[Blog] La mémoire dans la peau

Par dans GénéralLife Style il y a 4 mois.

Adrián Mateos Blog

¡Hola a todos! La dernière fois que je me suis assis devant mon clavier d’ordinateur pour écrire mon article de blog précédent, c’était fin avril, au point culminant de toute cette crise qui commence un petit peu à se calmer. Après avoir été très terre à terre, à essayer d’imaginer un nouvel ordre du poker mondial privé de tournois live, j’ai choisi cette fois de développer un fil conducteur un peu plus abstrait, auquel j’ai beaucoup pensé ces dernières semaines : la mémoire.

Selon Wikipédia (référence de notre temps s’il en est), la mémoire est une fonction du cerveau qui permet à l’organisme d’encoder, de stocker et de récupérer les informations du passé. De façon bien moins scientifique, mon interprétation de la mémoire serait un moyen de ramener dans le présent des sentiments, des sensations ou des souvenirs du passé. En plus, bien sûr, d’être un moyen de conservation dans notre cerveau d’informations concrètes comme l’heure d’un rendez-vous, un numéro de téléphone ou une range de 3-bet grosse blinde contre bouton 15 BB deep.

À la recherche des souvenirs perdus

Vous ne le savez probablement pas (ou si) mais fin juin je suis enfin retourné en Espagne, dans ma ville de natale de San Martín de la Vega (en grande banlieue de Madrid), pour la première fois depuis quatre mois. À ce moment-là, ma mémoire m’a alors ramené énormément de sentiments positifs dont je ne me serais sans doute pas rappelé si nous étions restés coincés dans notre train-train quotidien. Mais avec le confinement, j’ai eu le temps de me souvenir et, disons-le, d’aimer ça.

Adrián Mateos WSOP

Je me suis souvenu de mes succès les plus notables, comme à l’EPT Monte-Carlo, de mon premier bracelet WSOP remporté à Paris ou des deux autres décrochés à Las Vegas.... Lire la suite

[Blog] Grande Finale WiPT : on va s'éclater !

Par dans Tournois Live il y a 9 mois.

FBK

La Grande Finale du premier Winamax Poker Tour Espagne se tiendra à Madrid du 19 au 29 mars. C'est un événement qui me touche particulièrement... Le Casino Gran Madrid de Torrelodones est très important pour moi : c'est là que j'ai commencé à jouer au poker, dès 18 ans. Et c'est là que j'ai remporté en 2012 le tout premier tournoi live auquel j'ai participé : le Circuito Nacional de Poker. Trois mois plus tard, c'est encore à Torrelodones que j'ai gagné l’Estrellas Poker Tour. On peut donc dire que ma carrière a décollé ici. Je me souviens encore parfaitement du moment : immédiatement après l'Estrellas, je décidais de partir à Deauville pour jouer mon premier EPT.
 

Adrian Mateos 2012
Octobre 2012 : Adrian joue son premier tournoi live à côté de chez lui. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas foiré son entrée...

Au delà des titres, rappelons que c'est à Madrid que je suis né. Forcément, je suis ravi que la marque que je représente organise chez moi ce qui me semble être son festival le plus important de l'année en Espagne, dans un endroit aussi symbolique pour moi.

Au cours des derniers jours passés à Prague en décembre pour l'EPT, j'ai eu l'occasion de rencontrer Matthieu Duran. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Matthieu est en charge de tous les évènements live de Winamax depuis 2011. Il est le papa de festivals tels que le WiPT et le SISMIX.. Nous avons eu une brève conversation durant laquelle il m’a lâché quelques infos sur le calendrier de la Grande Finale du Winamax Poker Tour. Et à vrai dire, plus il m'en parlait, plus ça m’intéressait...

Adrian Mateos et Matthieu Duran
Adrián lance le Day 2 du Main Event Sismix 2018, aux côtés Matthieu Duran. À peine 36 heures plus tard, c'est Matthieu qui prendra le micro pour saluer la... Lire la suite

[Blog] La Máquina est relancée

Par dans Tournois Live il y a 11 mois.

Blog Adrian
Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Comment se passe cette fin d'année pour vous ? La mienne se déroule plutôt bien, comme vous le savez probablement, et c'est précisément le sujet que je veux aborder dans mon dernier blog de 2019 !

L'ultime grand festival de l'année, l'European Poker Tour de Prague, vient de se terminer pour moi, et je repars avec un goût sucré dans la bouche : non seulement parce que les résultats ont été au rendez-vous, mais aussi parce qu'au cours des deux derniers mois, j'ai réussi à renverser une situation compliquée pour moi, inconfortable pour n’importe quel joueur mais particulièrement pour quelqu'un d'aussi compétitif que moi.

