de me former en cash game, aidé par mon colocataire, professionnel émérite de ce format depuis de nombreuses années. Tout cela fut ultra bénéfique sur tous les aspects de mon jeu ; j'en suis sorti grandi. Un énorme travail accompli qui me fait porter encore aujourd'hui un regard admiratif teinté de nostalgie envers ce format. J’y ai tout de même fait mes premières armes et, comme toutes les premières expériences, cela m’a apporté de nombreuses émotions ainsi que des souvenirs impérissables.

Retour aux sources

Fin 2018, alors que je suis solidement installé sur les tables de cash midstakes de Winamax, je décide de revenir à mes premiers amours, plus par plaisir que dans l'optique d’en tirer un quelconque profit. Il m’est par exemple arrivé de lancer l’After Foot (un bon grosTurbo des familles à 2 €) alors que je possédais plus de 20 000 fois le buy-in. Ce choix pourrait vous paraître surprenant au premier abord, mais je tenais à m’exercer sur ces petits buy-ins avant d’envisager de participer à des tournois plus chers. Après quelques mois et plusieurs performances satisfaisantes, j’avais enfin la sensation qu’il était temps pour moi de passer... Lire la suite

Parcours de la Combattante: Le Retour

Par dans GénéralTournois LiveAnalyse de mainsCash Game Online il y a plus de 10 ans.


"On a coutume de dire que la vie est dure. Moi, j'me bats pour le futur. Quelle aventure! " .

Je suis revenue de Londres avec cette chanson dans la tête. Curieux ce que mon âme russe fait ressortir dans les moments de grande tristesse. Ces vers de Menelik ont adouci les journées qui ont suivi mon élimination à la bulle du main event WSOPE. Même si pour une fois, j'ai été couronnée du titre honorifique de "Last Woman Standing" et poursuivie par ESPN.
"...Moi, j'me bats pour le futur..."

Les trois bulles majeures de cette année (San Remo, WPT Paris et maintenant Londres) m'ont permis de comprendre des choses essentielles sur ma gestion des tournois et la façon dont je réagis dans les situations de stress extrême. J'en tire une leçon d'une grande importance qui me permettra peut-être de faire un travail sur moi-même avec l'aide de notre nouveau coach mental Pier Gauthier.

Revenons au sujet de la dernière fois. Je suis contente que cette main ait suscitée un si grand nombre de commentaires. Merci à tous!

Comme vous je ne connaissais pas la fin de l'histoire, j'ai réfléchi à cette main et voici mon analyse.

La range d'un joueur LAG est très large preflop. Sa range de check/raise sur ce genre de board comprend à mon sens diverses parties:
- des mains faites fortes (22, 66, T6s) - TT, 62 et T2 sont plus rares dans cette situation.
- un tirage couleur ou combo draw (toutes les combinaisons possibles à l'exception de celles comportant la [Qh] évidemment) comme [6h][7h] et autres.
- une gutshot (54, 34, 78, 98, 79...)
- un petit pourcentage de bluffs complets

Notre paire de dames est évidemment grande favorite à ce stade. On pourrait sur-relancer mais ça risque de tuer l'action... Lire la suite

De retour au bercail

Par dans GénéralCash Game Online il y a plus de 11 ans.

Las Vegas, C'est Fini

La vie d’un joueur de poker n’est pas rose, mais elle est faite de libertés. Liberté de se lever tard, liberté de prendre ses vacances quand on veut. Liberté de faire des pauses quand on veut. Liberté d’habiter n’importe où dans le monde !

Face à un choix libre, j’ai prix une décision qui devrait vous étonner :

Au retour de Vegas, j’étais lessivé. Lessivé par 6 semaines intenses de Poker, des WSOP difficiles avec aucun résultat. J’étais quand même content de mon voyage car entre le cash game live et le online je suis parti de Vegas avec plus que ce que j’avais amené…

Une performance pas évidente quand connait le budget d’une sortie avec le Team Winamax !


Leicester Square, Londres

Bref de retour de Sin City, je n'avais qu'une seule idée en tête : m’aérer ! Voir le monde devant moi. J’avais besoin de bonnes vacances !

Ou suis-je allé ? Tout simplement chez moi, à Londres ! Ca vous surprend peut être, mais après un an de voyages, à ne jamais poser mes valises plus de 15 jours, je n’avais qu’une seule destination en tête : mon canapé et ma télécommande multifonctions !

