[Blog] Nos vies sans poker

Par dans Life Style il y a 4 mois.

Blog Nos Vies Sans Poker

Lors d'un récent repas de famille, une tante m'a demandé : "Si t'étais pas joueuse de poker, tu ferais quoi ?" Je lui ai répondu : "Être maman ! C'est le plus beau métier du monde !" Non, je déconne. Celui qui a inventé cette phrase devait certainement être un mec qui autrefois lavait des anus d'éléphants. Mais, entre nous, j'ai galéré à lui répondre. Je crois d'ailleurs que j'ai préféré la féliciter sur sa très belle tarte au citron pour esquiver la question. Pourquoi aurais-je envie de faire un autre métier ? Le jeu me passionne, je voyage, chaque tournoi que je dispute peut être un bouleversement financier, il y a de l'adrénaline, des rencontres et de la stimulation intellectuelle. Bref, joueuse de poker pro, ça me va bien. Mais alors que je tentais tant bien que mal d'enlever ce morceau de pâte feuilletée ayant réussi à se coincer au-dessus de ma canine, je me suis demandée ce qu'ils feraient comme taf, mes petits copains du Team, s'ils n'avaient pas percé dans le poker... Coup de chance pour vous, j'ai réussi à me procurer leurs biographies parallèles.

Aladin Reskallah : créateur d'appli de rencontre

AladinFondateur de l'application PicAndDate, Aladin Reskallah figure sur la liste Forbes des 50 personnalités de moins de 35 ans les plus riches du monde. "Sur mon campus au Canada, j'ai vu cette nana absolument magnifique et je ne savais pas comment l'aborder, expliquait Aladin à son biographe. J'avais vraiment envie de croquer ses lèvres," poursuivait-il, avant d'être interrompu. "Oui, pardon, c'est là que j'ai eu l'idée !" Sa révolution ? Une application permettant de prendre en photo un individu pour immédiatement accéder à son prénom et son numéro de téléphone. "Je me suis approché d'elle et je l'ai prise en photo," se... Lire la suite

[Blog] La Máquina est relancée

Par dans Tournois Live il y a 6 mois.

Blog Adrian
Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Comment se passe cette fin d'année pour vous ? La mienne se déroule plutôt bien, comme vous le savez probablement, et c'est précisément le sujet que je veux aborder dans mon dernier blog de 2019 !

L'ultime grand festival de l'année, l'European Poker Tour de Prague, vient de se terminer pour moi, et je repars avec un goût sucré dans la bouche : non seulement parce que les résultats ont été au rendez-vous, mais aussi parce qu'au cours des deux derniers mois, j'ai réussi à renverser une situation compliquée pour moi, inconfortable pour n’importe quel joueur mais particulièrement pour quelqu'un d'aussi compétitif que moi.

Comme vous l'avez vu, j'ai réussi deux excellentes perfs’ aux Bahamas en novembre, en remportant le Super Highroller à 25 000 $ et le Main Event Caribbean Poker Party. À d’autres moments de ma vie, ces résultats auraient été suffisamment conséquents pour que je sois très heureux et satisfait, mais lorsqu’ils sont survenus, ils constituaient deux succès particulièrement importants pour moi.

Adri4
Je l'ai déjà dit dans une autre interview, et je ne voulais pas manquer l'occasion de le répéter ici également ; je ne vais pas cacher la réalité ou essayer de prétendre que c'est quelque chose qui ne m'affecte pas, au-delà de la réalité économique que tout le monde peut comprendre et imaginer : en 2019, les choses ne se passaient pas comme je le souhaitais. Les résultats n’arrivaient pas et c'était quelque chose qui commençait à affecter mon humeur. Heureusement, j’ai obtenu de bons résultats en ligne en parallèle, et j'ai encaissé plusieurs gains importants qui ont maintenu mon humeur à un niveau "normal". Mais quand vous vous rendez sur des festivals, que vous voyagez à... Lire la suite

[Blog] Une nouvelle étape

Par dans Tournois Live il y a plus de 2 ans.

Une nouvelle étape dans ma carrière de joueur de poker professionnel a récemment débuté. Cela fait déjà quelques années que je me consacre à plein-temps au poker, pourtant je crois que ce n’est que maintenant que je peux vraiment me considérer comme un professionnel à part entière.

Cela faisait plusieurs mois que mon intégration au sein du Team Pro Winamax était discutée en coulisses : l’annonce officielle a été faite le samedi 14 octobre. J’aborde ce nouveau défi avec une grande joie. Représenter une société prestigieuse comme Winamax est quelque chose que je n'ai encore jamais fait, mais je suis convaincu que je saurai me donner à 110%, comme je le fais toujours, pour qu'ensemble nous parvenions à de grandes réussites. Jusqu’à présent, mes impressions sont plus que bonnes.

Mon premier geste en tant que joueur Winamax fut de voyager à Paris pour apposer ma signature au bas du contrat. J'ai eu l'occasion de vérifier en personne la solidité de ma nouvelle « maison » : Winamax avait organisé un freeroll auquel ont participé un tas de joueurs, beaucoup plus que ce que je ne m’imaginais. Car quand je dis « un tas », je veux dire des milliers de personnes, ce qui m'a vraiment impressionné. J’ai aussi été frappé par la salle où l'événement se tenait : elle était gigantesque et tout était vraiment très bien organisé. De plus, j'ai senti que le public français s'identifiait beaucoup à la marque : c’est quelque chose qui m’a véritablement épaté, en plus de me donner un indice sur ce que mon nouveau sponsor pouvait réussir au cours des prochains mois.

WiPT
À Paris, j’ai rencontré une bonne partie du staff Winamax et mes nouveaux coéquipiers. J’en connaissais déjà certains, croisés à plusieurs reprises lors de tournois précédents, comme... Lire la suite