Comme vous l'avez vu, j'ai réussi deux excellentes perfs’ aux Bahamas en novembre, en remportant le Super Highroller à 25 000 $ et le Main Event Caribbean Poker Party. À d’autres moments de ma vie, ces résultats auraient été suffisamment conséquents pour que je sois très heureux et satisfait, mais lorsqu’ils sont survenus, ils constituaient deux succès particulièrement importants pour moi.

Adri4
Je l'ai déjà dit dans une autre interview, et je ne voulais pas manquer l'occasion de le répéter ici également ; je ne vais pas cacher la réalité ou essayer de prétendre que c'est quelque chose qui ne m'affecte pas, au-delà de la réalité économique que tout le monde peut comprendre et imaginer : en 2019, les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais. Les résultats n’arrivaient pas et c'était quelque chose qui commençait à affecter mon humeur. Heureusement, j’ai obtenu de bons résultats en ligne en parallèle, et j'ai encaissé plusieurs gains importants qui ont maintenu mon humeur à un niveau "normal". Mais quand vous vous rendez sur des festivals, que vous voyagez à... Lire la suite

[Blog] Motivés, motivés !

Par dans Général il y a plus d'un an.

Adrián Mateos Blog

¡Hola a todos!

Cela faisait un petit moment que vous n’aviez pas eu de mes nouvelles via ce blog. Si vous avez bonne mémoire, la dernière fois, je vous ai raconté comment je gérais mes breaks et le temps chez moi quand je ne suis pas sur les routes.

Cette fois, j’aimerais vous parler d’un facteur que je considère très important pour n’importe quel joueur de poker, qui concerne aussi bien les professionnels qui jouent les plus gros tournois du circuit que les joueurs amateurs qui ont envie de progresser. Ce facteur, c’est la motivation.

La motivation est un point clé pour un joueur de poker, parce qu’elle peut servir de moteur à plusieurs moments de notre carrière, bons ou mauvais. En ce qui me concerne, j’ai toujours pensé et continue de penser que cela m’a énormément aidé pour arriver où j’en suis.

Le plaisir avant tout

Le premier élément à prendre en compte quand on parle de motivation doit être la réponse à cette question : suis-je heureux quand je joue au poker ? Ici, il n’y a pas de débat possible : ce doit être oui. Dans le cas contraire, mon conseil est simple : arrêter de jouer et prendre un peu de temps pour réfléchir. Si cela doit vous arriver, ne vous inquiétez pas. On a tous besoin de prendre un peu de distance de temps à autre.

Personnellement, j’ai toujours dit que je prenais beaucoup de plaisir grâce au poker, dans tous ses domaines : j’aime étudier, jouer online, voyager pour participer aux plus beaux tournois et cela m’a permis de rencontrer beaucoup de gens qui comptent pour moi. Malgré les périodes de bad run qui peuvent être difficiles à encaisser, l’envie de continuer est intacte. J’essaie de garder une vision globale des choses, en gardant en tête les nombreux souvenirs... Lire la suite

[Blog] Déconnexion (presque) totale

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

Blog Adrian

¡Hola a todos!

Je vous écris ces quelques lignes en plein coeur d'une des villes espagnoles qui respire le plus le poker, surtout ce moment : Barcelona ! L'EPT Barcelone est un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de poker. L'offre de tournois y est incroyable, avec des affluences toujours impressionnantes et des profils de joueurs qu'on croise rarement ailleurs. Mais ce n'est pas l'objet de ce blog : je veux vous parler d'une étape normale, mais primordiale, du calendrier d'un professionnel : le break.

Après des World Series of Poker intenses, au cours desquels j'ai joué un grand nombre de tournois, dont certains très chers (voire excessivement chers, comme le Big One for One Drop à un million de dollars), j'ai profité d'une pause de quelques jours pour déconnecter. Je dois reconnaître que j'en avais vraiment besoin.

À mon retour de Las Vegas, j'ai essayé prendre des vacances, comme n'importe quelle personne qui a une activité professionnelle le ferait dès qu'il a un peu de temps de libre. Bien sûr, la situation d'un joueur de poker est particulière : on peut techniquement prendre des vacances quand on le veut. Néanmoins, j'essaie de gérer mon emploi du temps le plus sérieusement possible et, quand il y a des tournois importants, je ne les rate que rarement. Sauf qu'après ces WSOP, j'avais besoin de m'évader.

J'aurais pu jouer le festival du Seminole Hard Rock Hollywood Poker aux côtés de quelques compatriotes espagnols, mais je n'avais qu'une seule envie : rejoindre mes potes et ne pas penser au poker. C'est parfois difficile, car la plupart d'entre eux suivent mes perfs' sur mes réseaux sociaux ou sur les reportages des sites spécialisés. Mais presque toujours, après avoir répondu aux... Lire la suite