[Blog] Aventures en Australie

Par dans Life Style il y a 4 mois.

Diaz-Blog
G’Day Mate ! Cette manière de dire « Salut » typiquement australienne m’avait beaucoup manqué ! Oui, cela faisait huit ans que je n’étais pas retourné en Australie (comme je vous l'avais expliqué dans mon dernier blog) et ce fut un énorme plaisir d’y repartir à nouveau pour tenter ma chance aux Aussie Millions.

J'ai loué un appartement avec une vue magnifique sur le centre de Melbourne, avec ma copine Miriam et plusieurs joueurs français qu’une bonne partie d’entre vous connaissent sûrement : Arthur Conan, Corentin Ropert, Maxime Parys, Duco ten Haven et le plus beau des Champions du monde, Jérémy Saderne. Un champion en cachant un autre, Ivan Deyra était également de la partie, tout comme Sylvain Loosli et quelques autres Français réguliers du circuit.

Toutes les conditions étaient réunies pour claquer une grosse perf' au pays des kangourous : une bonne ambiance, des top joueurs avec qui échanger au quotidien et des tournois magnifiques tous les jours, dont le Main Event à 10 600 AU$ (environ 6 500 €), qui est probablement le deuxième plus beau tournoi de l’année après THE Main Event, celui des WSOP.

Diaz2

On oublie vite le poker...

Malheureusement, mes résultats n'ont pas été à la hauteur, avec aucune place payée en 11 tournois joués, dont 2 quasi-bulles très frustrantes sur le 2 500 AU$ (≈ 1 500 €) et le dernier tournoi du séjour, le 6-Max 5 000 AU$ (≈ 3 000 €), où Sylvain Loosli terminera 4e et Arthur Conan 6e.

Je suis reparti d’Australie évidemment déçu de ce séjour niveau poker. Cependant, rien d’alarmant vu le faible échantillon d'épreuves jouées, et cela m’a permis de découvrir cette incroyable série de tournois. En dehors des tables, découvrir Melbourne avec ma girlfiend Miriam fut évidemment une superbe... Lire la suite

[Blog] Le rêve australien

Par dans Tournois Live il y a 6 mois.

Guillaume Diaz Blog

2020 va démarrer sur les chapeaux de roue pour moi ! Pour la première fois depuis que je joue le circuit live régulièrement, je vais avoir la chance de me rendre en Australie en janvier, et plus précisément à Melbourne, pour participer aux Aussie Millions. Comme je suis très impatient d’y aller, j’ai décidé d’en faire le sujet de ce nouveau blog. Let’s go!

Comme vous pu le lire dans ces colonnes, Mustapha et Romain ont eux-mêmes traversé le globe l’an dernier et ne m’ont dit que du bien de ce festival. Il s’étale sur trois semaines, avec de gros tournois tous les jours, un main Event XXL a 10 000 $ offrant plus de 1,5 million de dollars au vainqueur, le tout dans une ville magnifique de l’hémisphère sud… ce qui veut dire l’été en janvier ! Bref, je me demande encore pourquoi je n’ai pas tenté le déplacement plus tôt (ah si, peut-être les 40 heures de vol aller-retour…).

En revanche, si je n’ai jamais joué l’Aussie Millions, j’ai déjà pu découvrir ce magnifique pays qu’est l’Australie - une petite partie en tout cas, bonne chance pour tout visiter - et même jouer au poker là-bas.

Il y a un monde ailleurs

Romain - Legat - Volatile

Petit flash-back neuf ans en arrière. Je suis en deuxième année d’IUT et travaille en alternance au golf d’Aix-les-Bains. J’y rencontre un futur presque Champion du Monde de poker, que vous avez pu découvrir cet été lors des WSOP grâce au reportage Winamax, Simon Legat (photo), qui a terminé quatrième sur le Double Stack à 1 000 $.

On passe beaucoup de temps ensemble à discuter de tout et de rien et il me raconte notamment ses anecdotes de séjours en Colombie, en Inde, en Thaïlande et autres. Déjà fasciné par les voyages à l’époque, j’écoute avec enthousiasme ses histoires, ce qui renforce chaque jour mon... Lire la suite

[Blog] Un tour du monde express

Par dans Life StyleAnalyse de mains il y a plus de 4 ans.

Après m’être déplacé aux Bahamas pour le grand rendez-vous poker de début d’année, j’avais décidé d’enchaîner directement sur Melbourne. C’était la première fois que je pouvais retourner en Australie (j’y avais passé un mois en 2012) pour aller jouer les fameux « Aussie Millions » dont on m’avait dit beaucoup de bien.

En effet, l’étape de Deauville ayant été supprimée du calendrier EPT, l’Australie s’offrait enfin à moi fin janvier ! Finie la morosité du climat de la Normandie en hiver, et place au soleil de Melbourne (en alternance avec la pluie de temps en temps, tout de même…), qui accueille pour mon plus grand bonheur l’Open d’Australie au même moment !

Bad run aux Bahamas

Après avoir fait l’impasse sur le PCA l’an dernier pour des raisons personnelles, je dois avouer que j’étais assez excité à l’idée de retourner sur Paradise Island au beau milieu de l’hiver. Pour des raisons météo, bien sûr, mais surtout parce que l’organisation de l’EPT avait prévu un énorme festival de tournois, avec de nombreux buy-in élevés (5000$ et plus). Même si les frais sur place sont exorbitants, on a le sentiment d’être en vacances sur cette île assez paradisiaque, et le fait de pouvoir jouer beaucoup de tournois « High-Stakes » compense quelque peu les frais.

La première mauvaise nouvelle, c’est que le buy-in de l’EPT avait été divisé par deux, et malgré tous les satellites organisés online, le nombre de joueurs inscrits sur le Main Event fut assez décevant : à peine plus que l’an passé. La « bonne nouvelle » c’est que ça ne m’a en rien affecté puisque je n’ai réussi qu’à survivre quelques heures durant le Day 1 ! Pas de quoi s’affoler toutefois, vu le nombre de side events au programme. J’ai donc enchainé pas moins de dix... Lire la suite