Le Team Winamax en 2012 : une année en or

Par dans

Pour sa sixième année d'existence, le Team Winamax a explosé tous les compteurs. Avec plus de 3,4 millions de dollars de gains, deux titres majeurs glanés lors d'épreuves de haute volée, une dixième place dans le plus gros tournoi de poker du monde, le collectif au W rouge a réalisé rien de moins que sa meilleure année sur le circuit pro du poker... Tout en continuant d'échanger quotidiennement avec le monde amateur via leur participation à des rencontres live, articles, quiz et vidéos stratégiques, blogs et challenges en ligne. Retour sur les moments marquants de ce grand cru millésimé...

Janvier


Bienvenue, Top Shark !

.



Le Team Winamax débute son année rivé sur la Top Shark Academy, impatients que sont les pros de connaitre l'identité du joueur qui, un an durant, intégrera son quotidien. Après s'être défait de milliers de joueurs et au terme d'une épreuve titanesque où il n'aura pas levé les yeux de son ordinateur une semaine durant, Ludovic « mikedou » Riehl décroche à l'arraché le contrat et se donne l'opportunité de faire le circuit professionnel durant douze mois. Un contrat qui sera d'ailleurs renouvelé une fois arrivé à son terme, mikedou ayant été un excellent ambassadeur des valeurs de Winamax.

Autour des tables, seul Ludovic Lacay décide de traverser l'Atlantique pour disputer le premier gros tournoi de l'année, la PCA, festival Caribéen qu'il décrit comme un « bootcamp idéal pour se préparer aux championnats du monde ». Cuts y ouvre le compteur de gains de l'équipe grâce à une sixième place obtenue sur une épreuve de Pot-Limit Omaha (pour 16,250$). Quelques semaines plus tard, Manuel Bevand atteint les demi-finales du Main Event des Euro Finals of Poker (12ème - 10,335€). C'est un certain Bruno Lopes qui finira par s'imposer dans ce tournoi...

Février


Rassemblement général à Deauville

.



L'European Poker Tour de Deauville lance véritablement la saison de l'équipe. Ludovic Riehl y fait son entrée et, agréable surprise, une nouvelle joueuse fait son apparition au sein du Team : Gaëlle Baumann, repérée après avoir terrorisé les tables de cash games du site sous le pseudonyme « O RLY ».
.


.

Les deux petits nouveaux n'atteignent pas les places payées, mais Marc Inizan (21ème - 23,000€) et Ludovic Lacay (58ème - 13,000€) s'en chargeront, Cuts et Mikedou nous offrant au passage un nouvel excellent cru de notre série phare, « Dans la tête d'un pro ».

Le reste du mois donne l'occasion aux joueurs de s'amuser à l'occasion du King5, avec leurs équipes Pink Fold et Bad Beatles s'affrontant au milieu de milliers de formations ! Ambiance plus studieuse pour Nicolas Levi qui lance son challenge Sit & Croc : il y démontre un talent intact en tournois 1-table. Pendant ce temps, Antony Lellouche profite des tables de l'Aviation Club de France pour retrouver une belle santé financière : « à peu près positif de 300 000€, je me sentais invincible. »

Mars


CrocMonsieur caresse les sommets
.



Avec un calendrier international allégé, Nicolas Levi rend visite à l'Alpe d'Huez Poker Tour, compétition amateur en hauteur, et en profite pour enfourcher son surf. C'est derrière son ordinateur que Manuel Bevand amuse lui la galerie en présentant le Team Winamax... vu par le Team Winamax. Insta-culte.

A Madrid, l'équipe s'en va disputer une nouvelle épreuve de l'European Poker Tour. 477 joueurs sont au départ et Tristan Clémençon parvient à se hisser en onzième place (pour 25,000€). Ce n'est pas la meilleure performance de l'écurie W : Nicolas Levi signe une nouvelle table finale (7ème) et remporte 69,450€ ! Un certain Bruno Lopes (encore lui, décidément) atteint la quatrième place. Sur Winamax, Antony Lellouche relève l'Opération Omaha...

Avril


Davidi complète la trilogie

.



Quelques semaines plus tard, Gaëlle Baumann dispute le challenge Wonder Baumann, similaire au défi qui avait lancé sa carrière de professionnelle trois ans plus tôt. Partie d'une bankroll de 100€, elle parvient à accumuler 664,29€ autour des tables en treize jours de défi.

.



