[Blog] 2018, année héroïque

Par dans Tournois Live il y a environ 6 heures.

Blog Davidi Kitai

L’heure est venue de tirer le bilan de mon année 2018. J’ai fait de cet article une tradition au fil des ans, où j’en profite pour disséquer mes résultats et tirer les conclusions pour l’année à venir. L’an passé, j’évoquais une année perdante, la deuxième seulement en onze ans sur le circuit. J’en avais néanmoins retenu beaucoup de positif et m’étais engagé sur de bonnes résolutions pour 2018. 

Voyons tout de suite ce que cela donne en chiffres. Mon année 2018 c’est 16 places payées, 7 tables finales, 2 victoires et 1 368 000 € de gains bruts. Je termine 45e du classement GPI, 35e du Player of the Year et 3e du classement Livepoker.

En clair, c’est une excellente année. J’ai joué quelque chose comme 65 tournois - ce qui ne représente pas un volume énorme -, pour un total d’environ 500 000 € de buy-in, soit un ROI de 160% !

Ces résultats très satisfaisants sont essentiellement dû à mes belles performances réalisées à Barcelone lors du partypoker MILLIONS, et en grande partie ma victoire à 700 000 € sur le Super High Roller à 25 500 €. C’est la deuxième meilleure année de ma carrière en terme de résultats bruts, derrière 2014 où j’avais gagné plus de 2,3 millions de dollars.

Forcément, je retire de ces résultats une énorme satisfaction, d’autant que cette année fut également très riche d’un point de vue personnel, avec la naissance de ma petite Nell - dont je parlais notamment dans mon blog précédent. Le fait d’avoir réussi à garder le cap sur ma vie professionnelle, avec toutes les émotions fortes vécues cette année est une grande fierté pour moi. Cela prouve que le bonheur et la performance peuvent être directement liés. Si, par rapport à d’autres jeunes grinders, j’ai moins de temps pour envoyer un gros... Lire la suite

[Blog] Bien ma grotte

Par dans Life Style il y a 7 jours.

Adrián Mateos Blog

Salut tout le monde !

Je vous écris depuis mon petit chez moi, où je n’ai pas l’occasion de passer beaucoup de temps. Au moment de taper ces lignes, je me trouve dans une petite période de transition, au milieu de nombreux voyages. J’étais il y a quelques jours aux Bahamas pour le partypoker MILLIONS, et je traverserai de nouveau bientôt l’Atlantique, direction Las Vegas, où aura l’un des festivals les plus attractifs de l’année, avec bon nombre de tournois High Rollers : le WPT Five Diamonds. Comme d’habitude, l’idée c’est d’y aller et de gagner !

Pour autant, les jours que je passe à la maison ne constituent pas des instants de repos. Au contraire, c’est le moment de me poser en face de l’ordinateur et d’envoyer du volume online. Non seulement j’y prends du plaisir, mais cela me permet aussi de continuer à perfectionner mon jeu.

Comme beaucoup le savent déjà, j’ai l’habitude de jouer les tournois les plus chers de la planète, et le niveau y est à chaque fois de plus en plus relevé. On y joue les meilleurs du monde ! Certes, les fields sont réduits – logique me direz-vous, au regard des prix d’entrée –, mais le niveau de mes adversaires transforme chaque épreuve en nouveau défi.

Travailler pour rester vivant

Adrian Mateos

Sur la scène High Roller, tu ne peux pas t’endormir. J’espère donc d’autant plus que ces jours chez moi me serviront à obtenir des bons résultats dans la dernière ligne droite de cette année 2018. Pour ce faire, il est une capacité très importante, capable de faire la différence entre un bon et un excellent joueur, mais que beaucoup sous-estiment, qui est d'étudier et de s’adapter. C’est encore plus vrai lorsque tu joues les High Rollers : si tu ne travailles pas pour t’améliorer, tu es mort.

Je pense... Lire la suite

[Blog] The good, the bad and the ugly

Par dans Life Style il y a 14 jours.

Leo Margets Blog

J’ai eu la chance d’avoir été sponsorisée pendant de nombreuses années. Évidemment, pouvoir compter sur un sponsor améliore d’une manière substantielle les conditions de travail et j’ai conscience d’être privilégiée. Cela permet à la fois de limiter les dépenses et de diminuer les risques car tu as quelqu’un qui investit pour toi. C’est fantastique ! Depuis que je suis entrée dans ce système, c’est d’ailleurs un sujet de débat qui revient souvent : qu’est-ce qu’un joueur de poker doit avoir pour être sponsorisé ? Cela dépend de la période. Dans le passé, gagner un tournoi majeur était presque une garantie pour signer un contrat d’un an. Cela ne fonctionne plus comme ça aujourd'hui.

