Sous le signe du W

Par dans

Bien après tous les bétisiers, best-of, Top 100, récapitulatifs qui ont encombré, comme chaque année, les programmes télés pendant les fêtes, mon compte-rendu de l'an de grâce 2008 arrive quelque peu à la bourre, alors que 2009 est déjà commencée depuis quinze jours. C'est que, procrastination de bon aloi mise à part, j'ai été bien occupé par l'EPT des Bahamas la semaine dernière. Et, avec leur année à 2,7 millions de dollars de gains, les bougres du Team Winamax me forcent à écrire un long pavé pour résumer les douze derniers mois. Pas que je cherche à m'en plaindre, bien au contraire !

Loin de rentrer dans le détail de chacun des exploits accomplis par le Team, cet article sert avant tout de pense-bête... Une collection de liens pointant vers les dizaines de reportages qu'en compagnie de Yuestud, Paco, Régis et Junior, j'ai effectué tout au long de l'année, chanceux que je fus de pouvoir assister à tous ces moments mémorables.

Une année avec le Team Winamax, c'est...

C'est sous le soleil des Caraïbes que le Team entame son année 2008 en janvier. Impossible de résister à l'appel de Paradise Island, terre d'accueil du plus gros tournoi de l'année hors-WSOP . Pas de résultat notable pour le Team, mais la fête sera au rendez-vous quand même : c'est un ami des W, Bertrand « ElkY » Grospellier, qui va triompher de plus de 1,100 joueurs et remporter le premier prix de 2 millions de dollars. Un an après, je ne me suis toujours passé de regarder le superbe résumé vidéo de la semaine monté par Régis et Paco :


Quelques déplacements en petit comité vont suivre durant l'hiver, pour les étapes EPT de Dortmund, Copenhague et Varsovie. On retient toujours quelque chose d'intéressant des voyages du Team, même quand les résultats ne sont pas au rendez-vous. Je me souviendrai par exemple de cette hilarante conversation entre ElkY et Arnaud à Dortmund, du compte-rendu du premier tournoi d'Almira aux couleurs du Team (Copenhague), où encore des vidéos de coups joués et commentés par les pros en quasi-direct à Varsovie – encore une innovation signée Winamax - en exclusivité mondiale, bien entendu.

Les choses sérieuses commencent en mars pour le Team... Antony Lellouche entame son année à million de dollars en terminant en seconde place d'une épreuve de Omaha organisée en marge de l'Irish Open. Tout au plus un galop d'essai pour Antony, avant de réaliser le meilleur résultat de sa carrière une semaine plus tard : une autre seconde place, mais autrement plus importante celle-là, à San Remo, à l'occasion du plus gros tournoi jamais organisé en Italie. Antony passe au travers de 700 joueurs et remporte 505,000 euros, après avoir disputé une partie mémorable en compagnie d'Eric Koskas, qui allait rejoindre le Team un mois plus tard.


Lors de la Grande Finale de l'European Poker Tour à Monte Carlo, Manuel Bevand, dernière recrue du Team, atteint la table finale d'un side-event. Arnaud Mattern fait de même durant une autre épreuve, tandis qu'Alexia Portal chute aux portes de l'argent dans le Main Event, éliminée sur un cruel bad-beat. La semaine suivante, Ludovic, Nicolas et Arnaud s'envolent à Las Vegas pour disputer le plus gros tournoi de No Limit Hold'Em de l'année : la finale 25,000 dollars du World Poker Tour. CrocMonsieur tirera son épingle du jeu en se hissant dans les places payées de cette très difficile épreuve.


Michel Abécassis, Vikash Dhorasoo, Eric Koskas et Davidi Kitai intègrent officiellement le Team Winamax au printemps. L'équipe compte désormais 13 joueurs. Premier joueur du Team a avoir été recruté hors des frontières héxagonales, Davidi fera très vite parler de lui en remportant le « Big Deal », quelques jours à peine après son arrivée chez les W. Et ce n'est que le début, comme l'on va vite s'en apercevoir...


