[Blog] Des nouvelles du front

Par dans Tournois Live hier

Blog Aladin Reskallah Facebook

Le live est revenu ! Après quasiment deux ans confiné, je peux enfin vous refaire un petit carnet de voyage, ça faisait longtemps. En exclusivité mondiale rien que pour vous, voici donc quelques nouvelles fraîches depuis Las Vegas.

J'ai enfin pu goûter de nouveau aux joies des aéroports et de l'excitation au moment de préparer sa valise la veille du départ. Après quelques semaines en France pour passer par la case vaccin, j'ai comme beaucoup de joueurs français décidé de passer quinze jours au Mexique pour, en quelque sorte, contourner l'interdiction de rejoindre le pays de l'Oncle Sam en provenance de l'espace Schengen. Ce fut l'occasion de revoir le coach Stéphane Matheu mais aussi plusieurs membres du Team comme Pierre Calamusa, Romain Lewis ou Mustapha Kanit, ainsi que quelques anciens comme Sylvain Loosli.

J'en ai profité pour prendre quelques jours de vacances bien mérités mais aussi de commencer la préparation pour les World Series of Poker, que l'on attendait depuis si longtemps. Je me suis notamment entretenu avec le coach à propos de la gestion de mes émotions et la définition de mes objectifs. Pour cette année, ce sera dix places payées et une finale.

Tout s'est enchaîné très vite et, ni une ni deux, me voici en direction de Sin City le 1er octobre et assis autour d’une table dès le lendemain. J’ai à peine le temps d’investir la (grande) villa que je partage avec Sylvain Loosli, Romain Nussmann, Victor Choupeaux, Boris Bethomet (dit le Bordelais), Clément ‘Kortex’ Van Driesche, Antoine ‘luxusreisen’ Goutard et Rosalie Petit - tous deux grands gagnants du KING5 et qui joueront le Main Event aux frais de la princesse. Vous vous en doutez : c'est un peu la colonie de vacances et pas une soirée... Lire la suite

[Blog] C'est quand début novembre ?

Par dans Tournois Live il y a 17 jours.

Blog Gaëlle Baumann Facebook

Le 20 septembre dernier, j'ai tapé un sprint jusqu'au garage pour vérifier si j'avais encore une valise en état d'accueillir mes tenues floquées d'un logo W. Car après un an et demi sans toucher de cartes en live, une lueur d'espoir venait de poindre à l'horizon, sous la forme d'une conférence de presse retentissante de la Maison-Blanche, annonçant la réouverture des frontières états-uniennes aux ressortissants européens. Je vous avoue que mon petit cœur s'est emballé quand j'ai vu la date annoncée : début novembre, soit pile poil de quoi aller jouer le Main Event des World Series of Poker, qui se tiendra à Las Vegas entre les 4 et 17 novembre prochains.

Mais voilà : depuis, c'est l'incertitude. Comme bon nombre de Français, je suis dans le flou le plus total. C'est quand exactement, début novembre ? Certains médias, des moins tatillons comme BFMTV jusqu'à la très sérieuse Agence France-Presse, ont repris la nouvelle en indiquant le 1er novembre comme date de réouverture. Problème : aucune information officielle n'a jamais mentionné noir sur blanc cette date. Se basant sur cette simple prédiction, je connais plusieurs joueurs ayant pris leur billet d'avion pour le Nevada sans attendre d'en savoir plus. Sauf qu'en l'absence de décret officiel entérinant la décision, ce « début novembre » reste tout ce qu'on a pour le moment... en plus de quelques modalités : il faudra être en possession du fameux pass sanitaire (pas de précisions sur les vaccins acceptés ou le nombre de doses) et d'un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le départ.

J'avoue avoir du mal à comprendre comment une annonce aussi importante puisse être autant bâclée. De mon côté, il n'y a rien d'urgent. Si je souhaite m'en aller, c'est... Lire la suite

[Blog] Usual Jean-Michels

Par dans Tournois Live il y a 24 jours.