Le poker est arrivé à un tel niveau de maturité qu’il faut désormais être compétent dans notre jeu mais aussi dans d’autres domaines. C’est ce qui explique que les nouveaux joueurs sponsorisés soient davantage des célébrités (connues du grand public) ou des streamers (qui produisent des contenus pour leur communauté sur Twitter ou Youtube). Pour les rooms de poker, c’est évoluer ou mourir !

Quand un site fait confiance à un joueur et lui propose de devenir le représentant de sa marque, c’est parce qu’il pense que cela va lui apporter de la notoriété, que cette personne dispose de certaines valeurs qui sont un reflet de sa marque, parce qu’il ou elle est un bon orateur et publie beaucoup de bons contenus, etc. Les raisons sont multiples, mais un accord ne se fait que si les deux parties pensent que la collaboration apportera à chacun des résultats positifs. Autrement dit, un deal win/win.

A priori, cet arrangement peut avoir l’air d’une situation idyllique, dans laquelle il n’y a pas des risques, mais ce n’est pas toujours comme... Lire la suite

[Blog] Boostez vos performances

Par dans Life Style il y a 28 jours.

Sylvain Loosli
Si vous me lisez depuis quelque temps, vous connaissez l'un de mes thèmes préférés, déjà traité à plusieurs reprises ici : la recherche de la performance (lire “Plus loin, plus haut, plus fort”, et “Mieux manger c’est mieux jouer”). Comme dans n’importe quelle discipline sportive, améliorer ses performances au poker passe par deux axes principaux :

Le travail technique - cela va de soi. Un travail à effectuer en utilisant tous les outils disponibles pour améliorer ses stratégies et ensuite prendre les meilleures décisions possibles.
Le travail de préparation. Ce travail se fait principalement sur le plan mental, mais il ne faudra pas négliger l’aspect physique.

C’est donc ce deuxième axe que j’ai décidé d’explorer de nouveau aujourd’hui. Il me semble que le travail de préparation a longtemps été négligé par la majorité des joueurs, et reste encore négligé aujourd’hui par une partie importante de mes "collègues". Pourtant, imagine-t-on un sportif de haut niveau ne pas s’échauffer avant un match ? Un joueur ne se préparant pas mentalement avant une longue session de poker peut-il vraiment espérer être performant, et être capable d’endurer toutes les situations complexes qui vont se présenter à lui tout au long de la journée, aussi bien dans le jeu qu’au niveau émotionnel ? Un pro qui ne se prépare pas avant de jouer doit s'attendre à obtenir des résultats d’amateur.

Selon moi, il est indispensable de suivre une routine de préparation avant chaque session. Chacun trouvera celle qui lui correspond le mieux : en ce qui me concerne, j'aime être discipliné. Cela démarre par un workout ou une activité sportive, idéalement le matin, histoire de m’éclaircir les idées. Derrière, ma capacité à me... Lire la suite

[Blog] Les mains les plus folles de ma carrière (Partie 2)

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Romain Lewis
Cela fait maintenant un bout de temps que je vous ai proposé la première partie de la retrospective des coup de poker les plus fous que j'ai joués. C'est rien de le dire : il s'est passé pas mal de choses depuis ! Lors de la rédaction du premier article, j’étais en pleine préparation de mes WSOP à Vegas : au moment de taper ces lignes, je m’apprête à entamer les WSOP-Europe à Rozvadov, en pleine campagne tchèque !

J’aurai pu écrire un blog entier rien que sur les coups que j'ai joués à Vegas cet été, mais je vais remonter un peu plus loin dans le temps et trouver quelques moments très marquants, pour essayer de décrire l’évolution dans ma réflexion : comment j’ai abordé le tournoi (ou la main) en question et ce que je peux en tirer. Dans ma première partie, je vous ai peut-être surpris avec quelques mains de ma période non-professionnelle. Entrons donc dans le monde des pros...

La partie la plus chère de ma vie

Le soleil tape fort en cette fin de mois d’août et ça fait un moment que je n’ai pas touché des cartes. Barcelone sonne souvent comme la reprise des hostilités pour les joueurs ayant disputé les WSOP à Vegas. Pour moi, c’est encore un peu plus que cela, une véritable rentrée des classes après un Euro extrêmement chargé. Nous sommes en 2016 : cela fait moins d’un an que je me considère comme joueur de poker professionnel et je dispute mon tout premier festival en terre catalane.

Huit mois auparavant, je jouais mon premier EPT à Prague et, grâce à un bon résultat sur un Side Event à 2 000 € (runner-up pour 80 000 €), j’ai joué mon premier High Roller à 10 000 € dans la foulée. Oui : c'était à peine une semaine après avoir pris la décision de passer pro ! Si vous vous dites que... Lire la suite

[Blog] Ma victoire irlandaise

Par dans GénéralTournois Live il y a 1 mois.

