MIK22 : Ciao, Padrino !

Par dans

Michel Abécassis
Dans les films de gangsters qu'affectionne tant Michel Abécassis, ces chefs-d'oeuvres qui ont monopolisé bien des conversations au cours de bien des pauses-dîner des grands tournois de poker à travers le monde entier, les personnages n'ont que peu de contrôle sur leur destinée. La plupart du temps, leur dernière scène arrive sans crier gare, prenant de court le héros comme le spectateur, dans une effusion de violence jaillissant à travers l'écran, provoquée par une balle de pistolet, le tranchant d'un couteau ou la pression d'une corde à piano. Au moment de jouer son ultime scène au sein du Team Winamax, et de conclure une saga entamée il y a presque treize ans, MIK22 a tenu à rester maître de son destin : c'est lui-même qui a annoncé la nouvelle hier soir, en direct sur Winamax TV, dès les premières minutes du Multiplex Poker. Un dernier rebondissement qui en a surpris plus d'un dans le tchat ! Mais heureusement, la vie n'est pas un film de Scorcese ou un épisode des Sopranos : c'est dans la bonne humeur, avec une foule d'anecdotes et de rires, et le concours de ses coéquipiers, que nous avons célébré le départ du Padrino.
 


Résumer treize années et un personnage aux milles facettes en seulement une heure et demie d'émission relevait de la gageure. 90 minutes à peine pour raconter dans le détail le rôle crucial qu'a joué Michel dans le développement de Winamax, du Team et du poker français dans sa globalité : impossible ! Alors avec Harper, nous avons fait ce que nous savons faire de mieux : une émission bordélique, partant dans tous les sens, à l'image de celui qui a été un mentor pour nous deux. Depuis le lancement chaotique de Winamax en 2006, avec trois bouts de ficelle (et Patrick Bruel !) jusqu'à l'internationalisation du Team et l'accueil de pros espagnols, italiens et portugais, en passant par Dans la Tête d'un Pro, les séminaires, les voyages un peu partout dans le monde, les perfs (et parfois les cagoules !), les nuits dans le Vieux Vegas ou au micro de la radio, le forum Wam-Poker, ce mythique penalty marqué face à l'ASSE, les thèmes ont fusé de toutes parts, en zigzaguant, sans ordre particulier ni chronologie. Un peu comme une soirée avec Michel, quoi !

Michel AbécassisTour à tour médecin, journaliste, commentateur, golfeur, lanceur de dés, le touche-à-tout Michel Abécassis a déjà eu des dizaines de vies : la suivante a déjà débuté. Son autre jeu de cartes préféré, le bridge, celui qu'il pratique depuis l'âge de 16 ans, et dont il fut longtemps l'un des meilleurs représentants, le titille de nouveau. Sa victoire aux Championnats d'Europe l'an passé a ravivé une flamme ancienne, et l'a convaincu qu'il lui restait encore des titres à gagner. Comme par exemple celui de Champion du Monde... Voilà un article qu'il me tarde d'écrire !

En un sens, MIK22 ne quitte pas vraiment le Team Winamax, car l'empreinte qu'il laisse sur l'équipe, cette équipe qu'il a contribué à faire naître, ne risque pas de s'effacer. Et aussi parce qu'il nous l'a promis hier soir : Michel n'oubliera pas le poker. Entre deux titres au bridge, il y aura encore un peu de place pour un tournoi de Hold'em ou de Omaha de temps en temps. Nous voilà rassurés, car comme l'a dit quelqu'un dans le tchat hier, résumant à la perfection le sentiment général, "Je ne suis pas triste pour Michel : je suis triste pour nous."

L'histoire est belle parce qu'elle continue. De la part de tout le staff Winamax : merci pour tout, Michel, et à très bientôt.

Benjo
 




Michel Abécassis


Team Winamax


Team Winamax


Team Winamax


Golf


Team Winamax


Michel Abécassis


Michel Abécassis


Michel Abécassis


Michel Abécassis


Bridge


Michel Abécassis


Michel Abécassis


Benjo DiMeo

Reporter poker. Racontait déjà des coin-flips avant l'invention du Valet de pique.

Suivez Benjo DiMeo sur Twitter