Créa blog Aladin
Enfin ! Les WSOP ont débuté à Las Vegas, et après de trop longs mois d'attente, j'ai pu me rendre à Sin City. Il était temps : cela faisait un an et demi que j'étais “bloqué” en Asie du sud-est, au Cambodge plus précisément, et je vous avoue que je commençais à trouver le temps long. Même si je vivais bien entouré de mes potes de grind, ne pas voir ma famille devenait un peu pesant. Bien entendu, l'appel des jetons et des cartes, le retour au jeu en brick and mortar, comme ils disent ici, résonnait aussi dans mon esprit. J'espérais juste que cette fois, la grand-messe ne serait pas annulée au dernier moment... Mais maintenant c'est clair, c'est la bonne !

Durant cette période post-WSOP, j'ai pu me concentrer sur le jeu online et en profiter pour progresser un maximum techniquement. Je pense m'être bien amélioré sur beaucoup de compartiments du jeu. Sauf qu'à Las Vegas, surtout sur les tournois les moins chers, il faut un peu oublier la théorie et le jeu GTO. Ouais, on va souvent jouer contre Joe du Michigan ou Jack le Texan avec son chapeau... Vous me direz, ils ont sûrement regardé quelques vidéos de Doug Polk et consorts, et ils ont probablement une meilleure connaissance des aspects théoriques qu'il y a dix ou vingt ans. Mais tentons tout de même de mettre en lumière les différents profils de joueurs amateurs que l'on retrouve en live à Vegas, et les adaptations que l'on peut mettre en place pour les affronter. 

Jean-Michel Ultra-Tight

Tight

Lui, il ne joue que les premiums. Il faut être réaliste : cette espèce un peu en voie de disparition... mais il se peut que l'on retrouve cette tendance chez quelques participants aux tournois à 1 000 ou 1 500 dollars. Même si les généralités sont à proscrire, il s'agit assez... Lire la suite

[Blog] WSOP : comme on se retrouve !

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Mustapha Kanit Blog Facebook

Ciao ragazzi!

On y est ! Ou presque. Je vous écris ces lignes depuis le Mexique, où avec Romain, Pierre, Aladin, Adrián et le Coach, nous sommes en train de nous préparer pour les WSOP 2021.

Pourquoi au Mexique ? Parce que pour avoir le droit de mettre un pied aux États-Unis, nous devions séjourner dans un pays hors de l’Union Européenne pendant deux semaines. Heureusement (et enfin), à partir de début novembre, cette obligation n’existera plus.

Je vous le dis les amis : je suis très chaud pour ces deux mois de tournois !  J’ai prévu de commencer très fort avec, dès le 2 octobre, le High Roller à 25 000 $, et ensuite je pense jouer presque tout ce qui me tombera sous la main. Après deux ans sans live, j’ai tellement hâte de pouvoir à nouveau m’asseoir autour d’une table.

Évidemment, il faut bien se préparer pour un évènement pareil, tant au niveau physique que psychologique. Ce n’est pas rien de jouer pendant quasiment deux mois sans interruption. Sans une préparation adéquate, on risque le burnout, surtout à Las Vegas où tout prend de plus grandes proportions. Il faut être bien conscient de ses propres forces et limites afin de pouvoir se donner à fond jusqu’à la fin car c’est justement là que se joue le tournoi le plus important du séjour : le Main Event.

Si l’on ne se sent pas pleinement concentré, ou en cas de baisse de forme physique, mieux vaut alors prendre une pause, en profiter pour se reposer quelque temps. Ce ne sont pas les activités qui manquent, à Vegas comme en dehors. Quelle que soit la solution préconisée, il faut savoir s’écouter : un bon joueur doit être capable de bien gérer sa forme pour être toujours au top aux tables. Chaque Event WSOP peut se transformer en... Lire la suite

[Blog] J'y vais ou j'y vais pas ?