L'été arrive : en cinq mois, les tournois se sont enchaînés sans relâche, mais pas le temps de souffler pour autant : le Team fonce tête baissée, et embarque pour le grand pèlerinage annuel de six semaines aux World Series of Poker, s'installant dans une luxueuse villa à quelques encablures du Rio. Dire que leur séjour à Las Vegas aura été profitable serait un doux euphémisme. Après dix jours de festival, Nicolas Levi va ouvrir la marque pour le Team en atteignant la finale de l'épreuve de No Limit à 2,500 dollars. Anthony Roux, Arnaud Mattern et Guillaume de la Gorce rajouteront plusieurs lignes à leur palmarès, mais c'est Davidi Kitai qui occupera le devant de la scène avec trois places payées, dont deux finales, et bien sur (qui pourrait l'oublier ?) une magnifique victoire dans l'épreuve de Pot-Limit à 2,000 dollars. Un moment qui restera à jamais gravé dans les mémoires du Team, tous réunis pour fêter à l'unisson leur premier bracelet.

Dans le Main Event à 10,000 dollars réunissant 6,844 joueurs, Manuel Bevand atteindra une plus qu'honorable 221ème place. Le meilleur résultat français lors du plus gros tournoi du monde sera obtenu par un joueur amateur qualifié sur Winamax, Stéphane Hornet, qui termine en 106ème place, après avoir battu plus de 98% du field !

Après quelques semaines de repos post-WSOP, la rentrée de septembre est des plus chargées pour le Team. Dans l'ordre : Michel Abécassis atteint la finale du Partouche Poker Tour, Davidi Kitai (encore lui !) termine en troisième place de l'EPT de Barcelone, manquant d'un cheveu le doublé WSOP/EPT, et Antony Lellouche trouve le temps de remporter un tournoi à Marrakech (résultats ici) entre deux grosses parties de cash-game au casino Es Saadi.

La rentrée voit aussi la naissance du blog que vous êtes en train de lire en ce moment, où les 13 membres du Team vont s'appliquer à coucher sur papier (virtuel) leurs récits de voyages, humeurs, exploits, bad-beats et compte-rendus. Plongez-vous sans hésiter dans les archives, car il y a de quoi lire : Cuts, Antony, Almira, Arnaud, Manub, Vikash, Michel, Moumouth, et les autres.... Tous réflechissent, se remettent en question, font partager leurs états d'âme, et c'est passionnant.



Pendant ce temps, le rythme ne faiblit pas. Aussitôt les World Series of Poker Europe terminées à l'Empire, le Team s'installe au Vic, quelques pâtés de maison plus loin, pour l'un des plus gros tournois EPT de la saison. Antony Lellouche réalise l'exploit en atteignant la finale pour la deuxième année consécutive, tandis qu'Alexia  se classe en 22ème position. Pas une mince affaire en fin de grossesse... Cathleen verra le jour deux mois plus tard - bienvenue parmi nous !

Au FPT Paris

Le Team revient à Barcelone le temps d'un court tournoi de Heads-Up, puis part en Hollande pour les Master Classics d'Amsterdam (où Davidi atteindra les demi-finales), tandis que le France Poker Tour commence sa quatrième saison avec un tout nouveau partenaire, Winamax. Les pros du Team se mélangent joyeusement aux pros à travers les hauts-lieux de la francophonie, de Marseille à Bruxelles en passant par Toulouse, Le Havre, Nice, Montpellier, et j'en passe. L'étape parisienne battra tous les records avec 1,240 joueurs réunis dans la même salle.



A l'automne, cap à l'est, avec les étapes EPT de Budapest, Varsovie et Prague enchaînées en l'espace de quelques semaines. C'est le grand retour de Cuts qui se classe dans chacune de ces trois épreuves, en particulier lors de l'étape polonaise, où il atteint l'ultime table en compagnie d'Arnaud. A Prague, Manub se hisse en demi-finales après un passage en table télévisée.



Vidéos commentées, blogs, échange sur les forums... Le Team poursuit dans sa volonté de partage des connaissances, et offre à la communauté un beau cadeau de Noël : les Master Class !


Et pour finir, cette longue et riche année 2008 s'achève en décembre à San Remo : le Team au complet couronne le nouveau champion de France Nicolas Ferrier. Rideau !

Le futur, que nous réserve t-il ?

Je sais ce que vous êtes en train de vous dire... Comment dépasser une année comme celle-là ? Je me le demande aussi... Mais je ne me fais pas trop de soucis non plus, et me régale à l'avance des succès à venir durant les douze prochains mois.

Des succès qui vont arriver, j'en suis sur, là, maintenant, tout de suite, très vite. Pourquoi pas à Deauville, où le Team fêtera dès mardi prochain le retour de l'European Poker Tour en France ?

Merci à tous pour votre soutien.. Je vous souhaite une excellente année 2009 !


Benjo DiMeo

Triple vainqueur VSOP à Cognac.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter