Main Event : Ludovic Lacay s'impose !

Par dans

Tous les dimanches soirs sur Winamax, plusieurs centaines de joueurs se retrouvent pour disputer le « Main Event », le tournoi générant le plus important prize-pool du site. Avec un buy-in de 150 euros et une cagnotte garantie de 100 000 euros, Aurélien Guiglini et son équipe de « tournament managers » avaient clairement affiché leurs intentions à la création de l'évènement : lancer un rendez-vous hebdomadaire incontournable, rassemblant à la fois un énorme prize-pool et un field conséquent. Quatre mois plus tard, ils peuvent se satisfaire d'avoir relevé le défi !

Au soir du 6 février, ils étaient 837 à se lancer dans l'aventure, allant chercher la plus importante part possible des 115,506 euros de prize-pool. Et à ce petit jeu, c'est Ludovic Lacay qui s'en est le mieux sorti. « Sir Cuts » est effectivement devenu le premier joueur du Team Winamax à remporter l'épreuve ! « J'ai lancé trois tournois dimanche : le Grand Tournoi (1,000€), le HighRoller (300€) et le Main Event (150€) » confie Ludo. «  Après trois heures de jeu, j'étais encore sur les trois. J'ai préféré me concentrer sur le Grand Tournoi qui était vraiment difficile et j'ai réussi à me hisser dans l'argent avant de finalement sauter en neuvième place. »

Les joueurs du Main Event n'allaient alors pas tarder à entrer dans l'argent... « Je suis tombé à 15 blindes au moment à l'ITM » poursuit Ludovic. « J'ai ensuite payé un petit tapis avec Dame-Valet et j'ai fait face à As-Deux. J'ai perdu la confrontation et suis tombé à 8 blindes ! »

A partir de cet instant, plus rien n'a arrêté le toulousain : « En seulement vingt minutes, j'ai doublé trois fois ! Après, je n'ai plus quitté les premières places. J'ai gagné énormément de coups sans showdowns. » Une fois tombé à 24 joueurs, Ludovic Lacay n'a plus jamais quitté la place de chipleader. Sa fin de tournoi fut tout de même mouvementée. « A 5 joueurs restants, la partie est devenue très agressive mais j'avais bien observé mes adversaires, ce qui m'a permis de les contrer (grâce à de nombreux 3-bets avant le flop ou bien en relançant du minimum des c-bet) ».

Ludovic a alors atteint le face à face final avec 10 millions de jetons contre les 5 millions de « Sickario ». C'est sur des blindes 40,000/80,000 et après huit heures de jeu qu'est intervenue la dernière main. Au bouton, Ludovic place une mini-relance à 160,000 avec [Ac][2c]. « Sickario » 3-bet à 480,000 et est payé. Le flop [Ts][Tc][6c] apporte un tirage couleur à Ludo. Lorsque « Sickario » mise 500,000, il décide donc de relancer à 1,5 million puis de payer le tapis de son adversaire lorsque ce dernier lui réclame. Le pro Winamax fait face à [Ks][9s] et s'impose après un tournant et une rivière sans importance.

Au-delà des 25,065 euros accompagnant sa victoire, Ludovic Lacay est surtout « fier de s'imposer à domicile ! Je me souviens qu'à son arrivée dans l'équipe, Davidi Kitai avait remporté le Big Deal, qui était à l'époque le tournoi majeur de Winamax. Il avait ensuite remporté un bracelet puis fait une troisième place à l'EPT Barcelone. J'espère connaitre le même run ! » Pour se faire, Ludovic fait son entrée dans le World Poker Tour Paris (Prix d'entrée : 5,000€) dès jeudi à l'occasion du Day 1B. Le reportage sera à suivre en intégralité sur Winamax !

Tous les jours, vous avez la possiblité de vous qualifier pour le Main Event sur Winamax, le tout à partir de 5 euros !


Harper

Journaliste poker et sport, animateur du Multiplex Poker. A déjà regardé une compilation des tanks de Davidi Kitai en entier.

Suivez Harper sur Twitter