Par dans Tournois Live il y a 1 mois.

Leo Margets Blog

Le 30 septembre débuteront les World Series of Poker. Je ne sais pas si vous l'avez ressenti avec cette simple phrase, mais je ne suis pas vraiment au top de l'enthousiasme. Je m'explique.

En temps normal, j'adore préparer mon séjour à Las Vegas pour jouer les WSOP. Je suis aussi impatiente qu'une petite fille qui s'apprête à aller à DisneyLand, je rêve éveillée en pensant aux tournois que je vais jouer - surtout le Main Event - et ma valise est prête presque un mois avant mon départ ! J'aime aussi passer du temps à choisir soigneusement mon logement. Les dernières années, j'ai opté pour des appartements au Palms Place, parce qu'ils sont pratiques et tranquilles, que leur salle de sport est bien équipée et que l'endroit est situé tout près du Rio. J'y suis allé plusieurs fois à pied : cela me prenait exactement 17 minutes de la porte de ma chambre à l'entrée de l'Amazon Room, dont 10 en intérieur et donc seulement 7 à essayer de ne pas fondre sous le soleil de Vegas. Supportable. C'est même une "promenade" que j'appréciais, qui m'aidait mentalement à me mettre dans le bon état d'esprit avant d'aller jouer.

En 2020, comme vous n'êtes pas sans le savoir, les WSOP ont été annulés à cause de la pandémie et, cette année, ils ont été décalés à l'automne pour éviter toute précipitation liée au contexte de la pandémie. Pour nous joueurs, la décision est toujours plus facile à prendre quand il n'y a qu'une seule option possible. L'an dernier, le Covid-19 s'est chargé de tuer dans l'œuf tout débat. Mais cette année : j'y vais ou j'y vais pas ?

Jusqu'ici tout va bien

Leo Margets ChatL'organisation des WSOP a imposé comme prérequis la vaccination pour les joueurs souhaitant participer. Tout débat moral mis à part (pour ça, je vous... Lire la suite

[Blog] Bracelet online ? Bracelet quand même !

Par dans Tournois LiveTournois Online il y a 1 mois.

Adrián Mateos Blog Facebook

Salut tout le monde, comment ça va ? Votre été s'est bien passé ? Vous avez pu partir en vacances ? J'espère que vous en avez profité pour vous déconnecter quelque temps et recharger les batteries avant la rentrée. Une reprise déjà bien actée pour moi puisque je vous écris ces lignes au beau milieu des Winamax Series, et juste après une nouvelle session en direct sur la chaîne Twitch espagnole de Winamax.

Comme depuis pas mal de temps - je vous avais d'ailleurs fait un blog FAQ à ce sujet - l'une des questions qui revient le plus lors de ces streams concerne ma présence ou non à Las Vegas lors des prochaines semaines pour les World Series of Poker. Aujourd'hui, j'en suis plus proche que jamais puisque quand cet article sera publié, je serai déjà au Mexique, pour y passer deux semaines en vu de mon entrée aux États-Unis - vous le savez sans doute, il n'est pas possible de voyager directement vers le pays de Joe Biden depuis l'espace Schengen. Alors maintenant que j'y suis presque, il est temps de passer au sujet qui brûle les lèvres de tout le monde : les bracelets !

Une récompense incomparable

Adrián Mateos WSOPE

Là où tout a commencé (ou presque).

Tout au long de l'année sur le circuit - une année normale en tout cas - ce ne sont pas les festivals prestigieux qui manquent, comme les étapes de l'European Poker Tour. Mais aucun ne peut rivaliser avec les WSOP. Là-bas, le vainqueur ne repart pas avec une énième coupe ou son nom gravé sur un gigantesque trophée mais une récompense comparable à une médaille olympique : un bracelet de Champion du Monde. Un trophée à nul autre pareil qui déchaîne les passions et dont les classements sont connus et suivis par l'ensemble de la planète poker. Pour l'heure, c'est... Lire la suite

[Blog] Ma journée optimale

Par dans GénéralLife Style il y a 1 mois.