Le Team Winamax semble au sommet de sa forme, et c'est à Berlin qu'intervient la première consécration de l'année. Alors que 745 joueurs sont au départ de l'European Poker Tour, Davidi Kitai parvient à se hisser en table finale. Il dispute alors une partie mémorable qui méduse les observateurs, alternant bluffs de folie et calls de génie. Le Belge s'impose et remporte 712,000€, devenant ainsi le cinquième joueur à compléter le triptyque de victoires WSOP - EPT - WPT. « Quel kiff ! » s'exclame Kitbul sur le blog.

La finale du circuit EPT qui se déroule à Monte Carlo permet à Gaëlle Baumann de réaliser sa première place payée sous les couleurs de Winamax : elle termine 75ème de l'épreuve et remporte 15,000€. A peine le temps de profiter qu'il est temps de se tourner vers le cercle Clichy-Montmartre, où se déroule la finale du Winamax Poker Tour. La grande fête du poker amateur ne réussit pas aux pros : aucun joueur du Team n'atteint l'argent !

Mai


Préparation intensive avant Vegas

.



Sur les bords des Pyrénées-Atlantiques, l'équipe la plus titrée d'Europe s'autorise un stage d'oxygénation organisé par son manager Stéphane Matheu. Au programme : un séminaire de motivation et de travail avant le départ pour Las Vegas et ses World Series of Poker. Après des sessions de poker en ligne, de surf, d'accrobranches et de coaching mental, l'équipe est à bloc avant d'attaquer la plus importante échéance de l'année. En comptant bien en faire profiter les joueurs de la plateforme : Davidi Kitai et Tristan Clémençon lancent l'opération Trip to Vegas qui envoie 11 joueurs dans la cité du vice.

Juin


A l'assaut des championnats du monde

.



En guise de mise en jambes, les premières épreuves des World Series of Poker permettent à l'équipe d'accumuler quelques dollars : Ludovic Riehl et Nicolas Levi se placent sur l'Event #6, une épreuve en Mixed Max que remportera le compatriote Aubin Cazals. Ludovic Lacay réalise deux places payées pendant que Davidi Kitai en atteint trois, dont une table finale sur l'Event #34, une épreuve de Pot-Limit Omaha à 5,000$ où il se place 5ème (pour 92,064$). Sans oublier la table finale de Manuel Bevand sur le Pot-Limit Hold'em Championship (5ème pour 110,731$) ! Gaëlle Baumann frôle l'exploit sur le Ladies, où elle se place 15ème (sur 936 entrantes) pour 7,716$.



L'équipe profite alors de son temps libre pour s'adonner à une séance photo avec Grégoire Camuzet, revisitant les grands classiques du cinéma américain dans les décors de Sin City... Les plus beaux clichés jamais pris d'une bande de joueurs de poker, à n'en point douter.

Juillet


Gaëlle fait rêver la terre entière

.

Début Juillet, Ludovic Riehl gagne un satellite à 2$ et se qualifie pour le One-Drop, ce tournoi à 1 million de dollars qui fait vibrer toute la planète. Après trois jours de combat, il... Non, on déconne, le Team a laissé celui-là de côté pour se concentrer sur le Main Event. Et a plutôt bien fait. 6598 joueurs sont au départ et deux pros parviennent à atteindre l'argent. Et pas pour faire des min-cash... Tristan Clémençon se hisse dans le Top 1% du tournoi avec une 46ème place (pour 156,293$).



Mais cette épreuve, c'est Gaëlle Baumann qui va la marquer. Se postant parmi les chipleaders dès le second jour de la compétition, la joueuse du Team Winamax maintient ensuite son tapis aux sommets jusqu'à atteindre l'ultime journée de compétition avant la table finale. Soutenue par l'ensemble de la communauté du poker français, Gaëlle se sent pousser des ailes et atteint la pré-table finale à dix joueurs. Dans une ambiance indescriptible, « O RLY » vit les plus belles heures de sa jeune carrière mais finit par s'incliner en dixième place, à une marche de la plus belle finale de l'année, décrochant au passage 590,442$..

Août


Repos et introspection

.

L'émulation est à son comble au sein d'une équipe qui a plus que jamais soif de cartes, mais le calendrier est moins chargé durant l'été. En vacances, Ludovic Lacay en profite pour faire une petite remise en question, que ce soit sur son jeu ou sur ses objectifs au poker. Ce qui va payer quelques mois plus tard...

Septembre


Trois finales de plus

.



Début septembre, Marc Inizan se fait une place sur la route du succès du Team avec une table finale sur l'Unibet Open de Londres (315 entrants) : il atteint la sixième place pour 18,520£.

C'est non sans une pointe de tristesse que Tristan Clémençon et le Team Winamax se séparent. A l'amiable, comme on dit. Notre « PDG » a juste des projets hors poker qu'il souhaite mettre à profit. Un choix respectable qui ne nous empêchera pas de suivre les pérégrinations de notre graine de champion, que ce soit autour des tables ou dans sa nouvelle vie.