Blog Gaëlle
Avertissement : si vous n’étiez pas à Dublin cette année, vous allez, une fois terminée votre lecture, me prendre au mieux pour une folle, au pire pour une névrosée de la boisson. C’est qu’au-dessus de la salle de poker du Winamax Poker Open, au premier étage du centre de conférences du City West Hotel, l’ambiance est difficile à retranscrire. Vous avez sûrement vu un paquet de vidéos, ou lu les articles et posts sur les réseaux sociaux. Mais croyez-moi : pour assimiler ce qu’il s’est réellement passé là-haut, il fallait être sur place.

« Il », c’est le Winamax Beer Pong Open. Un tournoi pas loin d'être aussi prisé que le Main Event. Vous voyez, vous commencez déjà à me regarder de travers. Pourtant, une fois l'aspect financier écarté, je peux vous assurer que le trophée ramené à l'aide des petites balles de plastique est regardé avec des yeux aussi envieux que celui ramené à l'aide de petites tranches de céramique. En mai dernier, au SISMIX, je me suis retrouvée un long moment aux côtés de Guignol. Il venait de perdre en finale du WBPO de Marrakech. Je peux vous assurer : je ne l’avais jamais vu dans un tel état. Si le voir enchainer quelques liqueurs (ayant malencontreusement oublié de venir avec leurs petits copains les softs) ne m'a pas trop étonnée, c'est son regard noir et vide qui est venu m'interloquer.

- Ça va ?
- C'était mon rêve, putain.


Je vous avoue qu'à ce moment-là, je me suis tout de même dit qu'il en faisait un peu trop. J'avais moi-même terminé en 16e de finale du tournoi, après quelques lancers épiques en compagnie d'Adrien Delmas, mais m'en étais assez vite remise une fois la partie terminée. C'est durant l'été qui a suivi que la fièvre est montée. Avec la table siglée Winamax à la maison et... Lire la suite

[Blog] Le long terme, c’est long !

Par dans Life Style il y a 2 mois.

João Vieira Blog Facebook

"Ça va marcher sur le long terme." Voici l'une des expressions que l'on entend le plus chez les joueurs de poker quand ils reviennent sur une main. Cela veut souvent dire que l'action n'a pas donné le résultat escompté dans cette situation donnée, mais que, si on continue de la répéter face à ce même problème, elle fonctionnera suffisamment souvent pour nous faire gagner de l'argent. Quand on met ces mots ensemble, on renforce l'idée que, même si l'issue n'était pas la bonne aujourd'hui, répéter cette façon de jouer est la bonne façon de faire. On renforce le chemin sur lequel on avance, pas notre résultat immédiat.

Comprendre le concept simple que toutes les bonnes décisions ne se changeront pas en résultats positifs, et que de mauvaises décisions peuvent parfois engendrer des issues positives est extrêmement important pour comprendre le poker. Assimiler le fonctionnement de la variance est aussi très utile pour le reste de nos vies.

Combien d'entre nous ont déjà modifié des bonnes choses dans leur stratégie à cause d'un manque de confiance en période de bad run ? Combien ont commencé à remettre en question tout ce qu'ils faisaient aux tables parce qu'ils étaient en train de perdre depuis un petit moment ? Combien ont répété les mêmes erreurs pendant des années, pour ne les remarquer que lors d'une phase négative ? Combien se sont reposés sur leurs lauriers parce qu'ils étaient tout le temps en train de gagner ? Gardez foi en la voie que vous avez choisie, les connaissances que vous avez emmagasinées et faites confiance à votre méthode.

De la même façon, dans notre vie de tous les jours, combien d'entre nous ont changé leur façon d'être, de se comporter, de traiter avec les gens, sur la base de quelques... Lire la suite

[Blog] Attention au claquage !

Par dans Général il y a 2 mois.

TW
Le métier de joueur de poker professionnel ressemble énormément à celui d’un sportif de haut niveau. Pour faire partie des meilleurs, il faut attacher de l’importance aux moindres détails. Un détail primordial selon moi : la préparation. C’est pourquoi pendant mes périodes intenses de grind online (du genre : les Winamax Series), j’ai instauré une certaine routine avant mes sessions. Tout part de l’échauffement. Indispensable de chauffer les ischios, les quadris, ou encore les adducteurs pour éviter toute blessure en cours de match. Claquage, civière en milieu de session ou encore carton rouge peuvent vite arriver.

Ici je vise surtout à préparer mon cerveau à accepter tout ce que ce jeu de cartes peut nous faire subir. L’objectif recherché est de pouvoir jouer le plus souvent possible dans mon état optimal de performance, la fameuse « zone » : intouchable, rien ne peut nous impacter, même pas l’avion en papier d’un ultra, ou même les insultes de Materazzi dans les prolong’.