Blog Arrobares Facebook

Septembre est là, ce fameux mois synonyme de retour au travail après les vacances, ou tout du moins du repos bien mérité (en tout cas je vous le souhaite). Comme à chaque fois, c’est une période qui coïncide avec la mise en place d’une nouvelle routine et de nouvelles méthodes de travail, pour accomplir de nouveaux objectifs.

Niveau horaires de travail, façons d’étudier ou encore durée de mes sessions, j’ai un peu tout essayé. À tel point qu’aujourd’hui, je pense être enfin arrivé à une routine qui me semble optimale. Cela ne sert à rien d’essayer de se concocter un programme trop chargé et irréalisable. Vous risquez fort de ne pas vous y tenir, ce qui ne générera qu’encore plus de stress et d’anxiété.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici donc la routine quotidienne que j’ai mise en place. Elle est évidemment très personnelle et ne vous conviendra peut-être pas. Mais elle peut vous fournir une base de travail pour ensuite créer la vôtre.

8h-9h : Réveil
Dans l’idéal, ne mettez pas de réveil, même si cela risque d’être compliqué au départ. Il faut habituer votre corps en respectant vos heures de coucher pendant une certaine période. Si c’est une journée où je ne fais pas de sport (voir plus bas), je jeûne jusqu’à midi. Car oui, je pratique le jeûne intermittent 16/8, c'est-à-dire un bloc défini de huit heures durant lequel je prends tous mes repas, suivi de 16 heures sans manger.

Arrobares Vélo

Rien de tel pour recharger les batteries avant la reprise.

10h-13h : Sport/courses
J’ai pris l’habitude de faire de l’exercice physique chez moi deux à trois fois par semaine. J’ai aussi prévu d’ajouter trois séances par semaine de renforcement musculaire. En tant que joueur de poker, c'est primordial de... Lire la suite

[Blog] Une année pour tout donner

Par dans Tournois LiveLife Style il y a 1 mois.

Pierre Calamusa Blog

Pour la plupart des gens, le mois de septembre rime avec rentrée des classes, et le joueur de poker que je suis ne déroge pas à la règle cette année. Que ce soit sur la toile ou in real life, l'arrivée imminente des Winamax Series puis des World Series of Poker seront autant d'occasions de frapper un grand coup. Je me suis donc fixé des objectifs extrêmement élevés cette année, les voici.

Objectifs physiques

Courir au moins trois fois par semaine : 45 minutes de footing le dimanche en endurance fondamentale, une séance de fractionné le mercredi et une sortie longue de 75 minutes le vendredi.
Musculation deux fois par semaine, le mardi et le samedi.

Quels moyens pour les réaliser ?
Je dispose d'un entraîneur personnel à l'année, qui me prépare des programmes personnalisés et m'aide à mettre plus d'intensité dans mes séances lorsque je suis chez moi. À Vegas, je serai en colocation avec Tony Miles qui pourra à son tour m'accompagner et me soutenir.

Objectifs poker

Live : Jouer pour au moins 200 000 € de buy-in sur l'année avec un rendement minimum de 40%, soit un profit espéré de 80 000 €.
Online : Jouer au moins 1 000 tournois sur Winamax avec un buy-in moyen de 150 € et un ROI minimum de 35%, soit un profit espéré de 52 500 €.
Profit total espéré : 132 500 €.

TableauQuels moyens pour les réaliser ?
Je me suis inspiré des sportifs de haut niveau, en permanence entourés d'un staff qui les aide à performer. J'ai décidé cette année de faire de même en reversant 5% de mes gains annuels pendant deux ans à une personne (une sommité dans le domaine des solvers dont je tairai évidemment le nom) qui m'aidera à développer mes compétences techniques.