A Cannes, le Team oubliera vite le Partouche Poker Tour, mais appréciera en revanche la table finale de Michel Abécassis, septième de l'épreuve de Pot-Limit Omaha des World Series of Poker Europe pour 19,606€, et la victoire de Davidi Kitai dans un 6-max turbo pour 43,200€.

.



L'ensemble de l'équipe prend la direction de Dublin afin de disputer le Winamax Poker Open, le tournoi le plus fun de l'année ! Entre son format short-handed, ses animations déjantées et des soirées qui n'en finissent plus, le tournoi séduit professionnels et amateurs. Nicolas Levi et Ludovic Riehl réalisent un deep run pendant que Ludovic Lacay est désigné joueur de la semaine au beer pong.

Octobre


Une consécration annoncée

.



Retour sur le circuit pro à San Remo, pour une nouvelle étape de l'European Poker Tour. 797 joueurs au départ, et le Team Winamax brille une nouvelle fois. C'est au tour de Ludovic Lacay de faire parler la poudre en se hissant en table finale. Après six ans sur le circuit, Cuts a avoué ne « plus croire » à gagner un trophée. Et pourtant... Dominant de bout en bout l'ultime table, Ludovic offre une démonstration magistrale pour apporter une nouvelle victoire à l'équipe et empocher 745,000€ de prix. Sur les huit épreuves EPT disputées cette 2012, le Team Winamax en a remporté deux !

De son côté, Ludovic Riehl taille la route sur son challenge No Limit highway... La machine des tournois Winamax fait fructifier une bankroll de 100€ à 3,294€ en l'espace de dix jours !



Surfant sur cette dynamique du succès, c'est tout sourire que l'équipe se déplace à Saint-Etienne pour un défi un brin particulier : un affrontement contre l'AS Saint-Etienne où se mêlent poker et football ! Résultat : une victoire des Verts, mais surtout un pénalty de Michel Abécassis qui marque la légende de l'Étrat...

Ambiance moins joyeuse à l'annonce du départ d'Antony Lellouche. Après 5 ans de bons et loyaux services au sein de l'équipe la plus titrée d'Europe, Antony retourne à ses premiers amours : les parties d'argent des cercles parisiens. « Ces cinq années passées au sein du Team ont été une magnifique expérience », a commenté Anto, « mais je dois maintenant m'investir à fond sur les tables de cash-game, dans un contexte fiscal où être français et sponsorisé est moins profitable que dans le passé. »



A l'occasion de la seconde saison du Winamax Poker Tour, l'ensemble de l'équipe, emmenée par Patrick Bruel, est présente à la grande halle de la Villette pour se mêler à cette grande fête du poker amateur en enchainant tournois, sit&go et autres défis sur iPad.

Novembre


Welcome, Kool Shen

.



Annonce fracassante en direct de notre émission de radio dominicale, le Multiplex Poker : Bruno Lopes rejoint le Team Winamax ! Patience, gestion, charisme et des titres sur l'étagère : « Kool Shen » est déjà considéré comme un grand joueur de poker lorsqu'il fait son entrée dans le Team, et sa première place payée à nos couleurs se fera dès son premier tournoi en tant que membre de l'équipe. C'était au World Poker Tour Mazagan, où il atteint la 11ème place. Un tournoi marqué par la performance de Davidi Kitai, qui atteint une nouvelle table finale (sa cinquième de l'année !) où il se classe quatrième (pour 46,904$).

Décembre


MIK.22 conclut par un titre

.

Le Team Winamax conclut son année avec deux semaines de poker à Prague. Sur le World Poker Tour, Ludovic Riehl et Manuel Bevand atteignent l'argent. Manub_ se distingue à nouveau sur l'European Poker Tour quelques jours plus tard, où il atteint la 23ème place : c'est sa sixième place payée en sept tournois disputés dans la capitale tchèque !



Mais c'est Michel Abécassis qui marquera les esprits à Prague : après une sixième place du High-Roller de l'Eureka Poker Tour (pour 15,300€), MIK.22 remporte quatre jours plus tard une épreuve à 1,000€ devant 152 joueurs et empoche 38,300€ !

C'est l'esprit léger et avec le sentiment du devoir accompli que l'équipe la plus titrée d'Europe peut s'en aller célébrer les fêtes. Rendez-vous en 2013...


Harper

Journaliste poker et sport, animateur du Multiplex Poker. A déjà regardé une compilation des tanks de Davidi Kitai en entier.

Suivez Harper sur Twitter