A quoi sert l’échauffement de session ?

A réunir toutes les conditions pour jouer à un haut niveau dès la première main.
Permet d’identifier vite et avec précision tout problème mental ou technique.
Se prévenir du stress, réduire la pression et l’anxiété.
Séparer le poker de tout le reste.
Se mettre dans un bon état d’esprit : positif et enthousiaste.
Laisser le court terme de côté afin que l’enchainement de « bust » pendant la session ne nous affecte pas de manière négative.

Quels moyens mettre en place pour arriver préparé ?

Ivan Deyra
Sport, méditation, visualisation. Pour la méditation je conseille l’appli de Fedor Holz : Primed Mind, elle est spécialisée pour le poker, on peut y trouver des séances allant de 5 à 20min sur les thèmes... Lire la suite

[Blog] Main Event WSOP : un tournoi unique au monde

Par dans Tournois Live il y a 3 mois.

Mustapha Kanit
Salut tout le monde !

Je suis très heureux de pouvoir écrire un nouveau blog. Comme vous le savez sûrement, j’ai passé quelques semaines à Las Vegas cet été. Je ne suis pas un grand fan de Vegas, mais c’est bien entendu là-bas qu’on lieu les World Series of Poker, et en particulier leur fantastique Main Event. Un tournoi que je ne pourrais louper pour rien monde, avec toutes les émotions qu’il m’a données !

Le Main Event, c’est le rêve de tous les joueurs de poker : près de 8 000 joueurs sur la ligne de départ, chacun avec son histoire, qui se retrouvent pour jouer le plus gros tournoi de l’année, et tenter de décrocher le premier prix de 8,8 millions de dollars. Depuis le moment où ils ont commencé à jouer en micro-stakes, tous les joueurs espèrent le gagner un jour… Ou au moins y participer !

C’était en 2009, et je m’en souviens comme si c’était hier : mon ami Filippo Candio atteignait la table finale. Un kif’ pour toute la communauté italienne du poker ! J’avais tout juste 20 ans. Pendant neuf jours, j’ai suivi ‘Pippo’ à distance, et je me rappelle encore de cette incroyable main gagnée contre Joseph Cheong. A chaque fois que j’y repense, les mêmes émotions me reviennent.

Mustapha Kanit
Cette année, pour la première fois, j’ai réussi à entrer dans les places payées du plus beau tournoi du monde. Pourquoi l’expérience du Main Event est-elle aussi unique ? Outre les sommes en jeu, pour moi il n’y a rien de plus merveilleux que les sensations ressenties au fur et à mesure que le field se réduit. Et puis, le Main Event permet à TOUT le monde de rêver, quel que soit son âge, ses origines, sa constitution. N’importe qui peut gagner, n’importe qui peut se retrouver, presque par hasard, en table finale : voilà... Lire la suite

[Blog] Déconnexion (presque) totale

Par dans Tournois Live il y a 3 mois.

Blog Adrian

¡Hola a todos!

Je vous écris ces quelques lignes en plein coeur d'une des villes espagnoles qui respire le plus le poker, surtout ce moment : Barcelona ! L'EPT Barcelone est un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de poker. L'offre de tournois y est incroyable, avec des affluences toujours impressionnantes et des profils de joueurs qu'on croise rarement ailleurs. Mais ce n'est pas l'objet de ce blog : je veux vous parler d'une étape normale, mais primordiale, du calendrier d'un professionnel : le break.

Après des World Series of Poker intenses, au cours desquels j'ai joué un grand nombre de tournois, dont certains très chers (voire excessivement chers, comme le Big One for One Drop à un million de dollars), j'ai profité d'une pause de quelques jours pour déconnecter. Je dois reconnaître que j'en avais vraiment besoin.

À mon retour de Las Vegas, j'ai essayé prendre des vacances, comme n'importe quelle personne qui a une activité professionnelle le ferait dès qu'il a un peu de temps de libre. Bien sûr, la situation d'un joueur de poker est particulière : on peut techniquement prendre des vacances quand on le veut. Néanmoins, j'essaie de gérer mon emploi du temps le plus sérieusement possible et, quand il y a des tournois importants, je ne les rate que rarement. Sauf qu'après ces WSOP, j'avais besoin de m'évader.

J'aurais pu jouer le festival du Seminole Hard Rock Hollywood Poker aux côtés de quelques compatriotes espagnols, mais je n'avais qu'une seule envie : rejoindre mes potes et ne pas penser au poker. C'est parfois difficile, car la plupart d'entre eux suivent mes perfs' sur mes réseaux sociaux ou sur les reportages des sites spécialisés. Mais presque toujours, après avoir répondu aux... Lire la suite