C'est la seule solution qui puisse me permettre de... Lire la suite

[Blog] L'oiseau fait son nid

Par dans GénéralLife Style il y a 2 mois.

Blog Guillaume Diaz Facebook

À l’heure où je vous écris ces lignes, mon fils Noah fête ses deux mois, et autant vous dire que ces soixante derniers jours ont été riches en émotions pour Miriam et moi.

Petit flashback. Nous sommes à la mi-mai. Alors que Miriam est en plein dans son huitième mois de grossesse, nous nous rendons à son dernier rendez-vous à l’hôpital, pour vérifier qu'elle et le bébé sont en bonne santé et avoir une idée un peu plus précise de la date de l’accouchement. Les nouvelles sont excellentes, le bébé se porte à merveille, sa maman aussi et le médecin nous dit qu’il y a de grandes chances que l’accouchement ait lieu avant le terme initialement prévu du 6 juin. Nous sommes tous les deux hyper heureux et évidemment pressés de voir notre enfant - Miriam sûrement plus que moi pour des raisons évidentes. Sa grossesse s’est très bien passée mais elle commence à accuser le coup physiquement et n’attend désormais plus qu’une chose : tenir son enfant dans ses bras et pouvoir enfin dormir sur le ventre (sérieusement !).

Les semaines passent et nous nous retrouvons le 12 juin au matin, une semaine donc après la date annoncée. Retour à l’hôpital pour vérifier que tout va toujours bien, et c’est le cas. Petit Noah a simplement décidé de prendre son temps avant de nous rejoindre. Les médecins décident tout de même de déclencher le processus pour éviter d’augmenter toute probabilité de risque, et donnent donc à Miriam un comprimé. Ils nous renvoient chez nous en nous disant de revenir lorsque les contractions seront intenses et très fréquentes. Moi qui pensais que nous allions rester a l’hôpital avec elle en "observation", je m’étais bien trompé. Nous retournons donc chez nous, et je vous avoue qu’à ce moment-là, ma seule peur était que le... Lire la suite

[Blog] Vegas on my mind

Par dans Tournois Live il y a 2 mois.

Lewis-Blog

Après un été assez festif, le moment est venu : le poker est de retour, et ça s’annonce grandiose ! Finis la bronzette à la plage, les Spritz, les mölkky, mariages et autres pétanques, finis les matches de l’Euro et les multiples apéros... La plus grande compétition de poker au monde revient et elle risque de marquer l’histoire : je veux bien sûr parler des WSOP. Pour moi, c’est clairement l'échéance qui me motive le plus à court terme. Dix heures de live par jour pendant plus d’un mois. Ma troisième maison. Welcome to Fabulous Las Vegas !

À moins que les gouvernements nous réservent quelques nouvelles surprises, normalement, ça va le faire. Et je ne manquerai ça pour rien au monde. Après avoir attendu une dizaine d’années entre ma découverte du poker et ma grande première aux WSOP en 2017, il s'est déjà écoulé 24 longs mois depuis les derniers Championnats au monde de poker auxquels j’ai participé. Vous pourriez me dire “Attends Romain, il y a eu tout de même beaucoup de festivals en ligne !", et vous auriez raison. Mais ce n’est pas la même chose, tout le monde le sait. On ne ressent pas cette sentation de légèreté en atterrissant sur le tarmac de l'aéroport McCarran, quand on arrive super-motivé et plein d'espoir. On ne s’installe pas dans une villa pendant 40 jours en plein milieu d’un désert réaménagé pour abriter tous les excès. On ne monte pas les marches du Rio, on ne passe pas des journées entières dans l’unique but de mieux jouer le tournoi du moment, de passer chaque Day, d'avancer un pas après l'autre. Sans penser à rien d'autre.

Romain Lewis
Mon objectif ? Vivre un automne plein de chants au Rio. Avec un peu de chance, cela sera possible. Alors qu'en ligne... Je veux vivre deux mois pleins d'émotions, de joies, de... Lire la suite