Parce qu’on ne se refait pas, je joue online quelques heures par jour. J’ai décidé de mettre enfin en pratique une vieille résolution : explorer a fond le Omaha. J’ai joué 4,000 mains pour l’instant et je gagne une cave ! Je trouve ca pas mal pour un début, et surtout j’ai du doubler mon expérience sur ces cinq derniers jours ! Je sens que je commence à dériver un avantage sur les tables à 5$/5$ de Winamax, même si certaines mains me font honte lorsque je les regarde a froid après ma session. On y est presque.

En tout cas j’ai un appétit retrouvé pour le cash game online. Le NLHE était devenu... Lire la suite

Team on Team action

Par dans Analyse de mains il y a plus de 11 ans.

On dit que les bons joueurs de poker savent s'éviter... Si, la plupart du temps, les membres du Team gardent cet adage en tête, ils ne rechignent pas à s'affronter de temps à autre autour des tables de Winamax. Bien entendu lors des tournois, où le hasard du tirage au sort place souvent les manub, xxTaLLxx et autres moumouth à la même table lors des grands rendez-vous tels que l'XTREM, le Grand Tournament ou les séries des GSOP. Cela donne systématiquement lieu à des affrontements féroces.

En cash-game, ce sera parfois le manque d'adversaires qui fera jouer nos pros ensemble, en particulier en Omaha, où bien souvent une seule grosse table est ouverte, forcant Antony Lellouche, MIK.22 ou Kitbul à croiser le fer. A l'inverse, c'est quelquefois la présence de "fish" en nombre qui remplira rapidement une ou plusieurs tables de No Limit. De temps en temps, c'est simplement dans le but de délirer un peu que des joueurs du Team vont se retrouver en tête à tête, comme lors de cette session mémorable de "flips" entre Johny001 et Kitbul en NL10 : 45 minutes de all-in préflop à chaque main, sans regarder ses cartes. 

Et puis, parfois, un challenge s'instaure. Mercredi soir, c'est Johny 001 qui répondait présent à l'appel de SirCuts. Les deux ont joué une petite heure en tête à tête, autour de trois tables de 5$/10$. "J'adore jouer en heads-up", commente Ludovic, "mais les joueurs qui ne pratiquent pas le hit-n-run sont rares. [ND : quitter la table aussitôt après avoir gagné une seule cave, parfois moins, une pratique très enervante pour les joueurs sérieux] C'est super que Johny accepte de jouer contre moi, car cela me permet d'apprendre."

Au final, c'est Cuts qui a eu l'avantage, remportant un peu... Lire la suite

Bad day at the office

Par dans Général il y a plus de 11 ans.

Aujourd'hui j'ai mal joué, je me suis pris des setups, des badbeats, je n'ai pas rentré les draw quand il fallait, la combinaison parfaite pour perdre.

Mais surtout, j'ai mal joué.

J'ai steam, tilt, j'étais énervé à la fois contre les cartes et contre moi même et j'ai quand relancé une session après ça. Belote et rebelote en gros. Au poker ça ne rapporte pas de points, faut oublier.

Seul point positif, je ne suis pas monté de limite donc au final je ne perd pas tant que ça. J'ai connu pire, ça sera vite oublié.

Surtout que je n'ai qu'a regardé mes résultats des deux derniers mois pour relativiser. Deux mois exceptionnels ou j'ai globalement bien joué et run good.



Voilà le graphe de Mars, je le met en big blindes vu que je joue beaucoup de limites différentes. C'est certainement un de mes meilleurs mois en terme de Buy Ins gagné et il n'est pas loin du top non plus en $ (les nouveaux challenge Winamax y sont peut-être pour quelque chose, même si la somme à gagner ne va pas changer grand chose pour moi, ça me motive de voir un classement et de savoir que tout le monde peut le suivre).

(Comment ça j'utilise un un titre d'article à connotation négative pour passer un brag en douce? Je fais ce que je veux d'abord!

Après une très bonne période comme celle-ci on a tendance à croire qu'on ne peut plus perdre, du coup le jeu se détériore et il peut s'en suivre une grosse descente aux enfers. La session d'aujourd'hui est là pour me le rappeler.

J'espère ne surtout pas recommencer les erreurs du passé.

Et quoi de mieux qu'un petit break pour éviter de s'enfermer dans une mauvaise routine et s'éclaircir les idées. Il se trouve justement qu'on a décidé de passer un week-end à Edinburgh. Je... Lire la suite